Les dernières chroniques

Coup de projo... #004

27.3.19



Bonjour,

On se retrouve pour un nouvel article de "Coup de projo sur..." avec un contenu très centré sur la licence Final Fantasy, en particulier l'épisode 15. Grosse révélation, deux ans après sa sortie, j'ai enfin pu voir davantage que Kingsglaive - film absolument génial ! J'espère jouer un jour à ce FF, parce qu'après Final Fantasy 8, c'est mon nouveau chouchou.

Sinon, j'ai commencé deux séries que j'espère terminer courant avril ou mai pour vous en reparler ici. Deux séries signées Netflix, Love Death + Robots ainsi que Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire.

Mais je vous laisse avec le sommaire, bonne lecture !


S O M M A I R E  D E  L ' A R T I C L E

Séries TV
Les Médicis : maîtres de Florence - Saison 2

Animés / Dessins animés
Escha & Logy no Atelier | Brotherhood Final Fantasy XV | Final Fantasy XV épisode ARDYN - Prologue

Let's Play (Gaming)
Final Fantasy XV | Kingdom Hearts 3



LES MEDICIS : MAÎTRES DE FLORENCE - Saison 2

Synopsis -
L’ascension de la famille Médicis, de simples commerçants aux banquiers et hommes politiques puissants qui ont déclenché une révolution économique et culturelle dans la Renaissance italienne au XIVe et XVe siècles.

- Ce que j'en pense -
Cette deuxième saison est différente de la première et m'a tout aussi séduite, même un peu plus. Je dirais que j'ai préféré les personnages de la saison 1, mais que l'intrigue et l'atmosphère de la saison 2 sont captivantes du début à la fin. Cette fois-ci, après Cosimo, nous avons le petit-fils, Lorenzo. Ce dernier va se retrouver pris au piège des Pazzi, coincer entre son désir de paix, les ambitions démesurées des uns et des autres, les romances coupables et le Vatican. C'était passionnant à regarder et les huit épisodes passent crème tant c'est bien rythmé, maîtrisé dans les retournements de situations, les vérités et les mensonges. L'esthétique est soignée, le casting est très bon, la musique toujours aussi envoûtante, on est immergé en plein coeur de la Renaissance italienne, à Florence en particulier. Le final est renversant, Lorenzo a connut une belle évolution durant cette seconde saison et s'il y a une troisième, je suis curieuse de connaître quel Médicis nous allons suivre.



ESCHA & LOGY
- Synopsis -
Ayant traversé de nombreux crépuscules, le monde touche lentement à sa fin. Aux confins occidentaux de la Terre du crépuscule se trouvait une nation qui prospérait grâce à l'alchimie. Là-bas, afin de survivre à l'arrivée inexorable du « Dernier crépuscule », les gens consacrent tous leurs efforts à retrouver les technologies alchimiques de l'ancien temps afin de les utiliser à nouveau. Toutes leurs découvertes sont réunies dans la ville scientifique de Central, où des recherches sont menées dans le but de découvrir comment arrêter l'avancée de l'obscurité. Parmi ces héros, il y a un jeune homme qui étudie l'alchimie à Central et une jeune fille vivant dans un petit village frontalier. Cette dernière se nomme Escha. Souhaitant utiliser ses connaissances en alchimie antique, elle a été assignée au Département de développement. Le jeune homme s'appelle Logy. Ayant étudié les dernières découvertes alchimiques à Central, il a demandé à être muté dans ce village en sous-effectif, espérant s'y rendre utile. Assigné lui aussi au Département de développement, il y rencontre Escha. Les deux jeunes gens font alors la promesse d'unir leurs connaissances afin d'apporter le succès à leur département.

- Ce que j'en pense -
Un animé très sympathique sans pour autant être transcendant. Il fait passer le temps et je suis absolument fan de l'univers, ce côté alchimie est super bien développé, le département de développement est très cool, les missions et le fil rouge de cet animé sont eux aussi très chouettes. Il y a un côté très fantasy et steampunk dans l'ensemble. J'ai passé un bon après-midi en regardant cet animé et les 12 épisodes de 25 minutes se regardent facilement, tant c'est amusant et entraînant quelque part. L'animation est réussie, les dessins sont chouettes et le character design rend chaque personnage identifiable et sympathique. Les musiques pour certaines, ont des sonorités un peu celtique, j'ai bien aimé l'idée. Cet animé parle des rêves de chacun, de seconde chance, de jolis messages positifs ; j'ai beaucoup aimé le personnage de la sorcière ou du comptable du département ou encore de la femme archéologue, un beau coup de coeur pour Logy également. L'histoire est une suite d'historiettes, chaque épisode se concentre sur un problème, le seul fil rouge est ce monde flottant dans les airs qu'Escha rêve de visiter. On touche alors le problème de cet animé, un aspect très insouciant, un manque d'informations sur certains personnages (leurs relations, leurs passé, etc.), un fil rouge vite expédié et une image de fin qui laissait supposer une suite... qui n'arrivera jamais. Alors, en somme, l'animé a une conclusion, une fin en soi, c'est juste une image avec deux personnages qui "pop" en fin d'épisode, mais c'est dommage de s'arrêter là alors que le potentiel était énorme à la base. Sans compter que la voix d'Escha est insupportable... l'ennui avec certains doubleurs japonais c'est qu'ils donnent aux filles comme Escha des voix haut perchées, toujours surexcitées que ça me bloque. Son personnage est cool, mais cette voix la rend naïve et sotte à souhait, c'est triste.




FINAL FANTASY XV - Brotherhood + Ardyn (prologue au DLC sorti le 26 mars 2019)
- Synopsis -
L’anime nous fait suivre le quotidien de Noctis et de ses 3 amis. Il s’agit d’une préquelle au jeu vidéo. Le prince héritier Noctis Lucis Caelum, âgé de 20 ans, héritera du pouvoir de son père et aura la charge de récupérer le Cristal pour protéger son peuple. Mais quand l’armée de Niflheim envahit le Royaume, Noctis et ses camarades se voient forcés de fuir leur demeure. Maintenant ils doivent entrer au cœur du conflit pour reprendre le trône…



- Ce que j'en pense -
Sans surprises si vous avez lu mon intro, j'adore l'univers de Final Fantasy XV. Je suis donc super contente de revisionner Brotherhood et de découvrir le prologue du DLC sur Ardyn.
L'un comme l'autre complète la compréhension de l'univers du jeu, de ses personnages et de l'histoire même du jeu. Je pense que c'est tout de même important de pouvoir les regarder (sans oublier le film Kingsglaive bien sûr). De ce fait, j'ai aimé découvrir et redécouvrir ces histoires. Brotherhood revient sur chaque protagoniste du groupe, Ignis, Prompto, Noctis et Gladiolus. On revient sur la jeunesse et l'adolescence du prince Noctis, de sa relation avec son père le roi Régis ainsi que l'amitié qui le lie avec ses trois compères. Les épisodes sont touchants, sympathiques, drôles, on s'attache définitivement aux personnages, on étoffe notre compréhension au sujet de leur personnalité. Je pense que mon épisode préféré restera celui autour de Prompto - je sais que beaucoup déteste ce perso, mais moi, je l'apprécie. J'ai appris à apprécier Prompto grâce à son DLC ainsi que son épisode dans cette web-série de 5 épisodes d'une quinzaine de minutes chacun. Ignis et Gladio restent géniaux, on perçoit toute la complexité de Noctis. Ce n'est pas un enfant gâté, ce n'est pas un monsieur ronchon et auto-centré, il n'est pas non plus parfait, il est atypique dans le paysage des personnages principaux.
Quant au prologue sur Ardyn, comptait une quinzaine de minutes pour voir le passé du personnage. On rencontre alors le célèbre Somnus, le fondateur de la lignée royale et ancêtre de Noctis. On rencontre aussi la toute première Oracle de la maison Fleuret et fiancée d'Ardyn. Ce prologue montre quelques bases sur la Cosmogonie, le lore (l'univers) dans lequel on plonge ; on y voit surtout un Ardyn captivant, touchant et la chute, inexorable, celle qui fait de lui l'antagoniste (excellent antagoniste qui plus est) du jeu. C'était un prologue captivant, c'était très chouette de voir ces personnages, l'origine de la haine entre les deux frères, de retrouver les musiques emblématiques du jeu. De plus, le style graphique est très chouette, le tout est très agréable à regarder, j'ai hâte de trouver un let's play sur ce DLC en français de préférence, parce que la voix française d'Ardyn est tellement classe !

Brotherhood sur YouTube
Ardyn, le prologue au DLC (Japonais sous-titres anglais) sur YouTube


LET'S PLAY - GAMING


Kingdom Hearts 3 par Frigiel
- Résumé -
Kingdom Hearts III vous place dans la peau de Sora et sa petite troupe qui doivent faire face au Maître Xehanort. Ce dernier souhaite déclencher une guerre des Keyblades, mais vous devrez l'en empêcher en partant à la recherche des sept Gardiens de la Lumière...

- Ce que j'en pense -
Un let's play qui se concentre sur l'histoire principale - mon seul regret concernant ce let's play. On ne voit pas les quêtes secondaires ou jeux, on n'a pas de "farm" (gagner des niveaux, améliorer les keyblades, etc), néanmoins, j'ai suivi le let's play avec plaisir.
L'histoire principale est vraiment chouette. J'ai adoré découvrir les mondes de Disney, les redécouvrir comme celui de Raiponce, de Pirates des Caraïbes ou encore des Nouveaux Héros. Par ailleurs, les mondes sont juste magnifiques, l'esthétique du jeu est sublime ! Les personnages sont plaisants qu'ils viennent des licences Disney ou de Kingdom Hearts. Les musiques sont magnifiques, Yoko Shimomura a fait un travail génial. L'histoire de Sora, de Riku et des autres nous mènent sur des aventures palpitantes, des découvertes, des explications, des rebondissements, des révélations aussi mystérieux que surprenants. La fin est douce, amer, pleine d'espoir ; les bonus et fins secrètes donnent envie de se frapper contre un mur, encore plus de mystères, encore plus de promesses de théories farfelues et intrigantes... En tout cas, c'est une chouette licence, j'espère un jour me procurer une PS4 pour m'y mettre très sérieusement !

Scala Ad Caelum 
 Kingdom of Corona - Battle Theme 1
The Caribbean Battle Theme
 Anti-Aqua's Theme
 L' Impeto Oscuro / Dark Impetus
Face my fears (Utada Hikaru & Skrillex)


Final Fantasy XV par Frigiel, BobLennon, Yuuka, Artheon
- Résumé -
Anciennement nommé Final Fantasy XIII Versus, Final Fantasy XV est un J-RPG de la célèbre série Final Fantasy. Le joueur y incarne Noctis, héritier du roi, accompagné de ses amis, dans un monde moderne, sombre, et fantastique.

- Ce que j'en pense -
Oui, pas moins de trois personnes pour avoir un aperçu plus ou moins incomplet de ce que peut proposer le jeu. Ce FF XV, pour en profiter, le mieux, c'est d'y jouer. Il faut s'y perdre pour apprécier et j'adore ce parti pris, je crois que Bob Lennon et Artheon ont raison là dessus.
Frigiel m'a apporté l'histoire principale, il n'a pas fait les quêtes secondaires et s'en tire plutôt bien. Les DLC, j'ai regardé uniquement les cinématiques et des morceaux du jeu pour obtenir l'essentiel - ça me permet d'avoir un peu de surprise. Bob Lennon exploite les quêtes de chasse, les annexes du jeu via ces live, ce qui permet d'avoir de très jolies photos de Prompto (très flippantes, très amusantes selon les situations), d'avoir des conversations et des dialogues savoureux. Parce que nos quatre amis, ils se parlent mal, ils s'adorent, mais qu'est-ce qu'ils se chamaillent ! Yuuka, je suis en train de regarder ses vidéos sur le DLC Comrades qui vous permet de créer votre avatar et de jouer une certaine période de l'histoire avec tous les personnages du jeu, ça fait plaisir.
Bon, je reviendrai pas sur l'amour que je porte au jeu. L'histoire m'a séduite, elle est épique, touchante, amère, belle, triste. Les combats contre les Titans ou l'antagoniste majeur sont méga classe. Les personnages sont tous passionnants (Ignis, Gladio, Prompto, Noctis, Ardyn, Luna, Ravus, Iris, Cor...). Le jeu est beau. Les musiques sont magnifiques, elles sont signées Yoko Shimomura... Oui, oui, la même personne qui a fait les morceaux de Kingdom Hearts 3, on passe de l'epic avec guitare et rock à des sons plus folk ou country, des sons très italiens ou méditerranéens et le tout passe crème. Les chansons de Florence + The machine sont de toute beauté, le Stand by me est juste parfait.
Il est évident que le jeu n'est pas parfait. Apparemment, c'est pas facile à prendre en main, la caméra pourrait faire rager le Joueur du Grenier, certains personnages sont à mon sens sous-exploités (Ravus, Luna, Cor, Iris...), la seconde partie du jeu parait plus dirigiste par rapport à la totale liberté du début... Mais aucun jeu n'est parfait ou sans bug. Alors je reste gaga de ce FF comme je le suis du Final Fantasy 8.

Somnus (et sa version instrumentale ici
Stand your ground
Invidia 
Hellfire 
Apocalypsis Noctis 
Wanderlust 
Valse di Fantastica 
Hammerhead
Stand by me (Florence + The machine) 
Too much is never enough (Florence + The machine) 

Petits mots:

  1. Final Fantasy XV est aussi devenu un de mes FF préférés en un rien de temps. J'avoue que c'est dur de jouer à d'autres jeux après celui-ci \o
    Je suis impatiente de voir la suite de Kingdom Hearts ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est forcément impatient de voir le prochain Kingdom Hearts ^^

      Supprimer
  2. NEWSLETTER

    Coucou mes petits amis ! Comment allez-vous ?
    Excusez-moi pour ce petit retard de NL, j'essaye toujours de faire au mieux :)
    Je vous retrouve cette semaine avec deux nouveaux articles. Parés au décollage ?

    - La suite de mes aventures romanesques en Cornouailles... : https://lunartic.skyrock.com/3321630616-FICHE-LECTURE-Poldark-T2-Au-dela-de-la-tempete.html

    - ...puis j'ai fait un petit crochet par le Shanghai des années 30 : https://lunartic.skyrock.com/3321668624-FICHE-MANGA-Un-pont-entre-les-etoiles-T1.html

    - Ma musique du moment : https://lunartic.skyrock.com/3279944872-Introducing-me.html

    Et vous, qu'avez-vous écouté/lu/regardé/vécu ces derniers temps ? Dites-moi tout, je veux savoir ♥ Je vous fais plein d'énormes bisous, je vous aime très fort et je vous dis à très vite ! Passez un agréable dimanche !

    Signé Nanette ;)

    RépondreSupprimer
  3. Les Medicis m'intrigue. C'est une série qui peut me plaire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite de faire une belle découverte ;)

      Supprimer
  4. J’ai regardé divers animes de Final Fantasy et je les ai aimés. Je ne me suis pas encore amusée à l’un des titres de la franchise. Cependant, après avoir lu ton article, je songe à me procurer le jeu PC. Je suis presque sûre d’avoir vu Final Fantasy XV listé sur https://jeu-a-telecharger.fr , je ne devrais donc avoir aucune difficulté à l’acquérir le plus rapidement possible pour commencer l’aventure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite de pouvoir découvrir cette licence. Sur steam, il ont Final Fantasy VIII (mon préféré depuis mon enfance) et le IX, et peut-être d'autres je ne m'en souviens plus ; je sais que sur Switch ils vont ressortir d'anciens épisodes comme le IX ou encore le X. Sur la PS4 ils ressortiront le VII. Bonne découverte :)

      Supprimer