Présentation du blog

Photo by Fred Kearney on Unsplash


 Pourquoi ouvrir un blog ?

Une volonté à la fois égoïste et collective. Tout d'abord, je souhaitais avoir un espace à moi où mettre mes passions en avant, où mettre quelques lignes pour me souvenir de ce que je lis ou vois. Ensuite, une grande envie de connaître vos goûts, vos avis, mais surtout de découvrir votre monde. Je voulais autant en apprendre sur moi que sur vous, alors en parlant de cinéma, de livres, j'espère toujours apprendre, satisfaire ma curiosité et partager des impressions (les vôtres et les miennes). Ensuite, que les choses soient claires, je n'estime pas être la meilleure personne du monde en matière de conseils. Je ne souhaite en aucun cas remplacer un critique professionnel ou un bibliothécaire, un libraire. Leurs métiers sont complémentaires des blogueurs et ils ne s'exercent pas de la même façon que ce que j'aimerais faire ici. 

 Qui suis-je ?

Ewylyn. Un pseudo que vous retrouverez souvent sur le net, c'est celui que j'utilise le plus. Je m'appelle Marine, j'ai exactement 30 ans et je suis une ancienne étudiante en histoire de l'art et en archéologie. Par la suite, j'ai intégré Unis-Cité en tant que volontaire en service civique pour leur programme Rêve et Réalise. J'y ai monté en 8 mois un projet intitulé Méli-Mélune autour de la lecture, de l'écriture et de l'illustration pour les enfants allant de la crèche au CM2. Comme j'ai adoré cette période, j'ai ensuite voulu me perfectionner dans cette voie : Institut de l'Engagement en création d'activité, coopérative d'activité et d'emploi pour monter mon entreprise, formation en illustration, stage en maison d'édition... Aujourd'hui, j'ai mon entreprise avec : animation d'ateliers créatifs et/ou narratifs, conférences en histoire de l'art, création en papeterie digitale, graphisme et commandes d'illustrations, rédaction de contenus pour mes blogs - YouTube. Sans oublier le fait que je suis auteur-illustrateur.

Photo by J. Kelly Brito on Unsplash


 De Skyrock à Blogger ?

N'allez pas croire que je me suis mise sur Blogspot pour faire « plus sérieux » ou « plus professionnel ». Depuis 2007, je suis sur Skyrock et je n'ai jamais eu à m'en plaindre, je suis heureuse d'avoir commencé là-bas, d'être restée aussi longtemps. J'ai eu plusieurs blogs, des blogs remaniés au fil du temps et j'ai fait de belles rencontres, je ne regrette pas cette période de ma vie. Or, je souhaite changer de plate-forme. Prendre mon envol, voir ailleurs. J'ai besoin de me dégager du temps pour mon activité d'auteur-illustrateur, et pour cela, il faut une newsletter plus performante. Je ne peux plus me permettre de faire deux newsletters en allant copier-coller le message d'alerte blog par blog. De plus, je tenais à réunir cinéma, séries TV, internet, écriture et illustration, lifestyle et culture, lecture au sein d'un même espace. Parce qu'au fond, peut-être que cela vous intéresse, enfin, je l'espère ! En dernier lieu, avec ma formation en CSS et HTML, j'avais envie de bidouiller le code de Blogspot pour avoir mon espace à moi, un coin qui me ressemble. 

 Qui ? Que ? Quoi ?

Je suis les blogs qui m'intéressent, ceux dont j'aime la présentation, les chroniques et l'univers. J'essaie de découvrir le plus possible de nouveaux blogs livresques, donc n'hésitez pas à laisser une trace de votre passage. La pub est avec modération et humilité, pas de chiffres ou d'insultes, vous avez parfaitement le droit de ne pas aimer mon blog, de ne pas aimer ce que je lis/vois ou de ne pas aimer mes passions, mais faites-le avec respect. Tout le monde peut laisser des commentaires sur le blog. Je peux donc me déplacer vous voir sur d'autres plates-formes à condition d'en laisser l'adresse quelque part ;) Je réponds aux commentaires s'il y a matière à le faire. Pas de demandes de votes ou de kiffs, pas de jeux ou de RPG. Aussi, je n'hésiterais pas à vous renvoyer le lien de cette page si vous dépassez l'entendement. 


 Mes chroniques, comment et pourquoi ?

Mes avis, je les écris à froid. Le plus souvent le lendemain, histoire de prendre le recul pour en parler et réfléchir. Je les écris intégralement dans un traitement de texte et essaie de limiter les fautes d'orthographe. J'ai un planning de publication des chroniques. Ainsi, même si j'ai une panne de lecture, vous aurez toujours des chroniques sur le blog. Je suis un schéma de base que j'adapte en fonction de mes envies et de ce que je souhaite mettre en avant. La chronique s'ouvre sur une introduction, un petit texte autour de l'acquisition, du contexte de lecture ou de visionnage. Ensuite, je parle généralement de l'univers, de la plume de l'auteur, des personnages, de l'ambiance, de l'histoire, des illustrations (pour les romans graphiques, les BD, les mangas ou albums jeunesse). Et même si je n'ai pas aimé un ouvrage ou un film à titre personnel, cela ne veut pas dire que vous ne devez pas y jeter un coup d'oeil ou que l'oeuvre est pourrie. Je vous laisse votre libre arbitre. Dans le même genre, je ne dirais jamais qu'un livre fait « trop jeunesse », parce que le vrai mot c'est « trop simpliste », ce qui infantilise moins le travail des auteurs et illustrateurs jeunesse qui font des merveilles ! Dernier fait, pas de spoilers, j'évite autant que possible d'en mettre. Après, s'il s'agit de suites de mes premiers tomes lus, je ne peux pas enlever le caractère spoilers dans les résumés ou dans la chronique. Même si j'essaie de le limiter. Et en dernier lieu, c'est « mon » avis, rien ne relevant de la vérité absolue que tous devraient admettre, mes avis n'ont pas vocation à être imposés. 

 Et l'auto-édition, les primo-auteurs, les indépendants ?

Je n'ai rien contre. Mon adresse mail pour me contacter est présente sur le blog. Chaque auteur est libre de mettre ses textes en ligne, sur Wattpad, Fyctia ou en auto-édition. Maintenant, la pub, c'est avec pertinence. Si vous écrivez des histoires sur des genres que je lis peu, ou pas du tout, j'estime avoir le droit de ne pas vous répondre. Si je prends mon temps pour analyser votre mail, vous n'en avez pas pris pour regarder mon blog avec votre mail-spam. J'ai déjà lu de l'auto-édition et j'en ai eu de bonnes expériences. En livre, comme en film, je suis encore à mes balbutiements en matière d'indépendants. Tout ce qui touche les petites maisons d'édition ou le cinéma d'auteur me reste encore flou, cependant, je ne suis pas fermée à la découverte. 


 Et les partenariats, réseaux livresques, SP ?

Je suis sur Livraddict et Babelio. Chaque site a ses avantages et ses inconvénients, d'où ma présence sur chacun d'eux, ils me conviennent parfaitement et j'en suis ravie depuis... 7, 8 ans désormais ! Côtés partenariats et service presse, je suis chroniqueur via le site On lit plus fort qui appartient à Gallimard Jeunesse depuis 2013. C'est mon unique partenariat régulier, tout autre partenariat actuel est effectué via le site Babelio et leur Masse Critique. Autrefois, j'ai été partenaire avec Hachette et les éditions Persée, mais ça c'est terminé en 2016.
Les livres obtenus sont lus et chroniqués dans les temps, sauf événements graves - majeurs et indépendant de ma volonté. En bien comme en mal, je défends mes idées et mon ressenti. J'essaie d'être la plus juste possible, de prendre en compte tous les éléments et de toujours tirer le roman vers le positif, vers ce qu'il a de meilleur à offrir. Parce que chaque livre a le droit d'avoir son public, ce n'est pas parce qu'on n’a pas aimé qu'il est nul. Ma déception personnelle ne doit pas vous empêcher de faire de belles découvertes.

 Qu'est-ce que j'aime lire / voir ?

Principalement de la jeunesse et les littératures de l'imaginaire (Science-Fiction, Fantastique et Fantasy). Vous trouverez également des romans historiques, des albums, des mangas, des comics, de la bande dessinée, des documentaires. J'aime énormément les films / séries de science-fiction et de fantasy ainsi que tout ce qui touche à l'animation (occidentale ou les animés japonais). J'aime aussi les films et séries historiques. 
Un peu de contemporain, de classique, de policier et de thriller, de bit-lit et de romance, vraiment à toute petite dose. En revanche, la poésie et l'érotisme ne sont clairement pas pour moi. Les séries / films policier-thriller sont intéressants - pareil, en novembre-décembre, je me perds dans les téléfilms de noël, parce que j'adore cette fête.
J'aime les voyages dans le temps, les univers parallèles, la magie, les dragons, le cape et d'épée, l'aventure, les vieux objets, les chasses au trésor, les vieux carnets et journaux, le western, le steampunk, Louis XIII et son fils Louis XIV, Versailles, les Templiers, les mousquetaires, la pâtisserie, les pirates, les contes, les mythologies, la légende arthurienne, l'Écosse... 


 Pourquoi ne lis-tu pas de la VRAIE littérature ? Et puis, à 30 ans... DISNEY, sérieusement ?

Déjà, qu'est-ce donc que la vraie littérature ? Qu'est-ce que le vrai cinéma ? Et au fond, plus grave encore, qu'est-ce qu'être adulte ? Je lis ce que je veux ; je regarde ce que je veux. La littérature jeunesse ou l'animation jeunesse sont pour moi ma base de travail. Ensuite, c'est ma passion de transmettre l'amour des livres, des mots aux enfants, il me faut rester à la page côté enfance pour ne pas créer de décalage avec eux. Dernièrement, je ne lis pas que de la jeunesse ou de l'imaginaire, ce sont juste mes domaines de prédilection, parce que c'est ce qui me fait vibrer, évader, rêver et plaisir. Eh oui, la lecture est un plaisir. Un plaisir qui est devenu une passion, passion qui devient mon métier. La réponse vaut aussi pour ce que je réalise en tant qu'auteur/illustrateur. 

 Comment vis-tu ta PAL ou tes listes d'envies sur Netflix, Disney + et ta bibliothèque ?

Ah, le rangement. Méthode simple, empruntée en partie à Marie Kondo. Je conserve les films, séries et livres qui me font plaisir, qui m'ont scotché, que j'ai envie de revoir dans l'immédiat ou dans plusieurs mois, qui m'apportent quelque chose en tant qu'auteur-illustrateur. Je trie régulièrement mes étagères, ce que je ne garde pas, il existe plusieurs solutions : boîtes à livres, dons, recyclerie ou ressourcerie, revente. Ma PAL va bien, je me maintiens en-dessous des 50 livres à lire, ce qui me convient. Sur Netflix comme sur Disney +, je prends mon temps pour découvrir ou redécouvrir le catalogue, sans pression... Si ça me plaît vraiment de fou, je sais que je finirais pas prendre le DVD ou le coffret, donc pas de stress.


 Auteur-illustateur, auteure, autrice-illustratrice ?

J'emploie les trois, en fonction de mes envies, de mes interlocuteurs... J'utilise plus fréquemment le premier, car plus rapide et parce que j'ai une conception très britannique des métiers : je ne les genre pas. Un pompier, homme ou femme, ça reste un pompier pour moi. Pareil pour le médecin, l'avocat... je vois d'abord les compétences, le savoir faire, le savoir être avant le genre. Mais paraît que j'ai une manière de voir les choses qui sort de la norme, donc, il se peut qu'une fois encore, ma logique très personnelle ressort...

 Support papier ou numérique ? Et les audiobook ? Neuf ou occasion ?

J'ai pas mal de classique en ebook, pour les lire avant de me les prendre, j'ai également quelques ebook obtenus via des financements participatifs ou des opérations durant le confinement de 2020. J'en lis peu, soyons franc, je passe des heures à lire sur les écrans, j'avoue que je préfère le soir jouer et profiter de belles images, regarder YouTube / Twitch ou lire sur papier. J'ai des audiolivres, de tous genres (contemporain, romance, science-fiction, fantasy), j'admets qu'il y a deux raisons à ces achats ou à ces partenariats (en plus de ma curiosité) : le narrateur ou la narratrice, si ce sont des comédiens que je surkiffe, forcément, je fonce. L'autre, c'est s'il s'agit de livres que j'aime beaucoup - ce qui est le cas de la Quête d'Ewilan par exemple. Là, je lorgne sur Le maître du haut-château, un roman que j'ai adoré et qui est lu par Bernard Gabay, la voix française de Robert Downey Jr., et donc, d'Iron Man. Achats neufs quand ce sont des nouveautés que je ne veux pas rater, sinon, ce n'est que de l'occasion (bouquineries physiques ou Gibert Joseph).

Parlons de Trigger Warning et de Radar à diversité

Trigger Warning = avertissement, mise en garde. Sans gâcher ou dévoiler l'intrigue d'un récit, ces mots sont là pour celles et ceux qui veulent des lectures qui leur correspondent. On a tous des sensibilités et des histoires différentes, on a tous des choses qui peuvent nous déranger, nous rendre malade ou provoquer des effets indésirables selon les traumatismes. Les TW ne sont pas là pour interdire de lire, voir ou jouer à ces contenus, mais bien pour prévenir, avertir. Ce sera à chacun de décider ce qu'il / qu'elle souhaite lire, voir, regarder et vous préparer en conséquence. En ajoutant depuis 2021 les TW dans mes chroniques, j'espère que vous pourrez vous faire une meilleur idée du contenu d'un livre, d'un jeu ou d'un film, d'une série ou d'un animé. Pour en savoir davantage, il existe deux référence, la première provient de Planète Diversité, la seconde est une liste en anglais de TW possible.
Quant au Radar à diversité, il est là pour mentionner des thèmes issus de la diversité sans pour autant gâcher ou dévoiler l'intrigue. Une fois de plus, ce sont des mots ou groupes de mots permettant à chacune et à chacun de retrouver un contenu pour lequel il peut s'identifier. Il s'agit de mettre en avant la "diversité d’identité de genre, d’orientation sexuelle/romantique, de nationalité, de religion, de couleur, de condition (handicap/maladie invisible/corps sous-représenté/neuroatypie/etc) du personnage principal et/ou de l’auteur ; de l’endroit où se situe l’histoire ; de relation non-hétéro-normative entre les personnages ; de thèmes présents dans l’histoire, etc." (extrait de Planète Diversité qui a mis en place ce RàD).


Ce sera manifesté en début d'article avec cette mention :
Trigger Warning (mise en garde) - 
Radar à diversité (thèmes issus de la diversité) -