Les dernières chroniques

Agatha CHRISTIE : Mr. Brown + Dix petits nègres + L'homme au complet marron

3.6.19

Titre : Mr. Brown
Titre VO : The secret adversary

Auteur : Agatha CHRISTIE

Tome 1
Série : Tommy et Tuppence Beresford

Librairie des Champs-Elysées (Le club des masques) — 1972
252 pages


Résumé :
C'est toujours après le drame qu'on s'avise qu'un personnage falot a traversé la scène sans que personne lui prête attention. 
Et, justement, dans le bureau de Mr Winttington, il y avait un clerc qui se faisait appeler Mr Brown. Mais voilà ! 
Personne n'était capable de se rappeler quoi que ce fût de Mr Brown. Pas même son visage. La description qu'on donne invariablement de Mr Brown, c'est qu'il ressemble à tout le monde.



Mon avis :
Je ne connaissais pas cette série en six tomes d'Agatha Christie, j'ai eu une chance inouïe d'être tombée sur le tout premier tome des aventures de Tommy et de Quat'sous. Très intriguée au départ, j'ai fini par être gagnée par l'ambiance, par l'humour et par le style incroyable de la romancière pour mener des intrigues palpitantes. Ce fut donc une belle lecture, très agréable et sympathique, j'espère pouvoir un jour poursuivre cette série.

J'étais un peu sceptique au départ, j'avais des difficultés à voir où partait l'auteure, sur quoi elle souhaitait attirer mon attention. Il y a aussi un côté assez « humour » avec le duo de Quat'sous et de Tommy, assez interloquant au premier abord. Passé cet effet de surprise, j'ai passé un super moment de lecture, je suis très vite entrée dans le récit, prise au jeu de ce Mr. Brown.

Parce que l'intrigue est très prenante, nous avons une jeune femme disparue après un naufrage et après qu'on l'a aperçue en possession de documents importants. Son cousin et l'ambassadeur des États-Unis sont à sa recherche, ils iront jusqu'à engager deux amis sans le sou et sans travail ayant récemment monté leur entreprise d'aventuriers en tout genre. Sans oublier ce mystérieux Mr. Brown, une ombre inquiétante et ambitieuse, un homme dangereux. L'intrigue est fluide, agréable à lire, bien placée entre espionnage et policier, avec une bonne dose d'humour et d'action. J'ai été transportée jusqu'aux dernières pages.

L'histoire est captivante, bien menée de la part d'Agatha Christie, c'est riche en rebondissements, c'est tendu sur certains passages, c'est fascinant en terme de révélations. L'auteure a véritablement un don pour présenter l'ensemble, tendre une atmosphère parfaite pour nous immerger dans son récit et créer de vraies surprises. L'identité réelle de Mr. Brown, j'avoue qu'elle m'a bien eue. J'avais des soupçons, elle s'est bien amusée pour donner de faux indices et des pistes variées afin de bien me perturber et finalement, mes soupçons se révélaient exacts. Je félicite Agatha Christie pour sa maîtrise de l'histoire et pour son style d'écriture prenant, facile et soigné.

Les descriptions et les dialogues sont bien menés, chaque mot et détail a sa place et permet de s'approcher au plus juste de la vérité. J'adore la manière dont le récit se construit et les personnages rencontrés me sont très sympathiques. Quat'sous et Tommy sont très complémentaires, la première est aventureuse et spontanée, très intuitive et franche. Je n'apprécie pas son côté très sensible sur l'argent, néanmoins, j'ai passé un bon moment avec sa part de l'intrigue, surtout lors de l'infiltration chez Mrs. Vandemeyer. Quant à Tommy, il est lui plus terre à terre, calme et réfléchi, intelligent et bienveillant. J'étais très inquiète pour lui à plusieurs reprises, mais au final, il s'en sort très bien, il se révèle être une surprise inattendue pour moi et il possède une belle histoire.

Les protagonistes secondaires sont très intéressants à voir évoluer en compagnie de Tommy et de Quat'sous. Ils sont très travaillés, ils éveillent aussi bien les soupçons et la sympathie selon le cas. J'ai adoré les découvrir au fil des pages, comme c'est le cas de Mr. Brown, de sir James Peel Edgerton, Annette ou encore Julius Herrsheimer, Jane Finn... j'ai mes petites préférences parmi cette liste, mais je n'en dirais pas plus, comme avec tous les romans d'Agatha Christie, c'est bien mieux de les découvrir vous-mêmes !

En conclusion, l'histoire est merveilleuse. À travers un homme absolument commun, Agatha Christie construit toute une affaire d'enlèvements, de papiers importants, d'argent et d'amour, d'humour et de meurtres. Mr. Brown conservera tous ses mystères jusqu'aux derniers chapitres et c'est avec joie que je me suis lancée dans l'enquête en compagnie de Quat'sous et de Tommy. Le duo est très charmant, complémentaire ; les personnages sont attachants, l'intrigue très bien menée et la plume de l'auteure merveilleuse quant à l'immersion. Ce fut une très bonne surprise et j'ai pleinement adoré ma lecture !



Titres : Les dix petits nègres / L'homme au complet marron
Titres en VO : And then there were none / The Man in the Brown Suit
Auteur : Agatha CHRISTIE
France Loisirs – 2013
624 pages
10€


Résumé :
Dix petits nègres >
Dix petits nègres s’en furent dîner, l’un d’eux but à s’en étrangler – n’en resta plus que neuf… Une comptine en forme de compte à rebours orne chaque chambre de la demeure de l’île du Nègre où dix personnes ont été conviées par un mystérieux inconnu. Après le premier repas, une voix mystérieuse s'élève dans la maison, reprochant à chacun un ou plusieurs crimes. L’un des convives s’étrangle et meurt, comme la première victime de la comptine…

L’homme au complet marron >
Quel lien peut-il bien y avoir entre un vol de diamants, un accident dans le métro londonien et la macabre découverte du corps d’une inconnue dans une villa déserte ? Anne, une jeune orpheline éprise d’aventure, découvre rapidement qu’un même suspect se trouvait à chaque fois sur les lieux, toujours vêtu d’un complet marron…


Mon avis :
Voici deux chroniques réunies en une seule, celle d'un double-roman signée Agatha Christie. La romancière maître du policier nous emmène dans deux récits différents, fascinants et sympathiques à découvrir. J'ai passé un excellent moment de lecture, car j'ai adoré relire le classique les Dix petits nègres et découvrir un nouveau roman L'homme au complet marron.

Les dix petits nègres : le roman le plus connu d'Agatha Christie ! Et quel roman, il est fascinant du début à la fin et les révélations finales sont glaçantes à souhait. Je connaissais de nom, mais ce fut un jeu vidéo qui m'a donné envie de le lire. Ce jeu modifie la fin pour des raisons évidentes et que je ne développerais pas ici, mais il offre également la vraie fin sous forme de film à projeter. Malgré le fait que je connaissais le coupable, en lisant pour la première fois ce roman, je suis restée scotchée. Aujourd'hui, je l'ai relu avec grand plaisir et il est toujours aussi captivant.

L'intrigue nous emmène sur une île où dix protagonistes vont se retrouver piégés. Un certain Owen s'est amusé à les réunir pour les punir de leurs crimes passés et pour lesquels, la justice n'a jamais pu les coincer. Une comptine s'élève au loin pour rythmé cette course contre la montre et nos dix convives doivent à tout prix mettre un terme à cette tragédie. Ce que j'aime dans cette histoire c'est son machiavélisme et son fatalisme. On se doute de la fin, on voit ces gens se battre contre un main mystérieuse déterminée à les tuer, et cette folie géniale dont use le coupable est follement fascinante et terrifiante.

Le dénouement surgit d'une lettre trouvée au hasard, certainement des années après cette affaire, et lorsque tout est énoncé, on se dit quelle main de maître pour mettre en œuvre une telle complexité dans l'intrigue. A aucun moment l'un paraît plus coupable que son voisin. L'ambiance sombre et fataliste s'installe progressivement, nous nous retrouvons piégés avec les protagonistes dans ce huis clos magistral. C'est certainement un des romans policiers que j'aime le plus pour son ambiance et pour le génie de son intrigue ; la manière dont tous les événements s'enchaînent, cette angoisse, la peur et le fait de ne pas déterminer le coupable. On peut avoir des suspicions sur tel ou tel protagoniste, mais par manque de preuves, comment prouver que notre coupable est mieux que celui désigné par les occupants de l'île.

La plume d'Agatha Christie est formidable, soignée et fluide, comme à son habitude, les détails comptent : conversations, pensées des personnages, descriptions... Ce n'est qu'à ma relecture que j'ai fait plus attention aux indices semés par la romancière. C'est un policier inoubliable, le style de l'auteur permet d'entrer facilement dans l'histoire et pris par ce tourbillon, cette course contre la montre nous enferme et il est difficile de poser le livre.

Les personnages sont fortement intéressants, ils sont humains ; ainsi leurs qualités comme leurs défauts transparaissent au fur et à mesure que le récit avance. Parler d'eux serait parler de ce qu'on leur reproche, leur crime et c'est réducteur. Et si je m'avance plus sur ce terrain, ce serait spolier l'intrigue. Alors, il faut absolument retenir que malgré la gravité des faits, on ne peut que compatir avec eux, leur terreur nous est proche et leurs hypothèses nous intriguent. On aime les voir s'occuper de ce mystère, tergiverser autour du meurtrier, cela permet de mieux les cerner. Certains sont plus attachants que d'autres, mais dans l'ensemble, ils sont travaillés et nous tiennent en haleine.


L'homme au complet marron : une histoire que je ne connaissais pas du tout et qui m'a agréablement surprise, c'est un très bon Agatha Christie et jusqu'à la fin, j'ai eu du mal à découvrir le dénouement. Preuve que la romancière sait nous prendre dans ses filets et nous conduire vers de fausses pistes avec facilité.

L'histoire est très sympathique. J'avais dû mal à voir où nous partions, Anne perd son père et se lance dans la traque de l'homme au complet marron. Celui-ci semble être lié à une sombre affaire, des meurtres et des vols. Toutefois, la réalité est beaucoup plus complexe, j'étais sidérée à chaque rebondissement, à chaque découverte... j'essaie de tirer la situation au clair, de faire comme Anne et de mener ma propre enquête, mais comme tout le monde me paraissait suspect, à raison d'ailleurs, on se laisse finalement guider et les révélations n'en sont que plus inattendues. Honnêtement, c'est une intrigue complexe et forte, admirablement écrite et qui nous emporte dans un voyage fascinant de Londres à l'Afrique du Sud.

Les personnages sont des plus intéressants, ils cachent tous leurs petits secrets et enfouissent profondément leur histoire. De ce fait, ils se montrent tous plus suspects les uns que les autres. Néanmoins, ils sont peu nombreux et comme l'on voyage avec eux, on apprend à les aimer et à les connaître. Anne est une jeune femme déterminée, intelligente et fortement sympathique, très attachante, j'ai adoré suivre ses aventures. Comme le récit est écrit de son point de vue, on la suit plus facilement dans ses hypothèses et dans ses pensées. J'ai beaucoup d'affection pour ce protagoniste, comme j'en ai eu pour son amie, Mme Blair. Cette dernière est la bouffée d'oxygène de ce roman, elle est drôle, pleine de vie, elle s'amuse et prête main-forte à Anne dans son enquête. C'est une femme forte et vraiment vivante, on ne peut pas la détester, elle est d'un secours inoubliable.

Sir Eustache Pedler et son domestique Pagett m'ont beaucoup fait rire, ils sont plutôt sympathiques à voir, le premier est un peu grincheux et pourtant amusant. Le second est guindé, zélé, mais il m'a bien fait rire. Les deux ensembles donnent un véritable spectacle comique. Le colonel Race est bienveillant, cachottier ; Rayburn devient de plus en plus sympathique au fur et à mesure que l'histoire avance ; Chichester est mystérieux. Tous apportent un plus important à l'intrigue, tous ont un lien de près ou de loin avec cette intrigue complexe.

La plume d'Agatha Christie est très fluide, soignée et précise en ce qui concerne les objets, l'archéologie ou l'Histoire. Nous avons de belles descriptions rendant le voyage encore plus splendide, nous happant au passage, parce qu'on y est forcément sensible. Les dialogues sont maîtrisés, comme toujours, l'auteure donne par d'infimes détails camouflés des indices précieux. Cependant, j'étais si prise par le roman que je n'y ai pas fait plus attention, d'où ma très grande surprise lors des révélations finales. Le roman est écrit à la première personne du singulier qu'il s'agisse du récit d'Anne ou des morceaux pris du journal de sir Eustache. Et l'un comme l'autre, on entre rapidement dans l'histoire, dans leurs pensées. J'applaudis même le génie de la romancière, parce qu'une fois que vous découvrez la réalité, vous vous dites qu'elle nous a bien eus.

En conclusion, ces deux romans sont excellents. Ils sont très différents dans leur intrigue, dans les personnages présentés, dans le dénouement et les rebondissements, dans l'ambiance, dans la manière de les présenter aux lecteurs et pourtant, la plume d'Agatha Christie reste la même. Fluide et soignée, l'auteure nous transporte dans ces romans avec une facilité déconcertante, les descriptions comme les dialogues s'enchaînent avec simplicité et des petits indices se glissent ici et là pour nous induire en erreur ou au contraire, nous indiquer les éléments constituant le dénouement. J'ai apprécié ces deux romans, riche et complexe, dotés de protagonistes captivants et d'ambiances fascinantes. Le premier est très connu, il n'empêche que j'ai adoré le relire, il est toujours aussi glaçant tandis que le second fut une totale découverte et une très belle découverte même.

Petits mots:

  1. Tu as fait une cure d'Agatha :P
    Je ne peux qu'approuver, merci pour ce joli article qui me rappelle de me plonger dans cet univers de temps en temps

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et j'ai encore quelques articles en réserve, de vieilles lectures, des romans que j'aimerais relire pour en parler... Notamment le crime de l'Orient-Express, histoire de faire également un avis sur le film :)

      Supprimer
  2. Bah dis donc, tu en lis des Agatha Christie, toi (ce que j'approuve totalement XD
    J'ai lu Dix petits nègres et je pense que c'est le livre qui m'a le plus foutu les boules de toute ma vie (j'ai du faire de nombreuses nuits blanches par sa faute).
    Par contre, tu ne te serais pas trompé de couverture pour Dix petits nègres/l'homme au complet marron ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, je me suis trompée et je m'en vais changer ça directement :) Ce sont de vieilles chroniques que je ressors - elles datent de mon blog sur skyrock, j'avais envie de parler de ces titres pour me mettre à jour. J'adore les Agatha Christie et les Dix petits nègres compte parmi mes favoris tellement il est excellent et inoubliable. C'est clair qu'il fout les jetons :)

      Supprimer