Les dernières chroniques

25/04/2016

X-MEN : La trilogie des années 2000







Réalisateur : Bryan SINGER ; Brett RATNER
Compositeur : Michael KAMEN ; John OTTMAN ; John POWELL
Date de sortie : 2000 ; 2003 ; 2006
Durée du film : 1 heure et 44 minutes ; 2 heures et 13 minutes ; 1 heure et 40 minutes
Genre (s) : Fantastique ; Action


Casting :
Patrick Stewart — Pr Charles Francis Xavier
Ian McKellen — Erik Magnus Lehnsherr / Magnéto
Hugh Jackman — Logan / Wolverine
Halle Berry — Ororo Munroe / Tornade
Famke Janssen — Dr. Jean Grey
James Marsden — Scott Summers / Cyclope
Anna Paquin — Marie D'Ancanto / Malicia
Bruce Davison — Le sénateur Robert Kelly
Rebecca Romijn-Stamos — Raven Darkholme / Mystique
Ray Park — Mortimer Toynbee / Crapaud
Tyler Mane — Dents-de-sabre
Brian Cox — William Stryker
Alan Cumming — Kurt Wagner / Diablo
Aaron Stanford — John Allerdyce / Pyro
Shawn Ashmore — Robert "Bobby" Drake / Iceberg
Kelly Hu — Yuriko Oyama / Lady Deathstrike
Katie Stuart — Kitty Pryde / Shadowcat
Ellen Page — Shadowcat / Katherine « Kitty » Pryde
Kelsey Grammer — Le Fauve / Dr Henry « Hank » McCoy
Vinnie Jones — Juggernaut / Cain Marko
Daniel Cudmore — Colossus / Piotr Rasputin
Ben Foster — Angel / Warren Worthington III
Michael Murphy — Warren Worthington, Sr.
Dania Ramirez — Callisto
Eric Dane — Homme-Multiple / Jamie Madrox


X-Men :
1944, dans un camp de concentration. Séparé par la force de ses parents, le jeune Erik Magnus Lehnsherr se découvre d'étranges pouvoirs sous le coup de la colère : il peut contrôler les métaux. C'est un mutant. Soixante ans plus tard, l'existence des mutants est reconnue mais provoque toujours un vif émoi au sein de la population. Puissant télépathe, le professeur Charles Xavier dirige une école destinée à recueillir ces êtres différents, souvent rejetés par les humains, et accueille un nouveau venu solitaire au passé mystérieux : Logan, alias Wolverine. En compagnie de Cyclope, Tornade et Jean Grey, les deux hommes forment les X-Men et vont affronter les sombres mutants ralliés à la cause de Erik Lehnsherr / Magnéto, en guerre contre l'humanité.



X-Men 2 :
Toujours considérés comme des monstres par une société qui les rejette, les mutants sont une nouvelle fois au centre des débats alors qu'un crime effroyable commis par l'un d'eux relance la polémique autour de l'Acte d'Enregistrement des Mutants et le mouvement anti-mutants, dirigé par l'ancien militaire William Stryker. Quand ce dernier lance une attaque contre l'école de mutants du Professeur Charles Xavier, les X-Men se préparent à une guerre sans merci pour leur survie, aidés de Magnéto, récemment évadé de sa cellule de plastique. Parallèlement, Wolverine enquête sur son mystérieux passé, auquel Stryker, dont on dit qu'il a mené de nombreuses expériences sur les mutants, ne serait pas étranger...

X-Men, l'affrontement final :
Dans le chapitre final de la trilogie X-Men, les mutants affrontent un choix historique et leur plus grand combat... Un "traitement" leur permet désormais d'échapper à ce qu'ils sont. Pour la première fois, ils ont le choix : conserver ce qui fait leur caractère unique mais leur vaut la défiance et la méfiance de l'humanité, ou bien abandonner leurs pouvoirs et devenir des humains à part entière. Les points de vue opposés des leaders des mutants, Charles Xavier, qui prêche la tolérance, et Magneto, qui croit à la survie des plus adaptés, sont plus que jamais incompatibles et vont déclencher la plus acharnée des batailles.


Mon avis sur X-Men :
Un film d’environ deux heures sur les supers héros X-Men de Marvel, le premier opus de la trilogie des années 2000 et le premier de la saga. La scène d’ouverture m’était familière et pour cause, elle fut reprise dans X-Men le commencement, nous sommes en 1944, en Pologne, dans un camp de concentration et nous voyons Erik qui utilise ses pouvoirs sur une barrière en métal. C’est une scène forte et extraordinaire, c’était une très bonne idée de la reprendre pour X-Men le commencement.

Le Dr. Jean Grey tente de faire comprendre aux élus des USA que les mutants ne sont pas une menace, pas plus que n’importe qui, mais le sénateur Kelly parvint à rallier les élus à sa cause, les mutants sont une menace. Par la suite, nous arrivons à Malicia qui déclenche ses pouvoirs sans le vouloir en embrassant son petit ami. Effrayée, et privée de contact humain à vie, sous peine de tuer les gens, elle s’enfuit vers le Canada. Elle rencontre Wolverine, ils sont attaqués par Dents-de-sabre sur la route, mais sauvé in-extremis par Tornade et Cyclope envoyé par Xavier.

J’ai beaucoup aimé le film, les deux heures passent très vite tant on est pris dans l’action et par la découverte ou redécouverte des personnages. Protagonistes attachants, notre Wolverine a un côté brute épaisse, mais ne sait pas résister à Malicia. Hugh Jackman est un acteur vraiment génial, il sait jouer toutes les facettes de Wolverine, le tout avec justesse. Cette rivalité-amitié entre Xavier et Magnéto est bien exploitée, il est dingue de voir à quel point leur relation est un perpétuel jeu entre amitié et rivalité. Les deux acteurs sont vraiment à leur place, juste et à fond dans leur rôle. Quel plaisir de voir sir Ian McKellen dans un personnage à l’opposé de Gandalf, mais quel que soit son protagoniste, il prouve qu’il est un très bon acteur.

J’aime beaucoup Cyclope et Tornade. Leurs personnages sont bien construits, j’aime beaucoup et j’en ris énormément de cette rivalité amusante entre Cyclope et Wolverine. Les scènes où ils se chamaillent sont fréquentes, mais jamais lourdes, cela apporte une touche d’humour dans le film. Quant à Tornade, elle incarne une femme forte, entre maman et grande sœur, elle est douce, gentille et attentionnée, elle essaie de protéger ceux qu’elle aime.

J’ai un peu de mal à accrocher avec le personnage de Jean Grey, un peu effacée. Elle a de grands pouvoirs, mais peu de confiance en elle, elle est brillante, mais je ne sais pas, il manque quelque chose. En revanche, l’actrice incarne très bien ce personnage encore ambigu. Elle est à l’aise, elle donne un caractère ferme et résolue au protagoniste. A l’opposée, j’ai beaucoup aimé le personnage de Malicia, qui cherche sa place, qui a un pouvoir terrible, qui se fait enlever et qui n’a vraiment pas de chance depuis qu’elle a quitté sa maison. J’ai adoré Anna Paquin qui est un jeune talent à cette époque et qui confirme un potentiel incroyable avec ce film. Elle donne une sensibilité et une dimension apeurée à Malicia.

Tous ces personnages, j’essaierai de voir leur évolution avec les deux suites, en attendant ils sont tous réussi et les effets spéciaux dus à leurs pouvoirs sont juste super. En particulier ceux de Tornade, j’adore son pouvoir sur les éclairs et le vent. Les décors sont sympas, je suis toujours fan de la demeure-école de Xavier, ainsi que du design de la salle du Cerebro. Quant à la musique, elle est à l’image des films de supers héros, à la fois épique et douce, le thème des X-Men nous est dévoilé et sera reprit dans les opus suivant, mais retenez que c’est une très bonne bande originale.



Mon avis sur X-Men 2 :
Un film de deux heures sur nos super héros de Marvel, entre action, effets spéciaux et humour. Je l’ai trouvé mieux que le premier de la saga, de par le scénario plus intéressant et le cliffhanger de fin. Le film ouvre sur l’attaque du président américain par un mutant du nom de Kurt Wagner, un téléporteur. En guise de réaction, le président et une partie des américains pensent que les mutants peuvent représenter un danger potentiel. C’est alors que Magnéto apprend l’existence de William Stryker, l’homme à l’origine du squelette en adamantium de Wolverine. Stryker en veut à Xavier et n’hésite pas à le kidnapper, lui et Cyclope. Pendant ce temps, il lance une attaque contre le manoir de Xavier, prenant par surprise les mutants.

Comme je l’ai dit en guise d’ouverture, je l’ai beaucoup aimé ce deuxième opus en raison de la très riche histoire qui l’anime. Nous suivons les différents mutants à travers de nombreux rebondissements, Iceberg et Malicia ont un plus grand rôle, l’histoire de Wolverine est évoqué pour la première fois… Cette histoire entre Stryker et Xavier était très intéressante, et j’ai adoré l’idée de devoir s’allier à Magnéto pour sauver les mutants. J’ai bien aimé le fait que l’opus ne se concentre pas sur un personnage, mais sur plusieurs, on a droit à des scènes intéressantes entre Wagner et Tornade au sujet de la colère, la rencontre avec les parents de Bobby, dit Iceberg. Tous ces personnages et leurs petites histoires s’enchaînent autour de l’intrigue principale et c’est ce qui rend le film attrayant.

Les scènes d’actions, de combat et les effets spéciaux sont toujours aussi réussi. J’adore les effets du téléporteur, je les trouve géniaux, la scène de l’attaque du bureau ovale le prouve. Autre effet très impressionnant, Jean qui décolle le jet et qui tente de stopper l’eau du barrage ayant récemment cédé. Le combat entre Yuriko et Wolverine tous deux détenteurs de l’adamantium est sympa. Ainsi, nous avons rarement des moments de tranquillité, il y a toujours un élément pour perturber ce repos. Les décors sont supers, nous retrouvons le lieu familier de l’école de Xavier et nous découvrons des nouveaux territoires, en particulier le laboratoire de Stryker qui sera réemployer pour le X-Men Origins : Wolverine. Autre point non négligeable, une bande originale sympathique, avec le thème découvert dans le premier opus et qu’il est agréable de réentendre ici.

Dernier point de la critique, le casting. Je n’ai pas à me répéter, mais il est très bon. Famke Janssen nous montre une Jean Grey très différente du premier volet, plus sombre et plus déterminée. Il y a quelque chose qui a changé dans le personnage de Jean et cela se voit à l’interprétation de l’actrice. De même qu’Anna Paquin qui joue Malicia, elle semble plus rayonnante, plus à l’aise démontrant que son personnage a finit par avoir sa place dans l’école, qu’elle se sent mieux.

Inutile de rappeler à quels points Ian McKellen et Patrick Stewart sont deux acteurs formidables et que leurs rôles leur collent si bien. On est toujours entre rivalité et amitié avec ces deux protagonistes et cela se ressent dans le jeu des acteurs. Hugh Jackman campe un Wolverine plus humain, proche du premier opus, mais intrigué par son passé, résolu à obtenir les réponses qu’il cherche. J’ai beaucoup aimé le choix qu’il fait à la fin, cela prouve qu’il accepte sa condition de mutant, qu’il est avec les X-Men et qu’il a trouvé sa famille.

Brian Cox est très bon en Stryker, comme pour le Stryker de X-Men Origins : Wolverine, il est pourri, absolument méchant et prêt à tout pour ses ambitions. J’ai apprécié voir plus longuement dans ce volume Rebecca Romijn-Stamos, Mystique si vous préférez. L’actrice est vraiment formidable en mutant polymorphe. Alan Cumming nous incarne un Kurt Wagner dévoué, pieux, désireux d’aider ceux qui l’entourent, son histoire d’amitié avec Tornade est très touchante. C’est un personnage sympathique très bien interprété.


Mon avis sur X-Men, l'affrontement final :
Je pense qu’après X-Men : Le commencement (avis écrit bien avant d'avoir vu X-Men DoFP et Apocalypse), celui-ci est mon préféré de la saga des années 2000. On n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer et tous les ingrédients sont réunis pour en faire un bon film.

On ouvre le film sur la rencontre entre Magnéto, Xavier et une Jean Grey enfant manifestant alors de très grands pouvoirs. Cette scène est très intéressante et je trouve qu’elle donne une très bonne ouverture. On poursuit le film sur la fondation Worthington qui aurait développé un remède pour soigner les mutants. Grâce à l’aide d’un garçon – mutant lui aussi – et dont le pouvoir est d’annuler les effets de la mutation. De son côté, Cyclope est inconsolable depuis la mort de Jean. Il se rend à Alkali Lake. Alerté par de très grands pouvoirs psychiques, Xavier demande à Wolverine et Tornade de se rendre à Alkali Lake et ils découvrent Jean inconsciente.

C’est un scénario très intéressant, riche en rebondissements et en émotion. Je l’ai trouvé plus touchant que les autres. Je ne vais pas spoiler certains moments, ce serait gâcher le film et ce qui fait – selon moi – sa force. J’ai adoré l’histoire centré autour de Jean Grey devenu le Phénix. C’est d’ailleurs une évolution brusque pour son personnage, mais j’ai apprécié ce changement très maléfique faut dire. Les effets spéciaux qui l’entourent elle et ses pouvoirs sont très réussis et tout aussi effrayant que le personnage. Quant à l’actrice, elle confirme un talent indéniable.

Autre point qui m’a beaucoup plut, ça été de voir de nouveaux mutants avec parfois d’étranges pouvoirs, mais intéressant tout de même. D’ailleurs quelle bataille incroyable entre nos X-Men et la confrérie des mutants de Magnéto, c’était de l’action pure ! Aussi, c’était sympa de donner plus de place à Iceberg, le Fauve, Shadowcat et Colossus, de jeunes mutants vus dans le deuxième volet et devenant des X-Men à temps complet. J’ai une énorme préférence pour Shadowcat, j’adore ce mutant. Ellen Page est une jeune actrice pleine de talent et doué pour interpréter la petite fille qui traverse les murs.

Les autres personnages ont une importance égale dans ce film. Magnéto reste le méchant principal et Ian McKellen reste un très grand acteur. Wolverine demeure un personnage protecteur et important, un brin bourru, mais c’est pour cela qu’on l’adore. Hugh Jackman incarne avec autant de brio que les deux premiers volets notre Wolverine. J’ai bien aimé les petites chamailleries au départ avec le Fauve, ça m’a bien fait rire. Wolverine n’est pas épargné psychologiquement avec ce dernier opus et l’acteur transmet les bonnes émotions. Charles Xavier est un éternel optimiste, j’ai beaucoup aimé le fait qu’il tente coûte que coûte d’aider Jean à se débarrasser du Phénix. Autre personnage qui prend de l’importance dans ce troisième film, il s’agit de Tornade, une femme qui a su demeurer calme, juste et qui suit les traces de son mentor et professeur. J’ai beaucoup aimé le rôle qu’elle occupe dorénavant au sein de l’école.

Par ailleurs le film se termine avec beaucoup d’émotion, la scène finale de la bataille est triste, mais je trouve encore plus triste la fin avec Magnéto. Les décors sont ceux des deux premiers volets, nous les connaissons plus ou moins, mais ils demeurent toujours soignés et agréables à regarder (notamment Alkali Lake). La musique colle parfaitement avec le film, accentuant les diverses ambiances du film, c’est vraiment une très bonne bande originale. Je la préfère à celle des deux premiers opus.

Aucun commentaire:

Ajouter un commentaire