Les dernières chroniques

18/04/2016

Red Queen ~ Victoria AVEYARD

Titre : Red Queen
Auteur : Victoria AVEYARD
Tome 1
Série : Red Queen
Le livre de poche Jeunesse (Lecture Academy) — 2016
444 pages
7€90


Résumé :
Mare Barrow, dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme un moins que rien. Quand elle s'avère détenir des pouvoirs magiques dont elle ignorait l'existence, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais de la famille royale, promise à un prince, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un pouvoir qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis.


Mon avis :
Je connaissais cette série de nom, sans jamais m'être penchée dessus. Je remercie les éditions Hachette pour ce partenariat, sa version poche est pratique, avec une très belle couverture. Je me suis plongée dans ce récit avec des idées en tête, j'ai été surprise agréablement plus d'une fois et j'en ressors conquise. Ce fut un petit coup de coeur.

L'univers est divisé en deux castes : les Rouges, exploités à outrance, vivants dans la misère et sacrifiés pour amuser les Argents. Ces derniers sont l'élite de la société et possèdent de nombreux pouvoirs magiques. J'ai beaucoup aimé cette division qui s'avère plus complexe, j'ai adoré découvrir les familles Argent avec leurs pouvoirs spécifiques et leurs rôles politiques et/ou économiques. L'univers est épatant à voir se construire, se complexifier, il y a beaucoup de non-dits, de manipulations, de faux-semblants. L'auteure place un décor passionnant à voir évoluer au fil du roman, notamment la royauté et La Garde écarlate, les résistants.

Ce premier tome est plus qu'une introduction à l'univers de Victoria Aveyard. C'est une entité à part entière, il plante le décor, il donne des informations captivantes, des promesses d'espoirs. Il est très riche en émotions. On passe de la colère (avec le traitement infligé aux Rouges, la royauté), à l'incompréhension, en passant par la tension, l'amour, le doute, l'espoir. Ce fut un ascenseur émotionnel. En particulier le final. Je m'attendais à un twist final, notamment avec certains protagonistes ambitieux et malsains. Toutefois, j'ai été retournée par l'attitude d'un personnage et par ce bouleversement final qui donne envie de se précipiter sur la suite.

L'histoire est agréable à suivre. J'ai apprécié le côté conte raté, Mare est une Rouge, une fille du peuple élevée au rang de princesse du jour au lendemain. Sauf qu'elle n'a rien d'une Cendrillon, elle a du caractère et elle ne souhaite pas rester le jouet des Argents. Elle se lance dans la politique, en déjouant les intrigues de cour, en apprenant son métier de princesse tout en s'assurant que le pouvoir chute. L'histoire est très descriptive, pourtant, le fait que cela soit écrit à la première personne du singulier nous permet d'être toujours sur un fil. D'avoir de la tension, même dans les descriptions, tout le monde trahi tout le monde et l'on sent que tout peut basculer d'un coup. L'histoire se lit avec fluidité, avec un bon rythme, de belles scènes d'actions et des rebondissements contrôlés pour des révélations-chocs.

Le style de Victoria Aveyard est sympathique à lire, soigné. Les descriptions nous plongent dans cet univers singulier, dans les émotions vives ressenties par les personnages, dans les pensées de Mare. Les répliques font avancer le récit, on en apprend plus sur les protagonistes, sur les Argents, sur les relations entretenues par tout ce petit monde. La plume rend le récit très vite addictif. Mare est une jeune fille forte, très impressionnante. Mature et taquine, imparfaite, ses pensées sont percutantes en matière de guerre. On sent qu'elle entre dans le jeu des Argents malgré elle, que la chute de la famille royale lui tient à coeur, on sent qu'elle plie sous le poids du prix à payer. J'ai pris plaisir à suivre cette jeune fille pétillante et sensible qui va être changée à jamais par les événements de la fin.

Les autres personnages sont tout aussi fascinants à découvrir. On ne connaît pas leurs vraies ambitions et cela les rend dangereux, mais cela ne m'a pas empêchée de m'attacher à certains d'entre eux. Maven le premier. Il est curieux, différent et attirant, gentil, déterminé, il est humain, on sent le poids qu'exerce sa mère et son frère, le fait d'être dans l'ombre. Cal est un prince anguleux. Si Maven paraît plus fluide et rusé, Cal est plus pragmatique, droit et fier, guerrier et fort, j'ai apprécié ce personnage intéressant. Julian est génial, intelligent, marqué à vif ; son histoire est très touchante, j'ai adoré apprendre cette affaire autour de la mère de Cal. J'ai bien aimé la famille de Mare, en particulier Gisa et Shade. Je suis moins fan du roi, le père de Cal et de Maven, de la reine (la mère de Maven) qui est juste insupportable et effrayante. Evangeline est horrible, en revanche, j'ai été très sensible au charme de Farley. Les personnages sont travaillés et soignés, j'ai hâte d'en apprendre plus sur eux par la suite.

En conclusion, c'est un coup de coeur. Je ne m'attendais pas à apprécier autant l'univers et l'intrigue, je pensais avoir une histoire d'amour simple et je me retrouve dans une guerre, dans des jeux politiques de cour. Tout est prenant et fascinant à lire, avec cette plume soignée, cette intrigue bien rythmée et ces personnages formidables. C'est un premier tome sensationnel et j'espère que le tome suivant sortira en poche pour m'y précipiter !


2 commentaires:

  1. Un très bon premier tome mais malheureusement le tome 2 n'a pas du tout été à la hauteur. J'espère que tu auras plus de chance :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lis souvent que le tome 2 a été mitigé, voire décevant pour certains. Il est sorti en poche, il me faudra le trouver pour voir ce que j'en pense ^^

      Supprimer