Les dernières chroniques

22/12/2016

L'Histoire sans fin (ENDE)

Titre : L'Histoire sans fin
Titre VO : Die Unendliche geschichte
Auteur : Michael ENDE
Hachette (Lecture Academy) – 2014
520 pages
19€90


Résumé :
Allongé dans le grenier poussiéreux de son école, Bastien s'évade entre les pages de sa dernière trouvaille : un vieux livre aux belles images, volé dans une boutique. Il raconte une histoire pas comme les autres, une Histoire sans fin, celle du Pays Fantastique où vivent des créatures étranges. Elfes nocturnes et escargots de course, loups-garous et dragons sont menacés par un mal mystérieux qui efface tout sur son passage... Bastien le comprend très vite : même Atréyu, le héros sans peur qu'il aime tant, n'a pas la force d'arrêter le Néant. Un seul être est capable de sauver le Pays Fantastique : un enfant des hommes, venu d'un univers au-delà des frontières... Un enfant qui n'est peut-être pas si loin que ça.

 
Mon avis :
Un grand classique de la littérature jeunesse qui a été traduit dans près de 45 langues et qui aura connu une adaptation cinématographique ainsi qu'un dessin animé. L'un et l'autre étaient mon enfance et j'ai toujours rêvé de lire l’œuvre d'où tout est parti. Chose faite grâce à cette magnifique réédition du roman, merci beaucoup aux éditions Hachette pour ce partenariat.

L'Histoire sans fin porte bien son nom, le récit est un pur concentré d'aventure avec des péripéties très palpitantes à suivre. Sincèrement, j'étais loin de m'imaginer un univers aussi vaste, une intrigue aussi simple et pourtant très belle, des personnages très attachants... une vraie merveille à lire et à faire lire, je pense que ce classique est à lire, c'est un vrai voyage dépaysant et enrichissant. Bastien nous ressemble, en tout cas, je me suis sentie très proche de lui et très touchée par son histoire, il connaît une véritable évolution, parfois déroutante, mais toujours intéressante.

Dans la première partie du récit, nous suivons Atréyu, un héros dont Bastien suit les aventures ; il est chargé par la Petite Impératrice d'une mission périlleuse l'emportant très loin et le confrontant à des problèmes graves. Dans cette première partie, le texte en noir concerne Atréyu tandis que le texte en bleu concerne Bastien. Nous lisons la quête d'Atréyu tout en découvrant les réactions de Bastien ; ce qui nous plonge dans notre propre statut de lecteur, la mise en abîmes est des plus intrigantes et bien pensée par l'auteur qui a su en jouer. Surtout que notre jeune Bastien est un souffre-douleur et qu'il se réfugie dans les livres pour s'évader d'un quotidien très difficile. On peut aisément se reconnaître en lui.

La deuxième partie nous conte les aventures de Bastien dans le pays imaginaire, il devient le héros principal et nous apporte une nouvelle vision du Pays Fantastique et de ses habitants. J'avais peur que cette seconde partie soit moins attrayante, mais elle s'est révélée très prenante, elle nous met en garde contre nos désirs, nos souhaits. Bastien a la capacité de faire ce qui lui plaît, ce pouvoir très grisant va vite lui faire tourner la tête, et même si j'ai moins apprécié son personnage, la valeur morale m'a subjuguée. La philosophie tient une bonne place dans ce roman, Bastien pourrait être n'importe lequel d'entre nous, ce pouvoir de faire ce qu'il me plaît est terrifiant.

C'est en grande partie grâce à l'imagination incroyable dont a su faire preuve l'auteur. Michael Ende a donné naissance à un univers des plus incroyables, car le Pays Fantastique prend vie sous nos yeux. Il est peuplé de créatures aussi fantasques qu'attachantes, c'est d'une vraie beauté à suivre, le merveilleux est dépeint avec brio. Il existe une vraie part d'ombre, les créatures ne sont pas toutes bienveillantes, le Néant est une sorte de brouillard avalant tout sur son passage, c'est en quelque sorte un danger cruel et invisible, très angoissant en somme. La plume de l'auteur est d'une grande fluidité et elle est très soignée, les descriptions sont précises, les dialogues bien pensés, c'est très agréable à lire.

Surtout que les éditions Hachette ont fait un grand travail esthétique. Le bleu et le noir sont les couleurs dominantes de l'objet, nous les retrouvons dans le texte d'une part. D'autre part, chaque début de chapitre voit sa page enluminée, la première lettre possède un aspect lettrine comme dans les vieux manuscrits. Il y a des dessins sous la forme de silhouettes représentant des lieux, des objets, des protagonistes, c'est très beau à voir. Chaque chapitre est séparé par une page bleue avec le chiffre encadré d'une jolie frise et accompagné du titre du chapitre, la couverture est splendide, notamment dans son titre brillant, il existe des jeux typographiques sur le texte... Chaque chapitre débute par une lettre de l'alphabet, il y a donc 26 chapitres. Bref, vous l'aurez compris, c'est un très beau livre à offrir, il n'y aucun doute là-dessus.

Quant aux personnages, je vous ai longuement parlé de Bastien, parce qu'il est le personnage clé de ce roman. Néanmoins, il existe beaucoup d'autres, tout aussi captivants. Comme la Petite Impératrice, aussi mystérieuse que sympathique, j'ai apprécié son personnage dans sa dimension philosophique, ce qu'elle représente pour le Pays Fantastique est très fort. Atréyu est lui aussi très sympa, courageux et perspicace, j'ai adoré suivre ses aventures et l'amitié entre lui et Fuchur est très belle. Pour les autres, je vous laisse la joie de les découvrir, ils sont surprenants et atypiques, je me refuse de gâcher cette joie du voyage.

C'est un voyage inattendu, je connaissais les films et le dessin animé, mais lire le roman c'est une tout autre aventure. C'est très bien écrit, le style de Michael Ende n'a pas pris une ride, je trouve l'écriture moderne, fluide, travaillée et agréable ; l'univers du Pays Fantastique est un rêve éveillé, c'est formidable de s'imaginer les lieux, les créatures... Les personnages apportent tous quelque chose à Bastien et au lecteur, l'intrigue est riche et pleine de rebondissements, j'ai un vrai coup de cœur pour l'esthétique et malgré quelques longueurs parfois dans les descriptions, je dois dire que j'ai apprécié cette lecture, elle est magique.

Aucun commentaire:

Ajouter un commentaire