Les dernières chroniques

05/06/2017

Cinéma : La Belle et la Bête (2017) + Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar

La Belle et la Bête (Beauty and the Beast)
Un film de Bill CONDON
2 h 09 • Fantastique, Romance • 2017 • Adaptée du film d'animation de 1991 de Disney
Compositeur : Alan MENKEN
Casting : Emma Watson — Dan Stevens — Luke Evans — Emma Thompson — Ian McKellen — Ewan McGregor — Kevin Kline — Josh Gad — Gugu Mbatha-Raw — Stanley Tucci — Audra McDonald — Hattie Morahan


Synopsis :
Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S'étant perdu une nuit dans la forêt, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui la jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d'amour pour elle, mais victime d'une terrible malédiction.

Mon avis :
Je ne serais pas objective : La belle et la bête, c'est ma vie. C'est mon conte préféré (Jeanne Marie Leprince de Beaumont), mon histoire favorite (Cocteau, Gans, Disney). Ce film, depuis que Disney l'a annoncé, je n'ai cessé de l'attendre ; tous les bons avis me rendaient impatiente et toutes ces images me faisaient rêver. Pour être parfait il y manquait un petit truc, mais j'ai adoré de A à Z, c'est un coup de coeur, ça faisait super longtemps que je n'avais pas autant aimé un film. J'ai hâte de pouvoir le revoir.

J'ai eu la chance de pouvoir le regarder en VOSTFR, et clairement, ça vaut le coup. J'avais super envie de le voir en anglais à cause du casting des objets animés, Emma Thompson fait une Mrs Samovar charmante et adorable ; Ian McKellen fait un BigBen bourru ; Audra McDonald est merveilleuse en Garderobe, l'armoire et quelle magnifique voix, Aria est totalement captivante. Et pour finir, mon chouchou : Lumière avec Ewan McGregor. Son accent français est génial, on l'entend tellement bien sur certains mots, ça donne du charme au personnage déjà coloré et merveilleux qu'est le candélabre facétieux. Tant que je suis sur les objets, ces derniers sont super beaux, l'animation est fluide, le design leur donne un côté précieux comme de beaux objets antiques que l'on peut trouver dans un vieux château.

Il y a toutes sortes de petites choses qui m'ont enchantée dans ce film et cet ensemble donne un film magique, très beau et fascinant. Belle et son ingénieux système pour laver le linge, toutes les scènes ajoutées pour donner de la matière aux personnages : la mère de Belle, le père de Zip, le passé du prince, l'enchantement... Les deux heures sont passées si vite, j'ai retrouvé avec plaisir le film de mon enfance, avec de légères différences très appréciables, le tout offre une vision complémentaire de cette histoire.

L'intrigue est simple, Belle prend la place de son père lorsque ce dernier est fait prisonnier par un prince changé en Bête. Tout son domaine est victime d'une malédiction que seul l'amour pourra rompre. Belle est jugée bizarre par le village de Villeneuve (très belle référence à Mme de Villeneuve qui a écrit une version du conte) et Gaston semble être prêt à tout pour l'épouser. L'histoire repose sur de chouettes messages qui m'ont toujours touchée, on parle d'illettrisme et d'amour pour le livre ; de la différence, du rejet des autres, des normes imposées par la société, il y a même un léger côté féministe grâce au rôle de Belle indépendante et pleine d'esprit. Il y a de la magie, de l'action, de l'émotion, inutile d'en faire des caisses, la recette est brillante et elle fonctionne très bien. Le film évoque aussi la folie et l'égoïsme, la cruauté, les changements, on le voit très bien avec la Bête et Gaston.

Le reste du casting est merveilleux. Josh Gad fait un LeFou intéressant et sympathique, plus travaillé que celui du dessin animé, on sent qu'il est plus soucieux, qu'il s'interroge au fil du temps sur Gaston. Ce dernier est interprété par Luke Evans qui est génial dans ce rôle, sombre et violent, captivant et drôle. Dan Stevens fait un prince ténébreux et torturé, cultivé et qui change peu à peu. Kevin Kline est touchant dans son rôle de Maurice, j'ai sincèrement adoré ce personnage, bien exploité dans cette version. C'est l'un de mes personnages secondaires préférés avec Hattie Morahan, l'enchanteresse (Elinor Dashwood dans la minisérie Raison et sentiments). Emma Watson fait une si formidable Belle, elle a respecté le tempérament de Belle en lui apportant une touche personnelle. Je suis heureuse de voir Emma dans un autre rôle que celui d'Hermione (je dois voir Noé et Le monde de Charlie d'ailleurs), elle confirme qu'elle a du talent pour interpréter ses personnages.

Les costumes sont magnifiques. Ils correspondent aux personnages quand je pense aux formes humaines de BigBen et Lumière. J'adore le costume de Gaston ou ceux de la Bête, c'est simple et distingué, soigné dans les détails. Et j'ai eu un gros coup de coeur pour les tenues d'Emma Watson, sa tenue au village est fantastique. La robe jaune est elle aussi très belle, simple et élégante. Les décors sont pleins de charmes, je pense au village qui nous donne l'impression d'être dans un petit village tranquille, avec les maisons à pans de bois. Le château est lui époustouflant et j'ai aimé voir l'impact du sort sur le château. Le film est très beau, visuellement, c'est une merveille, j'ai aimé la lumière, les couleurs. J'en ai pris plein les yeux durant ces deux heures.

Je terminerai avec les chansons. Elles sont superbes. Oui, il y a des différences avec les paroles du film d'animation, même en VO, mais c'est franchement surmontable. Faut vraiment être au mot près pour s'en offusquer. J'ai passé un très bon moment à écouter le casting chanter ces chansons, à les voir bouger dans les chorégraphies, je pense à Gaston ou à Be our guest (C'est la fête). Coup de coeur aux deux chansons magistrales Evermore et How does a moment last forever qui sont reprises dans le générique de fin. Elles sont magnifiques. Mon seul regret, et c'est ce qui fait rater le « parfait » au film, c'est que j'aurais aimé trouver Human Again, ou alors trois chansons merveilleuses de la comédie musicales (composées par Alan Menken également), Home, Me et A change in me. Dans les musiques, j'ai été étonnée et ravie de trouver Home. C'est un regret très minime, le film se tient tout seul et il ravira les petits et grands. Pour tout vous dire, ma soeur n'étant pas fan du film d'animation a beaucoup aimé ce film.

PS : N'hésitez pas à écouter Home (Belle), Me (Gaston et Belle) (imaginez juste Luke Evans la chanter, oser dire qu'elle n'aurait pas été géniale !), A change in me et Human Again / Humains à nouveau (version dessin animé Disney). Petit conseil, n'hésitez pas à écouter Beauty and the Beast Broadway, c'est excellent !






Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar (Pirates of the Caribbean : Dead Men Tell No Tales)
Un film de Joachim Rønning
2 h 08 • Action, Aventure • 2017 • Cinquième volet de la série Pirates des Caraïbes
Compositeur : Geoff Zanelli
Casting : Johnny Depp, Geoffrey Rush, Javier Bardem, Kaya Scodelario, Brenton Thwaites, Keira Knightley, Kevin R. McNally, Stephen Graham, Orlando Bloom, Golshifteh Farahani, David Wenham, Martin Klebba, Adam Brown, Paul McCartney


 
Synopsis :
Jack Sparrow et ses compagnons se lancent dans la quête du Trident de Poséidon qui aurait le pouvoir de briser les malédictions et de devenir le souverain des océans. Il va croiser sur sa route le Capitaine Salazar, un fantôme désireux de se venger, Carina Smith, une astronome, ainsi que le jeune Henry Turner et Hector Barbossa.


Mon avis :
Depuis que j'ai découvert le premier volet par pur hasard il y a douze ans en l'enregistrant sur une K7, je suis conquise par cette série. La malédiction du Black Pearl et L'homme au masque de fer m'ont ramenée aux pirates et aux mousquetaires qui me plaisaient tant enfant. Ces deux films m'ont marquée et la série Pirates des Caraïbes, j'ai vu tous les autres volets au cinéma. Mon préféré restera le deuxième volet, pour ce merveilleux Norrington en mode pirate.

Toute cette longue intro pour vous dire à quel point je suis heureuse d'être allée le voir, j'étais persuadée qu'avec le dernier volet, la série ne reviendrait jamais sur grand écran. Alors quelle joie d'apprendre qu'un nouvel épisode allait sortir, j'ai réussi à ne rien savoir (ou très peu : le casting et le résumé) de ce volet et je n'ai même pas vu la bande annonce ! Je ressors de cette sortie ciné totalement conquise et aussi ravie qu'à Noël. Je l'ai beaucoup aimé.

L'intrigue est très sympathique et riche en émotions. Des histoires de familles, une quête d'identité, une scientifique traitée de sorcière (la grande mode à cette époque) avec une très belle référence à Galilée... Jack Sparrow qui semble avoir la poisse et perdre en partie sa splendeur d'antan, le Pearl toujours dans sa bouteille, un grand tueur de pirates prêt à tout pour assouvir sa vengeance. L'histoire se veut entraînante, bien rythmée, intéressante et captivante, en dépit de quelques incohérences qu'auront déjà soulevées certains. Perso, j'étais à fond du début à la fin, j'ai été touchée par l'histoire de Henry, celle de Carina, celle de Barbossa ; je me suis bien amusée avec Jack et ses compagnons ; j'étais fascinée par ce qui tournait autour de Salazar.

Les effets spéciaux sont réussis, j'ai aimé cette quête du trident de Poséidon avec toutes ces connexions avec les étoiles. C'était passionnant de voir les effets spéciaux sur l'équipage de Salazar, de voir le Pearl, de voir la cachette du trident... Ce qui me fait penser que les scènes d'actions sont nombreuses, je suis particulièrement fan de la scène d'intro de Jack avec la banque, la scène de fin avec l'ancre, les scènes sur la mer, la bataille navale avec un Jack sautillant sur les canons. C'est prenant, d'autant plus que la bande originale reprend les grands thèmes composés par Klaus Badelt et Hans Zimmer, sans oublier les thèmes propres à ce nouveau film. J'ai passé un super moment à écouter les musiques dans le film et en dehors du film.

L'esthétique est toujours au rendez-vous, les costumes et les objets sont juste magnifiques ; je suis fan du costume de Barbossa, j'ai adoré le journal de Galilée, ou le design du trident. C'est soigné et c'est totalement immersif. J'ai adoré revoir les anciens personnages et de faire la connaissance des petits nouveaux. Henry est le digne fils de ses parents, il a ce côté irrévérencieux et intrépide de sa mère, la bienveillance et la droiture de son père. Le père... Les cheveux longs lui vont tellement bien ! Carina est mon petit coup de coeur, avec Barbossa. Ce dernier a eu une évolution extraordinaire, quant à Carina, je l'ai trouvée brillante, attachante, indépendante et fière. Jack est un poil effacé, certes, mais je l'ai trouvé intelligent, il accompagne véritablement les nouveaux tout en restant impertinent, osé et loufoque. L'antagoniste est sombre à souhait, terrifiant et charismatique ; en somme, le casting est vraiment bien choisi et se donne à fond dans leurs personnages.

Je terminerai cette chronique en parlant de deux choses. La première, c'est que cet opus est clairement meilleur que le dernier. Ici, tous les personnages ont un rôle, une place, ils servent le scénario ; j'avais eu un gros problème avec le missionnaire et sa sirène. Le quatrième opus reste bon et sympa, mais celui-ci le supplante sans difficulté. La deuxième chose, c'est cette fin, celle après le générique qui me laisse complètement songeuse. J'ai envie de croire que la licence va se relancer. Je sors de ce nouveau Pirates des Caraïbes, heureuse, je l'ai trouvé génial et captivant. J'ai hâte de pouvoir me faire un marathon sur cette série.

8 commentaires:

  1. J'ai adoré La Belle et la Bête également ! :)
    Je suis une grande fan de Pirates des Caraïbes et du Capitaine Jack Sparrow. Je pense que cet univers et ces films sont vraiment parmi mes préférés. Mais mon avis sur ce cinquième film est moins bon que le tiens... J'ai adoré retrouver Will et Elizabeth, voir une suite à leur histoire mais je suis quand même déçue. J'ai trouvé la mise en place trop longue et Jack n'est que l'ombre de lui même. Johnny Depp surjoue un peu et Jack a perdu son côté pirate de génie pour devenir un alcoolique et c'est dommage. La scène finale est vraiment très intrigante et normalement, il devrait en avoir un sixième ^^. J'ai déjà hâte de voir ce que ça va donner. Mais bon, mon préféré reste le tout premier :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends parfaitement ton avis sur Jack, je l'ai trouvé en retrait. Peut-être le fait qu'il vieilli notre bon capitaine, peut-être une envie de le mettre moins en avant. Il me semble que Gibbs parle d'une malédiction, que Jack a la poisse, je me suis toujours demandée si ce n'était pas à cause d'Angelica. J'ai souvenir qu'elle l'avait un peu en travers d'être abandonnée sur une île et qu'elle semblait jouer avec une poupée à l'effigie de Jack dans le quatrième opus (scène post-générique). Est-ce que Jack était "maudit" et qu'il ira mieux dans le sixième ? J'ai trouvé Jack plus réactif et vivant dans la deuxième moitié du film.

      Supprimer
  2. J'avais un peu peur pour Pirate des Caraibes du coup je ne comptais pas tester mais maintenant je me dis pourquoi pas et il faut que je tente la belle et la bete !!!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai évidemment adoré La Belle et La Bête, il me tarde de le voir en VO en entier !
    Je pense me voir Pirates des Caraïbes le semaine prochaine, durant mes vacances :) j'en entends que du bien pour l'instant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ce volet de Pirates des Caraïbes te plaira ;)

      Supprimer
  4. J'ai vraiment adoré ces deux films!! :D

    RépondreSupprimer
  5. Il faut absolument que je voie La Belle et la Bête! Beaux avis en tout cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu pourras voir La Belle et la Bête :)

      Supprimer