Les dernières chroniques

Insaisissable (MAFI) ~ La trilogie

29.10.17


Titre : Ne me touche pas
Auteur : Tahereh MAFI
Tome 1
Série : Insaisissable
Michel Lafon Poche — 2014
430 pages
7€


 
Résumé :
“Ne me touche pas” je lui murmure. Je mens mais ne lui dis pas. J’aimerai qu’il me touche mais ne lui dirais jamais. Des choses arrivent quand on me touche. Des choses étranges. De mauvaises choses. Des choses mortelles. Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse pour un accident. Un crime. 264 jours sans parler ni toucher personne. Jusqu’au moment où un gardien vient partager sa cellule. Derrière sa nouvelle apparence, elle le reconnaît : c’est Adam, celui qu’elle aime en secret depuis toujours.

Mon avis :
Une lecture faite dans le cadre du Weekly Book Color Challenge, session d'avril (2016). Une lecture pour laquelle j'étais assez curieuse vu les nombreux avis mitigés, coup de coeur et déceptions que soulève cette trilogie. Après lecture de ce premier tome, j'admets qu'il est sympathique sans pour autant être exceptionnelle. Néanmoins, j'ai les deux autres tomes dans ma PAL et je compte bien les lire.

L'univers est pour moi un bon point comme un mauvais. On sent que le monde tel que l'a connu Juliette et tel que nous le connaissons s'est éteint, notamment pendant son incarcération. De ce fait, elle est aussi perdue que nous dans ce monde, beaucoup d'interdits, de bâtiments détruits, de vies perdues. J'ai bien senti cet avant et cet après dont parle Juliette. Je comprends entièrement l'aspect dystopie, le fait qu'il y a une politique en place conduisant à pire qu'on nomme le Rétablissement... j'ai l'impression de saisir des points. En revanche, tout reste en surface, je n'ai pas de réponses ni de clés de compréhension plus poussée pour pleinement m'y retrouver. J'avoue que cette part de mystère m'a autant désarçonnée qu'enchantée, et j'espère obtenir plus d'informations dans les suites.

La romance pourra poser problème à certains. Je ne sais pas si je serais capable de vous expliquer mon ressenti, mais... la romance est capitale sans pour autant être travaillée. Alors, commençons par le début (oui, logique). Le triangle amoureux n'est en rien dérangeant, il est même captivant et original. J'ai percuté le fil très mince reliant Juliette à Warner, ce fil qui va pimenter la relation entre Juliette et Adam. Cette dernière paraît logique, en vrai, elle est très belle et simple, cependant, le côté loufoque de Warner s'avère fascinant. Je me pose de vraies questions sur l'avenir de la romance, il ne faudrait pas que le triangle s'éternise bien sûr. Toutefois, pour une fois que le triangle amoureux ne me pose aucun problème et que je l'estime justifié, je ne vais pas m'en plaindre.

Adam est un formidable personnage, drôle et très gentil, bienveillant et courageux, j'avoue avoir eu peur pour lui et du rôle qu'il jouait au début. C'est un gentil personnage, du coup, j'espère qu'il va être plus mordant et un poil plus sauvage. La fin amorce cette évolution, mais j'en attends plus. Warner est complètement lui. Décalé, un peu loufoque et curieux, il a des sautes d'humeur très effrayantes, des obsessions dérangeantes et des secrets très enfouis. Finalement, on en sait très peu sur lui et c'est tant mieux, cette part de mystère entraîne une fascination intéressante. J'ai hâte d'en apprendre plus sur lui.

Juliette est quant à elle très sympathique. Le fait que le récit soit à la première personne du singulier nous permet de côtoyer ses pensées, un fabuleux mélange entre lucidité et rêve. Elle aimerait qu'on la touche, un peu d'amour, mais elle sait que son pouvoir est mortel, qu'elle vivra dans une cellule à l'écart. Ça peut être lassant à la longue, et à dire vrai, j'ai parfois décroché sur certains passages ; néanmoins, elle reste très sensible et humaine. J'ai bien aimé ce personnage. À travers lui s'exprime toute la plume de Tahereh Mafi, un style d'écriture très poétique et soigné, très chargé dans les émotions et peu dans les descriptions de ce qui entoure les protagonistes. C'est un défaut autant qu'une qualité. Personnellement, c'était parfois trop recherché pour me captiver, mais cela reste beau à lire.

En conclusion, moi qui ne suis pas très branchée romance, le triangle amoureux est palpable, mais fascinant. J'espère le voir développer et avoir de bons éléments pour la suite. La plume de l'auteure rend les personnages soignés, les émotions très présentes, mais il manque clairement du relief pour certains protagonistes et de vraies informations sur la dystopie. Cependant, l'intrigue est sympathique, avec un bon rythme et de chouettes rebondissements. J'ai passé un bon moment de lecture avec ce premier tome agréable pour poser de premières bases.






Titre : Ne m'échappe pas
Titre VO : Shatter Me, book 2, Unravel Me
Tome 2
513 pages

 
Titre : Ne m'abandonne pas
Titre VO : Shatter Me, book 3, Ignite Me
Tome 3
443 pages

 
Auteur : Tahereh MAFI
Série : Insaisissable
Michel Lafon (Poche) — 2014, 2015
7€


 

Résumé (tome 2) :
Réchappé des griffes du terrible Warner, Juliette trouve pour la première fois la force de se battre et de rêver à un avenir avec Adam, celui qu’elle croyait avoir perdu pour toujours. Mais Warner n’a pas l’intention d’abandonner sa proie. De retour à la base, tout en se remettant de sa blessure presque fatale, le fils du dictateur, Warner, doit contrôler ses soldats et réprimer toute forme de rébellion dans le secteur qu’il dirige. Toujours aussi obsédé par la fuite de Juliette, il veut avant tout la retrouver, quoi qu’il lui en coûte. Il n’a pas non plus oublié ceux qui ont permis l’évasion de la jeune fille, Adam et Kenji, à qui il compte bien faire payer cher leur trahison.


Mon avis :
J'avais un avis curieux et enthousiaste sur le premier tome, j'avais super envie de découvrir la suite. Néanmoins, je restais sur ma faim, il y avait quelques points qui demandaient à être plus poussé pour me convaincre que j'avais devant moi une trilogie fantastique. Après avoir lu les tomes 2 et 3, je pense conserver un très bon souvenir de cette trilogie — j'avais un peu peur vu que j'avais abandonné Au pays de l'ailleurs, mais finalement, cette trilogie est très chouette.

Nous avons une trilogie entre dystopie et romance qui se tient. Je ne partais pas convaincue que la romance, en particulier le triangle amoureux allait me séduire. Toutefois, ce triangle est justifié et très bien abordé. J'avoue que Juliette finit par se poser des questions que moi-même je me posais, notamment sur son amour pour Adam et sa fascination pour Warner. Personnellement, je suis team Warner et je suis plus que satisfaite de la tournure des événements. Sans céder à la facilité, l'auteur nous offre un triangle amoureux percutant, des choix difficiles, des émotions très fortes. J'ai beaucoup aimé cette romance intelligente et bien menée.

Ensuite, je dois bien avouer que l'aspect dystopique est loin d'être super travaillé. J'ai clairement manqué d'informations et de croustillant pour appréhender cet univers, les causes et les conséquences de cet avenir possible pour notre monde. L'aspect philosophique autour de la liberté, des choix à faire, de la peur de s'engager dans la guerre, la guerre en elle-même, fonctionne à merveille. J'ai aimé ces changements chez Juliette et ses amis de la rébellion ; on sent que le final allait être grandiose. Il l'est, mais il est trop court à mes yeux, les toutes dernières lignes sont très abruptes et je reste un peu sur ma faim. J'aurais aimé en lire un tout petit plus.

Côté intrigues, le tome 3 restera mon tome préféré dans cette trilogie tandis que le second fut à demi teinte pour moi. Pour le second opus, j'ai trouvé que l'intrigue manquait de peps. Les 150 premières pages m'ont paru durer une éternité, avec une Juliette fade et pleureuse, pas aimable du tout, préférant rester dans son coin et se voir en victime au lieu de faire des efforts. Je peux comprendre sa perte de repère, l'angoisse de blesser quelqu'un, mais au lieu d'apprendre à contrôler ses pouvoirs, elle préfère rester à geindre et rien faire. Il a fallu attendre sa première mission, sortir du Point Oméga pour avoir un premier sursaut et que je puisse enfin accrocher à l'histoire.

Pour le troisième opus, le rythme est un poil déséquilibré par les choix amoureux de Juliette, par le travail que doit faire l'équipe pour trouver la confiance nécessaire afin d'avancer. En revanche, j'ai trouvé les révélations, les sentiments et l'introspection plus prenantes, plus percutantes. Cela tient du fait que Juliette n'est plus spectatrice, mais actrice, qu'elle sort enfin de sa chrysalide. Ce n'est plus la petite fille peureuse et perdue, qui se sent obligé d'être avec Adam parce qu'elle lui devrait quoi que ce soit. J'ai aimé les rebondissements, les points abordés et l'intrigue glisse facilement, tout est maîtrisé et très agréable à suivre. Bref, c'était un vrai bonheur de lire ce troisième et dernier tome (même s'il me reste les hors-séries à découvrir).

L'écriture est magnifique, Tahereh Mafi possède une plume absolument merveilleuse. J'adore le style, les mots et la manière dont elle les agence, le côté envolée lyrique et poétique est très chouette à lire. Les émotions et l'aspect psychologique sont travaillés à fond, j'ai passé un bon moment à lire les descriptions. D'autant plus que la philosophie, les messages du roman sont agréables à décrypter ; là-dessus c'est une bonne dystopie dans sa globalité, on amorce la guerre, la politique, le Rétablissement est un peu plus fouillé dans ces deux tomes, les énergies (pouvoirs) de certains personnages se dévoilent. On a des révélations vraiment épatantes et intéressantes, cela occasionne des surprises de tailles, je pense notamment à Warner et Adam.

Je terminerai en vous parlant des personnages, ils sont toujours aussi captivants, fouillés psychologiquement, humains et loin d'être parfaits. Cela est autant une qualité qu'un défaut. Pour le coup, Juliette m'a fait une impression très différente entre le tome 2 et 3 ; elle m'a tellement agacée sur le second opus, j'avais presque fini par la détester. Jouer les victimes, être sur la défensive, je suis tellement heureuse de la voir sortir de ce cocon, de cette spirale négative. J'ai adoré la Juliette du tome 3, sensible, encore en manque de confiance en elle, mais elle sait rebondir, trouver les ressources en elle pour survivre. C'est une très jolie Juliette, forte et libre. Adam. Je suis navrée pour celles et ceux qui l'apprécieraient, mais c'est impossible. Il est détestable, j'ai été horrifié de voir cette haine, cette violence, ce côté "Juliette me doit tout, elle doit donc m'obéir, être à moi tout seul..." Ca ma tout bonnement refroidi. Le peu de sympathie que j'éprouvais pour lui s'est envolé page après page.  Il faut dire que Warner est juste exceptionnel, entre méchanceté et sensibilité, on ne sait pas sur quel pied danser. Il apparaît instable, et je pense comprendre pourquoi avec la fin et toutes ses révélations sur son passé ainsi que sur ses capacités. Warner est fascinant, pas facile à comprendre, un brin caractériel et entier, j'ai beaucoup aimé sa personnalité, ses remarques, cette idée de faire de Juliette un espoir, de la rendre indépendante et libre. Castle et Kenji me plaisent énormément, je suis contente de les avoir plus vu au cours de ces tomes, ils sont géniaux et très sympathiques.

En conclusion, le tome deux s'est avéré très compliqué à lire pour plusieurs raisons : une intrigue en dent de scie et un personnage principal imbuvable, les rares moments d'actions ainsi que les révélations et autres informations m'ont permis d'aller jusqu'au bout. J'avais donc un ressenti mitigé, aggravé avec ma déception sur Au pays de l'ailleurs de Tahereh Mafi. Cependant, le troisième opus relève facilement le niveau ! C'est mon chouchou parmi la trilogie, parce que la psychologie et les émotions sont très fortes, la plume est magnifique et donne beaucoup de relief aux protagonistes. Qu'on les aime ou pas, les personnages sont intéressants, surprenants même ! J'ai pris plaisir à découvrir l'intrigue et tout ce que l'auteure nous présente dans ce dernier tome. Et même s'il est loin d'être parfait, j'ai passé un très bon moment de lecture. Dans l'ensemble, la trilogie s'avère passionnante, originale, percutante (soit on aime ou pas) parce que la série ne nous laissera pas indifférent. Même si elle tire plus sur la romance que sur la dystopie, la trilogie fut une belle surprise pour moi qui n'aime pas la romance, les triangles amoureux ou les envolées lyriques côté style d'écriture.

Petits mots:

  1. J'ai vu pas mal d'avis positifs sur cette saga et je dois dire qu'elle me tente beaucoup :)

    RépondreSupprimer
  2. j'ai le premier tome, il faudrait vraiment que je tente ça !

    RépondreSupprimer
  3. Il faudrait que je lise la suite de cette série. J'avais lu le 1, bien aimé mais sans enthousiasme. Les suivants sont dans ma PAL...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, j'espère que tu pourras apprécier les tomes suivants, sinon ce n'est pas grave ^^

      Supprimer
  4. J'ai eu quasiment le même ressenti que toi quant au deuxième tome ! Il était vraiment moyen, d'ailleurs c'est pour ça que j'ai mis du temps à lire le trois. Team Warner <3
    Pour moi c'est une trilogie romantique sur fond de dystopie et non l'inverse. En tout cas j'ai adoré cette trilogie ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rejoins sur tout ce que tu as dit ^^ Il faut aborder cette histoire avant tout pour une romance sur fond de dystopie, comme la Sélection en fin de compte. Sinon, on va être clairement déçu. Merci pour ton retour ;)

      Supprimer
  5. J'ai entendu beaucoup de bien de cette trilogie, du coup forcément elle m'intrigue ! Je n'ai lu ton avis que du premier, tu ne m'en voudras pas, j'avais peur de me faire spoiler ^^
    Du coup tu confirmes que j'ai envie de découvrir cette saga, en serrant un peu les fesses avec le triangle amoureux^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yeah, je te souhaite une bonne découverte de la trilogie :)
      En règle général, j'évite le spoilers dans mes avis, mais dans le doute, tu fais bien de ne pas lire ce que j'ai mis ensuite, sait-on jamais :p
      Le triangle amoureux, ça passe ou ça casse. Perso, même si j'aime pas, j'ai trouvé qu'il était justifié et captivant. Après, à toi de voir ^^

      Supprimer