Les dernières chroniques

Coin Albums : Et toute la ville s'éveille (COHEN & BEAL), Arlequin (BEN KEMOUN & GOUST), La flûte enchantée (CORAN & GASTAUT)

7.12.17



Titre : Et toute la ville s'éveille
Laurie COHEN — Marjorie BEAL
Balivernes éditions – 2013
48 pages
14€


 
- Résumé -
De l'aurore jusqu'au soir,
dans la lumière ou dans le noir,
tant de choses se passent dans la ville
avec ses feux tricolores et ses automobiles,
ses immeubles et ses grues,
dans chaque avenue et chaque rue.


Mon avis :
J'avais eu la chance de pouvoir lire Quand la montagne scintille et depuis, je cherchais à pouvoir mettre la main sur les autres albums de cette série initiée par Laurie Cohen et Marjorie Béal. J'ai pu emprunter celui-ci à la bibliothèque municipale, mais je rêve de pouvoir me les acheter et les conserver dans ma bibliothèque, parce que ces albums sont absolument géniaux ! Et toute la ville s'éveille n'échappe pas à ce compliment.

C'est du génie de pouvoir manier aussi bien réalité et poésie. Autant sur le thème de la montagne, j'étais en plein enchantement, la nature se prêtait facilement à cela. Sur la ville, j'étais plus sceptique, mais la magie opère finalement et j'ai adoré découvrir le texte de cet album. On nous parle de la ville avec tellement de charme, de poésie, de simplicité et ça fait rêver. Je vois la ville de jour comme de nuit, au rythme des quatre saisons, au gré du temps, dans ses feux tricolores et ses cheminées qui fument, dans sa circulation, de près, de loin... C'est un bel hommage à la ville en général et je suis complètement admirative du travail effectué pour rendre la ville aussi jolie et abordable avec autant de charme et de beauté.

Le texte est simple, mais les mots sont choisis avec soin ; j'ai lu un texte rythmé, joyeux et plein de vie, avec de chouettes rimes et jeux sur les mots. C'est un texte hyper travaillé qui m'a séduite du début à la fin. Cet album n'a pas de personnage au sens premier du terme, ici notre protagoniste majeur, c'est la Ville ; c'est en soi un concept que j'adore ! Je trouve l'idée ingénieuse, j'avais déjà applaudi ce parti pris avec l'album autour de la Montagne, mettre la Ville en avant, c'est franchement chouette. On s'attache mine de rien à cette Ville. L'album est parfait pour les enfants !

D'autant plus que les illustrations sont très agréables à voir. J'adore les jeux de textures, de couleurs, de formes que nous propose l'illustratrice. C'est un vrai ravissement, on sent à quel point il y a une part de réalité et une portion d'imaginaire, j'étais loin de m'imaginer apprécier un style aussi carré et géométrique. Je suis fan du travail réalisé pour nous présenter une Ville colorée, proche de nous, sympathique où les éléments composant les double-pages se reconnaissent aisément ! Les enfants vont adorer nommer les arbres, les oiseaux, les voitures... J'ai un coup de cœur pour la dernière double-page qui évoque la Ville vue du ciel, de nuit, je la trouve magnifique cette illustration.

En somme, cette série d'albums vaut clairement le coup ! C'est intuitif et drôle, charmant et poétique, travaillé et génial, plein d'imagination et de couleurs, on s'émerveille à chaque page tournée. Le texte nous présente une Ville très agréable à découvrir, les illustrations sont magiques, l'ensemble fonctionne à merveille et j'espère pouvoir lire d'autres albums de ce duo incroyable.

C'est vraiment un travail très joli sur les formes géométriques, les couleurs et leur rapport au texte.




Titre : Arlequin ou les oreilles de Venise
Texte : Hubert BEN KEMOUN
Illustration : Mayalen GOUST
Flammarion Jeunesse (Père Castor) — 2012
24 pages
13€50


 
- Résumé -
Arlequin est le meilleur accordeur de Venise. Guitares, pianos, luths et violons, aucun instrument n'a de secret pour lui. Son ouïe est aussi fine que ses oreilles sont grandes : ce qui lui vaut bien des moqueries. Un jour, un musicien très particulier lui confie son bien le plus précieux...


Mon avis :
J'adore le travail de Mayalen Goust. C'était un vrai ravissement de voir ses illustrations dans l'adaptation BD des Colombes du Roi-Soleil ou pour d'autres albums jeunesses, j'ai directement capté en voyant la couverture que c'était elle qui avait fait cet arlequin. J'avoue que j'aime bien le personnage d'Arlequin, celui de Colombine, je me sentais curieuse de découvrir cet album et j'en ressors pas déçue du tout ! Il est atypique et captivant, j'ai sincèrement passé un bon moment à le lire et il plaira facilement aux enfants. Un album que j'ai emprunté à la bibliothèque de ma ville et que j'aimerais retrouver pour le garder, parce qu'il est chouette.

Notre ami Arlequin est terriblement attachant, c'est un accordeur de génie qui permet à des centaines d'instruments d'être accordé. Il vit à Venise et est pourvue de deux grandes oreilles qui lui vaut bien des moqueries. L'album nous présente un personnage avec une grande résilience pour accepter les médisances, un grand cœur et une capacité d'écoute qui le rend adorable, intelligent et sympathique. Mayalen Goust propose dans son design de belles courbes et de très jolies touches de couleur, j'adore le design de cet Arlequin.

J'ai passé un chouette moment à explorer le monde de la musique à travers un texte de très haute qualité sur le vocabulaire employé. L'histoire est très jolie avec cette petite romance trop mignonne, avec le joli message sur l'acceptation de soi et des autres, l'envie de liberté de Colombine. Colombine qui est très gentille et formidable. Le texte est fluide, accessible et plein de charme, de justesse ; il est même doté d'une pointe de poésie qui le rend charmant.

Je trouve l'album original, tant sur les thèmes exploités, que sur son histoire et la manière de la conter, ses personnages ou encore le cadre géographique : l'Italie et plus particulièrement Venise. Une fois de plus, l'illustratrice nous propose des images parfaites pour l'histoire, je me suis bien immergée à Venise, l'architecture, les gondoles, les monuments. Les couleurs sont chatoyantes pour la journée, le jardin de Colombine me fascine, la planche sur la peinture est merveilleuse... les illustrations suivent le récit et le magnifie.

En somme, c'est un album qui est un petit coup de cœur, une sorte de guimauve idéale par sa douceur, son charme, sa poésie. Arlequin et son histoire sont touchants, captivants du début à la fin grâce à un texte soigné et des images de haute qualité. Les messages sont beaux et l'aspect atypique de cet album lui confère un caractère inoubliable, un aspect hors du temps. C'était une chouette lecture !

J'adore Mayalen Goust et j'ai hâte de pouvoir vous reparler de son travail à travers les autres albums que j'ai !





Titre : La flûte enchantée
Texte : Pierre CORAN
Illustration : Charlotte GASTAUT
D'après l'opéra de Mozart et Schikaneder.
Flammarion Jeunesse (Père Castor) — 2015
32 pages
13€50


 
- Résumé -
— Bienvenue, Tamino ! Dit la belle Pamina. Sais-tu que cette flûte dont tu joues, mon père l'a taillée dans un chêne de mille ans ? Il prédisait que seul un cœur pur pourrait l'enchanter. Tu es celui-là ! Tu es le prince dont je rêvais. Viens, suis-moi.
Mais, cachée dans la forêt profonde, une ombre menace l'amour de Tamino et Pamina.



Mon avis :
La flûte enchantée, je connais juste Mozart et le nom de cette histoire. Je n'avais jamais eu la curiosité d'en connaître davantage et cet album m'a donné très envie de réparer ça ! C'était une pause intéressante et captivante, je n'ai pas tout saisi parce que l'adaptation a dû faire des choix et que l'on peut se sentir un peu perdu par cette rapidité... Néanmoins, c'est une très belle entrée en matière dans le monde de l'opéra, j'ai eu très envie d'écouter la musique qui va avec.

Cet album est parfait pour se faire une première idée des sujets évoqués par cet opéra, il permettra — avec une écoute des morceaux — d'avoir une première approche de l'opéra. Ce n'est pas un art super populaire ou très présente dans la littérature jeunesse, je suis donc très heureuse de ce parti pris, de ce pari osé de mettre en avant une œuvre très connue et de l'adapter en texte. Le mélange des genres entre musique et littérature fonctionne très bien et personnellement, j'ai très envie d'en apprendre davantage sur cet univers.

Le texte est très chouette, simple et poétique, fort et il sait être enchanteur. C'est un style soigné sans être trop complexe, il donne les grandes lignes de l'histoire ; une intrigue remplie de créatures fantastiques, de romance et d'affaires de famille, sur fond de nuit et de liberté. L'histoire m'a totalement charmée, j'ai passé un excellent moment en compagnie du prince Tamino et de sa belle Pamina. Les personnages sont nombreux, la Reine, Sarastro, Monostatos ou encore Papageno sont très intéressants à suivre, à comprendre.

Les illustrations sont signées Charlotte Gastaut que j'avais découvert dans La princesse au petit pois des éditions Lito. C'est de toute beauté et clairement, les illustrations fonctionnent tellement bien avec le texte présenté ! C'est juste extraordinaire, la qualité des textures, des motifs, je me suis perdue dans la contemplation de ce travail de titan pour donner un aspect fantaisiste, magique et si beau à l'ensemble. Je suis surtout fan des décors et des vêtements qui sont à couper le souffle.

Je suis fan des illustrations, des textures et du travail fourni dans les décors et les vêtements, c'est magnifique !

Petits mots:

  1. J'avoue une préférence pour Arlequin ! Mais j'aime aussi les autres styles de dessin que je ne connaissais pas du tout !

    RépondreSupprimer
  2. NEWSLETTER

    Hello les amis ! Comment allez-vous ? ♥ Moi, plus que bien, je suis aux anges depuis deux jours car j'ai ENFIN mon permis ! Deux ans et demi de combat, et je suis drôlement soulagée d'avoir réussi le permis du premier coup (car le code et les leçons de conduite, ça n'a pas été de la tarte...). Donc voilà, rien ne peut ternir ma bonne humeur !

    Sinon, je vais essayer de refaire une NL régulière chaque vendredi, cela devrait pouvoir se faire sans problème (les petits retards ne sont pas exclus cependant *humhum*).

    Pour commencer, sur mon article d'intro, j'ai changé de musique du moment afin de rendre un petit hommage au grand Johnny, dont la mort m'a fait un sacré choc. Je n'étais certes pas une fan inconditionnelle, mais j'avais un grand respect pour l'artiste, pour sa voix, pour ses chansons, pour l'homme qu'il était, tout simplement. Il a su marquer les Français à tout jamais.

    J'ai aussi ajouté une citation de Jean d'Ormesson, magnifique et authentique trouvée sur la page FB de mon ami Cédrik. Deux monstres sacrés qui partent dans la foulée, c'est dur, très dur... Jean d'Ormesson était un amoureux de la vie, de la littérature, un être lumineux et formidable. Il nous manquera grandement... Les mots me manquent d'ailleurs, excusez-moi...

    Pour aller voir ça, c'est par ici : http://lunartic.skyrock.com/3279944872-Introducing-me.html (pour commenter, faites le sur les articles en dessous)

    Et pour la chronique de la semaine : http://lunartic.skyrock.com/3304858808-FICHE-LECTURE-Gary-Cook-Le-Pont-des-oublies-T1.html

    Je vous fais plein de gros bisous, je vous aime très fort ♥

    Signé Nanette ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais me connecter sur skyrock, j'ai quelques newsletter de ta part en retard :D Faut absolument que j'aille voir ^^

      Supprimer
  3. En règle générale je ne suis pas fan des albums, mais depuis que je suis sur la blogosphère, j'en vois de plus en plus et cela me donne envie d'en posséder. Ce sont de superbes objets livres qui se transmettent très facilement de génération en génération. Celui sur la ville me tente tout particulièrement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends parfaitement, l'album est destiné aux enfants, à moins d'en avoir dans son entourage (ou soi-même) on ne s'y intéresse rarement ^^ Perso, c'est parce que j'adore les illustrations que j'ai fini par m'y intéresser de plus près. Du coup je partage mes petites découvertes, je me dis que c'est encore rare de trouver des albums sur la blogosphère. Marjorie Béal et Laurie Cohen ont fait d'autres albums dans le style de "Et toute la ville s'éveille" - j'ai notamment "Quand la montagne scintille". Et effectivement, ce sont de très beaux livres à transmettre ;)

      Supprimer