Les dernières chroniques

Le Château des étoiles : Volume I et II (1869, la conquête de l'espcace) + Volume III (Les chevaliers de Mars)

10.2.18

Série : Le Château des étoiles
Volume I et II — 1869, la conquête de l'espace
Volume III — Les Chevaliers de Mars (partie 1)
Scénario et Dessin : Alex ALICE
Rue de Sèvres — 2014, 2015, 2017
63 pages, 68 pages, 60 pages


- Résumé -
Et si la conquête de l'espace avait un siècle d'avance ?
1868. Au seuil d'une incroyable découverte à bord de son ballon de haute altitude, la mère de Séraphin disparaît mystérieusement à la frontière de l'espace. Un an plus tard, une lettre anonyme révèle que son carnet de bord a été retrouvé...
Séraphin et son père, échappant de justesse à un enlèvement, suivent la piste du carnet jusque dans les contreforts des Alpes. C'est là, à l'ombre d'un château de conte de fées, que le roi Ludwig de Bavière a entrepris la construction d'un engin spatial de cuivre et de bois qui s'apprête à changer le cours de l'histoire...

Mon avis :
Une série de bandes dessinées que je rêvais de lire depuis très longtemps. J'avais découvert le travail de l'illustrateur sur le Troisième Testament et j'étais curieuse de le voir dans ce registre, j'en ressors entièrement conquise. Le sujet me fascine, on évoque l'espace, les étoiles, la conquête du ciel, des machines volantes, forcément que je devais découvrir cette série. Ces trois premiers tomes sont réellement bons et donnent envie d'avoir la suite, vous pouvez par ailleurs lire les deux premiers si vous pensez ne pas avoir la patience d'attendre entre le volume III et IV.

Les volumes I et II présentent un premier cycle de narration et se suffit presque à lui-même, je trouve. En revanche, le volume III permet d'aller plus loin dans l'univers, d'étoffer les personnages et de repartir sur une nouvelle aventure. Je n'ai pas eu de préférence pour un tome en particulier, je les trouve vraiment excellents et captivants du début à la fin. Les objets sont soignés, les couvertures me rappellent mes éditions de Jules Verne avec ce côté doré, rouge, bleu comme de vieilles éditions de livres du 19e. À l'intérieur, les illustrations magnifiques côtoient un texte écrit et lisible pour marquer les dialogues ainsi qu'un texte plus dactylographié pour marquer la narration. C'est ingénieux et ça fonctionne à merveille !

L'intrigue nous présente une belle aventure de science-fiction, on rencontre Séraphin ayant perdu sa mère de mystérieuses conditions et dont le père va devoir travailler pour le roi de Ludwig de Bavière. Ce dernier veut voyager dans l'éther, conquérir l'espace et pour cela, il a besoin des notes de la mère de Séraphin ainsi que de son père ; le jeune garçon va voir sa vie changer pour toujours. J'ai beaucoup aimé cet équilibre subtil entre science-fiction et aventure, je ne me suis pas ennuyée dans ces complots, ces explications, ces recherches et ces explorations. Il y a toujours un élément, une question pour nous tenir éveillés. En plus de ça, je trouve les plans et le détail scientifique simple et parfaitement travaillé pour ne pas nous perdre en route, c'était cool.

Le texte est travaillé, fin et précis ; les mots reflètent la personnalité de chacun, sa vraie nature, ses problèmes, ses émotions. C'est fluide et l'on ne s'y perd pas, j'ai bien aimé découvrir chacun des protagonistes, qu'ils soient bons ou mauvais, ils sont avant tout humain. La conquête de l'espace a son rôle à jouer dans cette guerre entre la France et la Prusse, c'était intéressant d'ajouter au scénario Ludwig de Bavière (et sa disparition tragique) ainsi que Sissi. Ludwig est captivant comme personnage, pareil pour Séraphin et son père (Archibald), j'ai beaucoup aimé ces trois hommes ; je suis moins fan de Hans, mais j'ai appris à apprécier la complexité du chambellan von Gudden qui m'a beaucoup surprise dans le Volume III. J'aurais aimé en apprendre davantage sur Claire Dulac, la mère de Séraphin, elle a l'air géniale. Sophie est formidable, c'est une jeune fille très intelligente et curieuse en matière de sciences, elle est débrouillarde et sait se défendre, j'ai adoré la voir évoluer au fil des tomes. Séraphin restera tout de même mon chouchou, parce qu'il est calme, il tient à comprendre les choses, il sait être sensible, bienveillant et touchant, courageux. C'est un très bon héros à suivre.

Côté illustrations, je le redis, mais elles sont magnifiques ! Le côté aquarelle est parfait pour ce voyage dans l'espace, ça donne des illustrations magiques avec ces jolies couleurs. Les décors sont très agréables à regarder, on reconnaît le célèbre château de contes de fées que Ludwig s'est fait construire, on voit la Bretagne, ça renforce l'immersion dans cet univers entre réalité et imaginaire. Les machines sont incroyables, j'ai adoré découvrir les plans et le rendu final, pas trop de détail et pourtant, c'est bien pensé. Les couleurs fonctionnent bien ensemble, elles donnent des atmosphères singulières au récit ; le character design est totalement réussi, il est impossible de confondre les personnages.

En conclusion, j'ai passé un très bon moment avec ces trois premiers volumes. L'histoire est agréable et aisée d'accès en dépit de son style soigné dans l'écriture et sa richesse en matière scientifique. Je ne me suis jamais perdue, si ce n'est dans la contemplation des belles illustrations proposées dans ces albums. L'univers est dense et captivant, les personnages sont fascinants, l'ensemble est perché entre science-fiction, historique et aventure. Je ne suis pas déçue par les intrigues développées et par cette découverte.



Petits mots:

  1. J'ai abandonné les BD avec l'âge pourtant elles sont souvent géniales comme celle ci sans doute! :)

    RépondreSupprimer
  2. Tu donnes super envie, une très belle chronique !! Avec quelques planches à la fin, c'est génial pour se faire une idée des illustrations et je suis bien tentée^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien ajouter des images des planches ou illustrations d'une BD ou d'un album, d'un manga... C'est plus intéressant pour se faire une idée, je suis bien d'accord ^^ J'espère que tu pourras découvrir cette série ;)

      Supprimer
  3. Je t'avoue que la couverture me plait beaucoup mais le format BD un peu moins :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, peut-être qu'un jour un roman verra le jour ^^

      Supprimer
  4. Ca a l'air vraiment sympa, je ne connaissais pas du tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est très sympathique comme série ^^

      Supprimer
  5. J'ai déjà vu cette BD mais ce n'est pas celle qui me tente le plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, c'est vrai qu'elle est géniale et singulière... J'espère que tu pourras la découvrir, même rapidement ^^

      Supprimer
  6. Je connaissais déjà mais j'ai pas encore eu l'occasion mais là tu me donnes vraiment envie <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^ Je te souhaite de pouvoir les découvrir un jour !

      Supprimer
  7. Je m'étais plusieurs fois arrêtée devant en librairie parce que les couvertures sont vraiment belles ! Mais je n'avais jamais osé me les prendre, maintenant je m'en veux un peu ^^
    En tous cas joli article, qui donne envie =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, je les ai empruntés à la bibliothèque ^^ Maintenant, je vais devoir patienter de pouvoir me les prendre :D Merci, j'espère que tu pourra découvrir la BD !

      Supprimer
  8. J'avais très envie de les découvrir, et c'est la première fois que je vois les planches intérieures. Du coup, j'ai encore plus envie de les découvrir. Merci à toi donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on a pas l'habitude de voir les planches intérieures dans une chronique de BD ou d'album, j'essaie le plus souvent d'en mettre ^^ Je te souhaite une belle découverte ;)

      Supprimer
  9. Ca a l'air super sympa, même si je lis très peu de BD, merci pour la découverte! :D

    RépondreSupprimer