Les dernières chroniques

Les Héritiers d'Enkidiev (ROBILLARD) ~ Tomes 1, 2 et 3

3.5.18


Auteur : Anne Robillard
Titre : Renaissance
Tome 1
Série : Les Héritiers d'Enkidiev
Michel Lafon - 2011
349 Pages
15€

 
Résumé :
L'Empereur Noir a été vaincu et les soldats magiciens sont rentrés chez eux pour poursuivre leurs vies. Mais résisteront-ils longtemps à l'attrait de nouvelles aventures? Quinze ans se sont écoulés depuis la destruction de la forteresse d'Amecareth. Qui sont maintenant les rois et les reines d'Enkidiev? Où sont allés les Chevaliers d'Émeraude? Quelques-uns se sont mariés, d'autres ont choisi d'être guérisseurs ou magiciens.
 


Mon avis :
Quand Anne Robillard écrit cette suite, j'étais en pleine lecture de la saga des Chevaliers d’Émeraude. Ayant plus qu'adoré ces douze premiers tomes, je me suis naturellement tournée vers sa suite.

Je défend ce tome qui est pour moi nécessaire. Beaucoup de fans en sont ressortis déçus, mais je vais tenter d'expliquer en quoi il était inévitable pour l'auteur. Bien sûr, à ma première lecture, j'avais un avis plus que mitigé, mais en le relisant, j'ai un tout autre avis sur la question. Évidemment, la guerre étant finie, il était impossible de voir des batailles ou une nouvelle guerre pointer son nez, néanmoins, si on sait lire entre les lignes, on s'aperçoit que ce tome est truffé d'éléments très intéressants !

La guerre est finie, ce tome nous montre à chaque chapitre un personnage ou un groupe de personnages durant les 15 années qui ont suivi le début de la paix. Rien de bien palpitant à l'horizon me direz-vous et pourtant ! Il faut sacrément se pencher sur quelques détails pour découvrir ce qui va nous attendre pour les tomes à venir. De plus, nous ne suivons plus les premiers héros (ou rare exceptions), mais plutôt leurs enfants, ce qui a pu en décevoir plus d'un. Personnellement, je préfère qu'on découvre de nouveaux personnages, qu'on suive la future génération, je juge cela pertinent et intéressant. Cela participe au processus d'évolution auquel Anne Robillard nous a habitué depuis le premier tome.

Des romances à problèmes qui risquent de nous occuper. Je pense à deux couples en particulier. Atlance et Katil. Le premier est le fils d'Onyx et est le prince d'Emeraude, tandis que la deuxième est la fille de Jasson et est une paysanne. Jasson et Onyx ne sont pas les meilleurs amis du monde, de ce fait, ce couple risque de causer un bon remue-ménage. Le deuxième couple c'est Danitza et Cameron. La paysanne et fille de Bergeau avec le prince des elfes, fils de Nogait et d'Amayelle. Ces deux couples sont mes préférés dans ce début de série, je les trouve beau et sympathique, reste à voir leur évolution puisque je suis persuadée qu'ils ne vont pas pouvoir s'aimer en paix.

Certains des enfants ont une intrigue ou un élément qui les rendent unique, comme Cyndelle, Lazuli, Fabian, Aurélys, Cornélianne... Je suis sûre qu'ils vont avoir une très grande importante, car leur conception ou leur histoire les rendent à part. Que dire de Wellan, le fils de Kira ? Sans rien spoiler, il est un enfant très complexe, attachant et très sympathique. J'ai hâte d'en apprendre plus sur cette nouvelle génération ainsi que de voir ce qui va leur arriver par la suite. J'ai beaucoup d'affection pour Cornélianne, la fils d'Onyx et de Swan, juste très drôle et très forte.

J'ai bien aimé cette mise au point, voir chaque personnage chercher un travail, un toit, voir leurs enfants. C'était très intéressant. Hawke est chargé d'une mystérieuse mission de la part des sholiens, Abnar et Myrialuna reviennent à Shola pour reconstruire le palais, Mann devient un augure. Autant de petits points qui vont certainement trouver à se développer au cours de la saga. Alors, oui, nous avons plus de descriptions que de dialogues, mais personnellement, comme la plume d'Anne Robillard est géniale, fluide et travaillée, on est de suite happée dans cet univers.

Rassurez-vous, les derniers chapitres en compagnie de Hadrian et d'Onyx donnent une impulsion intéressante au récit. Onyx est gravement malade et Hadrian se lance à la recherche d'un antidote. Malheureusement pour lui, un des ingrédients de la potion ne se trouve pas sur Enkidiev, mais dans les Territoires Inconnus. L'aventure de cette seconde saga va essentiellement se concentrer sur ces paysages nouveaux et méconnus, nous aurons donc des phases importantes d'exploration qui m'est très sympathique. J'ai hâte de découvrir chaque territoire composant ces nouvelles terres.

Mais cette seconde série va également voir deux panthéons opposés à Parandar, celui des félins et celui des falconiformes. Et là, nous aurons très certainement droit à une guerre entre divinités risquant de faire bien des dégâts sur la terre ferme. Ainsi, l'auteure nous prouve que son monde est habilement travaillé et que nous aurons des réponses aux questions posées sur les Dieux et les Territoires Inconnus, questions présentes lors de la première saga.

En conclusion, le style d'Anne Robillard rend la lecture agréable. Quel plaisir de pouvoir lire les descriptions du monde qu'elle a composé. L'évolution est au cœur de ce premier tome avec ces chapitres centrés sur un personnage – ou un groupe, et ce durant 15 ans. Nous avons à (presque) chaque chapitre des éléments, des couples ou des actions qui vont devoir marquer d'une façon ou d'une autre la saga complète. Les personnages sont toujours aussi attachants, les petits nouveaux se sont facilement intégrés dans l'histoire et j'aime déjà certains d'entre eux (Katil, Atlance, Danitza, Amélianne, Cornélianne, Wellan, Lazuli ou encore Cyndelle et Kirsan...) aussi forts que les anciens (Onyx, Swan, Kira, Hadrian, Santo, Bridgess, Jenifael...). Bref, cette nouvelle série promet d'être très différente de la première et ça, c'est l'atout majeur à retenir !



Auteur : Anne Robillard
Titre : Nouveau monde
Tome 2
Série : Les Héritiers d'Enkidiev
Michel Lafon - 2011
340 Pages
15€

 
Résumé :
Afin de trouver la fleur bleue qui sauvera la vie du Roi Onyx, Hadrian se met en route pour le nouveau monde avec treize braves aventuriers. Ignorant que ces territoires sont habités par des civilisations beaucoup plus sanguinaires que celle d'Enkidiev, l'ancien souvenain d'Argent devra faire preuve de beaucoup d'ingéniosité et de courage pour obtenir ce qu'il désire. De l'autre côté des volcans, les membres de l'expédition rencontreront des créatures étranges comme les Ipocans, qui vivent sous l'eau, et le Falwé, qui hante les forêts d'Enlikisar.

 
Mon avis :
Un deuxième tome qui nous plonge entièrement dans un dépaysement complet ! Nous allons droit sur les Territoires inconnus pour tenter de sauver Onyx et le moins que l'on puisse dire, c'est que les rebondissements vont ponctuer le récit très fréquemment.

Je suis heureuse de voir qu'après le jeune Wellan en couverture, nous avons devant nos yeux un Pardusse, espèce déjà rencontrée dans les Chevaliers d’Émeraude. Le rendu est très sympathique et j'ai été très surprise d'en revoir sur cette partie sud des nouveaux territoires à découvrir. En parlant de nouvelles espèces, j'aime les Ipocans rencontrés en début de tome, j'espère que l'on en apprendra plus sur eux, car je les juge très intrigants.

Par ailleurs, j'applaudis la très belle carte dessinée dans les premières pages du roman. Elle permet de mieux nous situer et surtout de voir que le continent d'Enlilkisar est aussi complexe et riche qu'Enkidiev. De ces nouveaux royaumes, nous allons à la rencontre de deux d'entre eux : Itzaman et Tepecoalt.

J'adore l'imagination d'Anne Robillard qui a l'art de nous entraîner dans de fabuleux lieux, ses descriptions, son travail sur les divers peuples sont à souligner. Elle nous prouve que son monde est varié, car ces deux nouveaux royaumes présentent des similitudes avec les civilisations incas, mayas, olmèques ou encore aztèques. C'est un plus qui contraste évidemment avec les peuples plus proches du moyen-âge d'Enkidiev. J'apprécie ce dépaysement, il annonce de sacrés chamboulements et des nouveautés très intéressantes pour cette nouvelle saga.

Le style de l'auteure poursuit ce que nous connaissons, un savant mélange entre soins dans le vocabulaire, la fluidité et la simplicité des phrases. Ces dernières s’enchaînent avec facilité et l'on se sent tellement absorbé par toutes ces pages que le temps passe très vite. Je dois dire que j'ai énormément ri à plusieurs reprises, l'humour étant plus présent tout en étant bien dosé. Je ne vais pas gâcher votre lecture, mais certaines scènes ou répliques font tout bonnement rire, rien que pour ces moments il faut lire ce tome.

Le rire n'est pas la seule émotion employée par Anne Robillard. Nous avons la peur, avec ces sacrifices humains pratiqués par les peuples d'Enlilkisar ou rien qu'en lisant les passages où apparaît Azcatchi, l'un des fils de Lycaon dieu suprême du panthéon falconiforme. Ce personnage est terrifiant, il est violent et semble ne rien présager de bon. La guerre entre les trois panthéons divins semble pointer son nez lorsqu'on apprend ses intentions, mais surtout lorsque l'on apprend la vérité sur l'ascendance de certains enfants d'Enkidiev.

Les nouveaux personnages sont intéressants. Outre Azcatchi, nous trouvons Féliss, le fils de Jaguarete (prince d'Itzaman). Ce petit garçon est à la fois courageux et sympathique, j'ai bien aimé sa présence qui apporte un certain charme. De même pour le petit Anoki, tout simplement adorable. Jaguarete et Sévétouaca sont moins présents, mais tout aussi charmants, il faut voir avec le temps et les autres tomes ce qu'ils vont avoir comme intrigue. Nayaztlan est peu vue, à regret, car je me suis bien amusée avec elle, c'est une reine assez spéciale, un peu folle, mais qui méritait un autre sort, je crois.

Avec ce tome, nous allons pour la première fois au plus près du panthéon aviaire et nous rencontrons ses principaux protagonistes, c'est une approche très intéressante et j'ai hâte de les voir plus souvent. Nous avons même un début de rencontre avec le panthéon félidé, Etanna et Corindon plus spécialement. C'est d'ailleurs sur ce panthéon qu'Onyx va devoir apprendre une terrible vérité le concernant, le poussant par la même occasion à revenir sur son passé.

Des anciens personnages de la première série, nous croisons surtout notre fine équipe d'explorateurs, nous retrouvons le temps de quelques lignes Mann devenu augure et nous entrapercevons légèrement Jahonne, Wanda et leurs maris. Wellan semble prendre un peu plus d'importance, mais Atlance prend largement la tête en s'aventurant dans ces nouveaux territoires en compagnie de Féliss. Pas de réelle évolution pour le moment, l'histoire suit son cours, mais le couple Atlance et Katil se confirment pour mon plus grand plaisir.

En somme, ce deuxième tome, tout comme cette seconde série mérite d'être lue. Le tome est riche en personnages, en événements, en révélations et intrigues, en émotion et il a le mérite d'être soigné dans son écriture. J'ai adhéré à ce Nouveau Monde et me retrouve enthousiaste à l'idée de lire la suite.



Auteur : Anne Robillard
Titre : Les dieux ailés
Tome 3
Série : Les Héritiers d'Enkidiev
Michel Lafon - 2012
325 Pages
15€

 
Résumé :
Le désir de vengeance d’Azcatchi risque de faire échouer les plans de conquête du chef des dieux ailés. Toutefois, l’impatience de son fils crave pousse Lycaon à métamorphoser plus tôt que prévu les petits qu’il a conçus dans le monde des humains. Son geste irritera non seulement les autres panthéons, mais contraindra également d’anciens mages et la déesse de lumière à intervenir. La soudaine disparition de ces enfants pousse Onyx à retourner de l’autre côté des volcans afin de les retrouver.

 
Mon avis :
Un troisième tome vraiment très bon, les rebondissements s'enchaînent et les intrigues se complexifient à tel point qu'on a hâte de pouvoir lire la suite.

Ce tome met en avant les prémisses de la guerre entre les trois panthéons divins. On se concentre en particulier sur le panthéon aviaire, car Lycaon va vouloir reprendre ses enfants, ce qui ne va pas se passer sans heurts. J'ai encore du mal à savoir dans quelle direction cette guerre va s'orienter et comment tout ceci va s'envenimer, pour le moment, seuls les oiseaux sèment la discorde. Les plans de Lycaon vont d'ailleurs pousser les trois panthéons à devoir s'accorder lors d'un conseil, malheureusement, c'est mal parti pour avoir la paix.

J'aime ces complications, elles permettent de dévoiler les réelles motivations des divinités. Je pense que ce jeu de dupe va finir par éclater en morceaux et que rien ne sera jamais plus comme avant. L'intervention de Lessien Idril en fin de tome n'envisage rien de bon pour ces panthéons. Le comportement d'Azcatchi non plus, il sème la peur au château, enlevant même Cornélianne ! Ce dieu n'a réellement aucune limite dans sa cruauté et sa démesure, j'espère que nos héros pourront arrêter sa folie qui risque un jour ou l'autre de mettre le feu aux poudres.

Ces enlèvements d'enfants permettent à nos héros de revenir sur le nouveau continent d'Enlilkisar et de découvrir de nouveaux royaumes en compagnie d'une ancienne connaissance. Une sorcière de Jade rencontré dans la première saga et qui se révèle appartenir au panthéon félidé. Quelle surprise de la revoir, j'en suis néanmoins contente, car elle semble être éloignée de cette guerre, du moins à première vue.

Ce tome nous parle de la transformation de Natrach et des craintes du roi des fées au sujet de son sang insecte. Je sens que ce jeune homme va nous réserver des surprises avec son dragon au cours de l'histoire. Atlance semble vouloir prouver à son père que Katil est la femme qu'il aime, mais il échoue, Onyx reste fermé, obligeant le couple à le fuir. J'adore ce couple et son intrigue devient de plus en plus intéressante, car je reste persuadée qu'ils ont une importance.

J'étais très heureuse de revoir Hawke en compagnie de Sholiens. Son intrigue m'intéresse au plus haut point et j'espère avoir plus d'informations, car quel mystère autour de ces puissants magiciens capables de mettre en déroute un dieu !

Tout comme les rêves prémonitoires de Marek, l'un des fils de Kira, ce pouvoir pourrait nous réserver des surprises par la suite, la fille d'Amayelle et de Nogait devait devenir une prêtresse elfe, mais Nogait s'y refuse, Wellan et ses découvertes dans les vieux livres... Chaque enfant de nos Chevaliers commence à gagner en importance et pourrait devenir des éléments cruciaux pour la suite des événements.

Onyx se découvre un nouveau pouvoir en poursuivant Azcatchi, je n'en suis pas mécontente, car ceci ajoute une nouvelle intrigue, de nouvelles questions se forment, mais les réponses se font attendre. Comme son idée de vouloir faire revenir à la vie un de ses fils, ou son rêve de devenir empereur, désir qu'il n'a jamais abandonné.

D'un point de vue général, les personnages restent fidèles à eux-mêmes, tout en connaissant une légère évolution. Atlance se découvre plus fort, Swan s'est considérablement adoucie depuis la fin du conflit, Hadrian rajeunit pour plaire à Jenifael, Liam est prêt à se marier avec Mali, Wellan se dévoile peu à peu... Nul doute que tous ces personnages vont nous étonner au fil de la série.

Quant à la plume d'Anne Robillard, elle est toujours aussi soignée, fluide, agréable à lire. Les descriptions nous plongent au cœur des émotions des uns et des autres ou nous permettent de mieux nous ancrer dans ce riche univers. L'action est présente, l'humour aussi, l'émotion est là, je ne me suis pas ennuyée !

Je me rends compte que cette saga est construite sur un autre schéma par rapport à la première. Les éléments sont distillés et il est plus difficile de voir comment les événements vont se dérouler et surtout s'imbriquer. La facilité n'est plus de mise et la guerre, différente cette fois-ci de la première saga, risque de faire plus de dégâts, car seuls les dieux peuvent en tuer des autres. Je vois mal comment les humains vont pouvoir s'y prendre pour sauver leur monde et pourtant, c'est le défi de cette nouvelle saga, survivre à une guerre divine.

En conclusion, j'ai adoré ce troisième tome. La saga des Héritiers d'Enkidiev poursuit dans sa volonté de changer radicalement avec les Chevaliers d'Émeraude, et c'est réussi. Les personnages sont attachants, la plume de l'auteure rend la lecture agréable et sympathique, nous entraînants dans les questions des protagonistes et dans cette terrible guerre divine. Les mystères se succèdent et j'ai hâte de lire le tome suivant pour trouver de nouvelles aventures et de nouveaux problèmes à résoudre.

Petits mots:

  1. Eh beh, quelle richesse d'informations on sent à quel point tu as adoré :)
    Je sauterai bien dessus aussi car l'univers semble vraiment profond et fascinant ^^
    Belle journée :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup Anne Robillard, je la trouve très intéressante en tant qu'auteur. J'adore l'univers des Chevaliers d'Emeraude, il y a toujours quelque chose à faire, à explorer, à découvrir. Merci ;)

      Supprimer
  2. tiens je ne savais pas que c'était une suite. J'avais lu le premier tome de l'autre série mais jamais plus j'avoue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est la suite directe contrairement aux Chevaliers d'Antarès qui est une suite plus loin dans le temps, si je ne dis pas de bêtises ^^

      Supprimer
  3. NEWSLETTER

    Coucou mes petits loulous ! How do you do ? Me ? Fine ! ♥
    M'enfin, les vacances de la zone B sont presque finies et je pleure déjà...
    Mais vous savez ce qui me remet du baume au cœur ? Le soleil ! Les Vosges sont bien loties en ce moment ! Et bien sûr, vous faire la NL, ça me rend si heureuse :D Alors, c'est parti !

    - Le bilan du mois d'avril : https://lunartic.skyrock.com/3312455496-Bilan-du-mois-d-avril.html

    - Nouvelle chronique - Prenez garde qu'elle ne vienne pas pour vous ! : https://lunartic.skyrock.com/3311018994-FICHE-LECTURE-La-Faucheuse.html

    Sinon, mes petits loups, j'ai besoin de vous ! Vous allez choisir ma prochaine lecture pour la dernière semaine de mai. J'ai très envie de vider ma PAL et vous allez m'y aider !

    Choisissez cette lecture parmi les trois romans suivants et je vous dirai quelle aura été la plus plébiscitée la semaine prochaine !

    - La grande vallée de John Steinbeck : Quinze nouvelles, dont le célèbre Poney rouge.
    Mais un seul livre, dont l'unité est l'amour de Steinbeck pour la grande vallée californienne de Salinas. La vallée où se passent les choses les plus ordinaires du monde - les plus grandes - le pays où vivent les gens les plus simples, les plus mystérieux des hommes.

    - Le secret de Clara (Françoise Bourdin) : Une nuit de 1945, à Vallongue, dans la propriété provençale des Morvan, Charles tue son frère Edouard. Pour Clara, leur mère qui, seule, a entendu le coup de feu et découvre le drame, il s'agit d'un suicide : elle organise la scène. Car, malgré son chagrin, l'affrontement tant redouté entre ses deux fils aux caractères si opposés ne doit pas détruire l'avenir de ses cinq petits-enfants...

    - #FAMOUS (Jilly Gagnon) : Plutôt branchée théâtre, Rachel n’est pas vraiment l’archétype de la fille populaire. Elle se sent rarement concernée par les préoccupations de ses camarades de lycée, sauf peut-être quand il s’agit de Kyle Bonhame… Même si elle est assez lucide pour savoir que le beau gosse ne la regardera sans doute jamais !

    Kyle est bien le seul garçon capable de rendre sexy son uniforme de serveur de fast-food. Mais ses histoires de coeur sont désastreuses et sa vie plutôt monotone.

    Ces deux-là étaient loin d’imaginer qu’une simple photo de Kyle prise en cachette par Rachel et postée sur les réseaux sociaux allait changer leur vie à tout jamais. En quelques heures, alors que le nombre de partage du cliché ne cesse d’augmenter, Kyle et Rachel deviennent célèbres à travers tous les États-Unis. Une chaine de télévision va même les contacter pour couvrir leur histoire. Mais forcément cette renommée soudaine attise les jalousies, et les haters n’épargnent personne…

    Je compte sur vous, les amis ! ♥ Afin de bien commencer mes vacances fin mai, choisissez le livre que je sortirai de ma PAL ;)

    Sur ce, je vous laisse avec cette longuuuueee NL et je vous fais plein d'énormes bisous ♥♥ Je vous nem ;) (oui, ça casse pas trois pattes à un canard, mais boooon...)

    Signé Nanette ;)

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai lu que le premier tome de la saga des Chevaliers d’Émeraude, donc je suis encore loin du compte xD Mais j'ai l'intention de lire toutes les sagas d'Anne Robillard, il faut que j'en prenne le temps nécessaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca c'est le truc génial d'Anne Robillard, elle a écrit des séries très différentes et passionnantes, mais qui sont des vrais gouffres financiers (surtout en grands formats). Certaines séries sont sorties en poche, je te souhaite de les découvrir un de ces jours ^^

      Supprimer
  5. J'ai hésité à commencer Les chevaliers d'Emeraude mais la longueur de la saga a eu raison de ma motivation ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perso, ils sont à ma soeur :D Elle a attendu qu'ils sortent tous pour grouper les achats, c'est plus efficace. Et comme c'est écrit gros et qu'ils sont courts, ça permet de faire de bonnes séances de lectures à la suite. Je pense lire les derniers tomes des Héritiers d'Enkidiev de cette façon (9, 10, 11 et 12). Mais je comprends totalement la démotivation vu le nombre :)

      Supprimer