Les dernières chroniques

Lyon des Cendres (LAYMORE) ~ Tome 1 : Le serment du corbeau

15.4.19

Titre : Le serment du corbeau
Tome 1
Série : Lyon des Cendres
Auteur : H. LAYMORE
L'Alchimiste éditions — 2019
498 pages
18€50


- Résumé -
1793. La France vit sous le règne de la Terreur. Dans la ville occupée de Lyon, un hussard affecté aux Affaires occultes enquête sur la disparition mystérieuse d’un frère d’armes. Au cours de ses investigations, il va devoir affronter des représentants de sectes étranges, des politiciens ambitieux, des bohémiens, il devra explorer des souterrains baignés de secrets anciens, il croisera une espionne italienne, une chanteuse, des chats, des corbeaux, des morts, des vivants… et des cendres. Si la grande histoire vous passionne, si en plus celle-ci est savamment teintée de fantastique et de mysticisme, alors le premier tome de cette saga inédite est pour vous. H. Laymore, en s’appuyant sur des faits et des lieux historiques précis, renouvelle à sa façon le roman d’aventure pour notre plus grand plaisir.



- Mon avis -
C'est curieux. Ce roman m'intrigue, il est fascinant, incomplet, curieux, problématique, je ne sais toujours pas si j'ai aimé ou non cette lecture tellement je m'interroge. C'est vraiment bizarre, ce premier tome a du potentiel, de très bons atouts et pourtant, il a pas mal de points qui me font tiquer. Je pense qu'il ne laissera personne indifférent, c'est certain et qu'il est atypique, sombre, à la fois historique et fantastique. Je remercie les éditions L'Alchimiste ainsi que Babelio via leur Masse Critique pour cette découverte et je vais tenter de mettre un peu d'ordre dans mes pensées concernant ce roman.

Je suis mitigée sur l'aspect aventure. Personnellement, j'y vois les Trois mousquetaires quand on me parle d'aventure. Tension, action, des combats, des retournements, j'y vois pas mal de choses qui bougent... et j'étais loin d'être rassasiée sur ce point qui fera cruellement défaut jusqu'au bout. En revanche, l'aspect historique et fantastique sont réellement présents, dans une pointe d'originalité, de captivant et de prenant. J'ai réellement sentie la Révolution française et la Terreur instaurée par Robespierre, on se sent immergé en 1793, à Lyon plus exactement où les lieux emblématiques de la ville sont cités et très bien exploités à mes yeux. Quant au fantastique, on le voit sombre, mature, violent ; dans sa part d'angoissant et de terrifiant, presque dans la veine des romans un brin gothique, c'était très cool comme atmosphère, oppressant et très intéressant à découvrir page après page.


L'univers construit par l'auteur est lui aussi passionnant à lire. Entre les Hussards de la mort enquêtant sur tous les événements surnaturels, les affaires occultes ; entre les Alchimistes et leur quête d'objets précieux ou encore la guerre opposant les royalistes aux citoyens, le monde tissé à travers ce premier tome se veut dense, riche en détails et captivant à comprendre. On sent que l'auteur commence à nouer des liens, des fils rouges tout en épaississant les mystères, jouant avec nos méninges. Seulement, j'admets qu'en 500 pages, c'est très dense et complet, il faut réellement resté accroché et malheureusement, les très longues descriptions m'ont parfois fait perdre de vue les objectifs, les causes ou les conséquences. Si bien que j'ai eu du mal à relier tous les événements ou les personnages entre eux, ou tout simplement à m'attacher aux personnages.

Ces derniers me sont donc apparu distants, nébuleux, bien mystérieux. En soi, je suis partagée. D'un côté, c'est un concept qui fonctionne très bien avec l'ensemble du roman, cette atmosphère opaque, cette brume bien pensée pour nous faire réfléchir, avancer à tâtons... on tente de démêler le vrai du faux, de relier les indices entre eux, de voir plus loin que le bout de notre nez. D'un autre côté, le manque d'attachement fait que j'étais plus intéressée par l'univers, par l'ambiance, par l'histoire. Si bien que j'en oubliais les personnages et leur existence parfois. Pourtant, l'auteur a une chouette plume, c'est soigné, précis, bien décrit - mais l'on retrouve ce qui me manque, les nerfs, un peu de vie, un  peu de rythme, d'action, de réaction. Parce qu'à froid, les personnages sont cools. Laurent, le Hussard, est sympathique, j'aime bien son histoire ; pareil pour sa mère et sa soeur, royalistes qui ont l'air intéressants ; idem pour Berthemioz qui me fascine ou encore ce député Payet, ou Valentina.


Là, on touche quelque chose qui me plaît et qui me rappelle Le maître du Haut Château de Philip K. DICK. Chaque personnage a son passé, son histoire, son rôle, sa quête. Chaque personnage est lié par le passé avec d'autres, chaque personnage suit son chemin dans le présent et semble être relié, ou il finira par être relié aux autres à l'avenir... Ce qu'untel fait aura des conséquences pour un autre, tel l'effet papillon. Pourtant, ils ne se croiseront jamais véritablement. C'est assez prenant, faut apprécier ce type de narration, mais personnellement, j'adore le concept. L'histoire nous plonge dans une série d'événements à la fois occulte et politique, dans des enquêtes palpitantes (si l'on retire le rythme distendu et dérangeant). J'ai adoré les noms des chapitres, j'ai bien aimé l'histoire dans sa globalité et le final (l'épilogue) m'a complètement enchantée, ça donne envie d'en apprendre davantage.

En conclusion, il y a de bons éléments et d'autres moins à mes yeux. Toutefois, ce premier tome sait être interpellant et atypique, en raison de son univers, de ses choix en terme d'ambiance et de mélange des genres. Sa densité fait que l'on se perd parfois dans la multitude de détails, mais globalement, les personnages ont du potentiel. L'histoire sait être très intéressante et le style d'écriture donne une vraie immersion dans le roman. En tout cas, il est très spécial, ce fut une belle expérience en matière de lecture et je pense que je serais curieuse de découvrir la suite un de ces jours.


Petits mots:

  1. Je serai curieuse du coup de voir ce que tu penses de la suite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si elle sort un jour et si je me l'achète, c'est certain que je serais curieuse de voir la suite.

      Supprimer
    2. Rassurez-vous, elle sort d'ici cet été :)

      Supprimer
  2. Effectivement, ce livre semble prometteur mais je ne sais pas si je me lancerai un jour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ce livre est atypique, il n'y a qu'en testant soi-même pour savoir s'il peut nous plaire ou pas. C'est compliqué pour moi de dire tente-le ou pas, il est particulier dans le paysage des sorties livresques ^^

      Supprimer
  3. Pour le coup je ne sais pas si je le lirai ou pas. L'ambiance et certains aspects sombres me donne envie d'être curieuse mais je ne suis pas très fan du manque d'action et des descriptions à rallonge. A voir ! Par contre j'adore la couverture ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai conservé au cas où tu veux tester quelques chapitres ^^ Cette couverture est magnifique, je suis entièrement d'accord !

      Supprimer
    2. la couverture est l'oeuvre d'okiko dont je vous propose de voir tout le travail si vous avez aimé.

      http://okiko.fr/

      Supprimer
  4. Ce livre m'intrigue un peu mais je ne sais pas si je vais le lancer car les descriptions ont tendances à m'agacer :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah à la base moi aussi, mais il y a des livres plus descriptifs qui m'ont séduites (Les cartographes, Le maître du haut château, ...) ! Alors, c'est au cas par cas, à toi de voir s'il te plaît si tu tombes dessus :) C'est une expérience de lecture vraiment intéressante pour moi.

      Supprimer
  5. Merci pour votre avis et merci pour cette comparaison avec P.K.Dick à laquelle je ne m'attendais pas du tout :)

    RépondreSupprimer