Les dernières chroniques

20/12/2015

A comme Association ~ Erik L'HOMME & Pierre BOTTERO ~ Tomes 3 et 4

Titre : L'étoffe fragile du monde
Auteur : Erik L'HOMME
Tome 3
Série : A comme Association
198 pages
9€90


Résumé :
Persuadé qu’Ombe est en danger, Jasper part à sa recherche avec son compagnon Erglug, un troll à l’humour décapant. Catapultés au Moyen Âge par un sort du mage Siyah, les deux amis devront conjuguer leurs talents pour sortir de cette mauvaise farce !



Mon avis :
Formidable suite, encore meilleure que le premier tome. Je retrouve Jasper avec grand plaisir dans une nouvelle aventure complètement folle, drôle et plein de charme.

J'avais réellement accroché avec le personnage de Jasper, il est drôle – même si son humour peut paraître parfois lourd avec les filles – il reste subtil et les jeux de mots qu'il fait demeure sympathique. J'adore sa personnalité, optimiste, sa manière de faire de la magie me plaît énormément, pas de baguette magique, mais des incantations faites à partir des langues que Tolkien avait créées. Déjà que ce n’est pas facile à apprendre, mais à maîtriser, j'applaudis ! Les runes, les langues elfiques, on entre dans un univers très singulier qui n'appartient qu'à lui. Son groupe de rock médiéval où il joue de la cornemuse me plaît également, c'est un héros qui sort du lot, il n'en a pas l'apparence, ni le tempérament, mais j'aime suivre ses aventures.

L'univers est atypique. On retrouve les éternelles créatures fantastiques peuplant notre imaginaire, comme les trolls, les vampires, les sorciers, on retournerait presque en enfance avec Jasper et ses pérégrinations. L'Association est moins présente, mais l'intrigue prend un tournant important dans les derniers chapitres, grâce à ce mystérieux Siyah, plus important que l'on croit. La magie, le mystère même entourant l'Association permettent de créer un univers singulier et sympathique dans lequel on aime se plonger. C'est presque dommage que cela soit aussi court, parce que j'en redemande !

Le style de l'auteur est soigné et fluide. Nous sommes entraînés dans le récit du point de vue de Jasper, ainsi l'emploi du « je » fait que nous entrons dans les pensées du personnage directement. Les descriptions sont simples et efficaces, elles parlent à notre imaginaire, elles font travailler notre imagination. Les répliques sont bien construites et les joutes verbales et philosophiques entre nos deux protagonistes sont juste géniales. J'ai adoré le tandem Erglug-Jasper, ça fonctionne du tonnerre !

L'univers parallèle du sorcier avec l'utilisation du moyen-âge est une riche idée. J'ai adoré tout le concept qui y est rattaché, et je n'en parlerais pas davantage pour ne rien gâcher. Les épreuves imposées par le maître du château sont bien pensées, elles nous rappellent la mythologie des contes. Ce monde est d'ailleurs très réaliste et j'ai bien rigolé lorsque nos deux héros tombent dedans pour la première fois. Le langage très moyenâgeux est absolument drôle à lire. L'humour est présent, mais il reste subtil, en tout cas, il est mieux travaillé et sert mieux le récit par rapport au premier. C'est une légère évolution très appréciable, c'est aussi dû au fait que Jasper évolue.

Le personnage fort de ce nouveau tome est Erglug. Je ne pensais pas le revoir et c'est une agréable surprise. C'est un troll très singulier, philosophe, il a de l'humour, de la volonté. J'aime son histoire et le duo qu'il forme avec Jasper détonne et ravie. Siyah semble être plus important qu'il n'y paraît, j'ai beaucoup apprécié ce protagoniste sombre et j'ai hâte d'en apprendre davantage sur lui, parce qu'il m'intrigue énormément. Le nombre restreint de personnages permet de mieux cerner l'histoire, de savourer l'intrigue.

Cette dernière est bien écrite, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. À chaque chapitre, nous avons notre lot de péripéties et de rebondissements, de plus, vu que l'univers est riche, il y a toujours un phénomène magique ou une créature sur lesquels il faut s'arrêter. L'histoire se centre sur Jasper, sur sa mission de double sauvetage, il doit aider Ombe et délivrer Erglug du sortilège de soumission. On rencontre une communauté de trolls très sympathique, on voyage, on poursuit notre initiation dans ce monde magique et il reste encore des mystères à résoudre concernant l'Association et Siyah. J'aime bien l'idée de devoir patienter pour mieux appréhender la série, ça nous laisse le temps d'émettre des hypothèses.

En conclusion, je reste fan de Jasper. Sa personnalité très sympathique fait de ce récit une vraie promenade faite d'aventure, de magie et de rebondissements très appréciable. Le style du récit est fluide et soigné, on entre dès les premières lignes du roman dans un univers à la mythologie riche et variée. L'intrigue se laisse suivre avec enthousiasme, le duel magique et les révélations finales donnent l'eau à la bouche pour la suite. J'ai hâte de retrouver Jasper, mais en attendant, je vais devoir lire le quatrième tome avec pour protagoniste principal, Ombe. C'est en tout cas une excellente série que je conseille, elle est rapide et agréable à lire, un vrai régal pour l'imaginaire.




Titre : Le subtil parfum du soufre
Auteur : Pierre BOTTERO
Tome 4
Série : A comme Association
180 pages
9€90


Résumé :
Lors d’une mission particulièrement éprouvante, Ombe sauve la vie d’un loup-garou. Elle ne l’aurait peut-être pas secouru si elle avait su qu’elle en tomberait amoureuse… Car son corps a beau être incassable, son coeur, lui, ne l’est pas.


Mon avis :
Une belle suite, je l'ai même plus appréciée que le premier tome des aventures d'Ombe. C'est un bon tome rempli de surprises, le personnage se dévoile et laisse même apparaître sa fragilité. L'univers est toujours aussi riche et fascinant à découvrir, c'est court et divertissant, je n'ai qu'une chose à dire, vivement que je puisse un jour lire la suite.

L'intrigue nous emmène au côté d'Ombe qui reçoit la mission d'enquêter autour du trafic de drogue mêlant vampires et loups-garous. En sauvant la peau de l'un d'entre eux, elle va se retrouver confronter à une dure réalité, l'amour, ses joies et ses peines. À côté de ça, elle va devoir aider ce loup-garou à reprendre son clan et à le débarrasser de la drogue. Sans compter ce mystérieux type qui la suit elle et Jasper, le secret d'une de ses colocs et d'autres soucis, comme son passé. Ombe se dévoile dans ce tome, elle n'est plus distante, garçon manqué – un parti pris certes intéressant, mais qui m'avait laissée perplexe lors du tome 2. Ici, Ombe est moins radicale. J'ai adoré l'histoire, elle se complexifie grandement avec l'arrivée de toutes ces histoires secrètes, l'intrigue demeure captivante du début à la fin.

L'univers est la grande force de la série. C'est très riche, féerique, fantasy et fantastique. On se retrouve avec une Association dont on sait peu de choses, Walter et Mademoiselle Rose sont encore des énigmes à mes yeux. Cette structure se charge des Anormaux et des Paranormaux, de rétablir l'ordre, de percer des mystères, de pacifier des zones, on se retrouve aux premières loges devant des créatures très intéressantes à découvrir. Ce qu'il y a de bien, c'est que chaque tome est marqué par la personnalité du protagoniste principal ; avec Jasper, nous sommes plus dans la magie, les runes et l'elfique tandis qu'avec Ombe, on se tourne plus vers l'action, le girly.

La plume de Pierre Bottero est vraiment jolie, je n'ai rien à redire. Elle est forte, fluide, très agréable à lire, parfaite pour imaginer et soignée. Le vocabulaire est précis, nous avons des descriptions sympathiques à lire, j'ai adoré les scènes d'actions. Mais j'ai surtout aimé la romance singulière qui s'installait, l'amitié sincère entre Ombe et Jasper, venu pour l'écouter. On en apprend plus sur le passé d'Ombe, sous forme de souvenirs, de courts interludes très appréciables. C'est un beau style et l'histoire est bien menée. Pour quelqu'un qui n'aura pas eu le temps de relire son premier jet, il fut certainement corrigé, mais son talent est là, c'est un vrai conteur. Le texte laissé « brut » prouve sa grande aisance à conter des histoires, à mélanger action, émotion et fantastique.

Les personnages sont très sympathiques. Je suis super contente d'avoir pu voir Jasper, ce fut une vraie surprise. Mademoiselle Rose et Walter me laissent songeuse, mais je les aime bien, ils sont bienveillants à l'égard d'Ombe. J'aimerais bien en savoir plus sur eux. Le Sphinx me fait toujours aussi rire, son côté inventeur fou me plaît. J'ai également revu Erglug dont la courte apparition m'a beaucoup amusée. Ombe, est comme je l'ai répétée, aussi forte et déterminée que dans le second tome de la série. Elle reste un brin garçon manqué, focalisé sur l'action, néanmoins, elle a compris ses erreurs passées, et semble vouloir être plus discrète, plus réfléchie. J'ai adoré cette partie plus douce, amoureuse, heureuse, féminine et fragile qu'elle offre aux lecteurs, c'est une facette intéressante. Le loup-garou qu'elle sauve me plaît énormément, c'est un garçon sympathique et je me demande ce qui a bien pu lui arriver ou bien comprendre pourquoi il en est venu là. Ça renforce le côté mystérieux d'Ombe, j'ai l'impression qu'elle semble plus spéciale, c'est intrigant.

En conclusion, j'ai adoré ce quatrième tome des aventures de l'Association. J'étais sceptique de retrouver Ombe, elle ne m'avait pas forte impression dans sa première apparition. Toutefois, quelle belle surprise ! Elle est la même, mais elle a évolué, elle nous offre une histoire rythmée, douce et pleine de peps, à son image. L'univers est toujours aussi prenant à découvrir, c'est court et très facile à lire, une vraie parenthèse menant à l'imaginaire. La plume est fluide et agréable, je ne regrette pas d'avoir succombé au charme de cette série et espère lire la suite rapidement.

Aucun commentaire:

Ajouter un commentaire