Les dernières chroniques

23/05/2016

Keleana ~ Sarah J. MAAS ~ L'assassineuse et La reine sans couronne

Titre : Keleana, L’assassineuse
Titre VO : Throne of Glass, book 1
Auteur : Sarah J. MAAS
La Martinière Jeunesse — 2013 — 507 pages — 16€


Résumé :
Le royaume d’Adarlan, d’où toute magie a été bannie, est gouverné d’une main ferme par un roi tyrannique. Keleana, membre de la secte des Assassins et opposée au pouvoir du roi, est emprisonnée dans les mines de sel d’Endovier depuis plus d’un an. Pour gagner sa liberté, Keleana doit représenter le prince Dorian dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant 4 ans. Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir. Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans l’ombre de la cité et la jeune Assassineuse va devoir leur faire face…

Mon avis :
Lorsque les éditions La Martinière Jeunesse ont proposé un concours de partenariat pour 30 blogueurs avec à la clé ce roman, j’ai immédiatement saisi cette occasion. Enthousiaste à l’idée de découvrir ce roman avec une couverture aussi magnifique, un mot oublié « assassineuse » et un résumé très prometteur.

Cette lecture fut au-delà de toutes mes attentes et mon enthousiasme est encore plus éclatant, je suis déterminée à vous persuader de l’acheter ! Je ressors de ma lecture conquise par cette formidable histoire contée par Sarah J. Maas. Le récit est très bien écrit, la plume de l’auteur nous transporte dans un autre univers empli de mystères et d’une richesse inouïe. Ce tome ne nous permet pas d’explorer tous les lieux de la carte – très jolie au passage –, mais on ressent l’important travail de l’auteur pour que l’Histoire, les Cultes ou les Lieux soient étonnants de réalisme. J’ai également adoré la part non négligeable laissée à la bibliothèque du château, et aux livres en général, j’espère que ce point ne se perdra pas par la suite.

Le style est travaillé, les mots choisis avec soin, le tout restant fluide et agréable pour les yeux. Les descriptions comme les répliques valent le détour, c’est un réel plaisir et je n’ai mis que deux jours à le lire tant je me sentais investie dedans. L’histoire est, dès les premiers mots, incroyable. Et plus l’on s’avance dans le récit, plus l’histoire devient prenante. Nous avons en près de 500 pages, un pur concentré d’émotions et de rebondissements, pas une seule ligne pour s’ennuyer. Aventure, action, combats, enquête, histoire, amour, amitié, confiance, frisson, magie, joie, peine… les mots pour décrire cette histoire se succèdent et parlent d’eux-mêmes. On se prend au jeu, à encourager notre héroïne durant ce tournoi, à l’aider dans cette enquête autour des symboles wyrd et des meurtres ou à la guider pour choisir entre Chaol et Dorian. C’est prenant et l’on connait des difficultés pour s’arrêter, même quelques minutes.

Quant aux personnages, ils sont variés, complexes et intéressants. Keleana est une héroïne étonnante, forte et courageuse, intelligente et intrépide, irrévérencieuse et drôle. C’est loin du cliché de l’assassineuse froide et manipulatrice, sans émotion et solitaire, elle est seulement attachée à sa liberté et à son indépendance, rien de bien méchant. Les mystères autour de son passé restent encore à être connus, mais je me suis rapidement attachée à Keleana. Le prince Dorian est charmant et trop drôle, il ressemble un peu à Keleana, j’aime l’idée qu’il ne soit pas d’accord avec les manières de son père. Quant à Chaol, le capitaine de la garde, j’en suis réellement fan ! Il est très intéressant, courageux et drôle à sa manière, un peu de cynisme ne fait pas de mal. Sa relation avec Keleana évolue constamment et j’ai énormément ri devant certaines situations, il m’apparait sympathique.

Les autres personnages sont eux aussi intéressants : le Roi, le duc de Perrington ou Caïn, que je déteste. Le Roi est froid et ignoble, sa personnalité est intrigante, il semble cacher des secrets et j’ai hâte de voir comment il va conserver son trône. Perrington est manipulateur et un intrigant hors pair, je me demande ce qu’il semble convoiter et ce qu’il mijote. Quant à Caïn, c’est une brute. Kaltain, une courtisane, possède une intrigue fortement intéressante, l’on se demande régulièrement jusqu’où elle va aller pour obtenir le cœur du prince Dorian et ce qui lui arrive à la fin fait froid dans le dos, j’ai hâte d’en connaitre davantage. J’avoue que j’apprécie et adore Nehemia, princesse d’Eyllwe et soutien des rebelles – une femme juste extraordinaire –, ainsi que Nox, un curieux voleur que j’espère revoir parce qu’il est bien sympathique et drôle.

Du fait que ce livre est le premier d’une série, des questions que l’on pose restent sans réponses à la fin du livre, d’autant plus qu’il s’agit d’une fin ouverte qui laisse présager d’une suite. Toutefois, je suis persuadée que la suite va connaitre son lot d’aventures et de révélations, il nous faut nous armer de patience pour avoir la suite. Aussi, même si le livre doit forcément posséder quelques défauts, ils sont mineurs et on les oublie tellement vite. C’est un réel coup de cœur.



Titre : La reine sans couronne
Titre VO : Throne of Glass, Crown of Midnight
Auteur : Sarah J. MAAS
Tome 2
Série : Keleana
La Martinière Jeunesse — 2014 — 506 pages — 19€


Résumé
 :
Après un an d’emprisonnement dans les mines de sel, Keleana a gagné sa liberté en devenant l’assassineuse attitrée du roi. Pourtant, Keleana est loin d’être dévouée à la couronne… Jouer le jeu du simulacre est d’autant plus difficile que les ordres du roi l’obligent à menacer ceux qu’elle voudrait protéger. Les forces obscures qui menacent l’équilibre du monde, l’obligeront cependant à faire un choix, au péril de sa vie…


Mon avis :
Après le coup de cœur du premier tome, j'avais qu'une hâte, c'était de lire ce second tome et comme le troisième va bientôt sortir, je me suis empressée de découvrir ce que l'auteure nous a réservé pour cette nouvelle aventure. J'avoue qu'il est long et pas toujours très intéressant, je me suis ennuyée pas mal de fois, c'est dommage, cependant, il reste bon, c'est une suite palpitante et riche en révélations. Je lirais volontiers la suite.

Ce qui m'a posée soucis dans ce tome, c'est ce schéma en dent de scie et Keleana elle-même. L'intrigue se poursuit avec notre héroïne devenue Champion du Roi, elle a donc pour tâche d'assassiner les opposants du roi. J'aurais aimé que l'on aborde plus de politique, Archer était furieusement intéressant, de même que l'implantation douce et fascinante de la rébellion. Les choix de Nehemia se révèlent osés, les révélations sur le pouvoir royal et sur la magie sont éminemment savoureuses, en revanche, j'ai eu moins de jeux de conspirations et de complots. Ils étaient plus présents dans le premier opus et ça m'a vivement manqué dans ce tome.

Autre point dérangeant, le rythme. J'aurais souhaité être plus maintenue en haleine, comme le premier tome, ici, c'était trop en dent de scie. Il ne se passe rien, puis l'auteure nous réveille, avant de nous faire dormir à nouveau et ainsi de suite, jusqu'aux cent cinquante dernières pages. Celles-ci sont riches, fortes en émotions, un peu floues dans ce triangle que forme Chaol, Dorian et Keleana, avec un futur incertain et de nombreuses questions devant soi. La fin m'a énormément enchantée, elle est à la fois terrifiante, belle, triste et haletante, elle rattrape presque mon avis mitigé sur le reste. Toutefois, je reconnais un style extraordinaire à l'auteure, tout est précis, recherché que cela soit dans les émotions, les descriptions des lieux ou des actions, dans les dialogues... Sarah J. MAAS a inventé un univers qui est très grand, riche, complexe, sympathique à voir s'animer sous nos yeux, avec un style d'écriture fouillé et souvent très agréable à lire.

Il faut dire que malgré ma peine à avancer dans ces descriptions beaucoup trop pointues et souvent peu intéressantes, les révélations sur Keleana, Dorian et son père, la rencontre avec le père de Chaol ou encore l'intrigue autour d'Archer et de la rébellion mérite le détour, idem pour ces énigmes sur le Wyrd et la magie, la sorcière très mystérieuse rencontrée, le destin de Kaltain et son lien avec Perrington. Elles sont peu nombreuses, elles sont justes, elles sont précises, elles sont toujours là au bon moment et frappent durement, assez pour nous maintenir dans le suspense et donner envie d'en apprendre toujours plus sur ce monde où vivent ces protagonistes fascinants.

Chaol restera mon chouchou, il est très intéressant à suivre, courageux et audacieux, humain, j'ai apprécié tous ces changements de situations le concernant. J'espère qu'il aura un plus grand rôle par la suite, surtout maintenant qu'il sait la vérité. Dorian m'a parfois déçue à se réjouir du malheur de Chaol, cependant, son intrigue était très passionnante à suivre. J'ai hâte de savoir ce qui va lui arriver par la suite. Nehemia m'a surprise, j'aurais aimé la voir autant qu'on la voyait dans le premier opus, mais elle est tellement étonnante, un coup de cœur, malgré ce pincement au cœur la concernant. Archer fut lui aussi stupéfiant, un gros coup de cœur, parce que je ne l'avais pas vu venir, il se révèle plein de ressources et j'ai apprécié sa personnalité à double tranchant. Un personnage fascinant. Keleana a perdu un peu de son charme, je l'ai jugée trop entière, soit elle était capricieuse, méprisante ou elle pleurait facilement. Je n'ai pas retrouvé cette Keleana, cynique et aventureuse, captivante et forte en dépit de ses blessures physiques ou mentales. J'étais bien d'accord avec Nehemia à son sujet et cela m'a agacée, j'espère la retrouver plus combative et prenante dans le prochain opus.

En conclusion, ce deuxième tome confirme ma volonté de poursuivre cette série, elle possède des atouts fort intéressants comme son univers ainsi que ses personnages. Concernant ce deuxième tome plus précisément, même si j'avais aimé plus de ci ou moins de ça, il reste très bon, agréable à lire et prenant. Son intrigue est certes très en dents de scie, mais les révélations et les bouleversements instaurés donnent un relief important et prenant à ce tome dont le final demeurera d'un grandiose. J'ai été plus d'une fois surprise par les choix de l'auteure dont la plume est indéniablement très belle. Je lirais sans hésitation le troisième volet.

Aucun commentaire:

Ajouter un commentaire