Les dernières chroniques

06/06/2016

Alexandre Astier : Que ma joie demeure + L'ExoConférence



Titres : Que ma joie demeure + L'ExoConférence
1 heure et 35 minutes
2012 et 2014
Genre (s) : Spectacle
Mise en scène : Jean-Christophe Hembert & Alexandre Astier
Ecrit par Alexandre Astier


Synopsis :
Que ma joie demeure >
"Ce cours est ouvert à tous, et aucune connaissance musicale n'est requise." Après la série Kaamelott, Alexandre Astier devient Jean-Sébastien Bach. Le compositeur donne enfin en 2012 une master class. Mais il peut déraper. Que ma joie demeure ! , hommage savoureux et déglingué à J.-S. B., décortique gaiement la musique de Bach comme on ouvre un capot de bagnole pour comprendre un moteur...

L'Exoconférence >
Un astrophysicien donne une conférence au cours de laquelle il retrace les grandes étapes de la formation de l'univers depuis le Big Bang avant de se pencher sur la question de la vie extraterrestre. Malgré les difficultés qu'il rencontre pour faire fonctionner la nouvelle version du système d'exploitation de son programme de projection, il aborde de nombreux sujets scientifiques, philosophiques et poétiques tels que la diversité des cosmogonies, les PAN, le paradoxe de Fermi ou le parfum du cœur de la Voie lactée (qui contient du formiate d'éthyle, molécule responsable de l'odeur des framboises). Il évoque ou incarne de nombreux personnages dont Ptolémée, Copernic, Enrico Fermi, Kenneth Arnold et revient sur certains épisodes clés des contacts supposés avec des formes de vie extraterrestre, dont l'affaire de Roswell ou l'enlèvement de Betty et Barney Hill.

Mon avis :
J'aime beaucoup le travail d'Alexandre Astier en tant qu'auteur de la série Kaamelott, pour son style, sa manière d'écrire et de mettre en scène, pour les sujets développés que cela soit sur sa série phare Kaamelott ou pour ces deux spectacles.

Ne vous attendez pas à rire toutes les deux minutes. Et sérieusement, ça fait du bien d'avoir un spectacle brillamment mené de A à Z, à la fois dans le drame, la philosophie, l'humour... J'ai ri, j'ai appris, j'ai été touchée. Alexandre Astier nous donne deux beaux spectacles fascinants dans la mise en scène, dans les choix des couleurs et de la lumière. Il nous offre deux sujets très différent, mais tellement passionnant et on le voit passionné par ce qu'il dit et ce qu'il nous transmet. Il a la finesse de mêler vocabulaire précis, informations de qualité et vulgarisation pour que tous comprennent ce qu'il dit.

Parce que la musique ou les sciences, c'est loin d'être deux domaines qui m'intéressent. J'adore la musique, j'adore l'espace. Mais les croches, les montées diatoniques ou le formiate d'éthyle, vous avez compris qu'il connaît son sujet, qu'il le maîtrise. Pas moi. Pourtant, je me suis retrouvée fascinée par l'art et la manière dont il use pour nous apprendre des choses sans qu'on s'en rende compte, avec amusement, avec ce si beau décalage que j'avais l'habitude de côtoyer avec Kaamelott. Il nous fait réfléchir sur tout.

Pour Bach, il nous parle de son métier, des expertises d'orgues, de son sens de la pédagogie. Il nous présente un compositeur de génie avec humour et avec tout le drame qu'a connu Bach. Il a perdu de nombreux enfants, c'était un passionné, un bon vivant... j'ai énormément appris de la musique et sur Bach avec ce spectacle et ça m'a donné envie de réentendre son oeuvre. Pareil pour l'Exoconférence, Alexandre Astier nous parle de physique, d'extra-terrestre, de sciences, d'espace, d'étoiles avec intelligence. Il y a de bons moments de fous rires, de belles envolées poétiques, de bons messages de réflexion. Je suis restée émerveillée par ce sujet qui m'a toujours fait rêver (l'espace), et amusée (les petits hommes gris, verts ? Je ne sais plus trop où on en est avec le cercle chromatique...).

En somme, ces deux spectacles sont merveilleux. Ils sont géniaux parce que ce ne sont pas que des successions de gags, on sent toute la patte Astier. Du rire, des larmes, du texte, des sujets passionnants, une modernité dans le style... j'ai autant aimé l'un que l'autre, j'ai autant découvert avec les deux et j'apprécie toujours autant le soin que met Alexandre Astier dans ses projets. Les spectacles ont une mise en scène de génie, les costumes, la lumière, la musique, le jeu d'acteur... même les DVD sont super beaux, j'ai beaucoup aimé les cartes de l'Exoconférence, notamment celle qui se sent avec la framboise. Heureuse d'apprendre que la Voie lactée possède le goût d'un de mes fruits préférés.

Si vous n'êtes pas fan, tant pis pour vous... et si vous aimez Alexandre Astier, je ne peux que vous recommander ces deux spectacles, ils méritent largement les éloges. En attendant, je suis curieuse de voir les prochains projets de ce créateur de génie, dont le film Kaamelott ainsi que le livre Kaamelott résistance.

Aucun commentaire:

Ajouter un commentaire