Les dernières chroniques

20/08/2016

Action ~ L'agence tous risques + Expendables + Sucker Punch






 
Titre : L'Agence tous risques
Réalisateur : Joe CARNAHAN
Compositeur : Alan SILVESTRI
Date de sortie : 2010
Durée du film : 1 heure et 54 minutes
Genre (s) : Action
Film basé sur la série A-Team (L'agence tous risques).


Casting :
Liam Neeson - Bradley Cooper - Jessica Biel - Quinton Jackson - Sharlto Copley - Patrick Wilson


Synopsis :
Aucune équipe ne ressemble à celle de l'Agence Tous Risques. Quatre hommes, hyper qualifiés et autrefois membres respectés d'une unité d'élite de l'armée, sont chargés d'une mission classée top-secret destinée à les piéger, et qui les conduit en prison pour un crime qu'ils n'ont pas commis. Mais la somme de leurs talents leur permet une évasion sans accroc. Devenus des rebelles, ils décident de blanchir leurs noms et de retrouver les vrais coupables.


Mon avis :
Un bon film de divertissement, qui se laisse regarder et qui reprend les codes de la série culte. Une série que j'adorais visionner étant plus petite et je suis ravie par ce film.

Certes, il ne représente pas l'agence tous risques de la série, il existe d'importantes différences, à commencer par l'époque en passant par les moyens techniques employés par notre agence. Cependant, j'aime les petits clins d’œil fait à la série d'origine, ces références sont bien sympathiques lorsque l'on connaît le point de départ et ne dérange rien à la compréhension si l'on a jamais vu la série originale.

Les effets spéciaux, les combats, la maîtrise des plans de Hannibal sont au top, on rentre directement dans l'action dès les premières secondes et j'ai eu du mal à lâcher en cours de route, tant l'intrigue est sympathique. L'action est très présente, mais l'humour l'est tout autant, et sur ce point, il est difficile de ne pas évoquer Looping.

Les quatre protagonistes principaux, Looping, Hannibal, Barracuda et Futé sont attachants et leurs interprètes sont brillants. Liam Neeson est incroyable en Hannibal Smith, c'est un acteur formidable dans ce rôle, pareil pour Bradley Cooper qui réussit à camper Futé. On ne s’ennuie pas avec ces quatre lascars, ces personnages sont extraordinaires, leurs personnalités intéressantes. Bien sûr, le film ne peut pas rivaliser avec les nombreux épisodes d'une série quant il s'agit de fouiller la psychologie ou le passé, mais je suis satisfaite du résultat.

Les autres personnages ne sont pas en reste, on s'attache facilement à Sosa, une femme forte et fiable, on aime détester les méchants, on essaie de comprendre l’ambiguïté de certains comme Lynch. On a une galerie intéressante de protagonistes pour un film riche en action et en rebondissements.

Les décors sont très travaillés, on entre aisément dans l'ambiance souhaité, les objets sont eux aussi soignés, je pense aux équipements dont se servent l'agence tous risques pour ses plans. Quant à la musique, elle est bien pensée, nous avons une bande originale très rythmée, idéale pour ce genre de film. J'ai bien aimé la musique, en particulier le clin d’œil de fin au générique de la série originale.

En conclusion, l'agence tous risques n'est peut-être pas la reprise exacte de la série, elle possède néanmoins son propre schéma. Les références sont distillées à travers tout le film, l'action est bien rythmé, les effets spéciaux sont au top, je n'ai rien à lui reprocher. Il m'a divertit et m'a replongé parmi cette bande à la fois drôle et ingénieuse, ne résolvant pas ses problèmes avec la mort, mais avec intelligence. Ce ne sont pas des mercenaires, mais des justiciers en quelque sorte. Ce film m'a fait passer un très bon moment et c'est le principal.



Titre : Expendables
Réalisateur : Sylvester STALLONE
Compositeur : Brian TYLER
Date de sortie : 2010
Durée du film : 1 heure et 45 minutes
Genre (s) : Action

 
Casting :
Sylvester Stallone - Jason Statham - Jet Li - Dolph Lundgren - Giselle Itié - David Zayas - Eric Roberts - Bruce Willis - Arnold Schwarzenegger - Mickey Rourke


Synopsis :
Ce ne sont ni des mercenaires, ni des agents secrets. Ils choisissent eux-mêmes leurs missions et n'obéissent à aucun gouvernement. Ils ne le font ni pour l'argent, ni pour la gloire, mais parce qu'ils aident les cas désespérés.Depuis dix ans, Izzy Hands, de la CIA, est sur les traces du chef de ces hommes, Barney Ross. Parce qu'ils ne sont aux ordres de personne, il devient urgent de les empêcher d'agir. Eliminer un général sud-américain n'est pas le genre de job que Barney Ross accepte,mais lorsqu'il découvre les atrocités commises sur des enfants, il ne peut refuser. Avec son équipe d'experts, Ross débarque sur l'île paradisiaque où sévit le tyran. Lorsque l'embuscade se referme sur eux, il comprend que dans son équipe, il y a un traître.Après avoir échappé de justesse à la mort, ils reviennent aux Etats-Unis, où chaque membre de l'équipe est attendu. Il faudra que chacun atteigne les sommets de son art pour en sortir et démasquer celui qui a trahi...


Mon avis :
Un bon film d’action qui se laisse regarder, il ne laisse pas de souvenir impérissable, mais si vous recherchez un film sans vous prendre la tête, il est fait pour !

En effet, l’action est présente, de manière « bourrin ». Du sang, des coups, des explosions, tous est réunis pour en faire un film purement centré dessus. Ces scènes ne m’ont pas dérangée dans la mesure où je savais à quoi m’attendre avec ce film et que je cherchais à ne pas réfléchir en ce moment. Les scènes d’actions sont plutôt bien menées et chorégraphiées, j’applaudis – même si on le voit peu – les combats de Jet Li.

Ce film n’est pas fait pour être jugé sur son scénario, il est vrai qu’il est plutôt faible. D’un côté les méchants que l’équipe Expendables tue sans somation, on aide la jolie fille à sauver son île de l’arrivée d’un ancien agent du FBI devenu pourri par le fric qu’il se fait sur la drogue. C’est banal et c’est véritablement le casting et les scènes d’actions qui sauvent le tout.

Le casting est bon, Statham, Stallone, Li, Rourke… Des acteurs qui ont déjà une belle carrière derrière eux et le film jouent dessus, un peu comme dans le dernier Indiana Jones. On s’amuse du temps qui passe et qui se ressent pour certains, je regrette de ne pas avoir vu plus longuement Bruce Willis. Petit point positif, entre ces scènes d’actions viennent se profiler des petites touches d’humour bien appréciées et bien dosées.

Difficile aussi de juger d’une évolution dans la psychologie des personnages, ce n’est pas le but de ce film et donc, il faut soit le voir pour le casting, soit le voir en ayant été prévenu de ce qui vous attends, sinon, vous risquez d’être fort déçu par le côté bourrin sans aucune finesse. Pour preuve, les avis sont très mitigés sur ce premier opus.

Pour ma part, je penche pour visionner le second, rien que pour pouvoir juger d’une évolution. Je pense que c’est même mieux, et puis elle me tente énormément cette suite, je suis curieuse.

La musique est vraiment sympa et colle réellement à l’ambiance du film, les morceaux chantés aussi bien que les instrumentales méritent le détour. Je ne peux pas réellement jugé des costumes ou des effets spéciaux, ils correspondent eux aussi aux personnages (pour les costumes) et au genre (pour les effets). N’ayant pas été habitué aux films d’actions de ce type, j’ai dû mal à pouvoir comparer avec quoi que ce soit.

En conclusion, comme énoncé dans l’introduction, pour aimer ce film il faut réellement adhérer au parti pris. Si l’action est omniprésente, elle reste sur un fil dénué de toute finesse, en revanche le casting vaut sincèrement le détour. Des petites touches d’humour et une musique d’enfer rendent le film un peu plus agréable. Je suis donc en attente de voir le deuxième pour mieux me rendre compte, mais ce premier opus est sympa sans transcender ma mémoire.



Titre : Sucker Punch
Réalisateur : Zack SNYDER
Compositeurs : Tyler BATES & Marius DE VRIES
Date de sortie : 2011
Durée du film : 1 heure et 50 minutes
Genre (s) : Action ; Drame ; Fantastique


Casting :
Emily Browning – Vanessa Hudgens – Abbie Cornish – Jena Malone – Jamie Chung – Carla Gugino – Oscar Isaac – Malcolm Scott – Alan C. Peterson – Jon Hamm – Gerard Plunkett – Scott Glenn


Synopsis ;
Dans les années 50, une petite fille, enfermée dans un asile psychiatrique par un beau-père tyrannique, s'évade d'un quotidien cauchemardesque en inventant un monde extraordinaire.


Mon avis :
Un film prenant et plutôt original. Il faut véritablement s'accrocher pour comprendre l'intrigue, car elle demande un peu de se concentrer dessus, entre réalité et univers alternatifs, en sachant que la réalité s'avère plus complexe que prévu. La fin m'a surprise, même si au fond, j'envisageais déjà cette hypothèse. J'applaudis vraiment la volonté du scénario de vouloir nous perdre de temps à autre dans cette idée que les apparences sont trompeuses.

L'histoire nous présente une jeune fille enfermée dans un asile psychiatrique suite à un incident impliquant son beau-père et sa sœur. Pour s'évader, elle monte tout un plan lui permettant de trouver des amies et de s'enfuir vers des mondes imaginaires. Seulement, où est le réel de l'invention ? Le film est assez marqué par la psychologie, le rêve, les relations avec autrui, c'est très intéressant à suivre, je reste scotchée par ce film, par sa capacité de faire accrocher le spectateur et de l'embarquer partout.

Le casting est bon, les filles sont douées et il existe une bonne alchimie entre elles. Leurs personnages possèdent des qualités et des défauts exploités à travers ces mondes et elles apportent chacune une part quant à la réussite du plan. Elles sont facilement identifiables et leurs histoires sont touchantes, je pense en particulier à Sweet Pea et Rocket. Par ailleurs, Jena Malone (Orgueil et préjugés, Hunger Games) est sincèrement épatante, une bonne actrice.

Les autres acteurs sont bons dans leurs rôles, ils sont détestables à souhait, je pense à Blue Jones et au beau-père, soit ils sont attachants et sympathiques comme Vera. Je tiens ainsi à signaler que Vanessa Hudgens sort de son rôle de Gabriella un peu naïve dans High School Musical pour être une femme plus sombre et torturée, ça change et c'est intéressant à voir.

L'image est juste sublime. Le réalisateur de 300 nous offre un beau spectacle, car on en prend plein les yeux ! Les divers mondes sont très beaux à voir, ils sont variés et magnifiques à regarder, on se perd facilement dans leur contemplation. Les détails sont soignés, la couleur est travaillée, les effets spéciaux sont bien faits, je pense au dragon, aux ambiances fabriquées pour chacun des mondes... La photographie est le gros point fort de ce film, c'est une petite claque visuelle.

La bande originale est géniale, elle tranche nettement avec les années 50, c'est loin d'être immersif pour l'époque, en revanche, les chansons donnent du rythme, elles s'intègrent très bien avec l'action, avec le dynamisme des scènes imaginaires. Je suis fan de ce genre de décalage, c'est un parti pris original et payant. Les costumes et accessoires sont très soignés, ils donnent du cachet à l'ensemble et nous font davantage rentrer dans l'histoire de Babydoll et ses amies.

Aucun commentaire:

Ajouter un commentaire