Les dernières chroniques

23/08/2016

Univers musical & Littérature : Rock War (MUCHAMORE) + Les cordes de cristal (ROBILLARD)

Titre : Rock War
Auteur : Robert MUCHAMORE
Tome 1
Série : Rock War
Casterman — 2016
360 pages
16€90


Résumé :
La musique était leur passion, elle est devenue leur combat. Jay, Summer et Dylan ne se sont jamais rencontrés. Pourtant, ils partagent le même rêve de gloire. Le premier ne vit que pour son groupe de rock. La deuxième possède une voix à couper le souffle. Le troisième a de la musique plein la tête et des mains de virtuose.

 

Mon avis :
Je tenais à remercier les éditions Casterman ainsi que l'équipe de Livraddict pour ce partenariat très sympathique. J'étais attirée par la couverture, elle a un très beau design, flashy et percutant, le titre et l'ambiance musicale m'intriguait. En somme, je suis ravie de cette lecture divertissante et qui donne envie d'en savoir plus.

Le récit s'installe très vite sur le thème de la musique. On suit trois personnages très différents, qui ne se connaissent pas, mais possédant la même passion. Si deux d'entre eux vont se croiser, je suis persuadée qu'ils se rencontreront véritablement lors de l'émission Rock War. J'ai adoré la musique, le vocabulaire spécifique employé qu'il soit technique ou que l'on aborde les instruments et leur maîtrise. J'ai beaucoup aimé l'effet groupes de musique, avec son côté positif et négatif.

L'ambiance musicale est au rendez-vous grâce à de nombreuses références, pour ma part, j'ai apprécié découvrir de nouvelles choses, en apprendre plus sur la création et le développement d'un groupe de musique. Des amitiés se défont, des rencontres se font, on sent l'importance de la musique, sans perdre l'envie de se faire plaisir. On a cependant les affres des premières « guerres », avec cette rivalité sévère entre le groupe de Tristan et celui de Jay.

L'histoire de Jay est captivante. La musique c'est plus que les boeufs entre potes, il en a besoin, c'est sa vie, c'est ce qu'il a envie de faire. Par conséquent, il se voit contraint de quitter son groupe, de se faire un ennemi en Tristan — scène absolument déchirante et forte. Jay a une famille très compliquée, avec de lourds problèmes — Théo en est l'exemple parfait. Jay a une histoire, un passé avec l'histoire entre sa mère et son père. Il a une personnalité forte et généreuse. C'est sûrement mon chouchou après ce premier tome.

Summer n’est pas loin derrière. Elle vit pour sa grand-mère malade, elle n'a plus vraiment de vie d'adolescente jusqu'au jour où Michelle l'intègre dans son groupe en tant que chanteuse. Je l'ai vu douter, s'affranchir de sa grand-mère sans pourtant l'oublier, et ça, c'est bien. Elle est restée humble, elle-même, intègre, proche de sa grand-mère, avec un caractère affirmé et une sensibilité particulière. En revanche, j'ai été moins fan de Michelle ou de leur route menée pour aller au concours en fin de roman. La personnalité de Summer donne une bonne histoire, mais elle comporte beaucoup de couacs pour être aussi prenante que celle de Jay.

La dernière histoire suivie est celle de Dylan. Enfermé dans un internat, il préfère le farniente au travail, tout l'ennui, et le rugby ne le passionne pas du tout. Après de graves ennuis, il est contraint de rester dans son coin et c'est là qu'il rencontre un groupe ayant des difficultés pour s'enregistrer. Dylan se propose pour les aider et trouve enfin un moyen de vaincre son côté fainéant. J'ai beaucoup aimé cette histoire, Dylan change et trouve sa voie, trouve sa place dans ce lieu, ça fait plaisir à voir.

Les personnages principaux sont très intéressants, comme vous avez pu le comprendre et les personnages secondaires sont tout aussi sympathiques que loufoques. Il y a parfois des facilités et des raccourcis les concernant, toutefois, je suis contente d'avoir pu faire leur connaissance. On alterne les différents points de vue pour créer une dynamique agréable, une envie de tourner les pages histoire d'en avoir toujours plus. Les intrigues sont simples, mais efficaces, je me suis laissée prendre. À tel point que je l'ai lu en quelques heures.

Le style d'écriture est courant, moderne, c'est l'idéal pour ce type de récit contemporain. On se sent proche des protagonistes principaux, de leurs peurs, de leurs angoisses, de leurs colères, pourtant, ils sont très éloignés de moi. On s'y attache facilement. Les descriptions nous plongent dans un bon univers, une atmosphère musicale captivante, les annonces pour Rock War me laissent songeuse. Rock War, c'est la future émission de télé-crochet pour déceler les nouveaux groupes de demain et j'ai clairement hâte de voir la compétition s'installer, chamboulant l'équilibre instauré pour ce premier tome.

En conclusion, ce n'est pas un coup de coeur, mais il mérite qu'on s'y arrête, histoire de faire une pause musicale. C'est frais, bourré d'humour, de bonne humeur, de fantaisie et de musique, j'ai apprécié l'ambiance et l'univers. L'auteur place de bons éléments qu'il me tarde de revoir par la suite, les personnages sont attachants et déjantés, on passe un très bon moment lors de cette lecture.




Titre : Les cordes de cristal
Auteur : Anne ROBILLARD
Épisodes 1&2
Michel Lafon (Lire en série) - 2014 - 362 pages - 15€


Résumé :
Jippy Wade, guitariste adulé du groupe Texas Gray Wolf, achète un vaste terrain au milieu de nulle part pour y construire le studio d’enregistrement Tex-son, où vont se bousculer les meilleurs groupes du moment. Mais la soif du succès se paie au prix fort pour cet homme qui a dû abandonner sa femme et se retrouve maintenant seul, en proie à ses vieux démons. En cherchant de nouveaux talents, Jippy espère avant tout trouver une paix intérieure. Mais l’arrivée à Tex-son des imprévisibles frères Specogna va attiser les rivalités et provoquer de mystérieux incidents… Quel secret se cache entre les murs de ce studio qui suscite toutes les convoitises et transcende les artistes qui s’y produisent ?


Mon avis :
Je remercie vivement les éditions Michel Lafon et Livraddict pour ce partenariat. Ce double tome est une bonne introduction à cette nouvelle série que nous offre Anne Robillard, et personnellement, j'ai adoré.

Qui dit premier tome, dit introduction. Alors, oui, pour présenter correctement un univers, il faut passer par de longues mises en place. Il est vrai que le premier épisode met du temps, mais il a l'avantage de mettre au carré toutes les informations données. L'univers musical est très développé, on nous parle de musiciens, de studios d'enregistrement, l'auteure en est passionnée et forcément, cela s'en ressent dans le roman. Du coup, si vous n'êtes pas super à l'aise avec la musique, ça va coincer, notamment le rock et le métal. Sinon, pour un premier tome, il gère parfaitement, les lieux, les personnages, les notions, tout est expliqué sans pour autant tout donner. Pour comprendre certains petits mystères, il va nous falloir connaître la suite, je suis complètement preneuse d'ailleurs !

La musique prend une place forte. Mais elle n'est pas seule. C'est un roman contemporain, même s'il se passe dans les années 70-80, années que j'adore et avec lesquelles j'ai beaucoup d'affection. On nous parle de famille, d'amour, de danse, de chant, d'instruments, de tournées, et bien sûr, les quelques notes de fantastiques sont très appréciées. Je ne m'y attendais pas du tout, mais la dimension paranormale et surnaturel, avec ces esprits, cette notion d'animal-totem, j'ai hâte de pouvoir en connaître davantage.

Si le premier épisode est long à intégrer, le deuxième épisode est juste génial, tout coule de source, les mystères et les problèmes s'accumulent et n'attendent qu'une suite pour atteindre l'apogée. Le style de l'auteure est fluide, soigné, même si la plume reste simple. Je pense qu'elle a préféré jouer la carte de la simplicité pour pouvoir parler au plus grand monde possible de la musique. Un thème qui appelle des notions plus poussées, un vocabulaire très spécifique qui va certainement être abordé petit à petit pour éviter de perdre les gens en cours de route. Les descriptions nous plongent au coeur des années 70-80, au sein de Tex-son, dans les pensées des personnages avec aisance et tout devient vite addictif.

Les personnages sont sympathiques, leur présentation se fait doucement, mais sûrement. Nous avons déjà de petits secrets sur leur compte et je suis certaine que d'autres feront leur apparition. En tout cas, tous ces groupes de musique me sont attachants, Texas Gray Wolf, Arial, j'ai passé de bons moments avec eux. Jippy apparaît clairement comme mon préféré, mais la curiosité me pousse à m'intéresser à Simon, le fondateur d'Arial. Il est très curieux comme protagoniste, très porté sur le surnaturel et il va certainement créer la surprise. Kevin est lui aussi, très étrange. Je ne sais pas vraiment comment le définir, il est gentil, mais son attitude à la fin du roman me le rend agaçant. Marlon me fait toujours mourir de rire, ses idées pour Tex-son sont drôles ; Hayden est sympathique, on se prend très vite d'amitié pour lui ; les frères Specogna sont intrigants, je les aime énormément et j'attends de voir ce qui va se passer vu le final les concernant. Les musiciens et les chanteurs, chanteuses sont appréciables, excepté Katia, elle m’insupporte, je la trouve odieuse et superficielle. Comme pour sa saga des Chevaliers d'Émeraude, je pense que les personnages vont connaître une importante évolution qu'il me tarde de connaître.

En conclusion, une très bonne série autour de la musique vient de naître. Je pense qu'il faut lui laisser le temps de mettre en place des événements et rebondissements étonnants, parce que les personnages sont hauts en couleur. Le côté magique n'est qu'amorcé et je suis convaincue qu'il prendre un tournant décisif par la suite. En somme, il y a de très bons éléments dans ce premier tome, il introduit plutôt bien la saga et la plume d'Anne Robillard reste un vrai délice pour faire une pause, musicale qui plus est. Je suis enthousiaste par rapport aux Cordes de Cristal, rien que le titre offre un champ incroyable de possibilités.

Aucun commentaire:

Ajouter un commentaire