Les dernières chroniques

25/09/2016

Elinor Jones (ALGESIRAS et AURORE) ~ La trilogie





Titre : Le bal d'hiver
Tome 1
Titre : Le bal de printemps
Tome 2
Titre : Le bal d'été
Tome 3
Série : Elinor Jones
Scénario : ALGESIRAS
Dessin et couleurs : AURORE
Soleil - 13€50 - 48 pages - 2010, 2011


 
Résumé :
Tome 1 >
La maison de couture Tiffany crée des robes pour les ladies les plus fortunées d’Angleterre. Elinor n’en revient pas d’avoir été embauchée : désormais, elle sera sous les ordres de Bianca, la célèbre adolescente surdouée ! Mais Elinor doit s’adapter rapidement. Ici, on fabrique du sur-mesure pour mesdames les baronnes et duchesses ! Et Mrs Tiffany mise toute sa réputation sur d’incroyables bals, pour lesquels les costumes des invités sont réalisés sur mesure. Un huis clos victorien, où les secrets de chacun se dissimulent parmi soies et taffetas...

Tome 2 >
La fin de l’hiver approche et la maison de couture Tiffany se penche sur une nouvelle collection. Le prochain bal aura pour thème la mythologie. Mais des tensions entre Bianca et Rachel jettent une ombre sur l’ambiance de l’atelier. Elinor, malgré sa fragilité, multiplie les initiatives et sait se rendre indispensable. Elle ignore que Bianca, qui se sent menacée dès qu’on conteste son autorité, peut faire lui payer cher ses audaces. Les secrets bruissent entre les étoffes et deviennent difficiles à dissimuler. Le temps des révélations approche, qui ne ménagera personne, pas même ceux qui se veulent innocents.

Tome 3 >
Les caprices de Bianca ont privé l’atelier d’une couturière de trop, et c’est avec une équipe réduite que la maison des Tiffany doit maintenant affronter le bal d’été. Pour finir à temps les robes de toutes les clientes, chacun devra mettre les bouchées doubles. Impossible de ménager Elinor dont la santé avait pourtant été mise à mal par le dernier bal. Le soudain départ de Hope ne fait qu’aggraver une situation déjà tendue. Mais quel secret cette dernière dissimule-t-elle à ses enfants ? Et quel est donc ce mystère qui la lie à la Chine ? Le dénouement approche, qui ne ménagera personne.

Mon avis sur le Tome 1 :
J'ai découvert par hasard cette bande dessinée, grâce à ma sœur qui l'a empruntée à la bibliothèque. C'est une belle histoire qui se laisse lire, originale et sympathique, j'en ressors très enthousiaste et envieuse de découvrir la suite.

La forme dans un premier temps. La couverture est très jolie, on y voit un nécessaire de couture dans l'ombre, un très bel effet de lumière mettant en valeur le protagoniste principal, Elinor Jones. Le style vestimentaire m'a de suite attirée, me faisant penser à l'ère victorienne. Je ne me suis pas trompée en visionnant la quatrième de couverture. Le résumé et les costumes des personnages font clairement penser à l'Angleterre victorienne. J'adore cette époque et ses vêtements, les dessins sont sympathiques, je ne pouvais pas passer à côté !

Ce premier tome sert d'introduction et c'est très réussi. On est plongé dans cette histoire, ses secrets et aborder un récit avec le thème de la couture est original. Nous suivons Elinor Jones, la nouvelle couturière de la famille Tiffany et le moins que l'on puisse dire c'est que cette famille ainsi que ses domestiques cachent des choses. On découvre une partie de ces secrets à la fin du tome et je me tairais sur ces premières révélations. Mais on est encore loin de tout savoir. Je ne pensais pas trouver une intrigue aussi prenante et c'est une bonne surprise. Le thème de la couture nous est présenté avec le bal d'hiver que la famille Tiffany organise, les costumes sont tous plus beaux les uns que les autres, c'est une vraie merveille.

En plus d'avoir une histoire merveilleuse, les dessins sont magnifiques. On se croirait réellement dans l'Angleterre victorienne. Les costumes sont de toutes beautés, le rendu et les motifs des étoffes sont splendides, les détails sur certaines robes sont très beaux. Les couleurs rendent hommage à ces belles créations. Je suis absolument fan, mais en plus de maîtriser le vocabulaire textile et ses représentations, les planches nous révèlent des décors et des objets propres à cette époque. Ils sont tout aussi beaux que les costumes.

Je suis fan du soin apporté aux décors constituant la demeure des Tiffany et le travail de colorisation est juste magnifique, elles s'agencent merveilleusement entre elles. C'est sincèrement un bel ouvrage esthétiquement parlant. Le travail réalisé sur la nature, les fleurs, les jardins méritent eux aussi d'être applaudis.

Le design des personnages est bien pensé. Elinor est attachante, les autres couturières sont très sympathiques, j'attends d'en apprendre davantage sur leur compte, mais elles me plaisent. Siam en particulier est très énigmatique et sa relation avec Abel m'a surprise. Elinor est une jeune femme intrigante, on ne sait pratiquement rien sur elle sauf son talent pour la couture, on commence à aborder l'un de ces secrets, mais il manque encore des pièces du puzzle. Je me suis attachée à cette héroïne sympathique et généreuse. Abel Tiffany est très mystérieux, il a un drôle de caractère, il est bienveillant à sa manière, on peut le croire peu gentil, mais je sens qu'il en est tout autre. Mme Tiffany est peu présente, mais j'aime sa joie de vivre et son implication dans l'entreprise familiale. Elle comme son fils sont très bien dessinés. J'ai eu un coup de cœur pour le design de Bianca Tiffany, humainement, elle me paraissant adorable, mais elle semble bien cacher son jeu. Elle est gâtée et ça ne va pas se passer sans heurts, Elinor va l'apprendre à ses dépens. Chao et Heng sont deux des domestiques employés chez les Tiffany, Heng est aussi silencieux que Chao est intrigant.

En fin de compte, les personnages de cette série semblent tous cacher des secrets, leurs passés sont inconnu, des manques sont à combler, pourtant ils sont attachants et donnent envie d'en savoir plus à leur sujet. L'histoire est bien ficelée pour un premier tome, les dessins sont superbes, j'ai un coup de cœur et je compte bien lire la suite.



Mon avis sur le Tome 2 :
Ce second tome est encore meilleur que le premier. Je confirme un réel coup de cœur pour cette magnifique série. Les intrigues se renforcent, les mystères s'épaississent, les personnages évoluent, c'est un vrai enchantement que de parcourir ces 48 pages. J'ai hâte de pouvoir mettre la main sur le dernier tome de la trilogie.

Comme pour le premier la forme est très soignée. La couverture nous dévoile une partie du magnifique jardin des Tiffany. L'architecture est jolie, les couleurs s'harmonisent et nous avons un sacré détail : Chao en arrière-plan avec juste devant lui Bianca, comme s'il la surveillait. Bianca est jolie dans cette très belle robe noire digne de l'ère victorienne. En quatrième de couverture l'illustratrice nous offre dans un médaillon, le portrait d'Elinor, tout en simplicité, mais avec une certaine classe.

L'histoire nous amène au printemps avec pour thème de bal, la mythologie grecque. Toutefois, entre les épisodes concernant ce bal, nous avons de petites intrigues intéressantes, comme la pression de Chao sur Mme Tiffany, la rencontre avec la famille de Macy (la plus âgée des couturières), ou la rébellion de Rachel Peaks ou d'Elinor contre Bianca. Ce tome possède plus de rebondissements et d'événements intéressants qui donnent envie de lire le troisième tome. En effet, Chao reste intrigant, Elinor et son don reste énigmatique, la position d'Abel sur sa famille et l'empire Tiffany demeure bancal. Et la fin, Bianca est pour ma part bien manipulée par Chao, on sent qu'Abel s'en doute, mais quelle fin, je suis triste pour l'une des costumières virée et le départ soudain d'une autre. Je sens que Bianca va bientôt regretter ses choix. Je l'espère...

Du côté des personnages, Elinor reste attachante et sympathique. On rencontre Nelena et Quinn (deux membres de la famille de Macy) et ils sont adorables, en particulier Nelena. Rachel et son talent d'orfèvrerie nous sont présentés, elle est réellement douée et ses créations sont splendides. Abel surveille toujours l'atelier pour éviter qu'il ne sombre et Bianca... Quelle peste ! Je pensais qu'elle apprendrait de ses erreurs, mais pas du tout, elle est gâtée et prétentieuse, une vraie hypocrite à tout faire dans le dos de tout le monde. Les événements qu'elle essuie dans ce deuxième tome ne lui font pas changer de cap, elle reste détestable et l'influence de Chao n'aide en rien. Je me demande comment les couturières vont s'en sortir désormais et comment l'atelier Tiffany va supporter les changements.

Pour terminer cette chronique, je vais évoquer les superbes dessins du tome. Comme pour le premier nous avons un travail d'une très grande qualité. Les costumes sont magnifiques, riches et colorés comme il le faut. On a facilement des coups de cœur pour telle ou telle robe merveilleuse, c'est une vraie mine lorsqu'on s'intéresse à la mode de cette époque. Les objets sont eux aussi très bien dessinés, je pense notamment aux nécessaires de coutures, mais aussi aux ornements créés par Rachel. Les dentelles et le rendu textile avec leurs motifs sont eux aussi de toute beauté et l'architecture, les décors méritent le détour. La demeure des Tiffany est très belle, le jardin est juste éblouissant dans ses couleurs et le rendu final du bal nous laisse rêveur. Sincèrement, le travail autour du dessin et de la colorisation est à applaudir !

En conclusion, nous avons là une très belle histoire, un thème original celui du monde de la couture, un style de dessin magnifique avec des couleurs qui sont splendides. Les intrigues sont prenantes, les rebondissements nombreux et les personnages attachants. C'est une trilogie qui mérite que l'on s'y arrête, les textes comme les images en font un très bel objet et nous font passer un très bon moment.



Mon avis sur le Tome 3 :
Un bon final, il permet d'obtenir les révélations tant attendues, il présente des espoirs, des départs, beaucoup d'émotion et un épilogue touchant. C'est un bon final, même si j'émets quelques couacs. Ces 48 pages défilent sous nos yeux sans jamais que l'on puisse s'arrêter tant l'intrigue nous subjugue. Si l'on se stoppe, c'est bien pour admirer le merveilleux travail de dessin et de colorisation d'Aurore

J'avoue que ce dernier tome est riche en rebondissements, on a alors une impression de vitesse vertigineuse, tout s'enchaîne presque trop vite. Les deux premiers tomes instauraient un bon rythme, ils n'étaient ni lents ni rapides. Ici, on aurait pu couper le tome en deux et ainsi faire gagner en intensité certains passages.

Les révélations autour de Mme Tiffany auraient dû être plus étayées. J'aurais aimé voir le visage de cet oncle Wen, voir les problèmes se créer avec le père d'Abel et de Bianca. Néanmoins, quelles révélations, elles sont bien pensées et inattendues, le sacrifice de la Mme Tiffany est fort, je comprends ses raisons. Les révélations autour d'Elinor sont tout aussi fortes, je n'aurais jamais pensé à un lien avec son passé et sa famille, comme quoi certains événements peuvent marquer à vie les individus. Ces raisons à se sous-alimenter sont graves et nous poussent à la réflexion.

Les protagonistes sont toujours égaux à eux-mêmes. Chao ne figure pas dans mes personnages préférés, pourtant, on comprend désormais ses motivations et les événements qui lui arrivent dans ce tome me font plaisir, je suis contente qu'il ne soit pas gagnant dans l'histoire. Siam est toujours aussi magnifique, elle est intelligente et sympathique, j'aime sa personnalité et ses répliques, elle est si bienveillante. De même que Lodie, on ne la voit pas souvent, mais elle a le mérite d'être courageuse et gentille. Bianca s'est considérablement assagie dans ce tome pour mon plus grand plaisir, je compatis presque avec ce qu'elle a ressenti, elle devient plus sage et moins colérique. Abel reste un protagoniste masculin fort et perspicace, j'adore son tempérament, sa force de caractère et la sincérité qu'il démontre dans ses relations avec les autres.

Les personnages sont intéressants, leur design l'est tout autant. L'illustratrice, Aurore a un réel talent pour le dessin, c'est indéniable. Les protagonistes sont beaux, leurs costumes sont tout aussi magnifiques, le détail des dentelles ou des robes sont juste époustouflant à regarder. J'ai passé pas mal de temps à m'attarder dessus, tant on est happé dans leur contemplation. Les objets et les lieux sont eux aussi à souligner, le soin du rendu nous rend accros et l'on devient vite fan du travail d'Aurore. La couverture est magistrale, elle nous présente Elinor Jones tandis que la quatrième de couverture nous dévoile les quatre couturières, celles qui nous ont accompagnés dans cette série. C'est un bel hommage aux couturières Tiffany.

Les dessins nous transportent directement dans les bals et dans l'Angleterre victorienne. Le texte est lui aussi splendide, on admire le travail sur les mots est de qualité, certaines répliques sont magnifiques et touchantes, les répliques collent aux comportements et aux personnalités des différents protagonistes. En somme, c'est une collaboration géniale donnant naissance à une trilogie inoubliable pour ma part.

Mon deuxième bémol provient d'Elinor. C'est le personnage principal et ce qui lui arrive est tellement triste que j'aurais aimé un réel hommage, quelque chose de marqué. On a juste l'impression que ce passage marquant et touchant est expédié, à regret.

En conclusion, je suis totalement fan de cette série, elle nous plonge facilement dans l'ère victorienne ainsi que dans le monde de la mode. Les dessins et la colorisation sont justes magnifiques, c'est un réel atout pour cette série basée sur de splendides costumes d'époques qui font envie. Les textes sont soignés, on est transporté par les mots et par l'association mots-images. Les protagonistes sont grandioses et attachants, la série mérite d'être lue. Quant à ce tome, il constitue une très bonne conclusion, excepté quelques couacs, il forme une fin belle et touchante. Ce tome est une sorte de fin et de début, il finit un cycle, mais laisse imaginer un nouveau.


Aucun commentaire:

Ajouter un commentaire