Les dernières chroniques

27/09/2016

Ewan McGREGOR ~ Big Fish, Miss Potter + Moulin Rouge !

Né le 31 Mars 1971 à Perth (Perthshire) (Ecosse)





Réalisateur : Tim BURTON
Compositeur : Danny ELFMAN
Date de sortie : 2004
Durée du film : 2 heures et 5 minutes
Genre (s) : Aventure ; Fantastique

Casting :
Ewan McGregor – Albert Finney – Billy Crudup – Marion Cotillard – Alison Lohman – Jessica Lange – Helena Bonham-Carter – Danny DeVito – Steve Buscemi – Matthew McGrory – Missi Pyle – Miley Cyrus – Trevor Gagnon –

 
Synopsis :
L'histoire à la fois drôle et poignante d'Edward Bloom, un père débordant d'imagination, et de son fils William. Ce dernier retourne au domicile familial après l'avoir quitté longtemps auparavant, pour être au chevet de son père, atteint d'un cancer. Il souhaite mieux le connaître et découvrir ses secrets avant qu'il ne soit trop tard. L'aventure débutera lorsque William tentera de discerner le vrai du faux dans les propos de son père mourant.


Mon avis :
Un de mes films préférés et mon film de Tim Burton favori. J'aurais bien dû mal à expliquer tout ce qui me plaît dans ce film, ce serait trop long et cela ôterait le côté un brin fantastique de l'ensemble. Il existe une certaine poésie dans ce film, un peu de magie, beaucoup d'émotions, un personnage principal fascinant et une belle histoire au final. Les deux heures passent tellement vite !

L'intrigue est très jolie, c'est une belle histoire de vie et de mort, une relation père-fils intéressante et bien développée, autour de deux personnalités différentes que la mort et les histoires fantaisistes vont rapprocher. J'ai apprécié le charme incroyable d'Edward Bloom, on ne sait pas où se situe le vrai du faux, mais au fond, ce n'est pas ce qui est important. L'émotion, elle, elle reste. Ce sont de belles histoires donnant un peu de piment au réel, et c'est si bien conté, qu'on aurait tort de s'en priver. C'est un film touchant, offrant de belles rencontres, que cela soit avec Sandra, le géant ou encore Spectre, ou le cirque. Je ne me suis jamais ennuyée durant le visionnage.

L'univers est typé société américaine, avec les maisons, l'immersion est bien pensée, car les décors sont très beaux. J'adore le soin apporté pour nous présenter Spectre et son charme aussi bucolique qu'inquiétant ! L'aspect un peu fantastique est super agréable, pas intrusif, il se fond naturellement dans l'histoire. Les vêtements sont eux aussi sympathiques pour l'immersion, le cirque est une vraie merveille, une parenthèse magique. La musique de Danny Elfman est merveilleuse, les instrumentales sont très belles à écouter, j'ai pris plaisir à écouter et réécouter ces musiques, elles accompagnent vraiment les images.

Les personnages sont attachants, même si Edward Bloom est celui qui est le plus mis en avant. Ewan McGregor est véritablement un super acteur, dans ce rôle curieux et fascinant, dans ce personnage charmant et impossible de comprendre. Est-ce un conteur né, un menteur habile, un homme exceptionnel ? Un peu des trois ? Au fond, on se prend très vite d'amitié pour lui et j'ai adoré suivre ses aventures. Les autres acteurs sont aussi passionnants que leurs protagonistes, comme Alison Lohman et Jessica Lange dans le rôle de Sandra. Même toutes ces personnes que rencontrent Edward, Jenny, Karl, ils sont géniaux.




Réalisateur : Chris NOONAN
Compositeur : Nigel WESTLAKE
Date de sortie : 2006
Durée du film : 1 heure et 32 minutes
Genre (s) : Biopic ; Romance
Casting :
Renée Zellweger – Ewan McGregor – Emily Watson – Barbara Flynn – Bill Paterson – Matyelok Gibbs – Lloyd Owen – Anton Lesser – David Bamber –
 

Synopsis :
A l'époque de l'Angleterre victorienne, Beatrix Potter, élevée dans la plus pure tradition, aurait seulement dû rêver d'un beau mariage, comme toutes les jeunes femmes de sa condition. Or, elle s'intéressait à la nature et les animaux la fascinaient, tout comme les sciences, le dessin et la peinture. Fille de caractère, elle s'obstina, réussit à publier ses histories pour enfants et devint un écrivain célèbre en créant des personnages comme Pierre Lapin. Beatrix Potter était une femme d'exception, avant-gardiste, imaginative et talentueuse.


Mon avis : 
Quel fabuleux film, un coup de cœur la première fois que je l’ai vu. Nous suivons la vie de Beatrix Potter, connue pour ses livres jeunesse couvert d’animaux. Je connaissais cette femme pour avoir lu au moins un livre ou deux d’elle, mais pas sa vie. Chose faite avec ce film.

Il nous présente une femme élevée dans l’ère victorienne, qui tente de tenir bon face à des éditeurs ricanants de Jeannot Lapin ou de Sophie Canétang et face à une mère ne comprenant rien à sa « lubie ». Ses parents préféreraient qu’elle se marie avec quelqu’un de la haute bourgeoisie, car elle approche déjà de la trentaine, il est mal vu qu’une femme reste aussi longtemps célibataire à cette époque.
Elle rencontrera Norman Warne et croyant en elle et en ses livres, la publie. Le succès est au rendez-vous, car elle détient deux atouts en contradiction avec les publications de l’époque : elle choisit un petit format avec une illustration en couleur, illustration des plus réussies, car elle est passionnée de nature et d’animaux ; deuxième atout, le choix des mots, convaincue elle s'est toujours refusée à remplacer un terme par un autre, quelle que soit la difficulté du mot en question.
Dans ce cadre idyllique, l’amour vint à pointer son nez, malheureusement, la magie est de courte durée, car la maladie emporte son fiancée brutalement et elle restera longtemps célibataire avant de se marier en 1913, mettant fin à sa carrière littéraire pour s’occuper de sa vie rurale et de ses moutons.

Comprenez bien que l’écriture comblait la solitude de Beatrix, peu d’amis, célibataire, des parents avec des souhaits très divergents d’elle… Elle se renfermait dans son monde peuplé d’animaux avec des traits humains à l’instar des Fables de La Fontaine. La mort de son fiancé l'a bouleversée, se renfermant davantage dans son monde avant de trouver un mari huit ans plus tard.

Ainsi le film est une comédie dramatique, nous avons des moments magiques où les dessins de Miss Potter prennent vie donnant lieu à des situations cocasses et d’autres plus sombre, triste emprunts de solitude. Le duo Zellweger-McGregor fonctionne à merveille, ils sont tous deux parfaits pour incarner leurs protagonistes. Les autres acteurs, que nous voyons moins, paraissent plus effacés, mais leurs interprétations restent justes.

La musique est douce et mélodieuse, elle est à l’image du film, détenant ses moments magiques où l’on sent vivant le monde et les personnages de Beatrix Potter, puis soudainement plus sombres, marquant les épreuves qu’aura connues l’auteur. Les costumes sont ceux de l’époque, simple et cependant bien réalisée, collant aux protagonistes et les décors naturels employés sont ceux de la campagne anglaise. Les plans et le résultat donnent un côté magique toujours en équilibre entre beauté et tristesse, c’est assez incroyable qu’ils n’aient à aucun moment sombré trop d’un côté ou trop de l’autre.




Réalisateur : Baz LUHRMANN
Compositeur : Craig ARMSTRONG
Date de sortie : 2001
Durée du film : 2 heures et 7 minutes
Genre (s) : Musical ; Romance
Casting :
Nicole Kidman – Ewan McGregor – John Leguizamo – Jim Broadbent – Richard Roxburgh – Jacek Koman – Matthew Whittet – Caroline O'Connor – Christine Anu – Kerry Walker – Natalie Mendoza – Garry McDonald – Kylie Minogue


Synopsis :
Dans le Paris de la Belle Époque, Christian, un jeune poète plein d'espoir s'installe à Montmartre, cœur de la vie de bohème. Il rencontre par hasard Toulouse-Lautrec, qui va le convaincre d'écrire une pièce pour le Moulin Rouge. Il va alors rencontrer Satine, la principale meneuse de revue du Moulin Rouge, ainsi que l'extravagant Harold Zidler, le propriétaire du cabaret. Il décide de les aider, par le biais de la pièce, à sauver le cabaret face à leur principal investisseur, le Duc de Monroth, fou de Satine, qu'il traîte comme sa propriété privée.

 
Mon avis :
Un très bon film. J’ai adoré l’ambiance totalement décalée, la façon dont est travaillé le film, le casting, les chansons, c’est un vraiment un super bon moment de passé avec ce film.

Les décors sont sympathiques, cet éléphant devant le Moulin Rouge m’a bien amusé, j’adore l’esthétique donné à l’intérieur de celui-ci. Toutes ces couleurs sont à l’image de Satine. Le Moulin Rouge lui-même nous est bien présenté. J’aurais aimé voir plus longuement l’envers du décor comme on peut le voir dans Le fantôme de l’Opéra (2004). Néanmoins, on entre très facilement dans l’ambiance extravagante de Zidler, le propriétaire du cabaret.

Ainsi les costumes sont biens travaillés, ils reflètent la Belle-Époque, j’adore celui de Christian. Les costumes employés pour le cabaret sont aussi extravagants que ceux qui les portent. Je dois dire que ce travail sur les costumes est vraiment réussi, car il nous permet d’entrer plus facilement dans cette très belle histoire. Ceux que portent Satine sont très beaux, en particulier la robe rouge qu’elle revêt pour One day I’ll fly away.

D’ailleurs toutes les musiques de ce film sont magiques. Je ne m’attendais pas à une telle bande originale. Je pensais que j’allais avoir du french can-can et beaucoup de chansons de cette époque, ce début 1900, pas du tout ! J’ai adoré les morceaux proposés et leurs réorchestrations. On a des genres très différents et cela part des années 40 aux années 2000. Je ne vais pas les passer en revue, parce que je pourrais en parler pendant des heures et des pages. J’ai mes préférées comme tous ceux qui ont adorés le film. One day I’ll fly away, Come what may, El tango de Roxanne, Your song, la reprise de The show must go on… Ce sont toutes des pures merveilles à l’écoute. De plus leur mise en scène est très réussie, en particulier The show must go on.

Très sincèrement, ce film mérite toutes ses nominations et ses récompenses, je ne suis pas vraiment objective, puisque j’en suis fan, mais tout de même ! J’accorde que l’histoire est simpliste, une histoire d’amour impossible entre un écrivain et une courtisane, la jalousie du Duc, toutefois, ces éléments sont bien exploités et ils m’ont embarquée dans cet univers. Il y a tout autant de moment d’émotions que d’instant comique. La fin quoi que prévisible reste poignante et belle.

Les personnages sont intéressants, haut en couleur. Du déjanté Zidler interprété avec brio par Jim Broadbent au machiavélique Duc, un peu dérangé je dois dire, joué par Richard Roxburgh, nous avons toute une foule de protagonistes sympathiques. J’ai été très surprise de voir David Wenham en Audrey, on voit ce personnage quelques minutes à peine, mais j’ai dû regarder des images pour le reconnaitre. Car dans le film, j’estime qu’on ne le reconnait pas du tout. Ensuite, Ewan McGregor, je ne vais pas m’étendre sur le sujet, il est toujours aussi incroyable. J’adore cet acteur, il est toujours au top, à fond dans tous ses rôles et il chante très bien. Tout comme Nicole Kidman, c’est une actrice vraiment incroyable, elle est elle aussi à fond dans son rôle, juste et brillante.

En conclusion, je vous le conseille en VOSTFR parce que, parce que. Je trouve qu’il passe mieux en VO qu’en français. Ce film musical est vraiment bon, divertissant, sympathique et décalé. J’ai passé un très bon moment et c’est le plus important.

1 commentaire:

  1. Je me souvi3ns avoir vu big fish a l'école mais je ne me souviens plus du tout de ce que k'zn avais pensé ! :) et je ne connais pas les deux autres m films :)
    J'aime beaucoup ce genre d'article ! :)

    RépondreSupprimer