Les dernières chroniques

17/09/2016

La Momie ~ la trilogie au cinéma

Réalisateur : Stephen SOMMERS ; Rob COHEN
Compositeur : Jerry GOLDSMITH ; Alan SILVESTRI ; Randy EDELMAN
Date de sortie : 1999 ; 2001 ; 2008
Durée du film : 2 heures et 5 minutes ; 2 heures et 10 minutes ; 1 heure et 52 minutes
Genre (s) : Fantastique ; Aventure


Casting :
Brendan Fraser — Rachel Weisz — John Hannah — Arnold Vosloo — Kevin J. O’Connor — Oded Fehr — Jonathan Hyde — Patricia Velasquez — Dwayne Johnson — Freddie Boath — Maria Bello — Jet Li — Luke Ford — Isabella Leong — Michelle Yeoh — Liam Cunningham


Synopsis :
La Momie >
En 1290 avant Jésus-Christ, le grand prêtre Imhotep a une liaison amoureuse avec Anck-su-namun, femme du pharaon Séti Ier. Lorsque celui-ci l'apprend, il la fait exécuter. Imhotep vole son cadavre et l'emmène à Hamunaptra où il commence un rituel de résurrection. Capturé par les soldats du pharaon avant la fin de la cérémonie, il est enfermé vivant dans un sarcophage avec des scarabées mangeurs de chair qui le dévorent vivant. En 1926, deux archéologues, Evelyn Carnahan et son frère Jonathan, s'allient avec un aventurier du nom de Rick O'Connell qui prétend connaître l'emplacement secret de Hamunaptra. Le groupe rivalise avec une bande de chasseurs de trésors conduits par un égyptologue du nom d'Allen Chamberlen. Ils sont guidés par Beni Galor, un ancien ami de Rick.

Le retour de la Momie >
Dix ans se sont écoulés depuis que Rick O'Connell et Evelyn ont fait la terrible rencontre avec Imhotep, la momie ressuscitée. Ils mènent une vie paisible dans un manoir à Londres avec Alex, leur fils âgé de 7 ans, lui aussi fasciné par l'Égypte ancienne et qui participe activement à la vie archéologue de ses parents.

La Momie, la tombe de l'Empereur Dragon >
Direction l'Asie pour une nouvelle aventure qui verra Rick O'Connell et les siens livrer un combat sans merci à l'Empereur Dragon. Des catacombes de la Chine antique aux sommets de l'Himalaya, l'explorateur intrépide, son jeune fils Alex, sa femme Evelyn et son beau-frère Jonathan affronteront la Momie ressuscitée du plus cruel conquérant de Chine.



Mon avis sur La Momie :
Un très bon film d’aventure, par ailleurs la saga entière est vraiment géniale. Je suis même assez contente qu’on s’éloigne de l’Égypte pour l’opus trois et quatre, car les égyptiens n’avaient pas le monopole des momies.

Le film dure environ deux heures durant lesquelles s’enchaîne l'action, l'aventure et l'humour. C'est le propre de cette saga, que je trouve proche des Indiana Jones pour la construction. On se trouve sur un fil d'équilibriste entre action et humour, et ce savant mélange des deux est très réussi. La scène d'ouverture nous ramène dans le passé afin de mieux comprendre le but du film, introduisant le personnage central et fort des deux premiers opus, à savoir Imhotep. C'est une excellente scène d'introduction, bien réalisée, où les costumes et les décors sont somptueux et doté de très bonnes explications sur la société égyptienne, comme l’Om-daï.

En 1926, Evelyn Carnahan, dite Evy, est une jeune bibliothécaire au Caire. Elle ne peut en croire ses yeux lorsque son frère Jonathan met la main sur une carte permettant de découvrir l’emplacement d’Hamunaptra, cité qui cacherait un grand trésor. Son frère détient l’information d’un certain Richard O’Connell (Rick). En effet, ce dernier fut allé dans la cité désertique il y a trois ans. Sauvé in-extremis de la pendaison par Evy, Rick va s’allier avec les Carnaham pour retrouver Hamunaptra et ses richesses. Je suis passionnée l’histoire de ce film, l’Égypte antique est vraiment intéressante. Ce film est remplit d’actions et d’humour, comme le pouvait être les Indiana Jones. D’ailleurs on se situe grosso-modo aux mêmes époques. J’adore les personnages, la narration et tous les éléments qui composent le film lui-même.

Les décors sont magiques, des temples anciens, des labyrinthes dans les caveaux, les accessoires tels les tombeaux ou encore les artefacts antiques. Tout est pensé et soigné, ce qui permet de plonger très facilement dans l’ambiance de l’Égypte antique et de ses secrets. La musique permet également une totale immersion dans l’univers du film, c’est une bande originale signée Jerry Goldsmith et qui nous transporte aux côtés de notre trio. Par ailleurs le film fut récompensé pour ses maquillages, ses costumes, ses effets spéciaux et sa musique, ce qui prouve de l’attention portée au réalisme et du soin accordé pour obtenir un super film.

Si le film est aussi réussi, il le doit non seulement aux éléments invoqués un peu plus haut, mais aussi grâce aux prestations des acteurs. Brendan Fraser est vraiment dans la peau de Rick O’Connell, on dirait presque que le rôle fut écrit pour lui. J’adore sa manière d’incarner le protagoniste. Que dire de Rachel Weisz qui incarne une Evy jeune, maladroite et gaffeuse. Elle est l’innocence même, on aime son côté intelligente et peu sûre d’elle. La personnalité d’Evy est vraiment intéressante, car elle évolue dans le deuxième et troisième film. John Hannah est un Jonathan plus vrai que nature, entièrement intéressé par l’or et l’argent, peureux, mais attachant et toujours présent pour nous faire rire. Un protagoniste aux antipodes de Rick et qui nous est interprété avec brio par l’acteur.

Quant à Ardeth Bay, incarné par Oded Fehr, il est peu présent dans le film, puisqu’il surveille ceux qui osent s’aventurer jusqu’à Hamunaptra. Il a un rôle plus important au moment de la libération d’Imhotep, puisqu’il portera secours à Rick et ses amis. Quant à Imhotep lui-même, un personnage bien interprété par Arnold Vosloo, il est habité par son rôle de grand prêtre égyptien, doué pour la magie et effrayer les gens. Un personnage intéressant.



Mon avis sur Le retour de la Momie :
Cette suite confirme le succès du premier opus. On y retrouve autant d’actions que de moments drôles. J’ai adoré ce film, on retrouve beaucoup de personnages connus dans le premier film, dix ans après.

Il y a des années, le roi Scorpion fit un pacte avec Anubis pour vaincre ses ennemis. En échange d’un bracelet, le roi Scorpion devra donner son âme au dieu. Nous revenons sur le « présent » avec la famille O’Connell. Entre leurs recherches archéologiques, ils vivent dans un manoir londonien. Leur fils, Alex, participe activement à leur vie. Commence alors une course contre la montre pour retrouver l’oasis perdu d’Am Shere, car le roi Scorpion est susceptible de revenir d’entre les morts.

C’est un scénario très intéressant, où se croise passé et présent. Comme je l’ai dit plus haut, nous retrouvons les mêmes personnages du premier opus et nous les suivons dans une aventure inédite. Mon gros coup de cœur dans ce film, c’est Alex O’Connell, absolument drôle et impertinent. Il apporte un vent de fraicheur et c’est un protagoniste que Freddie Boath interprète avec brio.

Inutile de rappeler à quel point tous les acteurs du premier film que nous revoyons dans le second conservent leurs personnages et sont toujours aussi bon pour les incarner. Tout de fois, nous notons une évolution pour Evy et Rick, devenus entre-temps parent d’un garçon très turbulent. Chose nouvelle dans ce film, nous suivons un autre couple, celui formé par Ankh Su Namun et Imhotep, parfait contrepoint de Rick et Evy. Très intéressant de suivre ces deux personnages. J’ai aussi beaucoup aimé la relation Evy-Ankh Su Namun, se détestant l’une et l’autre et ce, depuis très longtemps.

Les combats entre ces deux femmes sont réussis, les effets spéciaux sont une fois de plus très prenant. Le rendu de l’oasis d’Am Shere est enchanteur, quant aux pygmées, ils sont effrayant à souhait. Le roi Scorpion est très peu vu, on le voit en début et en fin, néanmoins, la forme pris en fin du film est pertinente et plutôt réussi. Autre point assez sympa, de revoir Ardeth plus longtemps et avec un rôle plus important. Le personnage d’Izzy aussi est très sympathique, on rit beaucoup en entendant ses répliques. Son ballon dirigeable est juste super !

Quant à la bande originale, nous changeons de maestro, nous entendons des musiques signées d’Alan Silvestri. Les morceaux poursuivent les compositions de Jerry Goldsmith, mais nous reconnaissons des intonations plus proches de Van Helsing pour qui il composera la bande originale en 2004. Les musiques sont adaptées aux divers moments du film, tantôt doux et calme tantôt dynamique et entraînant.



Mon avis sur La Momie, La tombe de l’empereur dragon :
Un très bon film, quoi qu’on en dise. Comme j’ai dû le dire dans la première critique de la Momie, les égyptiens antique n’ont pas le monopole des momies. Et je trouve cela intéressant de changer de pays pour aller en Chine.

On commence l’histoire par ce qui s’est passé bien avant notre ère, entre le général Ming, l’empereur et une sorcière. On nous explique le comment du pourquoi, à l’instar des deux premiers films. On poursuit l’histoire en retrouvant Alex O’Connell, plus âgé, archéologue comme ses parents, en Chine, pour trouver la célèbre armée de soldats en terre cuite. Il tombe sur la statue de l’empereur et la ramène dans un musée. Commence les ennuis, lorsqu’un général et le conservateur du musée décide de réveiller l’empereur.

En soit le scénario ne change pas vraiment des deux autres, une momie réveillée, se battre contre la fin du monde. Ce qui est vraiment novateur et appréciée, pour ma part, c’est le fait de suivre le fils des O’Connell, Alex. Surtout les problèmes d’entente entre le fils et le père, dont on suit l’évolution à travers le film. C’est assez intéressant. On retrouve toujours ce fil entre humour et action, ce qui est génial.

J’applaudis la présence de Lin et de sa mère, deux personnages féminins forts. D’ailleurs, quelle bonne idée d’avoir opté pour Michelle Yeoh pour incarner la mère de Lin, c’est une actrice vraiment formidable, à la fois forte et touchante. De même que Jet Li, qui nous interprète un empereur cruel et terriblement ambitieux. Les effets spéciaux concernant son état de statue de terre cuite sont bien réalisés, j’aime beaucoup le fait qu’il se régénère perpétuellement en statue de terre cuite. Pour continuer dans les acteurs, John Hannah et Brendan Fraser reprennent leurs rôles, et je dois dire qu’ils sont toujours au top. Jonathan reste attiré par tout ce qui brille et peut se valoir cher, quant à Rick, il est au mieux de sa forme, malgré ses problèmes avec son fils.

Maintenant, parlons du petit regret du film, le changement d’actrice pour Evy O’Connell. Il faut accepter la décision de Rachel Weisz qui n’a pas souhaité reprendre son rôle d’archéologue. Et personnellement, je l’ai trouvée géniale pour incarner une Evy passionnée, jeune, maladroite. A l’inverse, Maria Bello est critiquée pour ne pas avoir su rendre une Evy tout aussi passionnée que Rachel Weisz. De mon point de vue, je pense que Maria Bello, interprète une Evy plus mature, qui a vécu et qui a vieillit, plus sage, elle reste pour moi passionnée par son travail d’archéologue, mais elle a gagné en maturité. Bien sûr, c’est mieux quand on garde les mêmes acteurs, mais ça ne m’a pas vraiment choqué.

Les effets spéciaux, les costumes, les décors sont enchanteurs et bien réalisés. On se plonge encore plus facilement dans la Chine des années 40-50. La musique change des deux premières bandes originales, elle gagne en sonorité plus asiatique, ce qui n’est pas pour me déplaire, j’adore ce genre de sons.

1 commentaire:

  1. J'ai vu ces films il y a très longtemps et en fait je me souviens plus si j'aime ou pas :') contente que toi tu aimes :)

    RépondreSupprimer