Les dernières chroniques

02/09/2016

Les Colombes du Roi-Soleil ~ Anne-Marie DESPLAT-DUC : Les comédiennes de Monsieur Racine, Louise, Charlotte

Titre : Les comédiennes de Monsieur Racine
Auteur : Anne-Marie DESPLAT-DUC
Tome 1
Série : Les colombes du Roi-Soleil
Flammarion — 2005
201 pages
12 €


Résumé :
Le célèbre monsieur Racine écrit une pièce de théâtre pour les élèves de madame de Maintenon, les colombes du Roi-Soleil. L’occasion idéale pour s’illustrer et, qui sait ?, être remarquée par le Roi. L’excitation est à son comble parmi les jeunes filles. Y aura-t-il un rôle pour chacune d’entre elles ?

 


Mon avis :
J’ai plutôt bien apprécié ce premier tome qui pour moi s’apparente énormément à une longue introduction à la série des Colombes du Roi-Soleil. Je dis ça parce que l’auteur nous présente plus ou moins rapidement ses héroïnes. Effectivement, nous croisons Gertrude, Adélaïde ou Olympe de manière peu fréquente alors qu’elles seront le personnage principal d’une aventure. En revanche, Anne-Marie Desplat-Duc s’intéresse plus longuement à quelques unes des Colombes, Isabeau, Charlotte, Hortense et Louise.

Chacune possède son histoire, son caractère, ses espoirs et ses problèmes. Isabeau rêve d’avoir sa petite sœur avec elle à la Maison Royale de Saint-Louis, elle se voit confier deux petites filles à qui elle doit apprendre le français. Louise se voit remarquée par le Roi pour une raison qui lui sera révélée bien plus tard. Charlotte est huguenote et ne supporte pas la rigidité des lieux ainsi que la religion catholique. Quant à Hortense, elle est pieuse, prude et ne souhaite réserver sa vie à Dieu. Les caractères des personnages peuvent paraître à première vue simpliste, néanmoins, l’auteur parvient à glisser quelques nuances dans ses jeunes filles.

J’ai bien aimé l’histoire et ses clins d’œil fréquents. Les références au Roi-Soleil et à sa vie privée, notamment avec l’histoire du mariage secret avec Madame de Maintenon, la venue de Racine, célèbre dramaturge… On évoque Lully, on emploi les mots ou expressions de l’époque. Ce sont d’autant d’atouts qui m’auront enchanté de découvrir et de repérer au fil de ma lecture. Par ailleurs, le livre d’environ 200 pages se lit très vite, le style reste simple et fluide, sans être trop enfantin ni trop pointilleux en raison du style 17ème. C’est la magie du roman historique jeunesse, je trouve qu’il est bien placé pour comprendre le règne de Louis XIV, mais si vous cherchez la réalité historique au poil près, il faudra se tourner ailleurs. En tout cas, je conseille ce premier tome à tous les amoureux du roman historique et du Roi-Soleil !

L’histoire en elle-même est plutôt simple, peu de rebondissement, néanmoins, j’ai apprécié connaître la Maison Royale de Saint-Louis. Notamment son fonctionnement, comment s’organise la vie là-bas, les pensionnaires, la force de ce premier volet repose sur un point dont je ne connaissais strictement rien. J’ai été très heureuse d’apprendre quelques informations très intéressantes sur les Colombes. J’ai beaucoup aimé le personnage de Mme de Maintenon, distante, mais toujours bienveillante, souhaitant le meilleur pour ses pensionnaires. Je savais que Racine avait écrit des pièces pour la Maison Royale, mais j’ai été très heureuse de lire et de retrouver l’esprit d’Esther dans ce roman. Il faudrait d’ailleurs que je relise Esther un de ces jours.

Le roman se centre sur la pièce de Racine, les attributions de rôle, Charlotte la rebelle, Louise et sa belle voix, les répétitions et un élément perturbateur dans la vie d’Hortense. On aime lire les descriptions, les dialogues, on aime lire les vies de ses pensionnaires sous la protection du Roi de Mme de Maintenon. C’est agréable à lire et je suis très enthousiaste au sujet de cette série. Il me tarde de pouvoir lire la suite.

La note de fraîcheur du roman apparaît dans le personnage de la nièce de Mme de Maintenon, Marguerite de Caylus, un brin impertinente, toujours à l’affût du moindre ragot et égayant la vie des pensionnaires avec quelques potins de la cour. Ce protagoniste m’aura bien fait rire à chacune de ses apparitions. Celles du Roi sont moins fréquentes, mais elles sont toujours importantes, car souvent, il manifeste à Louise une attention toute particulière, faisant jaser les filles au sein de la Maison. Même malade, Louise reçoit la visite du médecin royal, ce qui démontre de l’importance du personnage. J’ai une affection toute particulière pour Louise et pour Charlotte.

Isabeau est très sympathique, car généreuse et peu exubérante. Elle souhaite juste devenir enseignante, aider les autres et elle est plutôt simple et gentille. En revanche, j’admets que le personnage d’Hortense m’agaçait au début, puis à la fin, on se prend d’amitié pour elle, mais j’avoue qu’il est difficile de se faire à son caractère prude et très pieux.

En conclusion, ce premier tome est très prometteur, il est plutôt à voir comme une grande introduction permettant ainsi de présenter tous ou presque tous les personnages de la série. Il est bien écrit, il mélange un style simple et fluide avec des mots et expressions typique du siècle de Louis XIV. Les personnages sont attachants, on suit leur petite vie au sein de la Maison Royale et le roman peut se vanter de donner des informations très intéressantes sur le sujet. De plus, nous présenter les Colombes à travers une pièce de Racine est pour moi, une très bonne idée. On suit l’évolution de certaine, on découvre des secrets pour d’autres, toutes ces Colombes nous invitent dans leur monde un peu méconnue du grand public plus habitué à lire des romans sur le Roi-Soleil lui-même ou sur la Cour. C’est en soi une belle découverte et je lirais le deuxième tome que j’ai, le suivant dans la série, à savoir Le secret de Louise avec autant d’enthousiasme que le premier.



Titre : Le secret de Louise
Auteur : Anne-Marie DESPLAT-DUC
Tome 2
Série : Les colombes du Roi-Soleil
Flammarion — 2005
252 pages
12 €


Résumé :
Grâce à ses talents de chanteuse et à la pureté de sa voix, Louise est remarquée par la Reine d’Angleterre, qui lui demande de devenir sa demoiselle d’honneur. Elle quitte alors Saint-Cyr et ses amies, et n’a qu’une chose en tête : retrouver sa mère. Très vite, elle fait des rencontres passionnantes et des découvertes qui vont l’aider à lever le voile sur le mystère qui entoure sa naissance…


Mon avis :
J'avais énormément apprécié le premier tome en ce début d'année et il me tardait de lire la suite, d'autant plus qu'entre-temps, je suis parvenue à obtenir les tomes 3, 4 et 5. Cette suite est à la hauteur de la série, j'aime le thème abordé ainsi que son héroïne, c'est un coup de cœur.

Une fois débuté, j'ai lu ce tome en moins de 24 heures. L'intrigue est haletante, on suit Louise rechercher sa mère, son passé et la reconnaissance de son père, le Roi. Seulement à Saint-Cyr, ce n'est pas facile, mais dès qu'elle quitte ce lieu pour entrer au service de la reine d'Angleterre exilée, elle sent qu'elle va pouvoir mener à bien ses affaires. C'est une histoire touchante et prenante que nous raconte l'auteure, j'ai vraiment été transportée au temps de Louis XIV et dans les problèmes de Louise.

Le style de l'auteure est fluide et travaillée. Nous avons des mots et des expressions typique de cette époque, mais ils sont expliqués, le glossaire est intéressant et les descriptions sont magiques ! Elles nous emmènent à la cour du Roi-Soleil, dans les méandres de la politique, des courtisans et de leurs intrigues. Les costumes, les loisirs, tout est très bien décrit et réaliste tout en restant simple dans la compréhension, c'est l'atout principal de cette série.

Le thème abordé, après le théâtre dans le premier tome, c'est la musique. Louise est une soprano hors-paire et ne cherche qu'à s'améliorer, en entrant au service de la reine d'Angleterre, elle rencontre des grands noms de la musique anglaise, mais on évoque également les noms importants de la musique française. C'est très instructif sans être trop pédagogique, c'est fascinant, on lit un vocabulaire précis centré sur la musique, le chant particulièrement. J'ai aimé la manière dont Anne-Marie Desplat-Duc nous parle de cet art, à travers une intrigue intéressante et à travers un protagoniste tout aussi sympathique.

En effet, Louise de Maisonblanche est une jeune fille extraordinaire, bienveillante, humble et généreuse. C'était une de mes colombes préférées dans le tome 1 et ce deuxième opus ne fait que confirmer mon enthousiasme à son égard. J'aime sa personnalité et sa manière de penser, suivre ses pensées s'est avéré un vrai bonheur, car c'est une fille courageuse et l'on s'attache si facilement à elle.

J'aime la relation de confiance qui s'instaure petit à petit avec sa bienfaitrice, la reine d'Angleterre, une reine forte je trouve. J'aime l'amitié qu'elle développe avec Elise, une autre demoiselle d'honneur de la reine, une jeune fille dynamique et de confiance, elle aide Louise quoi qu'il puisse lui arriver. La dame de compagnie de la reine m'a laissée de marbre, elle n'est pas très gentille, elle cherche le moindre geste qui pourrait coûter sa place à Louise, je suis bien contente que la reine ne soit pas dupe. Mme Maintenon reste fidèle à elle-même, une femme droite et un brin austère, mais qui sait être généreuse et bienveillante, j'apprécie le combat qu'elle mène pour cacher la vérité à Louise. On rencontre également le Duc de Maine, un garçon adorable et téméraire, le chevalier Bertrand de Prez est un gentilhomme, j'avais eu du mal au début avec son personnage, mais il a su gagner la confiance de Louise et la mienne par la même occasion.

Les personnages, qu'ils soient inventés ou réels sont très travaillés et attachants, on ne cherche qu'à en savoir encore plus sur eux. Les pages défilent trop vite et j'aurais bien aimé avoir une suite aux aventures de Louise, même si la fin est ouverte et laisse présager des bonnes choses la concernant. C'est juste un petit regret, cela ne m'empêche pas de clamer que ce tome est actuellement mon préféré.

En somme, les aventures de Louise en dehors de Saint-Cyr sont bien écrites. Les descriptions donnent un cadre magique, des précisions historiques, elles permettent d'entrer avec facilité dans l'intrigue. Cette dernière est bien menée par l'auteure, on suit le mystère de la naissance de Louise et celle-ci est bien déterminée à faire la lumière sur cette affaire. Louise est un protagoniste attachant et sympathique, dont les pensées sont fluides et agréables à lire, on se laisse transporter avec joie dans un monde musical. Ce deuxième tome confirme une série très intéressante présentant avec intelligence le monde sous Louis XIV, mêlant simplicité et vocabulaire typique de l'époque, le tout avec des sujets sympathiques. Dans le prochain tome, Charlotte, la huguenote est à l'honneur.



Titre : Charlotte, la rebelle
Auteur : Anne-Marie DESPLAT-DUC
Tome 3
Série : Les colombes du Roi-Soleil
Flammarion — 2006
281 pages
12€


Résumé :
L’intrépide Charlotte ne sait pas ce qui l’attend lorsqu’elle décide de s’enfuir de Saint-Cyr et de quitter cette existence rangée qui ne lui convient pas. Une nouvelle vie s’offre à elle, celle de Versailles, remplie de fêtes, de liberté et de joie. Une triste découverte vient cependant troubler son bonheur : son fiancé, François, a disparu. Mais Charlotte ne s’avoue pas vaincue, elle est prête à tout pour le retrouver !


Mon avis :
Une suite aussi surprenante que son héroïne, Charlotte. En ouvrant ce livre, j'étais loin de m'imaginer où l'intrigue allait m'emporter. Je reste conquise par la série des Colombes du Roi-Soleil qui nous prouve que l'Histoire du règne de Louis XIV est aussi riche qu'intéressante.

Le style de l'auteur est fidèle à ce qu'elle a su mettre en place depuis le premier tome ; un style mêlant simplicité et soin dans le vocabulaire. Le glossaire est toujours présent et il est apprécié, nous permettant de parfaire notre connaissance des expressions du XVIIe. Toutefois, nous ne sommes pas dans un esprit pédagogique, l'auteure possède une plume intéressante, ses descriptions sont magiques et ses répliques bien pensées. Elle maîtrise son intrigue et sait allier Histoire et agréable. La lecture s'avère fluide, rapide et très sympathique.

Comme je le disais en introduction, l'intrigue autour de Charlotte est incroyable. J'ai beaucoup aimé le fait qu'on nous parle des protestants et de la dure vie qu'ils mènent depuis la révocation de l’Édit de Nantes. Ces chapitres sont intenses et les émotions présentent, cependant, notre rebelle garde la tête haute, elle ne se laisse pas ou peu abattre. Elle va chercher à s'enfuir de Saint-Cyr dont elle ne supporte plus l'enfermement, elle va paraître à la cour du Roi-Soleil, elle va découvrir Marly, mais surtout, elle va tout mettre en œuvre pour sauver son amoureux, François, et savoir ce que sont devenues sa sœur et sa mère. Elle va se rendre au Siam, à l'autre bout du monde ! Elle vit des péripéties inattendues et pourtant, son tempérament laisser présager qu'elle ne mènerait pas une vie facile. J'étais très loin de m'imaginer de telles aventures, elle embarque à bord d'un navire royal pour aller au Siam.

L'intrigue est donc prenante, nous avons moult péripéties et rebondissements. Dès qu'elle se rend à bord du bateau, on sent que les événements nous échappent, l'histoire de Charlotte prend une tournure intéressante, ses motivations sont louables. Franchement, j'ai eu beaucoup de mal à m'arrêter de lire tant j'étais impatiente de connaître la suite. Je crois qu'avec Le secret de Louise, ce tome franchit le cap de mes opus préférés.

Charlotte de Lestrange est une jeune femme courageuse, pleine de ressources, téméraire et un brin rebelle, elle est loin d'être docile et simple d'esprit. Sa vie en tant que huguenote n'a pas été aisée et l'on sent qu'elle a été marquée par ces moments. Elle est néanmoins franche, généreuse et modeste, l'éducation reçue à Saint-Cyr l'a un peu canalisée, de plus, ce qu'elle vit dans ce tome l'a fait mûrir davantage.

Les personnages rencontrés sont forts sympathiques, je pense à Nicolas de Coustou, un sculpteur et à M. de Forbin, un chevalier. Ils sont tous deux bienveillants envers Charlotte au point de vouloir l'aider à atteindre ses objectifs. Une fois en mer, elle rencontre Ewen, un jeune marin pour qui j'ai eu beaucoup d'affection. En revanche, la fraîcheur de Marguerite de Caylus que je vantais dans le premier tome, passe désormais pour de l'insouciance et de la frivolité. Son personnage me fait toujours rire, mais quelques-unes de ses remarques m'ont plus d'une fois agacée. Tout comme le marquis de Réaumont, absolument détestable et odieux, son comportement envers Charlotte est totalement révoltant. Les protagonistes fictifs ou réels sont bien traités, ils ont le relief nécessaire pour que l'on puisse s'attacher ou les détester, ils sont faciles à reconnaître et sont travaillés avec soin.

En somme, ce livre est touchant et aussi extraordinaire que la colombe mise en avant : Charlotte. L'intrigue est prenante, on se laisse transporte dans l'histoire grâce à la richesse des événements, ainsi qu'à la plume de l'auteure, simple, fluide et travaillée. La protagoniste principale vit une aventure à la hauteur de son caractère, elle et ses rencontres se montrent attachantes et réalistes. C'est une suite formidable et je ressors conquise, attaquant de ce pas La promesse d'Hortense.

2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas ces livres alors merci pour la découverte. :) Je pense que je devrais aimer :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite de découvrir ces romans, cette série compte parmi mes préférées.

      Supprimer