Les dernières chroniques

01/09/2016

Zorro au Cinéma : Le masque de Zorro + La légende de Zorro






Réalisateur : Martin CAMPBELL
Compositeur : James HORNER
Date de sortie : 1998
Durée du film : 2 heures et 17 minutes
Genre (s) : Aventure


 

Casting :
Antonio Banderas — Catherine Zeta-Jones — Anthony Hopkins — Stuart Wilson — Matthew Letscher — Victor Rivers — L.Q. Jones — 


 

Synopsis :
Après vingt ans de prison, Don Diego de La Vega, alias Zorro, qui a autrefois combattu avec succès l'oppression espagnole et qui est toujours poursuivi par la haine du gouverneur Rafael Montero, se cherche un successeur. Il rencontre alors un jeune brigand, Alejandro Murieta, qui a lui aussi quelques comptes a régler avec l'ancien gouverneur. Après une formation complète, de La Vega remet a son élevé le masque de Zorro, son épée et son fouet et l'envoie déjouer le sinistre complot de Montero visant a confisquer la Californie au Mexique.
 

Mon avis :
Un très bon film. J’ai trouvé les idées bien pensées, le scénario sympathique, de l’humour et de l’action bien dosée et un casting bien choisit.

L’histoire m’a passionnée, je l’ai jugée intelligente. On n’est pas face au Zorro – Don Diego de La Vega, mais devant Alejandro Murrietta, son « héritier ». Cette passation de pouvoir est bien réfléchie, très intéressante et plutôt amusante, car voit l’ancien Zorro devenir Bernardo m’a bien amusée. Des clins d’œil de la légende comme le sergent Garcia, le cheval de Zorro ou encore le costume remplissent le film et sont parfois très drôles à regarder.

Cette passation de pouvoir est surtout bien pensée dans sa dimension humoristique, voir ce nouveau Zorro dompter un cheval, se créer un costume, apprendre à manier l’épée ou à devenir un gentleman donne des scènes savoureuses. Antonio Banderas est réellement un très bon acteur, l’apprenti Zorro qu’il incarne est sympathique et son évolution bien amenée. Quant au duo qu’il forme avec Anthony Hopkins, c’est juste une pure merveille à l’écran, les deux acteurs ont du talent et ça se voit ! Et puis Hopkins fait un très bon Zorro ainsi qu’un très bon Bernardo sans oublier sa propre quête, son propre but : celui de récupérer sa fille.

La fille de Diego de La Vega, quelle fille ! La personnalité haute en couleur d’Elena convient parfaitement à Catherine Zeta-Jones, j’adore son personnage et sa manière de le jouer. Je suis encore plus fan des robes qu’elle revêt pour ce film. L’évolution de sa relation avec Alejandro est très amusante, bien pensée et j’adore l’interaction entre les deux comédiens.

Les autres personnages sont tout aussi attachants, Montero est un sacré manipulateur, un politicien et un intrigant très intéressant. L’acteur est réellement dans son rôle, je suis contente que ce méchant ait du relief, une personnalité construite et une bonne dose de cynisme contrôlée. Quant au capitaine Love, c’est un protagoniste assez sympathique, il aurait gagné à être plus travaillé en complexité, mais il fait un très bon soldat au service de Montero.

Après l’histoire et le casting, les décors. Ils sont très beaux, ils donnent l’ambiance du film, ils représentent une bonne Californie espagnol-mexicaine. J’adore ce côté andalous très prononcé. La musique de James Horner correspond tout à fait à cette même ambiance, avec des sonorités épiques du fait que nous avons une légende, un héros, mais aussi avec des caractéristiques plus douces.

Je suis par ailleurs fan de la scène de danse entre Elena et Alejandro. Les chorégraphies que cela soit pour cette scène ou pour les combats sont très bien menées, l’action est réussie jusqu’au bout. J’ai passé un très bon moment avec ce film. Quant aux costumes, ils sont de toutes beautés. Je n’ai rien à redire, l’esthétique est soignée, tout est bien maitrisé, s’il y a des couacs, je ne peux pas lui en trouver tant je suis fan de ce film.

La scène d’ouverture et celle de fin sont grandioses, elles se ressemblent et elles sont très touchantes. J’ai adoré cette fin qui sonne comme une boucle bouclée. C’est bien pensé et j’adhère à cette idée.

En somme, tous les ingrédients sont réunis pour en faire un bon film d’action et d’aventure, tout en restant sur une pointe d’humour et d’émotion. Les chorégraphies sont soignées, les costumes et les décors nous plongent dans un autre univers et dans un autre temps et la musique est splendide. Quant au casting, il est de qualité et interprète avec brio ces personnages intéressants. Je suis absolument enchantée par ce film et j’ai tout autant adoré sa suite.








Réalisateur : Martin CAMPBELL
Compositeur : James HORNER
Date de sortie : 2004
Durée du film : 2 heures et 9 minutes
Genre (s) : Aventure, Action


 

Casting :
Antonio Banderas — Catherine Zeta-Jones — Rufus Sewell — Nick Chinlund — Julio Oscar Mechoso — Leo Burmester — Tony Amendola — Pedro Armendariz Jr. — Michael Emerson — Shuler Hensley — Alberto Reyes


Synopsis :
En 1850, la Californie aspire à devenir le 31e Etat de l'Union, mais les membres de la mystérieuse confrérie médiévale des Chevaliers d'Aragon sont décidés à l'en empêcher par tous les moyens... Les paysans doivent aussi se défendre contre Jacob McGivens, qui s'empare de leurs terres par la force. Seul Zorro pourrait intervenir... Joaquin, le fils de Don Alejandro de la Vega et de son épouse Elena, a aujourd'hui 10 ans et ignore tout de l'identité secrète de son père. Elena voudrait qu'Alejandro abandonne ses activités de justicier pour se consacrer enfin à sa famille. Lorsque face à l'urgence, il décide néanmoins d'enfiler le légendaire masque de Zorro, Elena se sent trahie et demande le divorce. Armand, un aristocrate français qui vient de s'installer en Californie, en profite pour faire la cour à la jeune femme... tout en continuant à diriger secrètement les Chevaliers d'Aragon...


Mon avis :
Une bonne suite toujours aussi drôle et emplit d’action. J’ai passé un super moment à regarder ce film qui nous plonge dans la légende de l’homme masqué, du héros du peuple.

On retrouve Elena et Alejandro quelques années plus tard, leur fils Joaquin a presque dix ans, et ils sont tous deux au bord de l’implosion. Elena se sépare d’Alejandro au profit d’un riche français, Armand dont les intentions sont troubles en ce qui concerne sa venue en Californie. Zorro est bien décidé à mener une dernière chevauchée pour sauver les gens qu’il aime, sa femme, son fils et le peuple de Californie, à ses risques et périls. L’histoire est très intéressante, on découvre peu à peu le vrai Armand et c’est une enquête passionnante à suivre.

L’action est toujours au rendez-vous, les chorégraphies des duels sont justes et fluides, la scène finale sur le train est bien menée. Les rebondissements sont nombreux et même Elena se met à l’épée. J’ai adoré le fait qu’elle soit plus importante et plus présente dans ce film. Catherine Zeta-Jones est sublime dans ces robes et formidable à l’écran, c’est réellement une très bonne actrice.

Elle incarne une très bonne espionne au service des Pinkerton, les deux agents sont d’ailleurs aussi ambigu que leur métier, et ça c’est plutôt sympa d’y avoir pensé. Entre gentils et méchants, ils font tout pour venir en aide à leur pays, même si les méthodes ne sont pas des plus sympathiques.

Joaquin et Don Felipe sont deux nouveaux protagonistes dont j’ai adoré la présence. L’un comme l’autre sont bien interprétés et Joaquin est tellement adorable. Il est drôle et très courageux, c’est un garçon intelligent et surprenant. J’adore chacun de ses passages à l’écran. Quant à Armand, il est un brillant personnage, manipulateur, il parvint à faire croire ce qu’il veut, il est détestable à souhait, Rufus Sewell est vraiment doué. L’autre méchant est réellement odieux, sa personnalité est bien exploitée, c’est un fou furieux sanguinaire et l’acteur l’interprète à merveille. C’est d’ailleurs bien rageant de voir qu’il parvient à s’enfuir à chaque fois.

Quant à notre Zorro, Antonio Banderas est toujours aussi à l’aise, il interprète un Zorro moins balbutiant que dans le premier opus. Nous avons là un héros qui sait ce qu’il doit faire et dont les combats sont plus maitrisés et grandioses. J’ai bien aimé les choix auxquels il est confronté, ce qui permet de jouer sur la sensibilité du personnage.

Sincèrement le casting et les protagonistes sont bien pensés et exploités, sympathiques, attachants dans certains cas et ils sont une force de ce deuxième opus.

Ensuite, les décors sont toujours aussi beaux, on nous plonge réellement dans la Californie espagnole et cette ambiance se confirme avec la musique de James Horner. Bande originale bien composée, avec des thèmes entendus dans le premier opus et qui sont réemployés avec brio ainsi que des nouveaux morceaux. Le tout suit à merveille les scènes du film. Quant aux costumes, ils sont vraiment magnifiques, pour ceux d’Elena, ils collent aux personnalités des personnages et nous permettent de mieux nous plonger dans le film.

En conclusion, j’ai passé un très bon moment avec cette suite. Le casting, les décors, la musique, l’histoire, tous les ingrédients sont réunis pour en faire un très bon divertissement. De l’action, de l’humour, de l’émotion, de l’aventure, il n’y a pas de quoi s’ennuyer une seule seconde.

1 commentaire:

  1. Je n'aime pas spécialement zorro mais je suis contente que tu ai bien aimé ! :)

    RépondreSupprimer