Les dernières chroniques

06/10/2016

Cinéma et Western ~ Django Unchained, True Grit (2010), Lone Ranger

Réalisateur : Quentin TARANTINO
Compositeur : Ennio MORRICONE
Date de sortie : 2012
Durée du film : 2 heures et 45 minutes
Genre (s) : Western

Casting :
Jamie Foxx – Christoph Waltz – Leonardo DiCaprio – Samuel L. Jackson – Kerry Washington — Walton Goggins – Don Johnson

Synopsis :
Dans le sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession, le Dr King Schultz, un chasseur de primes allemand, fait l’acquisition de Django, un esclave qui peut l’aider à traquer les frères Brittle, les meurtriers qu’il recherche. Alors que les deux hommes pistent les dangereux criminels, Django n’oublie pas que son seul but est de retrouver Broomhilda, sa femme, dont il fut séparé à cause du commerce des esclaves… Lorsque Django et Schultz arrivent dans l’immense plantation du puissant Calvin Candie, ils éveillent les soupçons de Stephen, un esclave qui sert Candie et a toute sa confiance.

Mon avis :
Un super film, j'ai été captivée du début à la fin. Le western continue de me plaire, après la nouvelle version de True Grit, Django rejoint la liste. C'est drôle, il y a de l'aventure, le genre est bien respecté, l'image est soignée, le casting génial, c'est un très bon film et une superbe surprise pour ma part.

L'histoire est très jolie, simple et efficace. Toutefois, on se laisse facilement embarqué, parce que le casting est excellent, et que tout ce qui se passe aux alentours nous fait entrer dans l'ambiance western. Django croise la route du Docteur Schultz, ce dernier semble être un chasseur de primes et lui propose de l'aider dans sa mission. Django espère retrouver la femme qu'il aime grâce à ce job. C'est un bon compromis qu'arrivent à faire ces deux hommes, ils s'entraident dans une Amérique encore en proie à l'esclavagisme des noirs.

Tout est bien mis en scène, les répliques sont justes, on se laisse prendre par l'humour autant que par les réflexions intéressantes ou les piques cinglantes. J'ai bien aimé l'histoire et son dénouement final est bien pensé, à la fois triste, définitif et beau. Beau dans le sens de « logique », de bien mené. L'action est présente, le sang aussi – alors âme sensible abstiens-toi ! La violence est présente, mais personnellement rien de très dérangeant, aussi bizarre que cela puisse paraître, elle est bien dosée et elle est « normale ». Elle fait partie de l'histoire, du monde dans lequel Django évolue, dans la réalité historique (malheureusement).

Le casting est brillant. Je pourrais passer des lignes dessus, mais je préfère faire court et direct. Christoph Waltz, je l'avais déjà adoré dans Inglorious Bastards et dans les Trois Mousquetaires, et là, une nouvelle fois, il est impressionnant. Son docteur Schultz est certainement mon protagoniste préféré. Jamie Foxx joue un Django aussi humain que violent, j'aime son évolution, ses changements et sa personnalité, c'est un personnage captivant à voir. Leonardo DiCaprio reste une belle surprise, faire un sacré méchant comme l'est Candie, ça ne devait pas être simple. C'est tout en nuance et dans les mots, même si le personnage est détestable, la performance de l'acteur est grandiose. La deuxième surprise du film, c'est Samuel L. Jackson, je gâcherais le personnage en vous en parlant, mais ça vaut le coup d'oeil, ce protagoniste est juste très fort dans le machiavélisme, et l'acteur est vraiment doué.

Les décors sont somptueux, nous sommes vraiment plongés dans les États-Unis façon western, avec ces paysages désertiques, ces villes typiques du genre, bref, j'ai adoré voir ces décors défiler sous mes yeux. Les costumes sont tout aussi magiques, eux aussi nous font voyager vers une autre époque et ils sont très réussis. Les objets sont soignés, ils donnent une ambiance particulière, j'adore la roulotte de Schultz. Je vais terminer cette chronique avec la musique. La bande originale est atypique, c'est un savoureux mélange entre moderne et ancien, on retrouve des morceaux d'Ennio Morricone, le monsieur Western en matière de musique. Et l'on trouve des pistes et des arrangements modernes, le tout avec une pointe de country afin de nous montrer que nous sommes bel et bien dans un western. Je suis absolument fan de la BO.

En conclusion, c'est un super film. J'ai passé un très bon moment devant, l'ambiance western est présente du début à la fin malgré une mise en scène moderne ou une BO s'autorisant des pistes plus actuelles. Tout est soigné, musique, décors, accessoires, costumes, impossible de ne pas se croire en plein western. L'histoire est sympathique à voir, rythmée – même s'il y a quelques légères longueurs –, on s'amuse, on frissonne, l'amitié entre Django et Schultz est très jolie. Je suis restée captivée par ce casting brio et le film dans son ensemble.



Réalisateur : Gore VERBINSKY
Compositeur : Hans ZIMMER
Date de sortie : 2013
Durée du film : 2 heures et 30 minutes
Genre (s) : Western ; Action


Casting :
Johnny Depp — Armie Hammer — Helena Bonham Carter — Tom Wilkinson — Ruth Wilson — James Badge Dale — William Fichtner — Barry Pepper — Harry Treadaway — Gil Birmingham — Mason Cook — Damon Herriman


Synopsis :
Tonto, le guerrier indien, raconte comment John Reid, un ancien défenseur de la loi, est devenu un justicier légendaire. Ces deux héros à part vont devoir apprendre à faire équipe pour affronter le pire de la cupidité et de la corruption. Le tandem fait des étincelles et entraîne le public dans un tourbillon de surprises et d’humour.


Mon avis :
J'étais très curieuse de le découvrir. Pourquoi ? Parce que c'est un western d'abord, j'ai adoré True Grit et Django, j'avais envie de poursuivre sur cette lancée. Ensuite, il y a un casting intéressant ; puis il avait l'air de récolter des avis mitigés. Par conséquent j'étais impatiente de le voir et je ne suis pas déçue. Bien sûr qu'il a des défauts, mais ce n'est pas l'échec absolu qu'on m'a souvent présenté. Je me suis bien amusée devant, il est très cool et sympathique, sans prise de tête et divertissant... Honnêtement, il entre dans mes films chouchous, ce genre de films auquel je ne dis pas non quant à les revoir régulièrement.

On va commencer par les points, pas spécialement négatifs, mais curieux. Oui, il est évident que Johnny Depp nous sort un Tonto un peu proche de Jack Sparrow dans le jeu d'acteur. Il est évident aussi que le film s'avère loufoque et déjanté dans l'esprit Pirates des Caraïbes. Il y a parfois des passages longs ou pas toujours intéressants et des trames intéressantes pas toujours exploités à fond. Cependant, je vais passer l'éponge, je veux dire que ce film n'est pas à prendre au sérieux et je n'ai pas eu envie de voir tous les défauts présents sur chaque seconde passées...

J'ai bien aimé l'intrigue, on retrouve le thème des bandits, des assassins, du chemin de fer, des indiens... C'est une belle d'histoire, on découvre un avocat, John Reid, un peu guindé et à cheval sur des principes qu'il va perdre peu à peu. A cause d'un bandit cruel — Butch Cavendish — qui aura tué des rangers dont son frère (Dan Reid), et surtout par l'arrivée inopinée d'un indien revanchard, Tonto. L'histoire est bien menée, avec de chouettes rebondissements, j'ai adoré découvrir la vérité et même si je me doutais du méchant, j'avais du mal à faire toutes les connexions.

Les protagonistes sont sympathiques, j'ai eu beaucoup d'affection pour le personnage de Tonto, pince-sans-rires et amer. Je le trouve quand même éloigné de Jack Sparrow, ce dernier est plus lumineux, désinvolte alors que Tonto est sarcastique, prêt à tout pour assouvir sa vengeance. John Reid, interprété par Armie Hammer, est formidable. Je me rend compte que j'aime de plus en plus cet acteur, il incarne bien cet homme tiraillé entre son sens du devoir et ses envies de vérité. J'ai beaucoup aimé son évolution et il est très sympathique comme personnage principal. Le duo fonctionne du tonnerre, je le trouve complémentaire et magique, charmant en somme. Butch Cavendish est un méchant, certes archétype, mais j'adore. C'est un antagoniste brut de coffre, attiré par l'argent, la violence il est lui aussi complémentaire avec l'autre antagoniste, plus souriant et mielleux, plus propre sur lui et sournois. J'ai bien aimé Ruth Wilson, une actrice qui entre peu à peu dans mon top d'actrices préférées, parce qu'elle est lumineuse et douée. Sensible et forte, elle joue très bien son personnage. En dernier lieu, je dois dire que j'aime bien Red (Helena Bonham Carter), même si je trouve son personnage pas assez bien exploité.

C'était plaisant de découvrir le western. Les paysages sont magnifiques, cet ouest américain est splendide, les couleurs et les décors sont d'une grande beauté. La photographie m'a vraiment fait rêver. Les intérieurs sont très chouettes. J'aime les vêtements, ils sont soignés et permettent de bien identifier chaque personnage, pareil pour le maquillage. Tonto a un design très intéressant à voir et pareil pour le personnage joué par Helena Bonham Carter, la jambe qui sert d'arme est une idée de génie ! Les armes et les animaux sont eux aussi soignés, je suis fan de ce cheval absolument déjanté et singulier. Les scènes de combats et d'action sont agréables à regarder, la destruction du pont ou la scène final sur les trains sont fascinantes à voir de mon point de vue. Pour terminer cet avis, je vous parlerai de la très bonne bande original signée par Hans Zimmer, il a su donner du caractère à l'ensemble. J'ai beaucoup aimé l'ambiance du film qu'elle soit dans l'image ou dans la musique, de plus, l'humour est bien posé, il fait mouche. C'est un super film, j'en garderai un très bon souvenir et je pense que je le regarderai à nouveau en VO.




Réalisateurs : Ethan COEN ; Joel COEN
Compositeur : Carter BURWELL
Date de sortie : 2010
Durée du film : 1 heure et 50 minutes
Genre (s) : Western ; Aventure


Casting :
Jeff Bridges — Josh Brolin — Hailee Steinfeld — Matt Damon — Barry Pepper — Dakin Matthews — Paul Rae — Domhnall Gleeson


Synopsis :
Mattie Ross, quatorze ans, est déterminée à rendre justice à son père, tué de sang-froid par le lâche Tom Chaney. Elle engage Rooster Cogburn, un Marshall alcoolique réputé pour avoir la gâchette facile, et décide de l'accompagner (malgré ses réticences) à la poursuite de Chaney. Ils devront traquer le criminel jusqu'en territoire Indien, et le trouver avant LeBouef, un Ranger également à sa recherche pour un meurtre commis au Texas.


Mon avis :
Un western très sympathique durant lequel on passe un bon moment d’évasion. Il est dans un parfait équilibre entre action et scènes d’explication, ainsi je ne me suis pas ennuyée. Je n’ai pas vu l’original avec John Wayne, par conséquent je ne peux pas comparer, mais j’ai lu quelques avis qui semblent croire que les frères Coen ont réussi une belle reprise. On est loin du film bourré de clichés sur le western avec des gens qui se tapent dessus au saloon ou devant des apaches. On a ici, un beau film, une chasse à l’homme menée par équipe très déconcertante.

Matthie arrive à Fort Smith après l’assassinant de son père par un homme qui a prit la fuite. Elle n’a que quatorze ans, mais compte bien se venger en ramenant devant la justice le coupable et le lui faire payer. J’adore ce personnage, elle est taquine, intelligente, téméraire, courageuse, c’est un vrai bonheur que t’écouter ses répliques et de la voir tenir têtes aux deux autres membres de son équipe. J’aime beaucoup son évolution et ce qui lui arrive à la fin est terriblement triste et touchant, c’est un personnage vraiment intéressant et que l’actrice parvient à maitriser avec justesse. Ce rôle lui colle comme un gant.

Vient ensuite les deux hommes de l’équipe, le vieux Marshall Cogburn interprété par Jeff Bridges et le Texas Ranger joué par Matt Damon. L’un comme l’autre valent le détour. Déjà ce sont deux très bons acteurs qui campent deux protagonistes avec brio, ils sont dans leurs rôles et sont plutôt à l’aise. Ils ont des personnalités très distinctes et par conséquent, ils s’entendent comme chiens et chats, ce qui donne des scènes très drôles. J’ai adoré l’interactivité entre nos trois héros, il y a une alchimie extraordinaire.

Le Marshall fait office de figure paternelle un peu bourru, il est sympathique, tient à conserver le contrôle de la situation. Le fait de jouer sur son âge avancé me rappelle le dernier Indiana Jones, ce qui permet d’être drôle. Il est plein d’assurance, on s’attache très facilement à ce curieux personnage. Quant à Matt Damon, il joue LaBoeuf, j’ai adoré son côté très à cheval sur la loi, le côté courageux et volontaire. On oscille entre tête de mule et homme sympa, il est difficile à cerner au début. J’ai beaucoup apprécié son évolution au cours du film.

L’un comme l’autre, même si je sais que le fin est belle et triste et qu’elle correspond à l’ambiance générale du film. Même si cette fin, on s’y attend un peu, j’aurais aimé quelque chose de plus doux, de plus joyeux. Néanmoins, je me répète, cette fin convient parfaitement au film, elle est poignante, on espère un mince filet « happy end », mais ce n’est pas le cas. C’est peut-être pour ça aussi que le film est super. L’histoire bien que simple se laisse regarder, on se surprend à admirer les magnifiques décors, Fort Smith reconstitué, la beauté des paysages. On est vraiment dans la pure ambiance far-west et celle du film. Ce dernier est bien monté, les plans, le jeu du montage, tout est fluide et bien pensé, on a un très beau travail.

La musique est splendide, quelques morceaux restent gravés dans nos tympans et ces quelques morceaux sont magnifiques. Les costumes sont eux aussi très réussis, ils nous plongent dans cet univers du western, j’ai une énorme préférence pour celui de Cogburn (Jeff Bridges), l’allure donné au personnage est juste génial. On a peu de scènes d’actions, mais elles sont toujours bien orchestrées, toujours prenantes, on est devant un travail soigné et sympathique, loin des scènes de bagarres de saloon. Par ailleurs, le film possède quelques touches de psychologie, puisque lorsque nos compères voguent à la recherche d’indices, ils parlent de leur vie et de la façon dont ils l’abordent. C’est une idée très intelligente, parce que j’ai souvent eu l’impression que chaque personnage apportait quelque chose aux autres. Cette aventure les aura changé tous les trois. C’est un bon concept auquel j’adhère.

Aucun commentaire:

Ajouter un commentaire