Les dernières chroniques

18/10/2016

Scrineo ~ La Traque (KATZ) + Le réveil (PAVLENKO)

Titre : La Traque
Auteur : Gabriel KATZ
Tome 1
Série : Le Puits des Mémoires
Scrineo — 2012
398 pages
16€90


Résumé :
Trois hommes se réveillent dans les débris d'un chariot accidenté en pleine montagne. Aucun d'eux n'a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers, venus de l'autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver. Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, ils vont devoir survivre dans un monde où règnent la violence, les complots et la magie noire.



Mon avis :
J'avais super envie de découvrir un nouvel auteur, de lire de la fantasy et je suis tombée sur Le puits des mémoires. Un titre qui trônait depuis très longtemps dans ma wish-list et que je me suis enfin décidée à emprunter. Je suis restée sur ma faim, mais je suppose que c'est là un effet souvent présent dans les premiers tomes. Je suis néanmoins curieuse de découvrir ce qui se passe après ce final fascinant.

L'univers m'a séduite. J'aime cette carte où l'auteur prend son temps pour nous la dévoiler, on se plonge petit à petit dans la magie noire et la nécromancie, dans la politique et la guerre... Un cheminement facilité par le fait que nos trois héros sont amnésiques, de ce fait on se sent plus proche d'eux et de leurs découvertes. J'ai bien aimé l'arrière-plan, Hélion et son roi, les armées Woltan, c'est ce qui m'a le plus enthousiasmée dans ma lecture.

Parce que l'histoire ne m'a pas entièrement convaincue. J'ai eu des phases de calme plat et d'ennui avant de me sentir happée ; il m'a manqué un souffle épique, nerveux pour être complètement transporté. J'aurais vraiment aimé sentir le danger, la traque tout simplement. Parce que nos trois fugitifs s'en sortent, savent se camoufler et rester discrets, ils sont amnésiques, ils sont recherchés et pourtant, je suis restée sur ma faim de ce point de vue.

Toutefois, l'intrigue est intelligente et sympathique. C'est très fluide, aéré et agréable à lire ; en plus, c'est original ! Trois héros plutôt intéressants, on les sent fébriles et pourtant, ils sont recherchés... et amnésiques. Ils ne comprennent pas pourquoi ils sont traqués, qui ils sont en réalité et j'ai adoré les révélations semées par l'auteur. Leurs mémoires reviennent à l'improviste, leurs capacités se révèlent quand ils sont au pied du mur. Il faut attendre jusqu'au bout pour voir s'imbriquer les pièces et obtenir un sentiment d'exaltation qui vous donne très envie de lire la suite. Il y a de très bonnes idées et toute la partie dans la cité royale m'a entièrement convaincue.

La plume de l'auteur est sympathique, soignée et donne toujours envie de tourner les pages. Les descriptions donnent une bonne ambiance de fantasy, de pays en guerre, il y a un bon rendu dans les émotions. Pareil pour les dialogues qui offrent une petite modernité à l'ensemble, qui correspondent aux différentes personnalités. Il subsiste tout de même un côté distant qui m'a souvent empêchée de me sentir investie dans l'intrigue. C'est notamment le cas pour les personnages auxquels j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher.

Olen est séducteur né, son attitude envers Ena comme envers Oranie m'a dérangée. Nils est un peu effrayant, limite mauvais avec sa mauvaise langue, son cynisme, son côté froid. Karib est peut-être celui que j'ai préféré dans cette affaire, il apparaît humain et déterminé, pas réellement bravache, mais très intéressant. Le fait qu'ils aient deux prénoms, deux personnalités m'a peut-être refroidie, Olen, Nils et Karib ne sont pas leurs vrais prénoms et les révélations donnent des personnages différents de ceux que l'on a appris à côtoyer, c'est assez déroutant. J'aimerais bien voir la suite, histoire de voir comment ils vont évoluer et comment leur véritable nature va refaire surface avec leurs souvenirs. À moins qu'ils ne prennent un autre chemin... Néanmoins, ces trois personnages ne laissent pas indifférents, il y a matière à les commenter et ils ont un bon côté auquel j'ai fini par m'attacher.

En conclusion, c'est un bon premier tome. Il laisse suffisamment de place pour introduire les protagonistes, leur univers et les enjeux de la série sans pour autant oublier de construire une intrigue qui lui est propre. Cependant, il reste trop introductif à mon goût, un peu plat rythmiquement et distant quant au traitement d'écriture. Ces petits défauts n'empêchent pas de passer un super moment, le style est fluide, l'intrigue sait se montrer prenante et originale et les héros surprenants. Il possède d'excellents atouts qu'il faut absolument voir s'ils se confirment et se bonifient avec la suite. Pour ma part, je suis restée sur ma faim, certes, toutefois, j'ai passé un bon moment de lecture et il mérite que l'on s'y attarde.



Titre : Le réveil
Auteur : Marie PAVLENKO
Tome 1
Série : Le livre de Saskia
Scrinéo Jeunesse — 2011 — 376 pages — 14€90


Résumé :
Saskia fête ses dix-huit ans et s'apprête à entrer en terminale, comme beaucoup de filles de son âge. Dans sa maison en bordure de forêt, elle mène une vie des plus ordinaires. Ordinaire, vraiment ? Si c'était le cas, pourquoi son quotidien vire-t-il au cauchemar, enchaînant phénomènes incongrus et rencontres étranges ? Quel secret recèle la pierre qu'elle porte au poignet depuis qu'elle a été trouvée aux portes d'un orphelinat, bébé ? Que lui veut Tod, mystérieux garçon qui la suit comme son ombre et ne se sépare jamais de son coutelas ? Et Mara, jeune fille froide et distante, qui parle une langue incongrue ? Peu à peu, Saskia plonge au coeur d'un monde aussi fascinant que terrifiant, peuplé de créatures ailées, de magie, de combats mortels et de prophéties troublantes. La voici embarquée dans une guerre séculaire dont elle était loin de soupçonner l'existence...


Mon avis :
Une petite déception, même si j'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur ainsi que la construction de l'univers. Je ne pense pas poursuivre cette série, mais je lirais certainement d'autres romans de Marie Pavlenko.

Je n'ai pas aimé la manière dont fut construit le roman. Sur 360 pages, plus de 150 pages sont longues, trop longues et répétitives. Ce n'est qu'un « Je vois un événement bizarre », ça pique notre curiosité, on cherche à en savoir plus et là « Non, je te dirais ce qui se passe, mais pas tout de suite ». Les toutes premières pages permettent de faire connaissance avec Saskia, sa mère, Tod et Mara. C'est bien fait, c'est bien écrit et ça pique notre curiosité, mais j'avais envie qu'au bout d'un moment, ça bouge. Et non, cela reste identique, c'est écrit sur ce même schéma et j'ai failli abandonner. Réellement.

L'univers survient à partir de la page 150 pages, et là, c'est une bonne surprise, une excellente surprise. Sincèrement, ce peuple est fort captivant dans ses castes et dans sa hiérarchie. J'ai aimé la différence entre Gardiens et Faucheurs ainsi que le fait que l'un comme l'autre ne soit pas manichéen. Les Gardiens sont obligés de sauver tout le monde, même les criminels, tandis que les Faucheurs ne boivent pas l'âme des morts, mais la protègent et en ressortent plus mature. J'aime le vocabulaire spécifique à cet univers, notamment pour les armes, les âmes, l'apprentissage de Saskia a réveillé mon envie de découvrir, mais le manque d'action reste un problème majeur. Ce n'est que les soixante dernières pages qui m'ont permis de totalement adhérer au récit et c'est malheureusement trop peu pour me persuader de continuer. Mais j'applaudis l'auteure pour la construction de ce monde, j'aime même le fait que l'action se déroule à Paris et en Inde, ce fut de bons choix pleinement exploités.

La plume de l'auteure est très captivante à suivre. Elle est fluide et soignée, les descriptions permettent de se plonger dans le récit, de s'imaginer les lieux et les personnages. La scène finale avec le combat est très bien écrite, elle est géniale. Les dialogues sont bien écrits également, on ressent le pouvoir d'éducation de Tod et Mara, leur envie d'aider Saskia dans son Réveil. C'est une très belle plume et c'est ce qui m'a convaincue de lire les autres romans de Marie Pavlenko. Surtout que les chapitres ont une bonne longueur et que l'emploi du « je » incite le lecteur à se plonger dans les pensées de Saskia et à s'en attacher très rapidement.

Et c'est ici que survient mon deuxième souci, Saskia est très pénible, son manichéisme est justifié au début, à cause de son scepticisme et de ses craintes. Au bout d'un certain temps, elle devient insupportable à voir les Faucheurs comme des mangeurs d'âmes sans cœur. Saskia est très têtue, toutefois, elle est drôle, sincère, courageuse et dévouée à sa famille. Les pertes qu'elle subit m'ont beaucoup touchée. J'ai adoré Tod et Mara. Tod est un Faucheur très sympathique, voire attachant, j'ai aimé son entrée dans l'histoire, son rôle de protecteur qu'il prend à cœur, sa relation avec Saskia est très jolie. C'est un protagoniste passionnant à cerner. Tout comme Mara. Je ne m'attendais pas à ce retournement, mais elle n'en demeure pas moins géniale. Elle possède une sacrée personnalité, un fort caractère, c'est un réel plaisir que de lire ses répliques. J'ai également eu beaucoup d'affection pour le chien de Saskia et pour sa mère, cette dernière apporte énormément d'amour, de paix et de bonne chose pour l'héroïne.

En conclusion, c'est un bilan en demi-teinte, voire négatif que je suis obligée de dresser. C'est dommage, parce que ce tome possède de très bonnes notes, justifiées, parce que l'univers est original et riche. Il s'avère complexe et palpitant à suivre. De plus, la plume de Marie Pavlenko est très jolie, fluide et agréable à lire. Malheureusement, l'histoire met trop de temps à s'installer et mon intérêt est piqué trop tardivement pour me donner envie de poursuivre cette série. En dernier lieu, j'aimerais dire à quel point je suis triste de ne pas l'avoir apprécié, parce qu'il détenait de bons éléments. Il plaira sans doute à d'autres. Je lirais d'autres romans de l'auteure, mais pas le deuxième tome.

2 commentaires:

  1. Aaaaaaaaaah :O mais je ne savais pas que tu étais passé sur Blogspot (en même temps je suis restée absente de la blogo pendant pas mal de temps!) c'est vraiment génial, le design est sublime :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey ! Contente de te revoir ;) Merci pour le design, j'ai bossé dessus durant tout juin dernier. En fait, je jongle entre Skyrock et Blogspot pour cette fin 2016. J'ai déjà préparé tous mes articles (ou presque) sur Skyrock alors je reste dessus, ce Blogspot jusqu'au 31 décembre il me sert à remettre des anciens articles, histoire de voir comment tout fonctionne. Dès le 1er janvier 2017, il y a aura de la nouveauté et je serais exclusivement ici. Même si je laisse mes blogs Skyrock ouvert, histoire de continuer à suivre certains blogs là-bas !

      Supprimer