Les dernières chroniques

13/10/2016

Skeleton Creek (CARMAN) ~ Psychose, Engrenage, Le Crâne, Le Corbeau




 
Titre : Psychose
Auteur : Patrick CARMAN
Tome 1
Série : Skeleton Creek
Bayard Jeunesse - 2011
190 pages
13€90


Résumé :
Il se passe des choses étranges à Skeleton Creek. Des choses terrifiantes. Avec Sarah, ma meilleure amie, j’ai tenté de percer un sinistre secret. J’ai failli en mourir. À présent, je suis coincé chez moi, une jambe dans le plâtre. Je ne peux plus faire confiance à personne. C’est à peine si j’ose croire à ce que j’ai vu et entendu.
Depuis que nos parents nous ont interdit de communiquer, Sarah et moi, je suis désespérément seul. Je m’efforce de mettre cette effrayante histoire par écrit pendant que Sarah, armée de sa caméra, poursuit notre enquête. À chacune de ses découvertes, elle m’envoie un mot de passe qui me permet de visionner la vidéo en cachette.
Ainsi, ensemble, nous continuons à traquer le mystère, prêts à tout pour exhumer la vérité. Mais, nous le savons, rien n’est plus dangereux que de vouloir déterrer les fantômes du passé. Surtout dans une ville comme Skeleton Creek.
Lisez mon journal. Regardez les vidéos. Menez l'enquête.



Mon avis :
Mon premier roman d'horreur et de frisson. Un franc succès, n'étant pas amatrice de ce genre, je suis convaincue du potentiel de cette série, il me reste tout même à vérifier cette impression avec le deuxième tome.

L'originalité, ce qui m'a intriguée et poussée à emprunter ce livre, c'est son format. Il reprend celui d'un carnet que l'on peut trouver dans pas mal de boutiques : une couverture épaisse, des pages blanches avec des lignes, une écriture manuscrite... Le format et l'esthétique ont piqué ma curiosité. D'autant plus que ce « journal » se complète avec le visionnage de vidéos, riches et prenantes. La dernière est assez effrayante pour me pousser à lire illico le deuxième opus.

Ryan, un de deux protagonistes, tient un journal. Il est cloué au lit, une jambe dans le plâtre et sa passion pour l'écriture et pour les histoires le poussent à tenir ce journal autour du mystère de Skeleton Creek. Dès le début du récit, on entre dans le roman, dans cette ambiance sombre, inquiétante ; Ryan sait devenir attachant, on suit ses pensées à travers le journal et l'emploi du « je » nous facilité l'accès à son esprit.

J'ai beaucoup aimé cette paranoïa qui le gagne petit peu à petit peu, c'est vrai que cette enquête se révèle passionnante et complexe. Le peu de pages pourrait laisser croire à une histoire très simple, jeunesse, mais pas du tout. L'intrigue se complexifie au fur et à mesure que les deux adolescents trouvent des indices sur leur sujet. Leurs inquiétudes, leurs peurs nous gagnent au fil des pages et des vidéos qu'ils nous laissent – j'avoue que l'histoire m'a entraînée dans un univers singulier et l'on a du mal à s'en détacher.

Il faut dire que le roman se lit très vite. L'écriture manuscrite employée pour un effet esthétique est lisible, le style de Ryan (celui de l'auteur, par la même occasion) est fluide et soigné. Elle nous amène dans le récit dès le début, on s'interroge sur ce mystère autour de la drague, on pose des hypothèses dans un coin de notre tête, on oscille entre réalité et surnaturel. J'admets ne pas savoir à qui (ou à quoi) nous avons à faire, c'est là la magie de l'horreur, l'inconnu et j'applaudis la vidéo finale remplissant à fond la carte de l'angoisse et de la peur.

Certains vont trouver leur lecture décousue, parce qu'il se glisse de temps à autre un mot de passe. Ce mot de passe est laissé par l'héroïne du roman, Sarah, la meilleure amie de Ryan, vidéaste amateur. Ce mot de passe est à rentrer sur son site (http://sarahfincher.fr) et cela vous donne accès à des vidéos complétant le journal de Ryan. Je pense que l'on ne peut pas lire le livre et avancer correctement sans visionner les vidéos de Sarah, ces vidéos donnent des indices et des informations importantes, mais il nous permet surtout de mieux connaître Sarah. Cette dernière est une jeune fille courageuse, volontaire, passionnée, j'aime sa témérité et sa manière de poursuivre l'enquête.

Les autres protagonistes nous les rencontrons essentiellement dans le journal de Ryan, ses parents pour commencer. Ils sont sympathiques, mais je n'aime pas leur idée d'interdire une si belle amitié, je trouve cela vraiment égoïste. Le garde forestier est intrigant, il semble connaître plus qu'il n'en dit au sujet de la drague et du mystère qui l'entoure – notamment sur un certain Joe Bush. La bibliothécaire cache elle aussi des secrets. Ces personnages sont toujours très bien retranscrits par Ryan dans son journal ou par Sarah dans ses vidéos. Désormais, j'espère pouvoir en apprendre plus sur leurs mystères, leur passé, toute cette affaire de meurtre ou (d'accident ?), d'or, d'une société secrète locale, d'alchimie... Pas mal d'éléments s'accumulent et il reste maintenant à les remettre dans le bon ordre. C'est qui fait l'intérêt de cette série, son addiction.

En conclusion, les amateurs de frissons seront ravis par cette série et ceux souhaitant s'y mettre pourront trouver leur bonheur. L'intrigue est soignée et maîtrisée, j'aime la cohérence existant entre les mots de Ryan et les images de Sarah. Le style est fluide et travaillé, on est plongé dès les premières lignes et l'histoire se lit facilement, et rapidement en raison de son peu de pages. Les vidéos sont sympathiques, le doublage est très bon, la fin est prenante et donne envie de connaître la suite. Les protagonistes principaux sont attachants, les autres restent mystérieux à cause de leur implication à quelques secrets de Skeleton Creek. Je suis ravie de cette lecture et me plonge dans la suite avec enthousiasme.



Titre : Engrenages
Auteur : Patrick CARMAN
Tome 2
Série : Skeleton Creek
Bayard Jeunesse - 2011
215 pages
13€90


Résumé :
Voilà ce qui arrive quand on est trop curieux. Sarah et moi avons voulu percer les mystères de notre ville. A tout prix. Et nous nous sommes fait piéger. Car les secrets enfouis dans Skeleton Creek sont plus sombres qu'ils ne le paraissaient au premier abord.
Pièce après pièce, je tente de reconstituer le puzzle du passé. Il y a la drague, le fantôme de Joe Bush, il y a une société secrète, l'alchimiste, mon père... Tout est lié. Tout est dangereux. Tout est écrit dans mon journal.
Sarah, elle, prend de plus en plus de risques. Caméra à l'épaule, elle s'introduit partout ; elle n'ignore pourtant pas que quelqu'un - vivant ou mort - nous observe. Chacun de ses films est plus terrifiant que le précédent.
Mais, nous le savons tous les deux, rien ne nous fera renoncer à découvrir ce que cachent les habitants de Skeleton Creek.
Lisez mon journal. Regardez les vidéos. Menez l'enquête.



Mon avis :
Encore meilleur que le premier, c'est sincèrement une bonne série pour les amateurs d'horreurs et de thriller. J'étais captivée jusqu'à la dernière ligne, j'étais loin de m'imaginer la tournure qu'allait prendre le récit, les rebondissements sont inattendus.

L'histoire est riche. Le premier tome partait déjà très bien, mais ce second opus va encore plus loin dans l'enquête, car tous les éléments se rassemblent, mais des nouveaux pointent le bout de leur nez. J'adore le fait d'avoir incorporé l'alchimie dans le récit, je trouve que son arrivée est captivante et enrichissante, Ryan nous donne à plusieurs reprises dans son journal des informations importantes et intéressantes à ce sujet. La société secrète avec leur code secret est prenante, même si le mystère reste entier – il existe deux autres tomes pour conclure l'histoire – on commence à appréhender d'un meilleur point de vue ce groupe. Le roman est riche en péripéties, il prend souvent des tournures insoupçonnées, j'ai été à plusieurs reprises très étonnée. Quant à la révélation finale, elle en vaut la chandelle, c'est tellement surprenant, je ne m'y attendais pas du tout. J'étais à des milliers d'années de m'imaginer que le coupable c'était cette personne. Je ne dis rien, ça gâcherais le suspense.

En parlant d'émotions, elles sont fortes. L'amitié qui lie Sarah et Ryan est très belle, je suis contente qu'ils restent amis quoi qu'il puisse leur arriver. On découvre beaucoup de suspense, la maîtrise de l'intrigue est telle que les mystères savent se préserver jusqu'au bout. Le principal moteur du roman est l'angoisse, la peur et je n'ai rien à redire dessus, ça fonctionne, l'auteur sait s'y prendre. L'angoisse vient de ces drôles de messages sur les murs de la chambre de Ryan, sur les découvertes macabres de nos deux héros, l'angoisse cède alors sa place à la peur. A de nombreuses reprises, je me suis demandée comment le récit aller s'achever. La peur peut également se faire ressentir grâce aux vidéos de Sarah.

Comme pour le premier tome, l'esthétique et la forme du roman est bien pensée et elle fonctionne. La couverture épaisse avec ces pages jaunies aux lignes grises sont remplies de mots copiés à partir d'une police imitant une écriture manuscrite. On a devant soi un vrai journal, avec les jours, les heures accompagnés des mots de Ryan défilant sous nos yeux. D'ailleurs comme pour le premier opus, l'écriture est soignée, fluide, le texte se lit très vite, mais il est riche et travaillé. Ce qui nous permet de rester accroché aux ressentis de Ryan, aux événements qu'il vit, à ses pensées, le rendant très attachant. De temps en temps, quelques dessins sont griffonnés, ils complètent le mot de passe donné par Sarah.

Le même procédé est employé. Ryan s'investit dans son journal, les mots sont pour lui son moyen de communication favoris ; Sarah préfère la vidéo. Elle mène l'enquête à sa manière, caméra en mains. Elle envoie régulièrement ses trouvailles sur http://sarahfincher.fr et pour que nous puissions les visionner en même temps que Ryan, le mot de passe est inscrit dans le journal. Les vidéos sont très réussies, le doublage est de bon niveau, les effets sont prenants et les informations découvertes sont enrichissantes pour l'intrigue. C'est un autre mode de lecture, il faut s'y faire, mais vous ne pouvez pas lire le livre et après vous consacrez aux vidéos ; vous devez pour comprendre l'intensité de l'histoire et pour appréhender son intégralité faire les deux. Vous lisez les pages et dès qu'un mot de passe vous est confié, vous visionnez la vidéo. Ça peu en décourager certains, ennuyer d'autres, mais je vous assure que cette série est excellente, ça vaut la peine de changer ses habitudes de lectures.

Sarah est toujours aussi pétillante, drôle et volontaire. J'ai adoré la revoir dans ces vidéos, elle nous dévoile tellement d'éléments, mais attention, certaines de ses montages ne seraient pas à voir la nuit. Je pense à la vidéo où elle se rend chez le Dr. Watts, elle risque de faire très peur ; idem pour celle où elle s'amuse à nous faire peur. Même celle où il y a le noir complet peut s'avérer inquiétante, surtout lorsque l'on connaît le contexte. De toute façon, il est marqué sur la quatrième de couverture que les romans sont destinés à des lecteurs avertis, alors si vous aimez ce genre précipitez-vous dessus. Pour garder le mystère entier, je ne vous parlerais pas des autres protagonistes rencontrés dans le tome, ça fait parti de l'enquête de nos deux détectives en herbe et je me refuse de gâcher cet excellent travail.

Ainsi, pour terminer cette chronique, je suis agréablement surprise par cette série. L'esthétique m'avait intriguée, le format mélangeant textes et vidéos ont piqué ma curiosité, j'avais envie de tester un genre encore inconnu : l'horreur et l'épouvante. Ce n'est pas ma tasse de thé, mais je me suis laissée entraîner et je ne le regrette pas, la série est de très bonne qualité. Tout est soigné, maîtrisé, riche et complexe, les deux protagonistes principaux sont très attachants et l'on entre facilement dans cette enquête palpitante. J'ai hâte de pouvoir un jour me plonger dans la suite.



Titre : Le Crâne
Auteur : Patrick CARMAN
Tome 3
Série : Skeleton Creek
Bayard Jeunesse - 2011
206 pages
13€90


Résumé :
Sarah et moi avons levé un mystère... pour nous retrouver plongés dans un autre. Nous pensions que le Crâne était une petite société secrète, limitée à notre petite ville. En fait, son influence néfaste dépasse les frontières de Skeleton Creek. Elle hante des lieux plus inquiétants les uns que les autres, aux quatre coins des États-Unis.
Bien sûr, Sarah n'a pas pu résister, et elle se met de nouveau en danger. Plus tête brûlée que jamais, elle a pris sa caméra, et à présent elle sillonne en voiture les routes du pays, déterminée à découvrir ce que cache chacun de ces lieux. Moi, je suis coincé ici. J'écris tout dans mon journal, je l'aide comme je peux, à distance, en visionnant ses films et, comme toujours, en tremblant pour elle. Mais ce n'est pas le plus effrayant. Le plus effrayant, c'est que le fantôme de Joe Bush m'a envoyé une vidéo où il me met en garde. Il est de retour, il est là, à Skeleton Creek.
Lisez mon journal. Regardez les vidéos. Menez l'enquête.



Mon avis :
Ce troisième tome est d'un très haut niveau, peut-être moins effrayant que les deux précédents, il permet d'entrer dans un nouvel arc narratif qui se conclura avec le prochain opus.

Je dis moins effrayant, je dirais que le côté « horreur » est moins marqué. Il a un côté moins sombre, néanmoins, il est fantastique en matière de paranormal ! Quelle magnifique idée de nous parler de quatre lieux énigmatiques des États-Unis ! Fantômes, faits mystérieux, apparitions, mystères, chacun de ces endroits renferme des secrets qu'il est dangereux de réveiller, en tout cas, c'est ce que nous apprend le fantôme de Joe Bush. J'ai bien du mal à croire à un fantôme, mais il apparaît et disparaît, il nous avertit du danger, c'est un protagoniste dont j'attends beaucoup de découvrir ses secrets. Sa dernière apparition est très effrayante pour nos deux héros.

L'Apôtre ! On l'a découvert lors des précédents opus, mais ce sentiment de « dérangeant » ne vous quitte pas une seule seconde. Ces vidéos reflètent un homme un brin mégalomane, effrayant, très sûr de lui, prêt à tout dans ses objectifs, le rébus qu'il a construit prouve un intellect peu commun assorti d'une aura singulière. J'ai d'ailleurs adoré son rébus, les dessins sont très beaux et les énigmes qui y sont rattachées sont très passionnantes.

Un autre protagoniste fait son apparition, Fitz. Au début, j'étais bien loin de m'imaginer le rôle crucial qu'il occupait dans cette affaire, la révélation me glace le sang. Surtout après avoir lu le mot qu'il laisse à Ryan. Un nouveau fait également son entrée, mais on ne l'a pas encore vu, le Corbeau très souvent cité dans ce tome. On ne sait peu de choses, excepté que le fantôme de Joe Bush nous dit de nous en méfier, il est dangereux ! J'ai hâte de lire le prochain tome pour avoir enfin toutes les pièces du puzzle.

L'enquête prend une autre tournure, on oscille entre des lieux hantés et Skeleton Creek, l'on ne s'ennuie jamais. Le carnet tenu par Ryan nous tient en haleine, avec ses recherches, ses hypothèses, ses sentiments ; un vent de paranoïa le gagne un peu. Il faut le comprendre, Sarah a déménagé à Boston, il se retrouve seul avec un fantôme – Joe Bush – bien décidé à le hanter. Ryan a une très jolie écriture, on entre d'emblée dans l'histoire et une fois lancée, il est très difficile de s'arrêter. C'est un personnage qui est intéressant de suivre et j'ai hâte de pouvoir le retrouver dans le dernier opus. D'autant que sa famille me paraît plus sympathique désormais, en particulier le père dont j'avais une mauvaise opinion.

Le fait que le roman soit conçu comme un carnet participe beaucoup à la création d'une ambiance atypique. La couverture est épaisse, les pages légèrement jaunies, les lignes grises permettent d'instaurer une écriture manuscrite lisible, les collages de Ryan sont bien incorporés. Il colle les mails que lui envoie Sarah, les photocopies du rébus, ses recherches... C'est vivant et agréable à lire, la fluidité est de rigueur et ce récit se complète avec les vidéos de Sarah. Les mots de passe sont inscrits dans le carnet, et ces vidéos sont superbes, la qualité a augmenté, elles sont mieux filmées, mieux montées, plus riches en informations.

À chaque mot de passe, Sarah nous donne trois vidéos, la première est un reportage qu'elle fait sur le lieu qu'elle visite, passionnant pour les amateurs de paranormal et de mystères en tout genre. La deuxième vidéo nous montre la jeune fille en train de s'aventurer dans ces lieux lugubres, de nuit, tombant sur des bruits ou des « choses » bien curieuses. La dernière vidéo nous montre une partie du discours de l'Apôtre, c'est de cette unique manière que l'on comprend l'entière complexité du personnage – ou sa folie, affaire d'appréciation personnelle. Par peur de représailles, Sarah n'apparaît plus, c'est bien dommage, mais ses raisons sont valables, elle demeure néanmoins toujours aussi drôle et adorable. J'aime sa personnalité.

En somme, l'intrigue se centre sur le rébus de l'Apôtre, un personnage emblématique du Crâne. Ce parchemin nous mène dans des lieux chargés en phénomènes paranormaux, mais également à de belles découvertes, souvent associées à de belles frayeurs. Entre ce fantôme de Joe Bush et ce Corbeau, sans oublier le fuyard du deuxième tome, la société du Crâne et ses secrets semblent être plus dangereux que prévu. Le récit est très bien mené, la plume de l'auteur est fluide et agréable, rendant la lecture addictive, l'objet en lui-même est très esthétique et les vidéos se révèlent très prenantes. Difficile de trouver un point négatif à cette série, peut-être de trop courts romans, mais cette saga entre sans conteste parmi les meilleures que j'ai découvertes.



Titre : Le corbeau
Auteur : Patrick Carman
Tome 4
Série : Skeleton Creek
Bayard Jeunesse - 2011
220 pages
13€90


Résumé :
Sarah et moi sommes sur le point de percer le mystère de notre petite ville et de mettre la main sur le troisième trésor du Crâne, la société secrète qui y complote depuis des siècles. J'ai en ma possession un second rébus : le Rébus du Corbeau. Je dois le décrypter pour que Sarah, en rentrant de son stage de cinéma, puisse visiter les quatre lieux hantés qu'il désigne. J'en tremble.
L'imaginer seule dans ces lieux m'effraie. Savoir que le fantôme de Joe Bush la suit partout où elle va me terrifie. Mais ce n'est comparé à l'idée que le Corbeau m'espionne. Le Corbeau est un membre du Crâne. C'est même le plus dangereux. Je l'ai vu dans les bois, armé de sa hache, et je suis convaincu qu'il est prêt à tout pour nous empêcher d'aller au bout de notre quête. Pourtant, je suis obligé de rester là, de tenir mon journal, d'attendre que Sarah m'envoie ses vidéos.



Mon avis :
Un final de très bonne qualité, je suis triste de quitter cette série, ça a été une formidable découverte, captivante et passionnante. Ce quatrième et dernier tome est fantastique !

L'intrigue reprend le même schéma que le troisième opus, on serait prêt à penser que l'on va s'ennuyer, et bien pas du tout ! Le schéma est identique, mais les événements contés sont très différents, les rebondissements s'enchaînent correctement et les révélations sont surprenantes. J'ai eu beaucoup de mal à décrocher mes yeux du roman tant je voulais connaître le fin mot de toute cette affaire.

L'histoire nous offre un nouveau rébus conduisant notre chère Sarah à effectuer des voyages aux quatre coins des USA en lien avec des faits paranormaux attestés. Se pencher sur les dessins du rébus, découvrir ces affaires de fantômes et de faits surnaturels, c'est totalement intéressant, j'adore cette partie. À chaque lieu, Sarah nous offre une très belle vidéo autour de ce lieu et de sa sombre histoire. Nous découvrons de nouvelles vidéos de l'Apôtre, un protagoniste important du Crâne, très mystérieux et un peu « fou ». Ce n'est pas le terme exact, mais il a un côté effrayant et totalement déjanté, j'aime les vidéos qu'il laisse, elles témoignent du charisme du personnage.

Cette fois-ci, des fioles accompagnent notre lecture, comme un mystérieux carnet aux pages vierges, avec comme indice « La clause ». On se sent comme nos deux héros, perdus, on essaie de comprendre comment tous ces objets s'imbriquent, le lien avec Edgar Allan Poe, mais à titre personnel, j'étais très loin de la réalité. Je me suis laissée surprendre. Même si j'avoue que dès le début, l'arrivée d'un certain journaliste m'avait laissée songeuse. Je refuse d'en dire plus, je gâcherais la surprise – qui en vaut largement la chandelle.

L'éthique de la saga ne change pas. On mêle le roman (le carnet écrit par Ryan) aux vidéos de Sarah. Il faut donc jongler entre les deux, c'est une lecture très différente, originale et qui m'a énormément séduite. Esthétiquement, l'objet est splendide, je n'ai rien à lui reprocher, le récit est court, il se laisse vite lire, mais il y a tellement d'éléments sur lesquels il faut se concentrer qu'on ne peut pas être déçu du voyage. Les couvertures épaisses, les pages jaunies, l'écriture manuscrite lisible, les collages de lettres ou de mails, les dessins, les mots de passe, tout est soigneusement pensé. J'admire le rendu.

Le style de l'auteur est fluide. L'auteur s'exprime du point de vue de Ryan, l'emploi du « je » permet de mieux cerner les pensées du jeune homme, ses peurs et ses hypothèses. Il se révèle être un personnage très intéressant à suivre, sympathique et attachant, au style d'écriture travaillé et agréable à lire, drôle et grave à la fois. Quant à Sarah, même si nous ne la voyons plus physiquement, elle reste une jeune femme très drôle, j'aime son sang froid, ses réflexions me font souvent rire, elle est pétillante et pleine de vie. Ses interventions sont souvent la bienvenue. J'aime ses vidéos, très soignées, captivantes et ses prises de vue lors de ses découvertes sont elles aussi bien filmées. En somme, le côté horreur des deux premiers tomes est moins présent, c'est l'enquête qui prime, on se situe plus dans un registre thriller qu'horreur.

En conclusion, ce quatrième volet est palpitant, j'ai adoré du début à la fin. L'intrigue est passionnante et bien menée, ce nouveau rébus est bien trouvé, car il nous mène vers de nouveaux lieux hantés très intéressants. Les rebondissements sont présents tout comme les révélations. La boucle est bouclée, nous connaissons la vérité, l'identité du corbeau, nous avons le fin mot de toute cette sombre affaire qui nous aura plongés autant dans le thriller que dans l'horreur. Les personnages principaux sont très attachants et sympathiques, c'est agréable de suivre leurs aventures grâce à un style soigné et maîtrisé. Chaque personnage secondaire détient un rôle important dans l'histoire de Skeleton Creek, c'est fascinant à lire et à voir (roman et vidéos). L'esthétique est bien pensée, ce fut une agréable découverte et j'ai été très heureuse de lire le dénouement final, l'histoire se termine telle qu'elle devait se terminer. Un vrai coup de cœur pour cette tétralogie.

4 commentaires:

  1. awwwwww !! Moi aussi j'avais adoré cette saga ! **
    Avec les vidéos et tout c'est trop trop bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de trouver quelqu'un qui connaît cette série, ça fait plaisir ^^

      Supprimer
  2. Aaaah tu me donnes envie de découvrir cette saga palpitante!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite de la découvrir, elle est idéale pour octobre-novembre ^^

      Supprimer