Les dernières chroniques

23/11/2016

Le trône de fer (MARTIN) ~ Intégrale 1

Auteur : George R. R. MARTIN
L’intégral 1
Le trône de fer – Game of thrones
J’ai lu
786 pages


Résumé :
Après avoir tué le monarque dément Aerys II Targaryen, Robert Baratheon est devenu le nouveau souverain du royaume des Sept Couronnes. Tandis qu'en son domaine de Winterfell, son fidèle ami le Duc Edward Stark rend paisiblement la justice. Mais un jour, le roi Robert lui rend visite, porteur de sombres nouvelles : le trône est en péril. Stark, qui s'est toujours tenu éloigné des affaires du pouvoir, doit alors abandonner les terres du Nord pour rejoindre la cour et ses intrigues. L'heure est grave, d'autant qu'au-delà du mur qui protège le royaume depuis des siècles, d'étranges créatures rôdent...

 

 
Mon avis :
Une intégrale grandiose. J’ai réellement adoré la série dont je rêve d’avoir les coffrets un jour, j’ajoute désormais les livres.

Déjà l’histoire est super. Elle est complexe, elle nous plonge directement dans l’ambiance médiévale, avec ses histoires de cœurs, de cour, de politique, ses retournement de vestes, ses trahisons, ses conspirations, ses guerres… Sincèrement, on a dû mal à lâcher le livre et j’ai plus d’une fois eu envie de le reprendre aussitôt posé. Pourtant je connaissais grosso-modo l’histoire, puisque j’ai vu la série, mais tout de même, j’ai été transporté.

Les descriptions sont un énorme point fort, elles sont fluides, elles nous plongent dans cette ambiance médiévale, tout est décrit avec précision, comme les armes ou encore les vêtements. Les scènes de batailles et de joutes de tournois sont bien détaillées, les ressentis des différents protagonistes le sont tout autant. Je suis fan des descriptions des objets et des décors tout est vraiment super bien écrit, immersif.

L’auteur a vraiment beaucoup de talent pour imaginer tout cet univers, ses personnages, ses coutumes, ses blasons. Nous sommes face à un univers riche et complexe, d’où le très grand nombre de tomes et de pages qui constitueront cette fabuleuse épopée. On a vraiment une fresque grandiose et brillante, je suis totalement conquise par le travail de l’auteur. Je suis d’autant plus conquise que les jeux politiques et les retournements de vestes sont si bien menés.

La forme aussi du roman est intéressante. Chaque chapitre nous présente l’histoire du point de vue d’un personnage sans employer le « je », sauf pour les pensées des protagonistes. Un pari osé, mais réussi avec brio. Chaque personnage est bien décrit, ses émotions, ses relations avec les autres personnages, c’est facile à lire. Personnellement, je ne me suis pas perdue une seule seconde. Il faut avouer que les personnages aussi complexes et humains soient-ils ont tous leur personnalité et leur manière de faire.

Aussi, dans ce premier intégral réunissant les deux premiers tomes de la saga, nous avons un très bon début d’histoire. On nous présente les diverses grandes familles, on nous présente le point de départ de l’implosion du Westeros. J’ai beaucoup aimé le fait que l’on revienne fréquemment sur la guerre contre les Targaryen évincés du trône des années plus tôt. Pour faire court, on nous parle autant religion qu’histoire, magie que stratégie, et c’est parce que cette histoire est si complète qu’elle m’enchante.

Quant aux personnages, j’ai mes préférences pour ce début. Allez, j’avoue qu’Eddard Stark est un personnage très intéressant, j’adore même. Ca n’a aucun lien avec Sean Bean, je vous assure, ou alors un petit peu. Sinon, je crois que j’ai une affection débordante pour les Stark. J’adore Jon, même s’il est le bâtard de Ned. D’ailleurs j’aime les chapitres avec Jon, cette histoire des Autres, des sauvageons, du Mur, c’est assez intrigant et j’ai hâte de le revoir par la suite. Arya est une petite fille extraordinaire, j’adore sa personnalité tout comme Sansa. Je me dois d’applaudir l’évolution de la personnalité de Sansa. Je la détestais au début, je la trouvais un peu superficielle avec son côté fleur bleue et amoureuse transie de Joffrey. Puis, elle se réveille petit à petit et la fin m’a réconciliée avec elle, je la plains et elle entre dans mon top des personnages favoris. Bran est aussi un garçon formidable, courageux et sympathique, j’ai énormément d’affection pour lui, même si on le voit moins.

J’adore Tyrion et Jaime Lannister. Je trouve qu’ils sont tous deux des personnages très intéressants. Tyrion, car il me fait toujours rire, je pense que derrière ses airs cyniques, il s’applique à ce que le monde aille bien. J’aime beaucoup sa personnalité et sa manière d’être avec les autres. De même que Jaime, je trouve qu’il est un peu trop sous les ordres de sa sœur, j’ai parfois l’impression qu’il fait tout ce qu’elle veut et qu’il s’oublie. J’ai néanmoins apprécié qu’il prenne la défense de Tyrion et ce qui lui arrive en fin de livre s’avère intéressant. J’aime aussi Daenerys, pour sa personnalité, son histoire, sa vie avec Drogo, ses malheurs et ses dragons. C’est vraiment un personnage incroyable et j’ai hâte de voir ce qui lui arrive par la suite.

J’ai pas mal d’affection pour Varys et Sandor Clegane, même si le premier reste un mystère pour moi en ce qui concerne ses intentions. En revanche, je déteste Joffrey, Tywin Lannister et Cersei Lannister. Je ne vais pas entrer dans les détails, mais ils sont si détestables. En dernier lieu, je m’interrogeais sur Varys plus haut, j’en viens au même constat pour Baelish (Littlefinger). Je ne sais pas ce qu’il mijote, tantôt il m’amuse, tantôt il m’épouvante. Je pense que c’est un personnage qui va évoluer au fil du temps.

Je vais m’arrêter ici, je pourrais continuer durant des pages et des pages. Le trône de fer, c’est tout une ambiance fantasy, médiéval absolument immersive. Politique, amour, trahison, famille, pouvoir, guerre, ici, tous les ingrédients sont réunis pour une grande fresque épique qui m’enchante et me transporte. Les personnages sont nombreux, complexes et intéressants, l’histoire est prenante. Vraiment je veux lire la suite et je veux voir cette troisième saison.

Aucun commentaire:

Ajouter un commentaire