Les dernières chroniques

11/11/2016

L'Héritage des Darcer (CAILLET) ~ La trilogie (L'envol, L'allégeance et La relève)







Titre : L'Envol
Tome 1
444 pages
Titre : L'Allégeance
Tome 2
395 pages
Titre : La Relève
Tome 3
391 pages
Série : L'Héritage des Darcer
Auteur : Marie CAILLET
Michel Lafon Poche – 2013 ; 2014
6€60


Résumés :
Tome 1
La vie de Mydria, adolescente insouciante, bascule lorsqu'elle se découvre le Don d'ailes, qui lui permet de se métamorphoser à volonté. Car cet étrange pouvoir n'appartient qu'à une dynastie, les Darcer, les héritiers légitimes du trône d'Edrilion, occupé par le roi usurpateur. Afin de le reconquérir, la jeune fille se lance dans une incroyable aventure. Aidée par Orest, l'assassin aux obscures motivations, elle plonge au cœur des mystères d'Edrilion, où une antique magie règne sans partage et où tout est possible...
Tome 2
À la mystérieuse mort du souverain Keagan, la cour d’Edrilion est enfin libre de choisir son nouveau maître. Mais la Reine, convaincue qu’il s’agit d’un meurtre, refuse d’abandonner son empire. Avec l’aide des Chimères, véritables extensions de son esprit, elle met tout en œuvre pour conserver son trône. Personne ne se doute que l’héritière des Darcer est encore en vie. Pourtant, dans les faubourgs d’une ville malfamée, Mydria et son compagnon Orest luttent pour subsister. Alors qu’ils se croyaient loin de ces enjeux de pouvoir, le destin va bouleverser leur avenir. Au milieu du chaos qui menace le royaume, une simple jeune fille et un hors-la-loi peuvent-ils encore rétablir la dynastie déchue ?
Tome 3
Le royaume d’Edrilion est plus que jamais en danger. Le Sanreth, le roi bâtard, s’est emparé du trône, et dans son ombre se cachent la sournoise Welfendà, reine de la Déléane, et ses terrifiantes Chimères. Pour Mydria, il est temps de s’imposer au grand jour : elle seule est l’héritière légitime de la couronne. Elle s’efforce alors de créer de nouvelles alliances pour déclencher une guerre souterraine. Aidée de son amant Orest, d’Allian l’espion et de Kebren, la traqueuse aux pattes de velours, elle tente de gagner l’appui des Fauconniers et de réunir une armée. Mydria doit tout faire pour récupérer son royaume et libérer ses sujets de l’oppresseur. Mais il faut frapper vite et par surprise, car les Chimères se déploient dans tout le pays à sa recherche.


Mon avis :
Une trilogie que j'avais très envie de lire depuis un moment maintenant. Le premier tome avait remporté le concours d'écriture des éditions Michel Lafon et même si je n'avais pas voté pour lui, j'étais curieuse de connaître cette histoire de fantasy. Les années ont passé et j'ai enfin pu la découvrir grâce au format de poche, merci mon anniversaire ! J'ai dû mettre moins d'une semaine pour lire ces trois tomes, même pas 24 heures pour le dernier volet... C'est addictif, entraînant, envoûtant, original, bien écrit, drôle, c'est un concentré de bons ingrédients que je vous propose de découvrir avec cette chronique.

L'histoire pour commencer. Elle est complète et aborde de nombreux événements, nous débutons sur une jeune adolescente du nom de My. Elle rêve d'un beau mariage, elle est naïve et un brin fière de sa naissance, jusqu'au jour où une lettre et un sifflet brisent toutes ses envies. Elle est l'héritière de la dynastie Darcer, une famille disparue et remplacée par un usurpateur envoyé par la Déléane. Elle s'enfuit, cherche un soutien et tombe sur une Guilde des moins respectables, isolée et triste, elle aura tout dit du trésor, éméchée dans une taverne et voici que les voleurs se mettent en route. My apprend tant bien que mal à composer avec cette troupe, avec ce don d'ailes la transformant en papillon et va devoir reprendre son trésor ainsi que son trône.

L'intrigue du premier tome est certes une simple chasse au trésor, mais elle est tellement bien abordée. Des rebondissements importants se succèdent, un beau voyage nous attend à travers des paysages différents, comme les Bois renfermant de la magie, l'île au trésor... Le début est long à s'installer, mais les bases sont données et l'on avance au gré des pérégrinations de nos amis voyageurs. J'ai été très sensible à leurs sorts, c'est vrai que ce sont des voleurs, mais ils aident d'une certaine manière My et elle change à leurs contacts, du coup, pour certains, ce fut un peu triste.

Le deuxième tome poursuit là où nous sommes arrêtés au premier, avec notre petite My face à sa nouvelle vie auprès d'une personne qui lui est chère. Elle vie de vols et c'est lors d'une de ses missions qu'elle se fait rattraper par son destin, elle va donc devoir chercher des alliés chez les Fauconniers, la Cour ainsi que chez les Kmetts. Ce qui aboutit au troisième tome, avec l'envoyé de la Déléane, le Sanreth, tâchant d'annihiler la fronde menée par My. En somme, le deuxième et le troisième se complètent, je me suis sentie totalement ancrée en Endrilion, dans ses jeux de pouvoirs et de manipulations, de politique et de guerre, la bataille du dernier opus m'a entièrement conquise. Les trois intrigues sont différentes, elles mêlent toutefois beaucoup d'émotions, d'actions et de révélations étonnantes.

Il faut avouer que l'univers est d'une grande richesse. Chaque ville ou lieu visité donne naissance à de magnifiques descriptions, parfois longues, mais nécessaires pour s'imaginer chaque parcelle de ce monde fantastique où vit My et ses compagnons. Les scènes d'actions sont bien rythmées, j'ai sincèrement eu un coup de cœur pour le duel opposant Keagan à My, avec l'arrivée de l'incongrue pelle à tarte, ou bien la bataille du troisième tome. Les scènes plus calmes donnent de beaux moments, où les personnages se construisent, dialoguent et cherchent à se comprendre ou se dévoilent totalement à nous. Edrilion est riche, j'ai adoré apprendre son mode de vie, de fonctionnement, j'ai adoré faire connaissance avec les castes des Fauconniers ou celle des Kmett et leurs chats tout mignons. Les Chimères sont merveilleuses, fascinantes et tant terrifiantes, pareil pour la référence sur Elline, très belle.

En somme, Marie Caillet a construit un monde fabuleux et ce fut dur de lui dire au revoir, même en l'ayant lu en si peu de temps tellement que j'ai été happée par l'écriture. La plume est vraiment magique, onirique par l'emploi de beaucoup de métaphores, de poésie dans un sens. Au-delà de cette magie, l'auteure sait aussi manier l'ironie et la réplique cinglante, je pense notamment à Orest, elle sait aussi user d'une belle dose d'humour grâce à Allian. Les émotions sont présentes, le rire, la tristesse, j'ai réellement crût à ce qui s'était passé après la bataille dans le dernier opus – j'essaie de ne pas gâcher votre lecture, parce que cette trilogie mérite d'être lue.

Les personnages pour terminer. Ils resteront longtemps dans ma mémoire. My la première, elle a tant changée depuis le début de son histoire, elle a grandi, elle est devenue plus mature, plus forte. Elle a appris à se battre avec une épée, à user de diplomatie, de courage, elle est impressionnante dans un certain sens. Orest est mon chouchou. Imbattable. Il est tellement tout, il a connu une belle aventure avec My, il a eu une belle évolution, sans renier ce qui faisait son charme : son côté bougon et cinglant. Son histoire est touchante, il a de suite capté toute mon attention et j'ai adoré toutes les péripéties qu'il a connues. Allian n'est pas loin, il est très drôle, je ne m'attendais pas à le revoir après le premier tome, mais il sait soigner son arrivée, j'aime son sens des relations et sa manière d'être. Tout comme Kreben, elle est géniale, intrépide, volontaire et incroyable. Je m'attendais à un personnage féminin d'une grande force, mais elle sut aussi se révéler loyale et douce, un vrai bonheur. Welfendà est détestable, elle est impitoyable, glaçante et absolument révoltante, sa relation avec le Sanreth m'a fascinée, elle sait manipuler les autres et ne semble pas connaître la pitié. Floan m'a étonnée dans le second tome, Diriat fut surprenante dans le troisième, ces deux personnages secondaires se révèlent dotés d'un rôle important et j'ai su les apprécier. Haresh et son histoire sont touchantes, Issana fut très intéressante, Marie Caillet a doté son univers de personnages fascinants à suivre, j'ai aimé faire leur connaissance.

En conclusion, une longue chronique pour vous vanter toutes les qualités de cette trilogie. Le début est long, quelques descriptions sont parfois trop étirées, mais le plaisir est au rendez-vous ! Une grande trilogie de fantasy jeunesse et adolescente, avec des ingrédients très bien exploités par son auteure. De l'amour, de la politique, de la magie, des mystères, un trésor, un trône, une famille, des voyages, une guerre, des créatures fantastiques... ce n'est qu'une partie ! Les protagonistes sont géniaux, la plume très jolie, les intrigues sont riches, elles se complètent et forment une fresque très agréable à lire, un petit bijou de fantasy française. Je suis plus ravie de l'avoir découverte et je lirais volontiers les prochains romans de Marie Caillet.

3 commentaires:

  1. Eh bien je ne connaissais absolument pas cette saga mais elle a l'air vraiment bien ! :D Contente que tu l'ai aimé :)

    RépondreSupprimer
  2. Tu me donnes vraiment envie! Surtout que le tome 1 est dans ma PAL depuis très très longtemps :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu aimeras ce premier tome. J'ai également super hâte de découvrir le prochain roman de l'auteure, il doit sortir en 2017.

      Supprimer