Les dernières chroniques

17/11/2016

Strom (SAINT CHAMAS) ~ La trilogie

Titre : Le collectionneur
Auteurs : Emmanuelle et Benoît de SAINT CHAMAS
Tome 1
Série : Strom
Nathan — 2010
299 pages
13€


Résumé :
Dans les sous-sols du Louvre, une société occulte œuvre pour protéger l’humanité : la confrérie des Chevaliers de l’Insolite. Elle préserve le secret de l’existence de mondes insoupçonnés, invisibles au commun des mortels. Aujourd’hui, l’organisation recrute la prochaine génération de chevaliers. Raphaël et Raphaëlle sont de ceux-là. Maîtrise des sciences paranormales, télépathie, lévitation, les jumeaux développent, en parallèle de leur vie de collégiens ordinaires, les capacités inexplorées de leur esprit. Désormais initiés aux pouvoirs du Strom, ils se lancent bientôt à la recherche d’un objet précieux, dérobé à la confrérie par un mystérieux collectionneur…
 

Mon avis :
Une formidable aventure ! Je ne me suis pas ennuyée une seule ligne ! Cette série va sincèrement me plaire.

Déjà ce qui m’a attiré, le Louvre, les objets, les sciences paranormales, le mystérieux Collectionneur… Ce sont d’autant d’éléments qui nous attirent et qui m’ont plongé dans une aventure extraordinaire et hors du commun. J’applaudis l’originalité des auteurs.

Le style des auteurs est fluide, facile à lire, les descriptions sont complètes et sympathiques. Les sentiments sont bien décrits, les lieux sont parfois aussi angoissant que magique, les énigmes sont bien retranscrites et très intéressantes. L’enquête est passionnante. C’est livre qui se lit très rapidement, j’ai mis du temps parce que je devais m’occuper du mémoire pour la fac.

J’ai adoré ce mélange entre l’enquête sur l’objet disparu et le collectionneur et les parties concernant les cours reçus par nos apprentis. Ils sont très intéressants, ils me rappellent les cours dans Harry Potter, aussi riches, aussi bien construits et captivants. L’ensemble même de la confrérie est intelligemment construite, les règles, les lieux, les professeurs, le chef Numéro 7. Cette confrérie m’a plut dès le départ et son fonctionnement tient la route.

Les personnages sont sympathiques et attachants. Tristan, le parrain des jumeaux, est drôle, sympa, courageux, on apprend sur lui un petit secret que j’espère bien voir exploiter dans la suite. Il apparait comme un personnage complexe et cachant de nombreux secrets. Les parents des jumeaux, bien que morts, restent une énigme. On apprend qu’ils furent assassinés, mais le mystère demeure entier, j’ai bien hâte d’en connaitre davantage.

Le peuple komolk qui se change en plusieurs objets me fascine. Je les trouve bien sympathique, leurs coutumes intéressantes, ils sont drôles et celui de Raphaël me fait très rire. Je trouve leur capacité à modifier leur apparence très intelligente et originale. Par ailleurs, tant que je parle d’humour, ce premier tome est bien drôle. Sincèrement, il y a des citations qui sont percutantes et qui m’ont fait rire.

Si l’on passe maintenant à nos deux héros, ils sont bien exploités et malgré leur prénom similaire, leur personnalité est bien distincte. Pas de doute possible, Raphaël est plus logique, plus porté sur les énigmes, il a des plans de génies et sa relation avec son komolk vaut le détour. Raphaëlle est plus sage, plus intelligente, plus douée pour la télépathie, plus curieuse aussi. J’ai beaucoup aimé leur façon d’approcher la confrérie, cette enquête sur le collectionneur. Ils sont complémentaires et très attachants, on se plonge facilement dans leur mode de pensées et je trouve qu’ils sont réussis. J’espère qu’ils évolueront dans les prochains tomes.

En conclusion ce premier tome pose les bases. Il nous présente la confrérie, son but et ses principaux acteurs. Les personnages sont attachants et sympathiques, impossible de se tromper dans leur reconnaissance. Le style est agréable à la lecture, l’histoire nous fait passer un bon moment, on rit et on est tenu en haleine. Cette enquête sur le collectionneur était très passionnante et je pense que je lirais d’autres livres des auteurs, tout comme je continuerais cette série.





Titre : Les portails d’Outre-temps
Auteurs : Emmanuelle et Benoît de SAINT CHAMAS
Série : Strom
Tome 2
Nathan — 2011
353 pages
13€


 
Résumé :
Il y a certains secrets qu'il est préférable de taire, certaines porte qu'il vaut mieux laisser fermées. Ainsi, depuis des siècles, et grâce aux pouvoirs du Strom, la confrérie des Chevaliers de l'Insolite cache l'existence de portails ouvrant sur l'inconnu. Membres de la future génération de chevaliers, Raphaël et Raphäelle découvrent l'un de ces passages : un portail d'outre-temps, qui permet de voyager dans le passé - au risque de ne jamais revenir...


Mon avis :
Une suite absolument grandiose et à la hauteur du premier. Un second opus qui confirme le génie des auteurs et permettant à la trilogie de faire partie des grandes sagas à lire.

Le style des auteurs restent le même. Nous oscillons entre simplicité, fluidité et maitrise d’un vocabulaire à la fois surnaturelle et historique. Quel plaisir de lire, de découvrir ou de revoir des termes spécifiques à l’Égypte ancienne, car c’est dans ces temps reculés qu’ils nous emmènent ! Le style est agréable à la lecture et l’on se sent tellement pris dans l’histoire et ses intrigues qu’on ne s’ennuie pas.

Les chapitres alternent entre l’Égypte ancienne où nous suivons Tristan, Raphaëlle et Suzanne et le présent avec Arthur et Raphaël. J’ai aimé cette alternance donnant au récit une certaine dynamique appréciable. Raphaël cherche à sauver ses amis qui ont changé d’époque et ses intrigues permettent de rencontrer la Confrérie aux États-Unis et de s’intéresser à des fantômes. J’ai particulièrement apprécié cette intrigue autour du fantôme du juge et celui qui sanglote, d’ailleurs son dénouement m’a surprise dans le bon sens, je n’y aurais jamais pensé. Avec Raphaël nous faisons aussi connaissance d’Oran, de Cybille, deux enfants différents, mais si courageux, leurs scènes sont très touchantes.

Une des belles rencontres de ce tome est le Dragon Jaune, un professeur avec son épreuve de la Ligne rouge. Là aussi, c’est une épreuve très intéressante, même si les méthodes d’enseignements sont peu sympathiques, j’aime un peu l’idée qu’il sert.

L’Égypte ancienne est magnifique. J’ai adoré chaque chapitre avec ces décors et ces découvertes. Le thème des portails était très intéressant, la chambre secrète connue seulement des pharaons avec tous ces secrets dont on aimerait tellement encore connaitre davantage… Les lieux sont très biens décrits et les personnages que l’on rencontre méritent sincèrement le détour. Cette histoire autour du Fils d’Horus m’a énormément plu, j’ai trouvé le rebondissement surprenant. On aurait pu s’y attendre, mais les auteurs ont su mener leur récit pour oublier le prologue ! Je ne repensais même plus au prologue et pourtant, il est tellement important. J’applaudis les sursauts scénaristiques qui sont brillants.

Rakesh et la pharaonne Nitokris sont deux personnages intéressants. Rakesh est un ancien agent de la Confrérie perdu dans cette époque qui n’est pas la sienne, son intervention dans l’Histoire ne se fait pas sans problèmes. Effectivement, dès qu’il veut changer le futur, il est empêché par une force surnaturelle, une sorte d’ange survient pour l’arrêter dans ses gestes. Il ne peut bouger que lorsqu’il renonce à ses desseins, cette idée est très intelligente, ce n’est pas parce qu’on voyage dans le temps que l’on peut tout se permettre et c’est bien pensé. Quant à la pharaonne, je l’ai trouvé extraordinaire et quelle fin ! Je ne dis rien pour ne pas gâcher cette lecture, car cette saga mérite d’être plus connue et plus lue.

N’empêche que le personnage qui m’aura fait le plus rire est sans nul doute Suzanne, véritable ovni dans cette époque bien trop éloignée d’elle. Elle a une personnalité incroyable et le don de m’avoir fait rire n’importe quand. Polok est attachant et Sparadrap a un grand rôle qui lui fait honneur, avec lui aussi les rires sont garantis.

En somme, c’est une suite formidable et excellente. L’histoire, les intrigues, les personnages, le style, tous les ingrédients sont réunis pour nous faire passer un très bon moment. Je ne peux que vous conseiller cette série, c’est un grand coup de cœur.






Titre : La 37e prophétie
Auteurs : Emmanuelle et Benoît de SAINT CHAMAS
Tome 3
Série : Strom
Nathan — 2011
286 pages
13€


 
Résumé :
Aux quatre coins de la planète, les Chevaliers de l'Insolite utilisent les pouvoirs du Strom pour dissimuler au commun des mortels l'existence de mondes invisibles. Mais l'Organisation est en émoi : la trente-septième et dernière prophétie du grand astrologue Nostradamus, jusqu'alors tenue secrète, va lui être révélée. Les jumeaux Raphaël et Raphaëlle, apprentis Chevaliers se préparent au pire...


Mon avis :
Un final de très haute qualité, cette trilogie est réellement incroyable. Tous les ingrédients sont réunis pour passer un très bon moment de divertissement, avec du fantastique et un univers très intéressant.

Ce troisième tome donne une belle conclusion à la saga, la fin est très belle, juste et bien pensée ; elle laisse aux lecteurs le soin d'imaginer ce qu'il souhaite. Les dernières lignes et la citation du Maëstrom créé une ouverture sur les futurs possibles et inimaginables. Il faut avouer que l'univers construit par les deux auteurs est si riche et complexe que tout peut encore arriver.

Tous les concepts sont soignés et précis, on a un travail de fourmi pour ordonner toutes les données et les faire coïncider. J'adore cette société secrète sous le Louvre, les pouvoirs du Strom, la médaille de saint Georges, la hiérarchie, l'évolution de nos deux héros... C'est un monde à la fois contrôlé et facilement accessible, mémorisable et sympathique.

Pour ce dernier opus, Raphaël et Raphaëlle, nos jumeaux, sont confrontés à la 37e prophétie. J'ai bien aimé son apparition dans l'histoire et surtout tout le travail autour de Nostradamus, des prophéties en général et de leur compréhension. On y parle de démon, un vieux démon particulièrement des plus sournois, ce tome nous emmène une fois de plus à travers le temps grâce à son intrigue captivante. Et encore plus fort : on voyage même dans d'autres pays ! L'équipe menée par les jumeaux Chêne va devoir stopper l'accomplissement de la 37e prophétie, et pour cela, ils vont devoir rencontrer saint Georges lui-même ainsi que sa célèbre arme Ascalon.

J'ai adoré du début à la fin, surtout que le dernier chapitre et l'épilogue sont extraordinaires et riches en émotions. On ne s'ennuie absolument pas une seule ligne. Les auteurs ont une plume fluide et simple, efficace et belle, les descriptions nous plongent au cœur des événements et les répliques sont bien menées. Les ingrédients sont savamment dosés comme l'amour, l'amitié, la famille, la peur, l'humour, l'aventure, l'histoire, le fantastique, c'est passionnant et très agréable à lire.

Les personnages sont attachants, travaillés et humains. Excepté le démon, mais c'est normal, lui, c'est une question de classe, il est le méchant par excellence. Raphaël possède une histoire très prenante, je n’en dis pas plus, mais les événements qu'il vit sont des plus bouleversants. Raphaëlle est toujours aussi vive d'esprit, bienveillant. L'un comme l'autre a bien changé depuis le premier tome, mais leur évolution a su se faire en douceur, au gré de leurs aventures. Chaque membre de leur équipe est sympathique à suivre, drôle et investi dans son travail, on aime suivre les avancées de ce groupe soudé. Arthur est drôle et charmant, ses interventions m'ont beaucoup plu, Aymeric devient plus sombre et renfermé, mais il y a une raison. Son intrigue est elle aussi très intéressante à suivre. Nous retrouvons à la fois des personnages du premier tome, mais aussi du second et c'est avec bonheur que nous les revoyons. Ils ont tous un rôle dans cette histoire et c'est vraiment agréable à lire. Tristan restera mon protagoniste préféré, j'adore sa personnalité, son rôle de parrain lui va comme un gant, j'aurais aimé une autre issue à ses problèmes, j'aurais aimé qu'il trouve la paix, ce qui rend la fin encore plus cruelle le concernant. Toutefois, je suis contente d'avoir rencontré un tel personnage, il a vraiment beaucoup de force et d'intelligence.

En conclusion, cette trilogie fait partie de mes très belles découvertes que je serais heureuse d'avoir un jour dans ma bibliothèque personnelle. J'ai vu qu'il existait une intégrale... Bref, c'est une trilogie de très bonne qualité, les intrigues sont propres à chaque tome tout en possédant des fils rouges de grande intensité. L'univers est enchanteur et captivant, cette société et tout ce qui en découle, j'ai franchement adoré cette part de création très originale de la part des auteurs. L'excellente qualité de la série se traduit également à l'aide de protagonistes humains et attachants dotés d'une histoire intéressante et d'une personnalité sympathique. Quant à la plume, je n'ai rien à redire. Le style est fluide, agréable à lire, soigné et travaillé, c'est un vrai régal, les tomes se lisent à une vitesse folle, car une fois à l'intérieur, on ne peut plus en sortir. Maintenant, place au Démon aux mille visages.

1 commentaire: