Les dernières chroniques

16/12/2016

La Belle et la Bête ~ Cocteau (1946) + Gans (2014)




Réalisateur : Jean COCTEAU
Compositeur : Georges AURIC
Date de sortie : 1946
Durée du film : 1 heure et 36 minutes
Genre (s) : Fantastique

 
Casting :
Josette Day — Jean Marais — Michel Auclair — Mila Parély — Nane Germon — Marcel André — Raoul Marco — Christian Marquand

 
Synopsis :
Pour l'offrir à sa fille, le père de la Belle cueille, sans le savoir, une rose appartenant au jardin de la Bête, qui s'en offense. Afin de sauver son père, la Belle accepte de partir vivre au château de la Bête.



Mon avis :
Un vieux film français, il date de 1946 si ma mémoire est bonne, mais c’est un bon vieux film. En noir et blanc, même si je suis convaincue qu’il aurait pu tout dépoter en couleur. Sincèrement, je l’ai vu à mes dix ans grâce à mon école à l’époque, il m’avait tapé dans l’œil avec la Prisonnière du désert (un western).

L’histoire est inspirée du conte du 18e de Mme Leprince de Beaumont intitulé La belle et la Bête. Par ailleurs, même si pour les besoins du film, des scènes sont rajoutées ou allongées, le film est très fidèle au texte. Rassurez-vous, je suis tout autant fan de cette version que de celle réalisée par Disney, elles sont différentes tout en comportant une trame similaire.

J’ai bien aimé l’histoire, simple et efficace, belle et touchante. Nous avons ici un vrai message de tolérance, Belle aime la Bête malgré son apparence disgracieuse. Elle rejette Avenant – un personnage ajouté dans le film – qui parait très prétentieux. Les sœurs de Belle sont abjectes, le frère de Belle est sympathique, mais ne peut s’empêcher de jouer et d’être un brin avare. Le père de Belle est un homme généreux et admirable. Les personnages sont justes et attachants. Les stéréotypes qu’on pourrait leur donner n’est dû qu’à la simplification dont fait preuve le conte d’origine.

Le casting est bien choisi, il n’y a rien à redire. Les comédiens sont bien choisis et respectent leurs rôles, mention spéciale à Jean Marais qui parvient à camper trois personnages bien distinct (Avenant, la Bête et le Prince). L’interprète de la Belle donne un côté très classe au personnage, elle est sincère et rend hommage au personnage incroyable qu’est la Belle.

Les décors sont sympathiques, j’ai une préférence pour le rendu du château de la Bête. Ce côté fantastique est à la fois merveilleux et effrayant, le lieu représente véritablement toute la dimension des contes, le côté sombre et le côté enchanteur. L’idée des bras qui tiennent les chandeliers, les portes qui s’ouvrent toutes seules. Le miroir est repris avec efficacité, le gant qui permet de se téléporter est intéressant. Les objets sont très travaillés, c’est plaisant à regarder.

La musique est très belle, majestueuse. Parfois, elle ne semble pas adhérer totalement aux divers moments du film, mais nous avons de très belles compositions dans l’ensemble. Les effets spéciaux sont eux aussi bien réussis, la magie tient une place importante dans ce film et on est agréablement surpris par ces effets aussi bien fait, je pense notamment au miroir.

Les costumes sont eux aussi un des atouts majeurs du film. Ils sont très beaux, ils correspondent aux personnages, à leurs personnalités. Très chargés, à la limite du ridicule pour les sœurs de la Belle, somptueux, simples, mais recherchés pour la Belle.

Très sincèrement, pour tous les fans de cette magnifique histoire de la Belle et le Bête, ce film est à voir. Il faut le voir, même une seule fois. Il a tout d’un grand film, le casting, le réalisateur, la musique, les décors, les effets spéciaux, l’histoire. Certes, il est très vieux maintenant et c’est en noir et blanc, mais je pense qu’il mérite d’être vu.







Réalisateur : Christophe GANS
Compositeur : Pierre ADENOT
Date de sortie : 2014
Durée du film : 1 heure et 52 minutes
Genre (s) : Fantastique


 

Casting :
Léa Seydoux — Vincent Cassel — André Dussollier — Eduardo Noriega — Nicolas Gob — Jonathan Demurger — Louka Meliava — Sara Giraudeau — Audrey Lamy — Myriam Charleins — Yvonne Catterfeld


 

Synopsis :
1720. Après le naufrage de ses navires, un marchand ruiné doit s’exiler à la campagne avec ses six enfants. Parmi eux se trouve Belle, la plus jeune de ses filles, joyeuse et pleine de grâce. Lors d’un éprouvant voyage, le Marchand découvre le domaine magique de la Bête qui le condamne à mort pour lui avoir volé une rose. Se sentant responsable du terrible sort qui s’abat sur sa famille, Belle décide de se sacrifier à la place de son père.


Mon avis :
Comme vous le savez (ou peut-être pas) je suis une immense fan de la Belle et la Bête, peu importe la version ou l'adaptation. Le conte du 17ème, sa version Disney, le film de Cocteau... je suis toujours au rendez-vous, en mode cocooning et petite fille à noël. J'aime cette histoire et j'étais impatiente de le voir. Je l'ai en DVD, mais j'ai profité qu'il passe à la télé pour le voir et j'ai passé un très bon moment. Tout n'est pas parfait, néanmoins, je suis conquise et j'ai apprécié le film.

Il a un côté fantastique. J'aime cette ambiance féerique, ce côté château perdu dans le temps et l'espace, avec cette magie à la fois dangereuse et qui fait rêver. Il y a un côté mélancolique, j'ai bien aimé apprendre le passé du prince, la malédiction et le comment du pourquoi. L'atmosphère est très singulière et il faut accepter de s'y perdre pour l'apprécier pleinement. En plus de ça, j'ai complètement craqué sur l'image et la lumière. Ce film a une photographie vraiment chouette, de bons effets spéciaux notamment sur les transformations ; j'ai trouvé qu'on s'approchait un peu de l'esthétique développée par Cocteau dans son adaptation de la Belle et la Bête, ça fait plaisir.

J'ai beaucoup aimé le château, ses jardins et les objets qui s'y trouvent. Les décors sont très beaux et je me suis bien sentie dans un ailleurs temporel, pas forcément au 17ème. Je partais plutôt sur le 18ème avec quelques robes d'influences renaissance. Néanmoins, je suis fan de l'architecture du château. Les effets spéciaux sont bons, les scènes d'actions (notamment la fin) sont très intéressantes avec ces géants de pierres. La musique est belle, aérienne et très chouette pour accompagner le film, je lui trouve un côté idéal pour la promenade, la mélancolie, la contemplation. J'ai adoré les chiens et leurs transformations, l'animation 3D était amusante et adorable. J'aurais aimé qu'ils soient plus exploités.

Je termine la chronique avec le casting. Je suis plus en demi-teinte dessus et pourtant, il reste bon et sympathique pour camper leurs personnages. Les deux soeurs sont à mourir de rire, très caricaturales, mais je me suis bien amusée avec elles. J'ai plus aimé les frères de Belle, ils sont très différents et offrent (pour Maxime) une intrigue intéressante. Perducas fait un bon antagoniste quoique manichéen, seul l'argent et les richesses l'intéressent, j'ai bien aimé sa manière d'être. Au fond, il m'a manqué un enjeu plus tendu et profond. Comprenez que Gaston (même si l'on reste dans du Disney) ou Avenant (pour le film de Cocteau) offrent du challenge, du combat, un soupirant assez désaxé pour faire échouer l'objectif (que la Belle et la Bête finissent ensemble). Perducas n'a pas ce relief là, néanmoins, j'ai adoré que l'on creuse plus le personnage du prince / de la Bête. C'était super intéressant de voir le passé, de plus Vincent Cassel joue très bien ce personnage sauvage, grincheux et touchant. Le père de Belle est super gentil et sympathique, André Dussollier le joue très bien. Quant à Belle, je suis plus réservée, autant j'adore le timbre de voix et la personnalité plus rebelle et piquante, autant le jeu m'a paru un poil distant. Toutefois, je le redit, j'ai passé un super bon moment devant et j'ai hâte de voir la prochaine adaptation de l'histoire en 2017.

4 commentaires:

  1. La belle et la bête n'a jamais été mon film préfèré et je n'ai jamais vu ces adaptations, mais comme toi j'ai hâte de voir celle de 2017 avec Emma Watson :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai très hâte de voir celle de 2017! C'est un très beau conte :D

    RépondreSupprimer
  3. En effet, la version de 2017 a l'air super chouette. Les bandes annonces me font rêver et le casting est top. Merci les filles pour vos commentaires ;)

    RépondreSupprimer
  4. La Belle et la Bête étant mon second conte favori (après La reine des neiges), c'est toujours un plaisir d'en voir une adaptation. Celle de Cocteau m'a totalement séduite, que ce soit le noir et blanc, le jeu d'acteurs, la musique, et surtout le château fantastique et enchanteur, c'était somptueux. La version de 2014 m'a moins emportée, mais elle reste très bonne : un bon casting, un visuel sublime, de superbes costumes (les robes de Belle en tête !), une belle musique, une intrigue qui accroche ... Pour dire, j'ai vu le film au cinéma et je ne le regrette pas. Simplement, il est un niveau en dessous de Cocteau et de Disney pour moi. Il me tarde de voir la version de 2017, je suis impatiente !!

    RépondreSupprimer