Les dernières chroniques

Le complot du trident (KOËGEL)

23.9.17

Titre : Le complot du trident
Auteur : Tristan KOËGEL
Didier Jeunesse (via Net Galley) — 2017
192 pages


Résumé :
Sous le règne de l'empereur Titus, le port d'Ostie est bloqué par un bateau dont l'équipage a été décimé par la peste, les cadavres portant un pendentif en forme de trident. Publius et son neveu Lucius tentent de déjouer le complot qui semble menace...


Mon avis :
Je tenais tout d'abord à remercier les éditions Didier Jeunesse ainsi que le site Net Galley pour cette très jolie découverte. Je voulais lire Bluebird de Tristan Koëgel depuis très longtemps et j'ai souhaité découvrir sa plume sur ce titre où tout m'attirait. Je lirais Bluebird dès que possible, parce que Le complot du trident était génial, j'en suis sortie enthousiaste et admirative.

Forcément, dès qu'on me parle d'Histoire, je rapplique. Vous ajoutez une sombre histoire de complots, de ville qui s'éteint, d'enquête, des références à Poséidon avec ce trident... Bref, un peu d'aventure et de policier, tout de suite, je signe ! En plus, la couverture est très jolie, j'adore la couleur et le style graphique qui rappelle les figures des poteries gréco-romaines et ça me rappelle mes cours de fac ! J'étais curieuse, je n'ai pas mis très longtemps à entrer dans le récit et j'en suis sortie agréablement surprise. C'est un super roman qui m'a tenue facilement en haleine pendant ma lecture.

Il se lit rapidement du fait de ses 192 pages, toutefois, la plume de l'auteur est fantastique. Elle fourmille de détails sans être écoeurante, elle permet de s'immerger totalement dans l'ambiance, dans la ville de Rome à l'antiquité. C'est précis, bien imagé, c'est agréable à lire d'un point de vue de l'enchaînement des actions, de la personnalité des protagonistes ou des révélations. Ces dernières sont bien menées et j'ai été très surprise d'apprendre le coupable final ainsi que la vérité ; l'auteur sait vous promener, vous offrir des vérités et de demi-vérités tout en continuant de vous cacher l'essentiel qui survient en un beau coup de théâtre. Cette plume vous plonge dans une époque aussi auréolée de lumière qu'elle possède de zones d'ombres, on ne vous épargne rien de la peste, de la corruption ou des bas-fonds de Rome la nuit. J'ai franchement apprécié cette vision non édulcorée (ou peu) de l'Histoire, c'était vraiment cool, après, ça reste largement lisible même pour les âmes sensibles !

L'intrigue était très intéressante. On nous présente un enquêteur accusé d'un meurtre et pour se défendre, il va devoir se remémorer toute la suite d'événements qui l'ont mené jusque-là. Il nous dévoile ses découvertes au port d'Ostie, ses rencontres avec les acteurs importants de la ville de Rome, son amitié avec Titus. Publius est un protagoniste très attachant dans le sens où nous avons affaire à un vieux monsieur bien particulier : bougon, cynique, très intelligent et fin observateur. C'était très intéressant de faire de cet homme le personnage principal et central de l'histoire. Autour de lui, nous trouvons toute une foule de protagonistes que je vous laisse découvrir, comme une esclave, Lucius (le neveu de Publius), le médecin de Titus, Titus lui-même... Ils sont humains, ni tout blancs, ni tout noirs. Ils ont leurs défauts et leurs qualités, mais étonnamment, je les ai tous appréciés pour leurs rôles.

L'histoire nous mène à nous interroger sur Rome. On découvre un vaste complot accompagné de ce symbole du trident et l'enquête est vraiment bien faite. Entre passé et présent, elle coule naturellement, elle tient en haleine et elle sait se montrer intéressante. Entre les secrets de famille, les rêves de gloire, les amours perdus, l'auteur a réuni d'excellents ingrédients à tel point qu'il me tarde de relire une pièce de Racine histoire de parfaire l'ensemble. Je vous laisse deviner laquelle pour ne pas gâcher la lecture ! En tout cas, j'ai trouvé l'histoire et l'ambiance maitrisées du début à la fin, je suis très contente de cette découverte.

En conclusion, c'est mon premier roman de Tristan Koëgel, mais ce ne sera pas le dernier ! Tout est merveilleux, les 192 pages passent toutes seules et je n'ai pas eu de sentiment d'inachevé ou de manque. L'enquête policière est bien menée, l'immersion dans cette Rome antique est totale, les personnages sont attachants et sympathiques. J'ai passé un très bon moment avec Publius, les thèmes abordés sont plus que passionnants et le tout est très bien écrit.


Petits mots:

  1. Je ne connaissais pas, il a l'air chouette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment sympathique et captivant, j'en garderais un bon souvenir :)

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout, ni même l'auteur mais contente que tu ais passé un bon moment

    RépondreSupprimer
  3. J'ai bien envie de découvrir ce livre surtout que je suis allée à Rome et à Ostie cet été ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je garde de supers souvenirs de Rome. J'espère que tu pourras le découvrir ;)

      Supprimer
  4. Je ne connaissais pas mais pourquoi pas ! Merci pour ta chronique :)

    RépondreSupprimer
  5. Je suis totalement fan de ce genre de roman et de ce que tu en dis, je note bien entendu ! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente qu'il t'intrigue ;) je te souhaite de le découvrir et de passer un bon moment avec !

      Supprimer
  6. Ce roman me faisait déjà de l'oeil mais tu me donnes encore plus envie de le lire! ^^

    RépondreSupprimer