Les dernières chroniques

Libération (NESS) + Les mille visages de notre histoire (NIVEN) + Trouble vérité (LOCKHART)

24.4.18

Bonjour,

J'ai reçu en peu de temps trois romans issus de Gallimard Jeunesse, et sans réellement le faire exprès, il s'agissait de romans contemporains. Avec des notes de fantastiques, de thriller, de romance, ils ont chacun leurs genres, leurs singularités et leurs points communs. J'ai décidé de les lire ensemble et d'en faire un retour groupé en trois petites chroniques. J'espère que vous trouverez le ou les roman (s) qui vous feront plaisir.

Bonne découverte !


Titre : Libération
Titre VO : Release
Auteur : Patrick NESS
288 pages


- Résumé -
Nous sommes samedi, c'est l'été, et Adam Thorn ne le sait pas encore mais sa vie est sur le point de basculer. Entre les avances déplacées de son chef à la pizzeria où il travaille, son rendez-vous amoureux avec Linus pour qui ses sentiments ne sont pas clairs, le coup de main qu’il doit donner à son père à l’église et la fête de départ de son ex, Adam a du mal à faire face aux sentiments contradictoires qui l’habitent. Mais pendant ce temps, au bord du lac, l'esprit d'une jeune fille assassinée se réveille, en quête de vengeance et de libération...


Mon avis :
Le résumé me laissait songeuse, je n'étais pas très tentée à la base, mais j'ai souvent entendu parler de cet auteur et de ses romans. Je me suis donc calée quelques heures pour le lire et j'en ressors mitigée. Il a de chouettes atouts, toutefois, je suis passée à côté.

J'ai eu un sentiment d'inachevé. Je sais que l'auteur a terminé son roman, il y a une fin dans l'intrigue principale. Seulement, l'auteur a débuté quelques intrigues secondaires qui méritaient d'avoir une fin : l'histoire avec le frère, la relation parents-Adam maintenant que le secret est découvert, l'affaire du harcèlement par l'employeur... C'est dommage de commencer des histoires qui se révèlent intéressantes pour ne plus en parler après, les oublier et en reparler un peu, puis plus rien.

Autre point qui m'a complètement sortie du récit, c'est la présence du fantastique. Clairement, j'ai trouvé que cela n'apportait rien au récit, et même l'élément venu lier les deux était tiré par les cheveux, rapide, curieux et inexpliqué. On ne sait d'ailleurs rien de ce Faune ou de pourquoi cet esprit devient la Reine. Alors cet autre monde fantastique reste mystérieux, inatteignable et quelque part, c'est captivant ; puis je me rappelle que j'aurais pu passer ces morceaux de texte sans rien perdre au roman... du coup, c'est dommage.

En revanche, le roman est tout de même très intéressant pour son aspect social. Adam est homosexuel, il est tiraillé entre son ex qu'il voit partir très loin et son amour pour Linus. Il est perdu entre son attirance pour les hommes et sa famille hyper religieuse (et qui n'aimerait pas la vérité). Il a un travail qui tourne au vinaigre, une amie super géniale, un quotidien aussi banal qu'extraordinaire. L'intrigue nous plonge au coeur d'un déluge d'émotions, d'aspects sociaux et philosophiques passionnants à lire. J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur et sa manière d'aborder des sujets graves, entre sérieux et décalage.

Côté personnages, ils sont super restreints et peu développés pour certains, ce qui fait qu'on s'attache qu'à deux personnes : Adam et son amie Angela. Le premier est perdu, il a une sensibilité qui le rend différent dans sa manière de penser, j'ai bien aimé Adam dans sa personnalité, dans la construction de soi, cette quête qu'il entreprend sans s'en rendre compte et qui le rend davantage intéressant à chaque chapitre. Angela est mon coup de coeur, drôle et piquante, dévouée et attachante, sympathique et déjantée, elle est loyale et amusante. J'ai bien aimé Linus et Marty, j'ai détesté l'employeur d'Adam, les parents d'Adam et Enzo. Soit ils sont survolés, donc peu attachants, soit ils sont abjects ce qui les rend peu attachants également.

En conclusion, il y a une partie des éléments qui m'ont chiffonnée et dérangés comme l'ultra présence du côté évangélisateur de la famille. Il y a des éléments qui resteront des points d'interrogation géants par manque de réponses et d'informations. Il reste dans tout ce flou une infime partie d'éléments que j'ai bien aimé, voire beaucoup. De ce fait, c'est une lecture en demi-teinte.




Titre : Les mille visages de notre histoire
Titre VO : Holding up the universe
Auteur : Jennifer NIVEN
448 pages



- Résumé -
Tout le monde croit connaître Libby Groby, pourtant, personne ne s’est jamais intéressé qu’à son obésité. Elle a longtemps vécu recluse dans sa chambre, cachant son corps et ses angoisses. Cette année, sa vie peut changer : Libby s’est inscrite au lycée. Tout le monde croit connaître Jack Masselin : étudiant rebelle, sexy… aux réactions imprévisibles. Sous son arrogance, Jack a enfoui un secret douloureux. Une histoire d’amour rédemptrice. Des ados justes et charismatiques et le courage de s’accepter tel que l’on est.


Mon avis :
J'avais beaucoup aimé Tous nos jours parfaits, même s'il souffrait de longueur à mes yeux. Si je retrouve un peu ce problème avec celui-ci, j'ai tout de même été bien plus emballée par les thèmes abordés et par les personnages. Je suis définitivement fan de cette autrice et espère bien découvrir d'autres romans.

On retrouve avec plaisir une chouette mécanique, celle de découvrir deux personnages à travers une alternance de points de vue. Tantôt Libby, tantôt Jack, ce qui instaure pas mal de rythme et donne envie d'avancer dans le récit afin d'avoir la fin. L'histoire prend place à la rentrée scolaire, se déroule en peu de temps et pourtant, on sent une très jolie évolution, sensible et pourtant grande. Elle est crédible à mes yeux et le roman est maîtrisé, dans le sens où il nous donne toutes les réponses (ou presque). La plume de l'autrice est belle, fluide et moderne, idéale pour ce type de récit, et sait être poignante, drôle et percutante ! Jennifer Niven a fait des recherches pour construire son roman, a su s'inspirer de sa vie pour nous toucher, j'ai adoré son travail et sa manière de dépeindre les actions et les émotions.

J'aime énormément les thèmes abordés, c'est un roman qui traite de sujets graves et l'autrice sait en parler avec justesse, solennité et douceur. Ce roman est un réel manifeste sur la tolérance, le bien-être, le fait de prendre soin de soi, de s'écouter, d'oser et d'être en paix avec soi et les autres. C'est une histoire mature et touchante, jolie et pleine d'espoir, dense et qui donne envie d'être libre, d'être soi, peu importe nos défauts, nos problèmes ou nos peines. Les messages philosophiques sont intéressants et pertinents, je suis persuadée que ce roman feel-good ravira beaucoup de monde.

Libby est une ancienne obèse désormais en surpoids, elle se lance dans le grand monde après s'être terrée durant des mois. Les moqueries, l'humiliation d'être jetée en pâture via une vidéo virale, la perte de sa mère, elle a dû se reconstruire et sort de sa coquille. Malheureusement, tout n'est pas parfait ou tel qu'elle l'espérait ! Jack lui est victime d'une maladie, ça lui rend la vie impossible, lui fait faire de terribles choses sans le vouloir et de ce fait, il a appris à se cacher derrière une façade pour paraître normal. Jack ne reconnaît pas les visages, ceux de sa famille incluse. Le roman traite de la normalité et de la différence à travers une amitié, une romance aussi captivante qu'adorable, aussi touchante que triste.

Les deux personnages principaux sont attachants, au fil du récit, on les aime davantage, ils évoluent, ils grandissent et changent sous nos yeux, prennent en assurance. Malgré les événements, ils tiennent la route, ce qui les rend admirables ; ils ne se laissent pas faire, restent sensibles, ont de la colère et apprennent à se connaître. Ils sont très beaux ensemble. Une nouvelle fois, Jennifer Niven invente deux protagonistes inoubliables pour son récit ; et belle surprise cette fois-ci, les personnages secondaires sont mieux travaillés, en particulier la famille des personnages. J'ai adoré les suivre et les découvrir.

En conclusion, c'est un gros coup de cœur. Nous avons un roman contemporain très bien présenté, avec des thèmes forts traités avec justesse et sensibilité, des personnages percutants et une intrigue simple, belle et lumineuse. C'est une romance, un roman philosophique, une histoire d'adolescents en quête d'identité, en recherche d'éclosion dans ce monde empli d'étiquettes et de préjugés. Ils vont donner un sacré coup dans cette fourmilière et ce roman fait du bien !




Titre : Trouble vérité
Titre VO : Genuine Fraud
Auteur : E. Lockhart
350 pages



- Résumé -
De Las Vegas à New York, en passant par Londres et San Francisco, déroulez le fil d'une amitié dangereuse. Deux héroïnes fascinantes et complexes. Allez-vous les haïr ? Ou les défendre ? Jule est un caméléon social extrême, qui refuse d'être ce qu'elle a été. Imogen est une héritière en fuite, orpheline, tricheuse.


Mon avis :
J'avais eu un immense coup de cœur pour « Nous les menteurs » de la même autrice. J'étais donc plus que curieuse de découvrir ce nouveau roman, et même si j'ai eu un peu de mal, je trouve que la démarche, l'écriture restent absolument géniales ! Emily Lockhart s'avance sur des sujets graves, elle construit des chemins tortueux, ce n’est pas toujours facile à suivre, mais c'est glaçant à souhait. Je pense qu'il ne laissera personne indifférent.

Il faut avouer une chose : prenez des notes, laissez des post-its, lisez-le d'une traite, vivez en ermite... parce qu'il faut être à fond dedans, chopper les moindres détails pour tout assembler. Tout est construit en format puzzle, les indices arrivent au compte-goutte, la structure narrative est un vrai retour en arrière, c'est labyrinthique ! Pourtant, une fois refermé, tout est complet, parfaitement maîtrisé. J'ai eu beaucoup de mal à me glisser dans la logique, mais en me posant de longues séances de lectures, j'ai pu tout suivre facilement.

L'ambiance est sombre. Très sombre. Le final ne va pas vous arracher un sourire quelque soit le camp choisi, vous allez avoir mal. Tout est mensonges, vérités glaçantes, violence, c'est un thriller vénéneux, avec une antihéroïne aux comportements horribles. C'est pesant, angoissant, on se pose un milliard de questions, on cherche à savoir le pourquoi du comment, à soupeser qui est pire que l'autre... En vérité, c'est prenant et terriblement captivant, mais soyez prévenus, c'est une vraie claque. « Nous les menteurs » était plus soft.

L'autrice parle d'amitié dangereuse, d'amitié toxique ; de meurtres, de vol d'identité, de mensonges, de vies à détruire et à construire ; de tabous, d'identité, de vengeance... Tout est intelligemment imbriqué, rien n'est laissé au hasard. On nous parle de prendre parti pour Imogen ou pour Jule, c'est bien plus complexe qu'au premier abord. La première est une petite fille capricieuse et mielleuse, pourtant, elle sait être touchante dans ses envies de liberté, de voyages. La seconde veut une vraie vie, cesser de s'en inventer, elle rêve aussi de liberté, d'espoir. On entre facilement dans les pensées de Jule, vu que nous avons le récit entier pour la découvrir. J'ai beaucoup aimé les personnages, mais je n'ai pas su m'attacher à eux. Jule et Imogen sont aussi horribles l'une que l'autre, même si l'une des deux remporte une sacrée palme !

Je ne parlerais aucunement de l'intrigue, c'est le gros atout de ce livre. Sa construction est originale et maîtrisée, la plume d'Emily Lockhart est fascinante, moderne et tranchée, recherchée pour coller au mieux aux émotions de Jule, à sa personnalité. C'est une plume idéale pour dépeindre encore plus violemment les événements de ce thriller, c'est un roman contemporain – certes –, mais il possède de nombreux points communs avec les thrillers. Les descriptions comme les dialogues font réellement avancer le récit, ils participent à éclairer notre lanterne.

En somme, ce roman est grandiose. Le cocktail est un savant mélange entre tensions, drames dans une toile de fond oppressante et glaciale. On suit les voyages de Jule et de son amitié avec Imogen ; le récit est truffé d'amour, d'amitié, de jalousies, de secrets, de vérités et de mensonges, d'espoir de liberté, d'envie de vivre à fond... autant de sujets qui nous captivent du début à la fin. La plume est aiguisée, tranchante tandis que le roman est maîtrisé dans ses rebondissements et sa construction. Le roman aborde des sujets graves dans un thriller qui ne laissera personne indifférent, j'ai passé un bon moment avec en me triturant les méninges.

Petits mots:

  1. oh ben pour le coup j'avoue que je n'en connaissais aucun

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont très récents, en VF en tout cas ^^ J'espère que certains te tenteront ;)

      Supprimer
  2. Je suis comme Melliane, je n'en connaissais aucun. Merci pour cette belle triple découverte! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ^^ J'espère que tu pourras en découvrir un ou bien les trois selon tes envies :)

      Supprimer
  3. Trouble vérité m’intrigue beaucoup, j’avais lu et beaucoup aimé Nous les menteurs aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que Trouble Vérité te plaira, il est vraiment atypique :)

      Supprimer
  4. J'ai lu la même chose dans différents avis pour Libération, du coup il ne me tente plus du tout, je pense qu'il ne me plaira pas. Par contre Les mille visages de notre histoire me fait de l'oeil depuis sa sortie, j'espère qu'il sortira en poche assez rapidement :D Et tu m'intrigues pour Trouble vérité (et Nous les menteurs que j'avais déjà noté dans ma wishlist ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Libération est particulier, j'ai vu de bons avis tout de même ^^ Je te souhaite que "Les mille visages de notre histoire" sorte en poche, parce qu'il est formidable *-* J'espère que tu auras l'occasion de lire ce qui te fait envie dans cet article !

      Supprimer
  5. Le dernier me tente beaucoup, faut dire que j'avais beaucoup aimé Nous les menteurs...
    C'est dommage que tu n'aies pas apprécié celui de Patrick Ness plus que ça, c'est un auteur dont j'entends beaucoup de bien (mais que je n'ai toujours pas lu, ceci dit) (du coup, je ne commencerai peut-être pas par celui-ci)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil ^^ Patrick Ness a l'air très intéressant à lire, je pourrais tester ses autres romans à l'occasion ! J'espère que tu passeras un chouette moment avec Trouble vérité, il est stupéfiant !

      Supprimer
  6. Tu donnes très envie de lire les deux derniers! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je te souhaite de les lire si tu en as l'occasion ^^

      Supprimer