Les dernières chroniques

Arsène Lupin (LEBLANC) ~ Les huit coups de l'horloge

12.9.18

Titre : Les huit coups de l'horloge
Auteur : Maurice LEBLANC
Tome 12
Série : Arsène Lupin
Le livre de poche — 2014
315 pages
5€50


- Résumé -
L'un des événements les plus incompréhensibles de l'époque qui précéda la guerre fut certainement ce qu'on appela l'affaire de la Dame à la Hache. La solution n'en fut pas connus, et elle ne l'eut jamais été si les circonstances n'avaient pas, de la façon la plus cruelle, obligé le prince Rénine - devons-nous dire Arsène Lupin ? - à s'en occuper, et si nous n'en pouvions donner aujourd'hui, d'après ses confidences, le récit authentique...
Le mobile ? Les cinq femmes avaient été entièrement dépouillés de leurs bijoux, porte-monnaie et objets de valeur. Mais on pouvait aussi bien attribuer le vol à des maraudeurs et à des passants, puisque les cadavres gisaient dans des endroits déserts. Devait-on supposer l'exécution d'un plan de vengeance, ou bien d'un plan destiné à détruire une série d'individus reliés les uns aux autres, bénéficiaires, par exemple, d'un héritage futur ? Là encore, même obscurité. On bâtissait des hypothèses, que démentait sur-le-champ l'examen des faits. On suivait des pistes aussitôt abandonnées...


- Mon avis -
Je suis définitivement fan d'Arsène Lupin, de cet univers et de cette personnalité, ce recueil de petites histoires donne tout le génie du personnage. Ces nouvelles portent sur les thèmes de l'amour, de l'héritage, elles sont passionnantes à lire, les dénouements sont captivants, les enquêtes sont habilement rythmées, ce fut un réel plaisir de lire ce nouveau tome des aventures du gentleman-cambrioleur.

A aucun moment, Arsène Lupin est mentionné, mais l'auteur nous interpelle dès le départ, il est persuadé que ces histoires contées par le voleur lui-même et qu'il attribue à un ami, sont des péripéties vécues par le voleur en question. Cette petite note donne envie de découvrir le pot aux roses, de savoir si à un moment, la vérité éclate, si Rénine avouera à Hortense son identité. On peut regretter l'absence d'Arsène Lupin en tant que tel, pas de vol ou de ridiculisation de la police. Personnellement, je me suis amusée aux côtés de Rénine, à découvrir la vérité derrière chaque affaire présentée.

Les nouvelles sont variées, très sympathiques à lire, j'adore la plume de l'auteur qui est suffisamment précise pour présenter les détails, la psychologie ou encore les décors ; tout en offrant un style moderne, fluide et haletant à lire. L'ambiance sonne clairement les années 20-30, l'atmosphère nous plonge en plein cœur d'un policier classique. On doit se fier aux détails, aux relations entre les personnages, à la logique telle un Sherlock Holmes, Rénine dénoue sous nos yeux les affaires les plus tendues ou complexes, voire dangereuses. Toutes parlent de famille, d'héritages ou encore d'amour, avec cet aspect sombre, avec cette légère pointe d'humour. C'est ce genre de recueil qui permet de découvrir les facettes d'Arsène Lupin, son talent pour le déguisement, son habile cerveau qui fascine les autres, sa classe légendaire. C'est une belle entrée en matière pour découvrir le genre, le personnage ou son créateur.

Toutes les nouvelles ne m'auront pas passionnée de la même manière, j'ai mes histoires coups de cœur comme Au sommet de la tour, la toute première. La très sombre et violente Dame à la hache dont le dénouement, le déroulé m'a captivée du début à la fin. Le cas Jean-Louis qui m'a fait mourir de rire, Des pas sur la neige que j'ai trouvé intelligente et belle. J'ai eu beaucoup d'affection pour la galerie de personnages présentés au fil des histoires qui sont complètes et abouties. Je n'ai pas eu ce sentiment de manque, de rapidité, tout est ordonné, clair et complet. Et ces protagonistes sont variés, humains, touchants à leur façon, c'est un plaisir de les voir.

Sans oublier le duo principal. J'ai déjà parlé de Rénine, mais je vais maintenant m'attarder sur le merveilleux duo qu'il forme avec la femme dont il tombe amoureux au fil du temps. Hortense apparaît comme une femme capricieuse, impatiente lors de la première nouvelle, j'ai eu des difficultés avec elle. Cependant, chaque nouvelle est comme une quête initiatique pour la jeune femme qui se révèle, nous attendrie ; en vrai, j'ai l'impression qu'elle est le lecteur, une sorte de Watson. Elle devient formidable et attachante, le duo qu'elle forme avec Rénine devient une évidence, ils sont complices et pourtant, Hortense est lucide sur Rénine, elle en voit les défauts, elle voit cette relation comme une bonne et une mauvaise chose. C'était particulier, Hortense n'est pas tombée en pâmoison devant Rénine, elle en sent le danger, l'attraction qu'il suscite et toute la force de son intelligence qui pourrait être employée à mauvais escient. Seulement, Rénine reste classe, maître de lui-même, il laisse le temps former les liens, les renforcer jusqu'à ce qu'ils deviennent inséparables. C'est une belle relation, entre amitié, amour et respect, Lupin ne voit pas en Hortense une femme de plus à séduire ou un petit chaton à protéger, c'était très cool à lire.

En conclusion, j'ai passé un excellent moment avec ce recueil. Je reste conquise et passionnée par ce héros antihéros, ce gentleman-cambrioleur sensible, d'une grande intelligence, courageux et passionné. Il est particulier et singulier, toutes ces histoires le démontrent et nous présentent des affaires prenantes. C'est un très chouette policier, mené avec brio par son auteur, avec une plume formidable à lire et des personnages attachants. On a même l'impression d'avoir un roman, avec son fil rouge parcouru de plusieurs chapitres évoquant une nouvelle étape de la relation Rénine-Hortense. Le dénouement amoureux épousant parfaitement les dénouements policiers. C'était fascinant comme expérience.

Petits mots:

  1. je suis moins recueil mais contente que tu ais passé un bon moment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, le côté recueil ne se voit presque pas excepté les coupures en changement de "chapitres". Mais je comprends parfaitement ton avis :)

      Supprimer
  2. J'ai eu l'occasion de visiter la maison de Maurice Leblanc, ce fut un superbe moment ! Une très belle demeure dans laquelle on a réussi à créer une certaine ambiance.
    J'en ai profité pour acheter quelques livres de l'auteur... Il me tarde de découvrir plus en détails son oeuvre.
    Les couvertures sont facilement identifiables je trouve, notamment dans la collection Pocket !
    Je prends note de ce titre, merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La chance, j'aimerais beaucoup voir sa maison ^^ J'espère que tu apprécieras les quelques livres achetés ;) Je rêve d'avoir les Arsène Lupin avec ces couvertures, elles sont vraiment chouettes je trouve, je suis d'accord avec le côté identifiable. Bonne découverte !

      Supprimer
  3. De temps en temps, j'aime bien ce genre de lecture. Il faudrait que je me note Arsène Lupin :)

    RépondreSupprimer