Les dernières chroniques

Vaiana, la légende du bout du monde / Atlantide, l'empire perdu / La planète au trésor

9.2.19

Vaiana, la légende du bout du monde

Réalisateur : Ron Clements et John Musker
Compositeur : Mark Mancina, Lin-Manuel Miranda

Casting : Cerise Calixte, Anthony Kavanagh, Mareva Galanter, Adrien Antoine, Jean-Luc Guizonne, Christine Delaroche, Mila Pointet, Jean-Baptiste Anoumon

Disney — Animation — 1h 44 minutes — 2016


- Synopsis -
C’est depuis les îles océaniennes du Pacifique Sud que la jeune Vaiana, en navigatrice émérite, décide d’entamer ses recherches pour retrouver une île aussi mystérieuse que fabuleuse. Au cours de cette traversée au long cours, elle va faire équipe avec son idole, le légendaire demi-dieu Maui, qui l’aidera à sillonner les océans et à accomplir un voyage épique empli d’énormes créatures marines, de mondes sous-marins à couper le souffle mais aussi de traditions fort anciennes…


- Mon avis -
J'avais très envie de découvrir ce film depuis sa sortie et j'ai enfin pu le voir cette année pour noël ! Franchement, il entre forcément parmi mes Disney préféré et dans mon top 5 des Disney de la décennie 2010. Je suis maintenant impatiente de découvrir Coco !

L'histoire m'a entièrement subjuguée avec cette grande aventure telle que je les aime. La grande exploration, l'aventure avec un grand A ! J'adore ce type d'intrigue, on va se promener d'un point à un autre, on rencontre des personnages sympathiques ou antipathiques, il y a des émotions, des trésors... J'ai beaucoup aimé cette fille de chef de clan attirée par la mer, la découverte et qui va se retrouver avec une mission très lourde sur ses épaules.

Vaiana va devoir trouver Maui afin de rendre à une divinité son coeur qu'il a dérobé des années auparavant. Entre complicité, désaccords et apprentissage, Vaïana cherche à se comprendre, à trouver sa place dans le monde. Elle est courageuse et déterminée, sensible, imparfaite et c'est génial de voir ce personnage si atypique, même dans son design, elle est adorable ! J'ai beaucoup aimé l'évolution du duo principal, de chacun des deux personnages, de voir les beaux messages qu'ils nous offrent à eux deux. Maui et elle, sont vraiment cool, attachants et sympathiques à suivre.

Les autres personnages sont intéressants, j'ai en tête le poulet - le meilleur poulet de l'univers - Hei Hei qui m'a fait mourir de rire. La grand-mère de Vaiana m'a énormément plut, pareil pour cet univers très océanien ; employer la mythologie polynésienne est osée, originale et magnifique ! Parce que ces personnages comme Te Feti, Tamatoa ou encore les Kakamoras sont passionnants, excellents dans leur design et personnellement, ça me donne super envie d'en savoir davantage.

Enfin, les musiques sont un autre coup de coeur après l'esthétique et les personnages, ces chansons sont magiques. Les chants polynésiens m'ont enchantées, j'ai adoré chaque partie de ces chants, ça donne beaucoup d'âme au film. Adrien Antoine avec son Bling Bling me restera à jamais en tête, le doubleur est connu pour doubler Thor et Superman dans les films de superhéros ou encore Batman dans l'animation DC. Le bleu lumière est une merveilleuse chanson que je trouve jolie et agréable à écouter, Cerise Calixte donne tout son charme à notre jeune héroïne. Anthony Kavanagh fait un Maui inoubliable, nous avons un beau casting pour les voix françaises.

L'animation est merveilleuse, je suis fan du rendu esthétique, des mouvements ou encore des couleurs. D'un point de vue visuel, le film est une réelle réussite, il m'a transportée du début à la fin, j'ai adoré les tatouages, les costumes des personnages, les lumières de Tamatoa, le rendu de la lave m'a épatée, de même pour celui de l'eau, je l'ai trouvé magnifique ! En conclusion, je suis fan de ce Disney que je trouve passionnant, beau, merveilleux dans ses choix et ses personnages... Je le reverrais avec plaisir !



Atlantide, l'empire perdu

Réalisateur : Gary Trousdale et Kirk Wise
Compositeur : James Newton Howard

Casting VF : Luq Hamet, Laura Blanc, Jean Barney, Juliette Degenne, Marc Cassot, Jean Reno, Mouss Diouf, Patrick Timsit, Michel Ruhl, Laurence Badie, Robert Party, Gérard Hernandez

Disney — Animation — 2001 — 1h 35 minutes


- Synopsis -
Milo James Thatch, un cartographe et linguiste spécialiste en dialectes anciens, travaille sans relâche au sous-sol d'un musée. Comme jadis son grand-père explorateur, il souhaite découvrir l'Atlantide, la légendaire cité perdue. Il reçoit alors la visite de Preston B. Whitmore, un millionnaire excentrique. Ce dernier a en sa possession un mystérieux manuscrit révélant l'emplacement de l'Atlantide et que seul Milo peut déchiffrer. Grâce au financement de Whitmore, celui-ci embarque dans un immense sous-marin et se joint à une équipe d'audacieux explorateurs avec à son commandement le Capitaine Rourke. 


- Mon avis -
Un de mes Disney préféré, mon Disney préféré de la décennie 2000 ; je suis totalement fan de ce côté Jules Verne, steampunk allié à l'exploration et à la chasse au trésor. Je le trouve fascinant et sympathique, même s'il est trop rapide sur bien des points, ou trop "Pocahontas" sur d'autres points. En tout cas, si Disney décidait d'en faire un film Live, je cours direct à sa sortie pour le voir.

Je me souviens, plus jeune, j'avais l'album Panini, un carnet d'adresse estampillé Atlantide, et j'avais même appris l'alphabet avec les signes. La légende de cette cité m'a toujours intriguée et ce film a tout pour me plaire. Je suis fan de l'univers qu'ils ont créé, avec cette langue, ces signes, la cité en elle-même est très jolie, je me souviens des heures que je passais à jouer au jeu sur Playstation, à me promener dans les rues de la cité, à regarder les détails... Ouais, sur une Playstation, la console avec ces polygones ! J'étais plus jeune, ça excuse.

L'histoire nous présente une équipe très éclectique se rendant dans la mythique cité d'Atlantide. Pour la trouver, cette équipe est accompagnée d'un linguiste dont le grand-père avait déniché un vieux manuscrit, le manuscrit du berger. Entre les dangers sur la route, la maladresse légendaire de Milo ou encore de bien mystérieux compagnons, cette compagnie réserve des surprises tout aussi sympathiques qu'Atlantide elle-même ! J'aime cette histoire, elle a une touche atypique, une couleur et une âme particulière, une ambiance. L'histoire a de bons rebondissements, mais il est vrai que tout s'enchaîne rapidement, j'aurais aimé qu'on prenne plus de temps pour faire le voyage.

Le dessin est original, on a des traits qui me rappellent certains Disney comme Tarzan, Hercule. J'aime les décors ou encore tous les détails sur les machines, le matériel que la compagnie emporte. Ce nautilus est magnifique ! L'animation est fluide, elle a un peu vieilli, mais je reste émerveillée par le rendu. La musique est magique, j'en suis totalement fan. James Newton Howard a su donner une ambiance musicale parfaite pour ce Disney, la chanson de Lena Ka en générique de fin me plaît toujours autant.

Quant au casting, il est très sympathique, chacun des doubleurs donne au personnage son charme et son caractère. Helga Sinclair a une voix très grave, idéale pour cette mercenaire hyper badass. D'ailleurs je suis heureuse de retrouver cette doubleuse pour des personnages de Skyrim ou encore Meve dans Thronebreaker (The Witcher). Patrick Timsit donne tellement de relief au personnage de La Taupe, pareil pour Jean Reno et son Enzo qui est très cool. Gerard Hernandez fait un Cookie très amusant, Rourke est parfait en commandant, la voix de Mme Placard me fait autant rire que son personnage. On a une chouette VF avec de bons personnages.



La planète au trésor

Réalisateur : Ron Clements et John Musker
Compositeur : James Newton Howard

Casting VF : David Hallyday, Jacques Frantz, Bernard Alane, Michèle Laroque, Lorànt Deutsch, Igor De Savitch, Pascal Renwick, Ninou Fratellini, Patrick Messe, Jean Topart

Disney — Animation — 2002 — 1h 35 minutes


Synopsis -
Jim Hawkins, un garçon de quinze ans, vit paisiblement avec sa mère dans une ville portuaire. Un jour, il tombe sur un homme gravement blessé, mais il ne peut le sauver d'une mort certaine. L'homme, du nom de Billy Bones, lui remet un orbe précieux qui contient une carte. Celle-ci mène à un fabuleux trésor de pirates, le légendaire "butin des mille mondes". Le docteur Doppler organise rapidement une expédition à bord du RLS Legacy, un magnifique galion de l'espace. Jim entreprend ce fantastique voyage comme mousse. 


Mon avis -
Un long métrage d’animation des studios Disney injustement boudé. Il est pour ma part, une très belle adaptation du roman de Robert Louis Stevenson « L’île au Trésor » et une très bonne transposition de ce roman dans l’espace.

Jim Hawkins est un jeune garçon qui depuis le départ de son père, enchaine les problèmes. Il rêve d’aventure et se passionne pour l’histoire de la Planète au Trésor, au grand désespoir de sa mère qui doit le sauver des policiers à chaque mauvais coup. Un soir, alors que sa mère ferme l’auberge, un inconnu gravement blessé survient avec un curieux coffre. A l’intérieur de celui-ci, Jim, sa mère et le docteur Delbert Doppler découvre une sphère doré aux symboles étranges ; il s’agit d’une carte conduisant à la Planète au Trésor, celle où Nathaniel Flint laissa le butin des centaines d’univers qu’il a pillé. Poursuivit par des pirates, les Jim, sa mère et Doppler doivent fuir en emportant la carte. Doppler et Jim se rendent au Spatioport, bien déterminés à mener à bien une expédition pour découvrir cette planète légendaire. Le capitaine Amélia et Mr. Arrow leur fourniront un navire ainsi qu’un équipage, Jim devient alors un mousse sous la protection de Silver, un cuisinier cyborg. Sauf que ce dernier semble être à la tête d’une mutinerie et recherche ardemment le trésor.

L’histoire reprend fidèlement les évènements racontés par Stevenson dans son roman publié à la fin du XIX° siècle, il n’y a rien à redire de ce côté-ci. L’idée de départ n’était pas de faire une énième adaptation du roman, mais bien d’offrir un angle de vue original. D’où la transposition dans un univers de science-fiction, qui est à mon sens, très réussie. L’esthétique des décors, notamment ceux dans l’espace, est absolument géniale, ce film gagnerait à être refait en 3D, on serait totalement immergé dans les décors.

De même que le design des objets, comme le navire sur lequel embarque Jim, le système des voiles solaires, le rendu global, on se trouve toujours entre XIX° et futurisme. La sphère qui est en réalité une carte au trésor est réussie et est en même temps une idée formidable, adieu le parchemin avec un X en rouge, et bonjour à la carte en 3D. L’idée d’avoir incorporé un robot, mémoire du capitaine Flint est également une trouvaille extraordinaire. Ce robot sans sa mémoire est complètement fou, ça le rend attachant, pour ma part. Flint lui a retiré une partie de sa tête afin de lui ôter la mémoire. Le système pour se rendre dans la cachette de Flint est lui aussi grandiose. Je suis totalement fan des idées développées pour ce long métrage, dans le concept que dans son animation.

Le design des personnages est lui aussi réussi. J’ai une préférence pour Silver et Amelia, très réussi. Ce sont d’ailleurs deux forts personnages. Silver est un cyborg, son côté robot est bien exploité et son côté humain également, il s’attache à Jim, lui apprends beaucoup de choses. John Silver n’est pas un pirate ordinaire, il n’est pas le méchant effrayant de l’histoire, il cherche ce trésor pour lui-même, mais il sait renoncer à son rêve pour aider Jim. Il a un rôle extraordinaire dans ce film, c’est un personnage bien pensé.
Amelia est une femme aux allures de félin, elle me fait penser à un chat et une panthère, sans pourtant avoir la couleur de la panthère. Elle est forte, elle manie son équipage d’une main de fer, elle est un brin taquin et la voix d’Emma Thompson lui va à ravir. Même sa voix française, Michèle Laroque lui va super bien. Elle est l’exacte opposée du docteur Doppler, un érudit un peu peureux, mais qui saura évoluer à travers les nombreuses péripéties qu’il affrontera. Il a un design proche d’un canidé, un chien plus particulièrement, d’où l’opposition à la fois forte et drôle entre son personnage et celui d’Amelia.

La plus grande évolution, en termes de personnage, reste Jim Hawkins, le protagoniste principal. Il est voyou, peu obéissant, ce voyage le changera totalement. Tout d’abord le fait qu’il soit relégué au rang de mousse et qu’il doit suppléer au cuistot Silver, il doit donc apprendre à obéir et à travailler dur. Silver lui apprendra à choisir sa voie, à lui faire prendre confiance en lui, Silver joue la figure paternelle que Jim n’a pas eue. C’est en cela que la relation entre Silver et Jim est très touchante. Je ne gâche pas la suite, mais Jim va suivre sa route tout en se disciplinant. Les deux voix, originale (Joseph Gordon-Levitt) et française (David Hallyday) lui vont très bien, je n’ai rien à redire de ce côté. J’ai personnellement une préférence pour la voix française de Ben, Loránt Deutsch, accentuant le côté loufoque du robot.

Le film dure une bonne heure et demie, l’action et les moments de découvertes s’enchaine sans que l’on s’en lasse, le tout remplie d’une bonne esthétique graphique. On suit les aventures de Jim, partant nous aussi à la chasse au trésor. Les deux grandes scènes qui sont pour moi grandiose, sont la scène de la supernova se muant en trou noir géant ; la deuxième étant la scène finale, que je ne décris pas, car je gâcherais tout le film. Le film débute sur un livre animé raconté par un narrateur et exploitant l’histoire de Nathaniel Flint, c’est à mon sens, une très bonne introduction à l’univers du film et pour présenter Jim.

Autre très bon point de ce film, la musique. Elle nous permet de se plonger dans le film, elle colle parfaitement bien aux diverses scènes qui composent le long métrage. La bande originale est signée de James Newton-Howard, à qui l’on doit celle de Peter Pan. A titre personnel, je préfère les instrumentales et les deux chansons de la Planète au Trésor aux compositions de Peter Pan. Je trouve cette bande originale plus réussie, adhérent mieux à l’univers. Les deux chansons Un homme libre de David Hallyday (I’m still here de John Rzeznik) et Always know where you are de BB Mak sont à écouter, car elles valent le détour.

Petits mots:

  1. NEWSLETTER

    Coucou mes petits amis ! Comment allez-vous ?
    Moi très bien, même si je suis d'humeur paresseuse ces temps-ci... Je ne jure que par mon lit et mon pyjama. Et par les gâteaux au chocolat aussi. On est d'accord que c'est le meilleur mood possible, n'est-ce pas ? Surtout que c'est le week-end, soit le MEILLEUR moment pour se la couler douce. Mais bref, vous n'êtes pas là pour écouter mes tourments mais pour les derniers articles parus sur le blog ! C'est parti !

    - Zip-A-Dee-Doo-Dah, Zip-A-Dee-Hey, my, oh, my, what a wonderful day... : https://lunartic.skyrock.com/3320417040-FICHE-FILM-Melodie-du-Sud.html

    - Un roman épistolaire tout simplement lumineux et prodigieux - à lire absolument : https://lunartic.skyrock.com/3320458312-FICHE-LECTURE-La-folle-rencontre-de-Flora-et-Max.html

    Sur ce mes loulous, je vous fais plein d'énormes bisous ! Je vous nem très fort et je vous dis à très vite sur le blog !

    Signé Nanette ;)

    RépondreSupprimer
  2. Oh plein de dessins animés, et à part le dernier que j'ai vu après sa sortie donc il n'y a pas si longtemps, les autres je les ai vu il y a si longtemps que je ne me rappelle plus de grand chose de l'histoire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey ^^ J'espère que tu auras l'occasion de les revoir ;)

      Supprimer
  3. Atlantide est aussi un de mes Disney préférés, et j'ai le souvenir d'avoir beaucoup aimé La planète au trésor ! Par contre j'étais un peu sceptique quand j'ai vu Vaiana, mais je pense que je l'apprécierai plus la deuxième fois :)
    C'est cool de parler de ces dessins animés qui ont trop vite tendance à être oubliés !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que certains Disney ont été vite oublié, je pense à Frère des ours, Basil détective privé, Oliver et Cie, La planète au trésor ou Atlantide... C'est dommage, parce qu'ils sont cools. J'espère que tu apprécieras Vaiana après un second visionnage ^^

      Supprimer
  4. Je n'avais jamais capté que La Planète au trésor était une adaptation de L'ile au trésor (la quiche 😅). Même si j'ai bien aimé Atlantide et La planète au trésor, ce ne sont clairement pas mes préférés... Par contre, j'ai bien aimé Vaiana même si je l'ai vu une seule fois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que l'histoire a tellement été travaillée, changée que peu de personnes font le lien entre l'Île au trésor et La planète au trésor. A part Jim Hawkins, Long John Silver, et quelques références, c'est léger-léger ^^

      Supprimer
  5. J'aime énormément Vaiana en partie pour son humour et le côté féministe !
    Je n'ai aucun souvenir d'Atlantide pourtant je suis quasi sûre de lavoir vu il faudrait que je m'y remette !

    RépondreSupprimer
  6. Trois bons Disney, surtout pour Vaiana et La Planète au Trésor ♥
    Il faudrait que je revois Atlantide, ça fait longtemps depuis le dernier visionnage :c

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii, Atlantide ^^ Bon revisionnage, n'hésites pas à venir me l'emprunter un de ces jours :)

      Supprimer
  7. J'ai vu La planète au trésor il y a un moment (à revoir !!!) mais j'en garde un super souvenir avec des images qui m'avaient bluffée ! Très envie de voir Atlantide après avoir lu ton avis et j'ai aimé Vaïana mais je n'ai pas eu le coup de coeur, les dessins sont à tomber mais je n'ai pas trouvé l'intrigue exceptionnelle après^^ A revoir aussi :p ! Et ouiiiiii, regarde Coco, cet animé est merveilleux, super touchant et plus que magnifique *-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coco, j'ai tellement hâte de pouvoir le regarder un jour ^^ Je te souhaite une bonne découverte d'Atlantide si tu as l'occasion de le voir !

      Supprimer