Cursed (WHEELER & MILLER) ~ Tome 1 : La rebelle


Titre : La rebelle
Tome 1
Série : Cursed
Illustrations : Frank MILLER
Auteur : Thomas WHEELER
Gallimard Jeunesse (On lit plus fort) – 2019
512 pages



Nimue a échappé au massacre de son village. Sa mère, avant de mourir, l’a chargée d’une mission : remettre l’épée du pouvoir à Merlin, le sorcier redoutable.
Accompagnée d’Arthur, faux chevalier menteur et séducteur, et de la dévouée Morgane, Nimue sent grandir en elle la magie noire et ancestrale de l’épée.
L’arme fait d’elle une combattant féroce, rebelle, et le seul espoir de son peuple : la Sorcière Sand-de-Loup. Mais Nimue n’est qu’à l’aube de son destin.




J’ai mis du temps à lire ce roman, mais il est génial ! Disons qu’il est si sombre que je savourais les chapitres en prenant mon temps ; si j’avais lu d’une traite, j’aurais peut-être fait une overdose et je sais que j’aurais moins aimée. En tout cas, l’expérience était top, l’univers est fascinant et je suis impatiente de découvrir la série Netflix qui va en découler.

C’est une réécriture du mythe arthurien est incroyable, il ne faudra s’attendre à une réécriture classique, parce que tous les repères sont brisés, renversés et chamboulés. Chaque référence, personnage est présent, mais travaillé, exploité de manière à se réinventer, à nous surprendre. Il est certain que les choix de Thomas Wheeler ne plairont pas à tout le monde, j’ai plus d’une fois été déstabilisée par cette version de la légende arthurienne. Au final, je ressors envoûtée, charmée par l’audace et le culot, curieuse de voir jusqu’où toute cette réinvention ira.

L’histoire nous projette auprès de Nimue, une jeune adolescente qui voit sa vie changer le jour où son village et les siens se font massacrer par des Paladins rouges. Sur sa route, elle va croiser Arthur, Gauvin, Morgane ou encore Merlin à qui elle doit transmettre une épée terrifiante et puissante. L’intrigue est très sombre, violente et meurtrière ; tous les coups sont permis, les héros ne sont pas des saints et les antagonistes sont humains. A plusieurs reprises, j’avais la sensation que les personnages avaient cette capacité à être le pire et le meilleur, bons et mauvais, amis et ennemis. L’intrigue explore la magie, la guerre, le fanatisme religieux, les joutes de pouvoirs, les coups de poignards dans le dos, la lâcheté et le courage, la mort et la part d’ombre en nous.

L’histoire est efficace, simple et complexe. Simple, car Nimue doit apporter une épée à Merlin. Complexe, parce qu’elle croise des personnages ou groupes de personnages convoitant cette épée, symbole de pouvoir. « Qui brandira l’épée du pouvoir sera le seul vrai roi ou la seule vraie reine » et cela se voit en chaque chapitre. Nimue est directement ou indirectement la proie d’éléments se liant devant ou derrière elle. Et mine de rien, ce tapis une fois tissé devient une fresque captivante, dense, nerveuse et tendue, où tout est possible, même le pire. Cette fin était mémorable, percutante et donne très envie d’en savoir davantage. L’histoire offre dans ce premier tome des intrigues intéressantes et sait parfaitement remplir son rôle d’introduction tout en donnant une histoire particulière.

L’ambiance m’a de suite attrapée et tenue en haleine jusqu’au bout. Le ton est mature, la guerre et la mort, le poison et les ombres donnent une saveur amère, violente au récit. L’humour est lui aussi grinçant, il n’y a nulle place à la folie, à la gaieté et à la joie, les âmes sensibles devront également s’abstenir de se plonger dans ce récit où le sang coule à flot. Le texte est signé par Thomas Wheeler, les mots sont fluides, percutants, moderne avec un certain soin dans les descriptions, dans les dialogues. J’ai trouvé le texte travaillé et agréable à lire, prenant et facilement imaginable, c’est un style très cinématographique. On s’imagine de suite les personnages, les lieux, les émotions… Par ailleurs, les illustrations sont très intéressantes. Le style est percutant, parce qu’il est très loin de ce que j’aime d’ordinaire. Je dois même avouer qu’il est dérangeant, mais ce qui est dingue, c’est qu’il est parfait pour le récit. C’est très graphique, les traits nous délivre des personnages, des morceaux d’objets ou de décors que j’ai apprécié voir. Les illustrations m’ont d’une certaine façon intriguée, fascinée et les planches couleurs sont très jolies.

Les personnages sont passionnants, attachants à leur manière parce qu’ils sont vibrants, peu importe le rôle qu’ils ont, c’est intéressant. Surtout que l’histoire ne leur épargne rien. Je serais bien en peine de citer un chouchou, d’en citer un plus “gentil” qu’un autre… Nimue est à la fois agaçante et force l’admiration, elle apprend à devenir indépendante, courageuse, altruiste, elle est rebelle et têtue, inconsciente. J’ai eu beaucoup d’affection pour Merlin, son histoire, son intrigue, sa personnalité. Les Paladins rouges avec le père Carden à leur tête, le Moine Larmoyant, ces antagonistes sont glaçants et passionnants pour les débats qu’ils entraînent. Uther et les personnages gravitant autour de lui sont eux aussi intéressants. J’ai hâte de découvrir – pour les survivants – ce qu’ils vont nous réserver par la suite.

En conclusion, ce premier tome est captivant pour ma part. A petite dose, j’ai appris à apprécier ce qui dérangera bien des personnes. L’univers est violent et sombre, l’atmosphère est tendue et nerveuse, cette réinvention du mythe arthurien est percutant et atypique. Ce qui me dérangeait a fini par capter mon intérêt et par curiosité, par fascination, tous ces éléments devinrent des points d’accroche qui font le charme de cette série qui s’annonce intéressante. J’ai adoré l’écriture, les choix faits sur la légende arthurienne ou sur les dessins, j’ai adoré découvrir chaque personnage. L’intrigue est dense, fouillée tout en étant simple, efficace et fluide, je suis curieuse de découvrir le prochain opus.

12 Commentaires

  1. J'avoue que je ne lui avais pas laissé sa chance parce que je n'ai pas aimé la couverture, je regarderais peut être la série 🤔

    RépondreSupprimer
  2. Je suis contente de voir que tu as aimé ! Ca n'a pas été le cas pour moi :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca arrive, faut dire qu'il est vraiment spécial et pas mal déroutant. Même moi au début je me suis posée pas mal de questions dessus ^^

      Supprimer
  3. Comme toi, j'ai du mal à lire un roman d'une traite s'il est trop intense ; j'ai besoin de prendre de nombreuses pauses au cours de ma lecture pour "digérer" les infos que je viens de recevoir. Une chose est sûre, ce titre me tente énormément depuis sa sortie, il faudra que je me le procure un jour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite une belle découverte avec ce roman =)

      Supprimer
  4. Je suis vraiment curieuse de découvrir cette réécriture du mythe arthurien avec ce roman, ainsi que la série Netflix !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai réellement hâte de découvrir la série Netflix ^^

      Supprimer
  5. Je ne connais pas beaucoup les légendes arthuriennes donc ça ne va pas beaucoup me chambouler, ces changements de scénarios. Le sang, ça ne me dérange pas non plus, tant que c'est à l'écrit et pas en visuel. Est-ce que, partant de ces deux constats, je vais pouvoir ajouter ce livre à ma WL ? Oui. Merci d'être convaincante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien :) J'espère qu'il te plaira. Pour ma part, je suis très curieuse de découvrir la suite et de pouvoir regarder la série !

      Supprimer
  6. Etant plutôt fan de ce mythe : je me note ce titre !!! :D

    RépondreSupprimer