Les carnets de l'apothicaire (HYUUGA, NANAO et NEKOKURAGE) ~ Tome 1


Les carnets de l’apothicaire de Natsu HYUUGA, Itsuki NANAO et NEKOKURAGE
Tome 1
Ki-Oon – 2021 – 168 pages
Chine | Univers féminin | Poisons & remèdes | Intrigues de cour
D’après l’œuvre originale de Natsu HYUUGA
Trigger Warning (mise en garde) - mort, expériences scientifiques (poisons, remèdes), blessures et sang


À 17 ans, Mao Mao a une vie compliquée. Formée dès son jeune âge par un apothicaire du quartier des plaisirs, elle se retrouve enlevée et vendue comme servante dans le quartier des femmes du palais impérial ! Entouré de hauts murs, il est coupé du monde extérieur. Afin de survivre dans cette prison de luxe grouillant de complots et de basses manœuvres, la jeune fille tente de cacher ses connaissances pour se fondre dans la masse. Mais, quand les morts suspectes de princes nouveau-nés mettent la cour en émoi, sa passion pour les poisons prend le dessus. Elle observe, enquête… et trouve la solution ! En voulant bien faire, la voilà repérée… Jinshi, haut fonctionnaire aussi beau que calculateur, devine son talent et la promeut goûteuse personnelle d’une des favorites de l’empereur. Au beau milieu de ce nid de serpents, le moindre faux pas peut lui être fatal ! 




Une merveilleuse découverte ! Je ne parvenais pas à savoir dans quelle direction et quel univers j’allais être transportée, ce fut une belle surprise. J’ai adoré dès les premières pages ce manga et je suis super heureuse de l’avoir lu, parce qu’il entre dans mes mangas préférés rien qu’avec ce premier tome. J’ai hâte de pouvoir lire la suite !

L’intrigue nous emporte au cœur de la Chine, direction le palais impérial et les quartiers réservées aux concubines de l’empereur. Même si le pour le moment, les informations sont données au compte gouttes, je suis fascinée par cet aspect du manga d’évoquer les conditions des femmes, la place des femmes, les inégalités entre les genres ou encore les inégalités sociales / richesses. C’était hyper intéressant de voir comment les femmes sont hiérarchisées, cloisonnées au sein même du palais impérial. J’ai beaucoup aimé en apprendre plus sur la présence des très rares hommes, je manque encore de données, mais j’ai l’impression qu’on en apprendra plus au fil des tomes.

Parce que finalement, c’est le cœur même du manga. Les favorites ont une place privilégiée dans la société, mais sont à couteaux tirés dans le palais, cela se voit avec ces affaires d’empoisonnements et de morts étranges. Surtout, l’enjou reste de plaire à l’empereur, d’avoir des enfants pour se hisser au plus haut rang parmi les concubines. Et pour cela, il faut être utile, belle et intelligente. Ce qui n’est pas le cas de toutes ces femmes, certaines ne savent même pas lire. On peut aisément comprendre dans ce milieu de paraître, de tensions sociales et de naissances, d’amour et de luxe à quel point tout est fragile, précaire, instable faisant naître problèmes et tensions. Et si ce premier tome ne nous montre pas tout, je suis persuadée que les prochains opus vont nous dévoiler de sombres secrets.

En tout cas, ce tome offre de petites histoires intéressantes pour installer les grandes lignes. Je pourrais lui reprocher d’être introductif, mais ce tome offre pourtant de précieuses pistes pour nous tenir en haleine et voir ce que nous réserve la suite ! Entre les intrigues de cour, le cœur de l’empereur, la présence de Jinshi, les capacités de Mao Mao, la relation entre cette dernière et Jinshi, sans compter les petits messages sur le social ou la condition des femmes, j’ai toute une batterie d’éléments qui m’enthousiasme et m’intrigue très fortement. Certes, ces petites intrigues se dénouent rapidement, trop rapidement sans doute, mais elles m’ont permis d’apprécier l’univers et de découvrir des personnages très fascinants.

Mao Mao est une jeune fille captivante. Elle a été formée par un apothicaire dans un quartier des plaisirs, a connu des situations compliquées et touchantes qu’elle sait utiliser à bon escient. Malgré son jeune âge, elle est d’une très grande lucidité, elle est brillante et voit plus loin que le bout de son nez, elle sait qu’elle se trouve dans un nid de vipères dans un écrin d’or. Elle est donc réservée, perspicace et passionnée. Loin d’être froide, elle a une bonne énergie, une verve pétillante, une grande capacité d’écoute et une chouette sensibilité. J’ai adoré cette héroïne qui est loin des sentiers battus, inoubliable. Dans ce même panier, je dois dire que j’apprécie Jinshi. C’est un homme singulier, à la fois charismatique, d’une grande intelligence, qui porte un jugement critique sur sa place au palais tout en offrant un visage de séducteur frivole, c’est un haut-fonctionnaire qui promet d’être intéressant, calculateur et charmeur, une ombre insaisissable. J’ai beaucoup d’affection pour Gyokuyo, une des favorites, elle est sublime et sensible. Ses dames de compagnie sont très amusantes et l’assistant de Jinshi, Gaoshun, est sympathique. J’ai hâte de retrouver tous ces personnages dans le prochain tome.

Qu’est-ce que je pourrais dire de plus pour montrer à quel point ce premier tome fut un petit coup de cœur ? Les textes. Ils sont soignés, les répliques fusent avec naturel, les explications font avancer le récit, pas de redondance ou de lourdeur. Le texte est mature, on parle tout de même de concubines / favorites, d’empoisonnements ou encore de confectionner des aphrodisiaques, le manga ne s’adressera pas à tout le monde – même si ça reste soft. Toutefois, le texte est super agréable à lire. Et enfin, le meilleur pour la fin ! Les illustrations. Je vais éviter d’y passer des heures. J’aime énormément les illustrations du manga, rien que la couverture attire mon attention et la quatrième de couverture me pousse à la lecture. La jaquette est soignée, le vert et le violet se marient très bien. Le design des personnages les rend identifiables très vite, ce qui est génial et la page colorée en début de manga leur donne de très belles couleurs, à regretter de ne pas avoir plus de planches en couleurs ! Les décors et objets sont somptueux, ça participe clairement à l’immersion dans l’univers et le rendu des expressions est parfait ! J’ai adoré lire et regarder ce manga, une pépite de cette année 2021 à n’en pas douter !





Crédits images :
Livraddict * Flaticon * Tipeee * Unsplash (Igor Miske)


Merci à toutes celles et à tous ceux qui m'aide : like, commentaires, dons, clipeee, partage ou retweet ici, sur les réseaux sociaux, sur YouTube, sur Etsy ou sur Tipeee. Vous êtes trop cool !

4 Commentaires

  1. Quand je vois ton avis si enthousiaste, je suis bien contente d'avoir offert ce premier tome à ma sœur pour son anniversaire. Maintenant qu'elle l'a, je vais pouvoir le lire aussi :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ah ^^ J'espère qu'elle fera une bonne lecture et toi aussi =)

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup vu passer ce titre dernièrement et il me tente beaucoup. Je le prendrai à la biblio un de ces quatre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment top et intéressant, je te souhaite une bonne découverte si tu te lances =)

      Supprimer