Le château des papayes (PENNYPACKER)


Le château des papayes de Sara PENNYPACKER
Gallimard Jeunesse (On lit plus fort)
2021 – 349 pages – 16 €



Aux yeux des autres, il ne s’agit que d’un terrain vague et d’une église à moitié démolie. Pour Ware, onze ans, incorrigible rêveur, c’est un véritable château, avec sa tour de guet et son domaine. Pour Jolène, débrouillarde, drôle et courageuse, l’endroit idéal ou faire pousser ses papayes… Ils ne le savent pas encore, mais leur rencontre dans ce refuge improbable va marquer le début d’un été inoubliable.



J’étais curieuse en lisant le résumé. Quelque part, cette histoire d’amitié me rappelait Le secret de Terabithia ; de plus, je connaissais Pax de nom, mais je ne l’avais pas lu. Donc Le château des papayes est le premier roman de Sara Pennypacker que je lis et c’est un très joli coup de foudre, sans être parfait, je l’ai trouvé charmant, apaisant, touchant et atypique. J’ai eu bien souvent cette sensation que j’éprouvais en lisant le Petit Prince : un joli récit poétique, pétillant, une ode à la différence. Je lirais sans aucun doute Pax.

Ce roman s’adresse en priorité au 10 ans et plus, pourtant, l’adulte que je suis a été très enthousiasmée par cette lecture qui en fin de compte, pourra parler aux petits, aux adolescents ou aux plus grands. Le style de l’autrice est merveilleux pour cela, pas de simplisme ou de facilité scénaristique. Sara Pennypacker évoque plusieurs sujets douloureux avec une grande justesse et une élégance très fine, sans manière et sans détour. Elle fait des enfants les héros de son roman et ils sont très débrouillards, très ingénieux, ils ont des problèmes et cherchent à les régler eux-mêmes sans faire de mal aux autres, sans être dans l’illégalité. Les enfants peuvent accomplir de grandes choses et l’autrice leur délivre un magnifique message.

L’histoire nous dévoile deux personnages très différents qui vont devoir coopérer pour faire d’un terrain vague un monde hors du temps, un espace réconfortant le temps d’un été. Ce terrain est un formidable espace de jeu, de changement personnel, de dépassement de soi et d’audace, de découverte. Jolène y fait un agréable jardin rempli de papayes pour des motifs personnels que je vous laisse le plaisir de découvrir. Tandis que Ware va faire des ruines de l’Église un espace dédié à sa vaste imagination, réglant avec brio les différents défis qui se présentent à lui. J’ai beaucoup aimé les deux personnages principaux, et ensemble, cela donne de belles scènes, entre malentendus et complicité, entre la colère et les rires.

Ware est probablement mon chouchou, c’est là que le Petit Prince entre en scène. C’est un enfant dont je me suis sentie tellement proche, même que par moment, j’avais l’impression de me reconnaître, de devancer ses réactions. Il est atypique. Doux rêveur un brin naïf, toujours dans ses pensées et avec de très belles capacités artistiques, le monde extérieur est pour lui une sorte de jungle. Il ne comprend pas toujours ceux qui l’entourent et les autres ne le comprennent pas plus. Son envie de normalité le pousse à se comprendre, se découvrir et surtout, à faire accepter sa différence à ses parents, et plus encore, à s’accepter avec ses différences. Son évolution est belle, ni rapide, ni trop lente, j’adore ce héros loin des codes habituels.

Jolène est très intéressante. Elle est l’exacte opposée de Ware, plus énergique et plus pragmatique, plus dynamique et plus causante. La découvrir à travers le point de vue de Ware était très chouette, la découvrir grâce à ses apparitions, grâce à son histoire, toutes ces petites informations glanées çà et là la rendent attachante, captivante. Elle aussi apprend beaucoup au contact de Ware ou des autres protagonistes du roman : la grand-mère de Ware, les parents de Ware, la petite Ashley ou encore Cy, l’oncle de Ware. Tous apportent de quoi alimenter les pensées de Ware, la vie des deux personnages, ils sont très intéressants et j’ai beaucoup aimé faire leur rencontre, en bien comme en mal, ils apportent un plus au récit.

Ce dernier ne sera cadencé sur un rythme de folie avec des révélations ahurissantes, nous sommes plutôt dans un récit perçu et vécu par Ware. De ce fait, il faudra composer avec une multitude de pensées vives (un peu comme Anne Shirley du roman Anne de Green Gables), un rythme contemplatif et qui paraîtra lent pour certains. C’est une histoire d’été où deux personnages se rencontrent, vont développer une belle amitié autour d’un projet aussi beau qu’éphémère, même si leur évolution est réelle et pérenne. C’est une histoire d’apaisement, les chapitres sont courts et très bien écrits, le livre se lit très vite et pourtant, je me suis rapidement attachée aux personnages et j’ai été très vite captivée par le quotidien de Ware et Jolène.

« Un récit très humain écrit avec une élégante simplicité et peuplé de personnages d’une grande profondeur » d’après Publishers Weekly. D’ordinaire les grandes phrases de ce genre m’indiffèrent, je les lis qu’après ma lecture terminée pour ne pas avoir de trop grandes attentes. En revanche, en lisant cette phrase sur le rabat de la couverture, je suis obligée de signaler que c’est exactement ce que je pense du livre.


Crédits images :
Livraddict * Flaticon * Tipeee * Unsplash (Neslihan Gunaydin)

Merci à toutes celles et à tous ceux qui m'aide : like, commentaires, dons, clipeee, partage ou retweet ici, sur les réseaux sociaux, sur YouTube, sur Etsy ou sur Tipeee. Vous êtes trop cool !

6 Commentaires

  1. Je suis bien contente de lire ton avis sur ce livre, je le partage entièrement ! C'est vraiment une belle histoire, j'espère que plein de jeunes pourront la lire et s'en inspirer :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai lu ta chronique, merci beaucoup ^^ J'espère aussi que le livre pourra toucher un large public =)

      Supprimer
  2. Je dois avouer que tu parles très bien de ce livre et tu me donnes envie de le découvrir :)
    Grâce à ta chronique, je sais enfin de quoi il parle ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je suis contente, merci ^^ J'espère que tu pourras le découvrir si tu en as l'occasion =)

      Supprimer
  3. Deuxième avis que je lis dessus, après celui de Pauline, et ça confirme ma curiosité de découvrir cet univers et ses personnages ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, j'espère que tu auras l'occasion de le lire =)

      Supprimer