Les dernières chroniques

Le chant des ronces (BARDUGO)

28.11.19


Titre : Le chant des ronces
Auteur : Leigh BARDUGO
Milan — 2018
277 pages
19€90



Embarquez dans un voyage vers des terres sombres et dangereuses, peuplées de villes hantées et de bois affamés, de monstres bavards et de golems en pain d'épices, où la voix d'une sirène peut invoquer une tempête mortelle, où les rivières font de terribles promesses d'amour...
Ayama et le bois aux épinesUne jeune fille est envoyée négocier l'avenir de son royaume avec un terrible monstre.
Le renard trop ruséUn renard compense son apparence disgracieuse par une intelligence hors du commun, qui pourrait bien lui jouer des tours.
La sorcière de DuvaDans un village frappé par un hiver perpétuel, les jeunes filles se mettent à disparaître mystérieusement.
Petite lameUne jeune fille découvre que les souhaits de son père à son encontre et ses propres envies prennent deux directions opposées.
Le prince soldatUne réécriture inquiétante de Casse-Noisette.
Quand l'eau chantait le feuDeux Sild aux voix merveilleuses quittent leur royaume marin pour la terre où elles rencontrent les mystérieux Grisha.




J'ai posé un pied dans le Grishaverse avec ce recueil de contes et je trouve que c'est une bonne idée pour moi ! J'ai adoré du début à la fin ces petites histoires, elles ont une atmosphère très particulière, le tout est idéal pour la période automnale et hivernale. Je suis désormais super curieuse de découvrir Grisha ainsi que Six of Crows.

Amaya et le bois aux épines est à mon sens un conte qui me fait penser au Petit Chaperon rouge, à la Belle et la Bête et Peau d'Âne. Il y a plusieurs petites choses déposées çà et là par Leigh Bardugo qui m'y a fait penser, c'était une entrée en matière formidable ! J'ai apprécié l'ambiance sombre, le fait de parler de beauté physique et de celle du coeur, les épreuves que mène Amaya pour sauver sa famille et son pays. C'était un conte passionnant, j'ai beaucoup aimé les sujets traités et son final, il était parfait ! De plus, je me suis facilement attaché à Amaya.

Le renard trop rusé, il a frôlé le coup de coeur. Le final était inattendu et renversant, touchant aussi. Il parle beaucoup de nature, il y a des animaux avec des comportements humains qui m'ont fait penser au Roman de Renart. J'ai adoré l'angoisse, la violence et l'aspect terrifiant que le conte nous transmet. Ce renard est captivant à souhait, rusé et perspicace, fin observateur, j'ai aimé sa manière d'être et de penser.

La sorcière de Duva est aussi glaçant qu'épouvantable. J'ai adoré les jeux d'illusions et de faux-semblants que l'autrice emploie pour nous embrouiller. Ces disparitions de petites filles que l'on ne retrouve jamais, la méfiance, ce remariage oppressant... Leigh Bardugo sait instaurer des ambiances très obscures et sombres, et celui-ci illustre parfaitement ce sentiment d'angoisse et d'anxiété. Je me suis pas mal attachée à l'héroïne et cette sorcière m'a beaucoup fait penser à Hansel et Gretel ou au Bonhomme de pain d'épices.

Petite lame, il est très court et c'est celui sur lequel j'ai le moins accroché en terme d'intrigue, mais sur lequel, j'ai beaucoup de curiosité. J'ai bien aimé le final, c'est même ce que j'ai le plus aimé de tout le conte ; sans oublier qu'on aborde les Grisha et que je suis hyper curieuse d'en apprendre davantage à leur sujet.

Le prince soldat est un coup de coeur, parce que c'est une réécriture totale et fascinante, avec cette teinte particulière au Grishaverse, de Casse-Noisette. Si vous me connaissez, vous savez à quel point j'aime ce conte et ces adaptations. Je suis plus qu'enchantée d'avoir lu cette version plus effrayante, plus sombre et grinçante. Les personnages étaient intéressants, l'intrigue suivait fidèlement l'histoire d'origine tout en apportant son lot d'originalité. C'était une très belle lecture !

Quand l'eau chantait le feu est super chouette, lui aussi a frôlé le coup de coeur. L'univers de la Petite sirène avec cette ambiance sombre était top ! Ce conte est long et très intéressant, j'aime la partie aquatique, ce qui est lié aux chants, aux sirènes et à leurs coutumes, le monde des humains... c'était un conte rythmé, palpitant avec des révélations bien dosées et un final absolument grandiose, mettre ce conte en dernier a été une excellente idée.

J'en profite pour mettre plusieurs choses dans ce dernier paragraphe, histoire d'expliquer en quoi ce recueil m'a enthousiasmée. J'ai aimé les références aux contes et aux fables, j'ai apprécié de le voir mélangé avec un monde très nordique. On a ainsi un recueil qui fonctionne aussi bien pour l'automne que pour l'hiver, avec des atmosphères très sensibles, angoissantes et terrifiantes, avec des sujets matures et parfois violents. Leigh Bardugo a une plume vraiment parfaite pour les descriptions, pour créer des ambiances. C'est soigné et précis, les mots sont choisis avec beaucoup de justesse. Enfin, l'objet-livre est magnifique. La couverture est rigide, avec du bleu et de l'or pour attirer notre attention. Les illustrations pleines pages sont superbes avec ses couleurs restreintes, et les illustrations qui bordent les pages relèvent du génie. J'adore ce concept d'ajouter un élément page après page, cela permet d'avancer dans le récit, de faire coïncider avec le texte.

En conclusion, si le Grishaverse vous intrigue et que comme moi, vous ne savez pas vers quoi vous tourner, un petit recueil de contes est salutaire ! Chacun de ces récits sont particuliers, on frisonne, on sent le vent de la magie, on voit l'univers foisonnant, on lit la plume passionnante de Leigh Bardugo. C'est un recueil avec des histoires très différentes qui nous plonge dans un monde très nordique, très fantasy. Les personnages sont bien écrits, tout comme les intrigues, j'ai passé un excellent moment de lecture.


Lu dans le cadre du Pumkin Autumn Challenge, pour le menu Automne douceur de vivre, dans la catégorie Un cinnamon roll et un chaï latte à emporter s'il-vous-plaît !

Petits mots:

  1. Je suis vraiment contente que tu apprécies ce livre, et encore plus l'univers et le style de l'auteure ! Je n'ai aucun doute sur le fait que tu vas adorer Six of Crows ;)
    Il me tarde de commencer Grisha pour enfin attaquer King of Scars !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ^^ Là, je suis sur Le faiseur de rêve et la muse des cauchemars, après je partirais sur Six of Crows :)

      Supprimer
  2. En plus d'être très intéressant, ce recueil a une couverture magnifique ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture est magnifique, avec des reliefs, des dorures, elle est en hardback, c'est un très bel objet ^^

      Supprimer
  3. J'ai super envie de découvrir tout l'univers de l'auteure, tout le monde en parle en bien !:D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un chouette univers, en tout cas, cette découverte avec ce recueil de contes me rend impatiente d'en lire davantage !

      Supprimer
  4. Je l'avais également beaucoup aimé !
    Ravie de voir que toi aussiii !
    Et puis cette mise en page ♥_♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mise en page est sublime, je confirme totalement :)

      Supprimer
  5. Je l'ai eu au Noël dernier et je l'avais énormément aimé 😍 !!!! Tu l'as juste lu dans la période idéale là ^^
    Il ne te reste qu'une chose à faire : lire Six of Crows, tu ne vas pas être déçue ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Six of Crows fait partie de mes prochaines lectures, j'ai hâte de le commencer :)

      Supprimer
  6. J'ai été moins enthousiaste que toi, certains contes m'avaient plu d'autres non, mais c'est le jeu :D Par contre je suis d'accord avec toi, c'est une bonne porte d'entrée dans l'univers, plus accessible que Grisha ou Six of crows (que j'ai hâte que tu lises pour avoir ton avis :D)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de pouvoir lire les deux séries, ma soeur a Six of Crows, donc je commencerais avec cette duologie en attendant de pouvoir lire Grisha.

      Supprimer