The Witcher 3 : Wild Hunt (PS4)


THE WITCHER 3 : WILD HUNT – COMPLETE EDITION

Comprends le jeu The Witcher 3 : Wild Hunt + DLC, Blood and Wine et Heart of Stone

Un jeu vidéo édité par CD Projekt, développé par CD Projekt RED
RPG – troisième volet de la saga The Witcher – 2015
Disponible sur PC, Xbox One, PS4, Nintendo Switch (j’y ai personnellement joué sur PS4)

Trigger Warning (mise en garde) - sang et os, meurtre, mort, cadavres et squelettes, violences (mutilations et décapitations, actes de tortures, violences conjugales, violences psychologiques), chasse aux sorcières, guerre, cas de possession, suicide, esclavage, prostitution, nudité, langage grossier, alcoolisme et usage de drogue


Suite aux évènements de The Witcher 2: Assassins of Kings, la guerre fait rage entre l'empire du Nilfgaard et les restes des Royaumes du Nord. Dans ce contexte, Geralt apprend que sa fille adoptive, Ciri, a été aperçue pour la première fois après des années d'errance entre les mondes, mais est poursuivie par la Chasse Sauvage, une troupe légendaire de cavaliers spectraux réputés pour être un présage de guerre et de maladie. Aidé entre autres par Yennefer, une ancienne amante, Geralt se met alors à sa recherche, afin de la retrouver avant la Chasse Sauvage.


Excellent jeu. Je l’avais découvert en suivant les aventures du gamer Bob Lennon, j’avais pu jouer quelques centaines d’heures au Gwent, l’univers de The Witcher me plaît énormément et j’avais très hâte de pouvoir tester ce jeu moi-même.

J’y ai joué sur PS4 et j’ai passé près de 170 heures dessus, je l’avais commencé au début du confinement de mars 2020 et je l’ai terminé fin juin 2020. Je ne sais pas si j’ai pu obtenir toutes les quêtes, j’en ai raté deux ou trois, néanmoins, j’ai épluché chaque point d’interrogation, chaque coin des diverses map, effectué chaque contrat de sorceleur et participé à chaque chasse au trésor que j’ai pu obtenir çà et là. Il est certain que j’ai dû louper des dialogues, des quêtes secondaires et tertiaires, mais le new game + me fait de l’oeil et il n’est pas fou de penser qu’un jour… je recommencerai le jeu, exploiterai d’autres scénarios, prendrai d’autres chemins et pourquoi pas ? Tester d’autres fins.

En attendant, avec trois à quatre heures de jeu par soir, je me suis bien éclatée à découvrir chaque recoin des cartes des Royaumes du nord, de Skellige ou de Toussaint. J’ai adoré pister des monstres, trouver des schémas pour des armes et des armures, venir en aide à différents protagonistes ou de vieilles connaissances (livres ou anciens jeux). J’étais en difficulté « Normale » et le jeu m’a offert de belles expériences côté gameplay ou difficulté, sans pour autant être frustrant. J’ai adoré joué au petit chimiste en confectionnant des potions, j’ai passé un bon moment en compagnie d’images magnifiques et d’une bande son juste parfaite !

Il y a suffisamment à faire pour ne pas s’ennuyer : quête principale, quêtes secondaires, contrats de sorceleur, chasse au trésor, apprécier les beaux panoramas, écouter la foule, explorer les points d’intérêts, collecter des plantes, armes et armures, jouer au Gwynt. L’unique frustration est de ne pas avoir un point d’intérêt : il faut pour cela une certaine fin avec Blood and Wine. Sinon, le gros point rageant, ce sont tous ces points d’intérêt sur Skellige à ramasser avec ton petit bateau, le gameplay pêcheur m’a perdu plus d’une fois, même si j’ai fini par tous les faire.

J’ai passé un chouette moment avec le jeu, l’écriture est subtile, cynique et mordante, émouvante et touchante, intéressante sur plus d’un sujet. Les personnages sont captivants, j’ai mes petits chouchous comme Geralt, Jaskier et Zoltan, cette chère Priscilla, Vernon Roche, Shani, Olgierd et Iris, Régis, Crach, Cerys, Ciri, Lambert… tous ont une personnalité, des raisons d’être et des idées plus ou moins douteuses. J’ai beaucoup d’affection pour des personnalités comme Radovid, Philippa Eilhart ou Dijkstra, même si je n’en suis pas fana en tant que joueuse. Juste, il m’est impossible de m’attacher de près ou de loin avec Yennefer, toutefois, après avoir joué une romance Triss Merigold, je suis curieuse de découvrir l’autre pan de l’histoire. Les personnages sont grandioses et la VF m’a totalement conquise, la plupart des comédiens et comédiennes je les adore, donc forcément, je n’allais pas jouer dans une autre langue, c’était impensable !

En gros, j’ai passé un excellent moment, le jeu est marquant, avec des personnages formidables, une grande subtilité dans les personnalités et les motivations, dans les histoires proposées. Une excellente VF, de très belles images, une musique extraordinaire qui m’accompagne hors jeu depuis des années. Une quête principale palpitante et entraînante, des DLC plus que réussi et passionnant. C’est un très bon jeu qu’il me tarde de redécouvrir avec d’autres choix, une autre difficulté, d’autres fins aussi.





Crédits images :
Seriebox * Flaticon * Tipeee * Unsplash (Patrick HendrySoma Laszlo, Janko Ferlic, Thimo Pedersen)

Merci à toutes celles et à tous ceux qui m'aide : like, commentaires, dons, clipeee, partage ou retweet ici, sur les réseaux sociaux, sur YouTube, sur Etsy ou sur Tipeee. Vous êtes trop cool !

4 Commentaires

  1. Je ne savais pas The Witcher était sur Switch alors comme j'en ai entendu beaucoup parler et beaucoup de bien, je serai curieuse d'y jouer :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite une bonne découverte sur le jeu. C'est cool de l'avoir sorti sur Switch, maintenant, j'aimerais bien qu'ils ressortent les deux premiers - certes, ça a un peu vieilli, mais juste pour le plaisir de faire la trilogie et pour comprendre certaines références, ce serait mieux. Je crois qu'ils ont sorti Thronebreaker (univers de The Witcher) sur Switch aussi.

      Supprimer
  2. Qu'est-ce que j'ai hâte de le faire sur Switch ❤

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et moi, en regardant des passages des VOD de Ponce, j'ai maintenant très envie de recommencer le jeu en new game + :/ C'est malin ^^

      Supprimer